AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Intrigue numéro une ◗ Le magasin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Le Maire

Admin

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 144
∞ Points : 20
∞ Emploi/Etudes : Maire

MessageSujet: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   Lun 13 Avr 2015 - 22:26




LE MAGASIN

Vous faites vos courses tranquillement. Tout se passe bien. Vous cherchez ce qui est le moins cher. Vous fouillez pour trouver votre chocolat préféré. Vous engueulez vos enfants parce qu'ils vous ennuient à se chamailler sans cesse. Soudainement, les lumières s'éteignent. Un silence troublant retentit. Par réflexe, la plupart des clients et des employés se dirigent vers les portes. Mais ces dernières ne s'ouvrent pas. Les portes de secours sont elles aussi bloqués. Vous êtes donc tous là, coincés dans le magasin aussi longtemps que durera la panne d'électricité. Voyez le bon côté des choses: vous aurez de quoi manger et boire au moins. Mais n'oubliez pas que vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

Les participants:
◗ Zarha F. Van Der Bilt
◗ Carlton J. Powell-Jones
◗ James Bennett
◗ Jessalyn Evans
◗ Aleksy M. Sheppard
◗ Alyssa Brooks

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niagara-eveningv2.forum-canada.com
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   Mer 15 Avr 2015 - 16:28

Électricité manquant

Zarha, Carlton, James, Jeassalyn, Aleksy & Alyssa


«You are my only embrace»
Ce jour là ma mère m'avait donné pour mission d'allée acheté du lait, du pain et quelques petites gâteries, par exemple du chocolat ou des bonbons pour plus tard. C'est ce que je fis après que l'école soit terminé. Mon petit frère était déjà partir avec ma mère puisqu'il y avait une pratique ce soir, c'est pourquoi elle m'avait donné cette simple tâche, j'aurais voulue assisté à sa pratique, enfin son cours de karaté, mais ma mère n'a pas voulue. Mon demi-frère est pour moi mon petit frère, même s'il vient juste de ma mère, je le considère comme mon frère et lui comme sa soeur, je l'aime beaucoup !

Donc, je me dirigeais vers le magasin le plus proche de mon école avant de passer les portes coulissantes et d'allé directement dans la section "produits laitiers", je prenais le sac de lait qui contenait trois poche de lait à l'intérieur, il n'était pas cher, donc je sautais sur l'occasion. Je me dirigeais ensuite vers la section du pain, qui n'était pas vraiment loin, en prenant du pain blanc. Le magasin n'était pas vraiment séparer tout comme les épiceries qu'on connait par ailleurs, donc il fallait vraiment connaître où sont les choses. Pour finir je m'élançais vers la section "confiseries" en entrant dans celui-ci, je voyais des enfants à peu prêt l'âge à mon frère, regarder tous les bonbons qu'ils y avaient, leurs yeux était gros comme des soucoupes ! Leurs mères pris les mains de ses enfants avant de se diriger ailleurs. J'haussais les épaules avant de prendre du chocolat, car je n'avais pas vraiment le goût de bonbon en tant que tel. En sortant de la rangé j'allais vers la caisse, qui avait quand même une file d'attente, quand tout d'un coup les lumières flashèrent avant de s'éteindre, la caissière en plein transaction avec la commande de la mère avec ses deux enfants, d'habitude les lumières de secours seraient allumés, mais là rien du tout.

La caissière voulaient rassurés les personnes, mais tous se ruèrent vers la sortie, pour essayer d'ouvrir les portes coulissantes, mais rien ne bougeaient. Je regardais vers l'extérieur voyant que la ville avec ses lumières à l'origine n'avaient plus rien nul part, je devais considérer qu'on était pas les seuls et je remerciais mentalement ma mère pour ne pas m'avoir laissé avec mon petit frère, car ça aurait été insupportable. Tant qu'à faire je remettais les choses à leurs places avant d'allumé une lumière "lampe de poche" intégré dans mon portable pour m'éclairé le passage, je revenais sur mes pas en allant vers la caissière en lui demandant où on trouverait une lampe de poche, car je savais que mon portable allait me lâcher. Elle me disait qu'elle allait y aller, mais je lui disais qu'elle fallait qu'elle essaye de calmer la clientèle, donc elle me dicta que c'était en arrière, j'hochais instinctivement la tête avant de me diriger vers où elle m'avait dictée. Une fois les portes passés, je voyais un escalier qui menait vers la salle des employés que je montais avant d'essayer d'ouvrir la porte, elle était barré. «Non, mais...» pensais-je avant de rebrousser chemin et de chercher ailleurs avant de trouver une lampe de poche, non, il y en avait deux par chance! En me dirigeant vers la sortie, j'entendis du bruit qui me donnait la chair de poule... Je me retournais en éclairant vers le bruit, un homme sorti de nul part avec son couteau de boucher avec du sang sur son tablier blanc. Je poussais un petit cris avant de sortir rapidement pour rejoindre la caissière en lui donnant l'une des lampes de poche avant que je m'assoie sur le sol en attendant que les lumières reviennent.  

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Subaru Hiwatari-Samuels

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 12/08/2014
∞ Messages : 442
∞ Points : 140
∞ Emploi/Etudes : Titulaire en chirurgie obstétrique et néonatale

MessageSujet: Re: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   Sam 18 Avr 2015 - 0:58


Intrigue numéro une ◗ Le magasin
Ce fut une véritable libération, au sens propre bien entendu, pour la jeune Powell de sortir de l'enceinte de son lycée.. Les cheveux vents, la belle lycéenne marcha d'un pas assuré, perchée sur ses hauts talons, adressant un sourire à son acolyte préférée, nous avions nommé Zarha Van Der Bilt. Les deux adolescentes étaient sans cesse fourrées l'une avec l'autre, en exilant presque leurs deux autres meilleures amies, préférant de loin manœuvrer de leur côté et puis de toute manière, elles n'étaient pas toujours obligées d'être toutes ensembles. Certaines alliances étaient bien plus fortes que d'autres. C'était donc sans attendre qu'elle se rendirent au centre ville, quoi de mieux qu'après la fin des cours traîner un peu dans les magasins, rendre tout ce beau petit monde complètement chèvre, tel était leur activité favorite. Elles étaient toutes les deux à l'extérieur et la jeune Carlton attendait que la jolie blonde finisse de fumer ce qu'elle avait à fumer.. Faudra que tu me fasses tester un de ces jours mais pas aujourd'hui! Il fallait bien faire quelques expériences par moment et voir où ces dernières nous menaient même si je devais avouer que les joints ce n'étaient pas mon tripe mais au moins je ne mourrais pas dans l'ignorance la plus totale. Nous étions assez bien parties pour faire de shopping mais j'avais un petit creux et puis j'avais bien envie de piquer deux trois trucs histoire de rigoler et puis peut-être qu'il y aurait ce flic sexy qui n'arrête pas de me traquer partout où je vais. T'as faim? Je t'invite! Lui lançais-je d'un sourire. Enfin, à ma manière.. C'était parti pour le magasin, comme d'habitude on rigolait bien avec ma belle blonde mais à peine, nous étions arrivées à l'intérieur dans le rayon de cochonnerie en tout genre en grignoter que tout le système s'éteint, nous plongeant tous dans le noir quasi complet. Euh.. Ok.. Pourquoi pas! Je sortis mon portable pour éclairer un peu les lieux mais la seconde d'après je reçus un message sur le blog torchon de la ville et j'haussais les sourcils avant de le montrer à ma copine. J'avais pris un sachet de petit nounours, j'adorais ça et j'entendais tous ces beaufs crier d'un peu partout comme si la terre venait de s'arrêter de tourner et que nous étions tous en danger de mort. J'avançais un peu vers les caisses, je vis une fille courir comme une fusée parlant à la dame en uniforme et j'étais à moitié hilare devant ce spectacle. La fille était assise comme si elle attendait que son heure arrive. Je fis signe à Zarha de venir et en mangeant mes délices, tout en regardant le jeune fille je lui sentis.. T'as l'air mortifié, qu'est-ce qui t'arrive? T'as peur du noir?? Je pouffais de rire sérieux, c'était quoi tout ces idiots qui avaient peur de trois fois rien enfin. Je continuais de regarder la fille d'un air supérieur comme je le faisais si bien. Quelle tristesse cette vie parfois..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   Ven 1 Mai 2015 - 21:03

Intrigue n°1
Le magasin

Quitter l'enceinte du lycée, le meilleur moment de la journée ! Zarha travaillait beaucoup trop ! ... Quoi ? C'est du boulot de falsifier des justificatifs d'absence pour sécher en paix ! Vous n'imaginez même pas toute la paperasse que ces abrutis demandent au secrétariat. Tant de temps perdu qu'elle pourrait mettre à profit pour faire du shopping ou fumer des joints. Carlton et Zarha sortirent donc du lycée bien décidées à profiter de leur liberté tant méritée après une journée enfermées dans ce bâtiment pourri. Immédiatement sortie, Zarha attrapa de quoi se rouler un joint et l'alluma aussitôt en recrachant une grande bouffée de fumée blanche.

« Quand tu veux darling ! »

Zarha était toujours équipée à ce niveau et ce n'était surement pas elle qui allait dire à Carlton qu'il ne valait mieux pas tester parce que c'était risqué pour la santé. Il suffisait qu'elle le demande et Zarha lui servirait un joli joint sur un plateau d'argent. Son pétard terminé, elle jeta le bout de carton à terre et suivit sa meilleure amie. Aller manger ? Oh pitié oui !

« Si tu me prend par les sentiments aussi ! »

En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, elles se dirigèrent vers le magasin, perchée sur leurs talons. Immédiatement, elle se dirigèrent vers le rayon hautement diététique : bonbons et gâteaux apéro en tout genre. D'ailleurs, il faudrait qu'elles passent au bureau de tabac en sortant, Zarha était bientôt à court de cigarettes. Au moment où Zarha attrapait un paquet de sucettes, le magasin fut plongé dans le noir. Coupure d'électricité, super. Elle regarda l'écran du téléphone de Carlton, génial. Bon bah ce n'était pas pour tout de suite qu'elle allait pouvoir refaire le plein de clopes. Une nana se mit à paniquer, c'est qu'elle lui avait foutu les jetons ! Faut pas faire un truc comme ça, oh ! Zarha soupira, quitte à être plongés dans le noir, elle ouvrit le paquet de sucettes qu'elle n'avait pas l'intention de payer et en fourra une dans sa bouche.

« Naaan, elle a juste peur d'être la prochaine victime, pauvre chérie ! elle tendit le paquet à Carlton Sucette ? »


Emi Burton

@Carlton J. Powell-Jones @Alyssa Brooks
tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ


∞ Arrivé(e) à Toronto : 19/03/2015
∞ Messages : 12
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Enquêteur peut-être?

MessageSujet: Re: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   Mar 4 Aoû 2015 - 17:33




LE MAGASIN

Un haut parleur se déclenche en faisant un bruit quelque peu assourdissant. Une voix trafiquée se fait alors entendre. Une voix d'homme, à priori. Mais cela pourrait également être une voix de femme. Avec les machines de changeur de voix, qui sait?

"Oyé oyé, braves gens! Vous voila quelque peu pris au piège. Sans électricité, on vous croirait presque sans défense... Pitoyable. Enfin bref, venons-en au fait. Tout le monde sait ce qui est arrivé à la jeune et jolie Alycia. Mais personne ne sait qui a commis cet acte atroce. Cela pourrait être n'importe lequel d'entre vous... Par exemple, Zarha et Carlton pourraient être les coupables. Les petites pestes du lycée aurait voulu bizuter la belle et les choses auraient mal tournées? James et Jessalyn, bien qu'étant policier, ne sont pas forcément tout blanc non plus. Une dispute est si vite arrivée... Alycia aurait pu être intéressée par le beau brun et Jessalyn aurait péter les plombs? Ou ça pourrait également être une histoire de jalousie pour Aleksy ou Alyssa. La jalousie peut vous faire faire des choses terribles... Tout ça pour vous demander si vous connaissez vraiment bien vos amis et voisins. Êtes-vous sûrs de leur innocence? N'avons-nous pas tous quelque chose à cacher? Je sens les doutes et les peurs monter en vous... Méfiez-vous. N'importe lequel peut être le meurtrier - ou la meurtrière - et vous pourriez être sa prochaine victime... Alors restez sur vos gardes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Intrigue numéro une ◗ Le magasin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue numéro une ◗ Le magasin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intrigue numéro une ◗ Le magasin
» Intrigue numéro une ◗ Le café
» Intrigue numéro une ◗ L'ascenseur
» Résumé de l'intrigue
» TNT - la télé tout numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2015 :: Rp
-
✿ CANDICE ACCOLA - Scénario de Sienna et Caleb
✿ EMERAUDE TOUBIA - Scénario de Matt
✿ GIGI HADID - Scénario de Nikita
✿ ALEXIS REN - Scénario de Rosalie
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ MATTHEW DADDARIO - Scénario de Caleb et Sienna
✿ ASH STIMEST - Scénario de Rosalie
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
Place pour les sujets
commun/intrigues