AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 194
∞ Points : 33
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Dim 23 Oct 2016 - 12:07


Ce soir-là, je n’étais pas de sortie. Je ne travaillais pas non plus. Matt était de retour. Je l’avais vu à cette séance de dédicace à l’université. On s’était parlé et il m’avait invité à dîner. Etait-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Dans le fond, je n’en savais rien. J’avais tellement attendu son retour que ça paraissait presque irréel. Est-ce qu’un dîner pouvait tout changer ? Est-ce qu’un dîner pouvait effacer le mal qu’il m’avait fait ? Est-ce qu’on redeviendrait le petit couple bien trop parfait que l’on était ? Ou était-ce simplement peine perdue ? Trop de questions qui restaient sans réponse pour le moment. J’avais parlé à Karolyne, ma colocataire, de Matt, de notre conversation. Mais elle me conseillait de ne pas retourner avec lui. Même un dîner ça semblait beaucoup trop selon elle. Mais elle ne voulait pas non plus que je retourne avec Matt. Durant un an, ça avait été ma copine de soirée, ma copine de connerie, ma confidente, une personne sur qui j’avais pu compter. Un duo de choc. Puis je lui avais proposé de venir habiter avec moi, elle avait accepté. Pourtant ce soir-là, je n’avais pas envie de rester cloîtrée chez moi. Je ne voulais pas non plus passée la soirée avec mes copains de classe. Je voulais restée seule. Réfléchir à tout ça. Réfléchir à ce que je dirais à Matt lors de ce dîner.

Je mettais habillée d’une robe et d’une paire de bottes à talon. Je ne voulais pas non plus sortir comme une plouc. Je ne savais pas vraiment où alors. Alors pendant presque une heure, si ce n’est plus, j’ai arpenter les rues de Toronto sans but précis. Je n’avais pas vraiment faim et je n’étais pas du genre à aller au restaurant seule. Je n’avais pas non plus envie de boire. En fait, je n’avais envie de rien. Je voulais juste me changer les idées. Prendre l’air. J’avais éteins mon téléphone, je ne voulais pas être déranger. Errant dans les rues de Toronto, je pensais à Matt. A moi. A notre passé. A notre avenir, dans l’hypothèse où on en avait un. Mais en réalité, tout avait changé. Trois ans c’était long. C’était devenue une star de foot. Il devait avoir toutes les filles qui devaient lui courir et rien que pour ça, je n’étais pas sûre d’être prête à me remettre avec lui. Au-delà du fait que ce qu’il avait fait n’était pas pardonnable, je n’étais pas sûre de vouloir supporter sa notoriété. Je le voyais bien dans les magazines people, même moi parfaite inconnue que j’étais, je n’aurais plus de vie privée. Et tout ce que je pourrais faire aurait une incidence sur sa réputation. Je soupirais quelque peu, poussant la porte du premier bar que je voyais. J’allais m’installer sur l’un des hauts tabourets, ne faisant absolument pas attention aux gens présents. Qu’il soit barman ou client, j’étais trop plongée dans mes pensées pour leur montrer de l’intérêt. J’attendais juste que quelqu’un vienne prendre ma commande, ne sachant pas ce que j’allais prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aden J. Shalow


∞ Arrivé(e) à Toronto : 07/10/2016
∞ Messages : 131
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Barman

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Mar 1 Nov 2016 - 22:02

Les bars, c’est fait pour parler, non?
Rosalie & Aden


Aden n’était pas vraiment au meilleur de sa forme en ce moment. Et pourtant, on pouvait dire qu’il avait tout pour être heureux mais… Les apparences sont très souvent trompeuses, et il ne faisait pas exception à la règle sur ce coup. En même temps, il aimait pas tellement s’étaler sur sa vie privée en général, de ce côté là, il était très pudique. Ses problèmes, ça le regardaient lui et personne d’autre. Il détestait ces gens qui étaient toujours là à venir fouiner pour des choses qui ne les regardaient pas. D’ailleurs, dans l’après midi, le brun ne s’était pas gêné pour envoyer balader gentiment une de ses voisines qui les avait entendu se disputer, Maëlys et lui. Surtout qu’habituellement, elle lui disait tout juste bonjour alors… Elle allait garder ses oreilles entre ses murs, celle là. Son couple le préoccupait déjà pas mal, il avait pas besoin de s’inquiéter en plus de ce que les gens pouvaient raconter dans son dos. Enfin, de toute manière, le mieux, c’était de régler un problème à la fois, même si c’était assez mal partit, tout ça. Ils se réconciliaient toujours, mais après, une dispute finissait par éclater à un moment ou à un autre. C’était comme une roue qui tournait et qui n’en arrêtait plus. Aden avait l’impression de subir le supplice de Tantale, sauf qu’à la place de la nourriture, c’était sa vie amoureuse qui en prenait un coup. Heureusement pour lui, il était têtu, et Maé aussi, sinon leur histoire serait certainement finie depuis un moment.

Ça en devenait quand même de plus en plus pesant, et c’est le coeur lourd que le brun monta dans sa voiture pour se rendre au boulot. Au moins, il passerait sa soirée et une bonne partie de sa nuit à travailler, et du coup, à penser à autre chose au lieu de ruminer dans son lit (ou plutôt sur le canapé, vu la dispute qu’ils venaient d’avoir) sans réussir à trouver le sommeil. Il serait tellement crevé en rentrant qu’il n’aurait même pas besoin de compter les moutons pour rejoindre le monde des rêves. Mais son lit, il était encore loin. Et il venait tout juste d’arriver pour commencer son service. Il avait reprit la relève de Benedikt qu’il avait lui même formé une semaine plus tôt, et il était assez fier de sa jeune apprentie serveuse. Elle apprenait très vite, bien en plus, et elle était sympathique avec les clients. En tout cas, Aden en avait un bon retour. Elle était d’ailleurs restée quelques minutes pour boire un verre, et le jeune homme en avait profiter pour échanger quelques mots avec elle. C’était le début de soirée, il n’y avait pas encore la masse de monde, alors il pouvait se le permettre. De toute façon, son patron savait qu’il était bosseur, alors il ne lui interdisait jamais de discuter quelques minutes avec ses connaissances, encore plus quand il arrivait à leur servir des consommations.

Sa jeune collègue blonde s’envola ensuite pour rentrer chez elle, et Aden retourna à ses occupations qui consistaient à servir des verres et concocter quelques cocktails. La routine, en somme. Il remarqua qu’une jeune femme venait juste de s’installer au bar du coin de l’oeil, et après avoir servit un habitué, il se dirigea vers elle. C’est alors qu’il l’a reconnu. L’ex de Matt, son meilleur ami. Ça faisait une paye qu’il ne lui avait pas parlé, mais là, il avait pas tellement le choix. « Rosalie? » Le brun lui servit un sourire. Ce n’était pas parce que ça faisait un moment qu’il ne l’avait pas vu qu’il n’appréciait pas cette fille, au contraire, il l’avait toujours trouvé très gentille, et simple. « Je pensais pas te croiser ici. » En même temps, c’était bien la première fois qu’il la voyait dans cet établissement depuis un sacré bout de temps. En fait, il était même pas certain de l’avoir vu une seule fois ici. Ça remontait quand même à trois ans, toute cette histoire, c’était loin, et Aden est pas très connu pour sa super bonne mémoire. « Qu’est ce que je te sers? » Après tout, si elle est venue ici, c’est bien pour consommer. Cela étonnerait beaucoup Aden qu’elle soit spécialement venue lui parler. Ce qui ne le dérangerait pas, en somme, si elle voulait discuter, il était son homme.
Codes par which witch

_________________

My two littles princesses

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 194
∞ Points : 33
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Jeu 5 Jan 2017 - 14:21


Il avait chamboulé ma vie. J’étais partie pour l’oublier et je clamais haut et fort que c’était le cas. Pourtant le soir, je passais toujours sur son profil facebook. Et puis, je l’avais revu. Ca m’avait fait bizarre. Etre face à lui. Devoir lui parler. Avoir l’impression d’être encore amoureuse de lui. Et dans le fond, je savais que ce n’était pas qu’une impression. Je l’aimais encore et ça finirait sûrement par me tuer à petit feu. Il m’avait fait comprendre qu’il était désolé, qu’il voulait se racheter. Mais je n’étais pas sûre de vouloir lui donner une deuxième chance. J’avais peur qu’il parte à nouveau. Peur que ce ne soit pas comme avant aussi. Et puis, je ne voulais pas souffrir. Je ne voulais pas me poser de question sur ce qu’il faisait, avec qui il était. Et il était célèbre. Et je n’étais pas sûre de pouvoir le gérer non plus. Pourtant, il fallait bien que je prenne une décision un jour ou l’autre : le rayer de ma vie ou lui redonner une chance ? Si j’avais pu me terrer dans un trou de sourie, je crois que je l’aurais sûrement fait.

C’est pour cette raison que ce soit j’avais décidé de sortir. Pas pour faire la fête, ce qui était étonnant venant de moi, mais plutôt pour me changer les idées. Boire et être ramené par un homme qui n’aura pas que de bonnes intentions. Oublier Matt l’espace d’une soirée. Oublier que je l’avais vu. Espérer que tout cela n’était qu’un foutu cauchemar. Mais ça paraissait réel. Et c’est ça qui me foutait le moral dans les chaussettes. Assise au bar, c’est alors que j’entendis une voix que je connaissais. Je levais les yeux. C’était Aden. Et bien évidemment, il avait fallu que je me retrouve dans le bar du meilleur pote à mon ex. Je lui lançais un faible sourire, plus par politesse qu’autre chose. Et je préférais d’abord répondre à sa deuxième question :

« J’veux bien ce que t’as de plus fort, s’il te plaît. » Il se poserait sûrement des questions mais je n’en avais rien à faire. Je continuais de le regarder et ajouta ensuite : « J’suis là pour boire et oublier que Matt est revenu… Tu savais qu’il devait revenir ? »

Si Aden répondait négativement à cette question, sûrement que je le prendrais mieux que s’il disait « oui ». Mais d’un côté, peut-être qu’Aden n’avait jamais perdu contact avec Matt. Peut-être que c’était le seul à être au courant de ce qu’il faisait. De là où il se trouvait. Et sûrement que si un jour, j’apprenais quelque chose de ce genre ça ne passerait pas. Je sais qu’Aden et moi, on ne se connaît pas tellement mais s’il avait eu des informations concernant Matt, il me l’aurait dit, non ? Je continuais de le regarder, attendant également ma boisson. Je ne savais pas comment j’allais terminé cette soirée mais j’avais bien l’intention de me fixer aucune limite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aden J. Shalow


∞ Arrivé(e) à Toronto : 07/10/2016
∞ Messages : 131
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Barman

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Sam 14 Jan 2017 - 18:53

Les bars, c’est fait pour parler, non?
Rosalie & Aden


Dans le fond, on pouvait se dire qu’aucune vie n’était parfaite, non? C’était le cas, de toute manière. Rien qu’à cause de la société, tout le monde avait toujours un problème, que ce soit avec sa banque, ou la machine à laver qui ne fonctionnait plus, enfin, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas, quoi. Du coup, est ce qu’on pouvait dire qu’on était totalement heureux, même avec ces petits problèmes de la vie? Ou est ce que le véritable bonheur n’existait tout simplement pas? Voilà maintenant qu’Aden s’improvisait philosophe, il manquait plus que ça. Mais sérieusement, il se posait de plus en plus des questions de ce genre, en ce moment. Parce qu’il y avait tout le temps un truc qui allait pas. Et il s’était rendu compte que c’était le cas depuis qu’il était tout gamin. La mort de sa mère, ses notes merdiques à l’école, sa belle mère… Y avait toujours quelque chose, de toute façon. Heureusement qu’il était d’un naturel optimiste et qu’il préférait voir le bon côté des choses, sinon il aurait rapidement péter un câble, c’était certain. C’était pas comme si il était au fond du gouffre non plus hein. Il avait un toit sur la tête, un boulot, et une super copine, donc il pensait qu’il avait pas trop le droit de se plaindre, même s’il le faisait quand même intérieurement. D’ailleurs le plus souvent, c’était avec lui même qu’il avait ce genre de questions philosophiques. De toute façon, il se voyait mal poser ce genre de questions à Maëlys, en fait, il était presque certain qu’elle s’inquiéterait de suite, et c’était pas un truc qu’il voulait. Ils avaient déjà assez de soucis à se faire comme ça, c’était pas la peine d’en rajouter, surtout qu’elle était en plein dans sa dernière année d’études, alors lui rajouter du stress, c’était pas vraiment la meilleure des solutions.

Enfin bref, au moins au travail, il pouvait décompresser un peu, et laisser ses problèmes à la maison. Enfin, c’était ce qu’il croyait. Autant dire qu’il ne pensait pas tomber sur Rosalie ce soir là. bon d’accord, c’était pas vraiment ses problèmes ça, plus ceux de son meilleur pote mais bon… Ça l’inquiétait quand même un peu, qu’il soit concerné ou non. Matt se confiait pas mal à lui, mine de rien, ils n’étaient pas amis pour rien. Et puis, il savait qu’Aden était une personne de confiance depuis le temps, donc bon… Le brun n’était pas non plus au courant de tout, et bien heureusement d’ailleurs, il préférait pas. Mais il était au courant du gros de ce qu’il s’était passé entre les deux quoi. Et il savait pas vraiment quoi en faire. Il savait pas comment réagir face à Rosalie, en vérité. Faire comme si de rien était, c’était peut être pas le mieux. Mais il fallait pas qu’il aille dans l’excès non plus quoi. Bordel, qu’est ce que ça pouvait être compliqué! Bon, au final il était quand même venu lui proposer de lui servir quelque chose. C’était pas comme si il avait le choix en même temps. Mais même, ce n’était pas une chose qui le dérangeait. Il avait rien contre Rosalie et en plus il l’aimait bien, c’était une gentille fille. Enfin de ce qu’il avait put en voir en tout cas.

Visiblement, elle avait envie de boire quelque chose de fort. De très très fort. Sans faire de commentaires, Aden lui servit un verre qu’il déposa devant elle. Un bon bourbon, extrêmement fort, et qui était pas donné non plus. « Cadeau de la maison. » Il pouvait bien faire ça pour elle, après tout. Surtout que c’était quelque chose qu’il ne faisait pas très souvent. En même temps, c’était pas tous les quatre matins que des connaissances à lui venaient boire ici. Même son père, qui adorait se rendre dans des bars, ne venait jamais dans celui ci. Certainement par peur de se retrouver ivre devant son fils, même si Aden doutait que ce soit le style de son père. Mais bon, chacun avait ses petits secrets, alors il ne pouvait pas en être certain non plus. A la question de Rosalie, il hésita quelque peu. En fait, il savait pas tellement quoi lui dire. Il avait pas vraiment discuter de cette éventualité avec son meilleur ami, du coup, il se dit que le mieux, c’était de jouer la carte de l’honnêteté. « Oui et non. Il m’avait dit qu’il allait bientôt revenir, mais sans donner de date précise. Tu le connais, bientôt chez lui, c’est super vague. » Ça pouvait être un mois, comme un an, au final. Ça pouvait être embêtant quand on avait des projets ou des trucs dans le genre, mais c’était pas foncièrement un truc qui dérangeait Aden. Après tout, il allait pas l’épouser non plus Matt, hein. Et puis, ils avaient tous les deux ce genre d’amitié sans énormes prises de têtes. Ils savaient qu’ils étaient là l’un pour l’autre quand il le fallait, mais ils pouvaient ne pas se donner de nouvelles pendant trois mois. C’était des mecs, donc ça leur convenait très bien. Surtout qu’en ce moment, Aden n’avait pas vraiment put lui consacrer énormément de temps, même s’il allait se rattraper en sachant qu’il était de retour.
Codes par which witch

_________________

My two littles princesses

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 194
∞ Points : 33
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Ven 27 Jan 2017 - 12:27


J’avais besoin de me changer mes idées. De penser à autre chose. D’oublier l’espace d’une soirée que Matt était de retour. Que je pusse le croiser à n’importe quel coin de rue. Que j’avais pleuré devant lui. Que j’avais voulu être méchante sans pour autant avoir réussis à lui dire tout ce que j’avais à lui dire. Je voulais me mettre mal. Ne plus penser à rien. Et tant pis si ma paie devait passer dans une soirée alcoolisée où je serais la seule à participer. Tant pis si je devais être dans la merde financièrement si ça me permettait de l’oublier. Lui et sa connerie. Lui et sa bouille d’ange. J’étais entrée dans la premier bar que j’avais croisé. J’étais persuadée de ne croiser personne que je ne connaissais. Sauf que j’étais tombée sur le meilleur ami de Matt. J’avais hésité à partir. Trouver un autre endroit. Mais je n’avais pas envie de marcher. Pas envie de me prendre la tête non plus. Je m’étais installée. Je devais certainement passer pour une fille désespérée mais je n’en avais rien à foutre. Les gens pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient. Je ne les connaissais pas. Et la chance de les croiser en ville était proche de zéro. Aden vint me voir et me demanda ce que je voulais boire. Je n’en avais aucune idée mais un truc fort. Il sortit une bouteille. Je regardais brièvement l’étiquette. Ça semblait être un bourbon. Le genre de boisson que les hommes prenaient en général. Le genre de boisson que je n’avais jamais vraiment goûté. Et qui pouvait m’en blâmer ? Je bossais dans une boite de nuit où je servais que des Cosmopolitan, des Sex On The Beach ou des Vodka Pomme. Rien de bien élaboré soit dit en passant. Il déposa le verre moi.

« Merci. »

Je lui souris faiblement, avant de poser mon regard sur le verre. Je commençais à faire le tour du verre avec mon doigt, la tête posée sur ma main dont le coude était posé sur le comptoir. J’écoutais sa réponse. Il n’avait pas l’air plus au courant de moi de son retour. Mais peut-être qu’il mentait. Après tout, je ne connaissais pas vraiment Aden. On s’était vu, mais je ne le connaissais pas personnellement. Je bus une gorgée, qui me brula la gorge. Je fis une grimace. Puis je posais à nouveau mon regard sur lui :

« Ouais je le connais. Malheureusement… » Parce que oui si j’avais lu dans l’avenir, j’aurais tout fait pour ne pas le rencontrer. Pour ne pas avoir cette histoire d’amour avec lui. Je soupirais et repris une gorgée, avant d’ajouter : « Tu connais la raison de son départ ? Parce que quand je l’ai croisé, il n’a pas voulu me le dire… Tu me diras avec lui je devrais être habituée aux cachoteries… »

Je voulais glaner des informations. J’étais toujours persuadée que son départ était de ma faute. Et entièrement de la mienne. Sinon pourquoi m’aurait-il caché la raison de son départ ? Parce qu’il ne portait pas ses couilles tout simplement. Sauf qu’il revient pensant que je l’ai attendu alors que j’ai tourné la page. Ou du moins c’est ce que je pensais. Je bus une nouvelle gorgée avant de dire :

« Si jamais il te pose des questions : je suis jamais venue ici. Tu ne m’as pas croisé, on ne s’est pas parlé. »

Je n’avais certes pas l’intention de changer pour ses beaux yeux mais je ne voulais qu’il croit que son retour m’affectait. Même si c’était le cas. J’avais du mal à gérer la situation que je le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aden J. Shalow


∞ Arrivé(e) à Toronto : 07/10/2016
∞ Messages : 131
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Barman

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Mer 1 Fév 2017 - 23:47

Les bars, c’est fait pour parler, non?
Rosalie & Aden


Aden avait déjà ses propres problèmes à gérer, alors autant dire qu’il n’était pas vraiment d’humeur à gérer ceux de son meilleur pote. Il adorait Matt, vraiment, les deux se connaissaient depuis qu’ils étaient gosses, ils avaient grandis ensembles, et c’était bien lui qui avait aidé le brun à accepter la mort de sa mère et à vivre avec. Rien que pour ça, il lui en serait éternellement reconnaissant, et ce n’était pas une chose qu’il lui cachait. Sauf que pour l’instant… Enfin, c’était juste pas le moment quoi. Son couple allait mal, il le vivait mal, il était pas d’humeur, et il avait la trouille que sa vie parte en vrille. Pourtant, il ne pouvait pas en vouloir à Rosalie d’être venue l’interroger au sujet de son ami. Il était la personne la mieux placée pour savoir où il était et ce qu’il faisait, enfin, quand Matt se donnait bien la peine de le lui dire. Et même si elle essayait de ne pas le montrer, Aden avait bien conscience que le retour de son meilleur ami l’affectait, même si elle faisait tout pour ne pas le montrer. Sinon elle ne serait tout simplement pas là.

Du coup, il pouvait bien avoir la gentillesse de lui offrir un verre, surtout qu’il pouvait essayer de se mettre à sa place. Ça ne devait pas du tout être facile pour la jeune femme d’apprendre le retour de l’homme qu’elle avait aimée, et qu’elle aimait peut être encore d’ailleurs. Ce n’était jamais chose facile et de toute manière, les sentiments ne s’en allaient jamais complètement. Le brun s’en rendait compte maintenant, alors que lui même commençait tout juste à découvrir le véritable sens du mot amour. Il savait que même s’il finissait par se séparer de Maëlys, dans dix ans, vingt ans, trente ans, ses sentiments pour elle seraient toujours là, et il ne pourrait rien y faire. Il espérait juste qu’une chose pareille n’arrive jamais. En fait, il préférait ne même pas y penser, parce que ça avait le don de le mettre dans une humeur noire, surtout avec les instants de tensions nombreux dans le couple ces derniers temps. Donc du coup, son attention restait focalisée sur Rosalie, qui visiblement, était extrêmement troublée. Et vexée aussi peut être. Et en colère, vu que sa petite remarque laissait clairement comprendre qu’elle aurait préférée ne jamais croiser la route de Matt.

C’est alors qu’elle lui posa la question à laquelle il ne pouvait pas répondre. Pas parce que Matt lui avait demandé de ne rien dire, mais tout simplement parce qu’il n’en connaissait pas la raison, lui non plus, de son départ. De ce côté là, son ami restait très secret, et c’était certainement pas Aden qui allait le faire chier pour lui tirer les vers du nez. Il lui parlerait quand il serait prêt, et c’était pas au brun de décider quand il le serait. « Ecoute Rosalie. » Passant son torchon sur son épaule, le brun s’accouda sur le bar de façon à se retrouver pile en face de la jeune femme et la regarda dans les yeux. « Il est partit sans rien dire à personne, pas même à moi. Je sais pas ce qu’il s’est passé dans sa vie, mais je peux te dire que ça l’a pas mal affecté pour qu’il garde le silence dessus. » Et il était bien placé pour dire ça. Après tout, les deux se connaissaient depuis toujours, Aden savait très bien comment son ami fonctionnait. Tout simplement parce qu’ils fonctionnaient un peu de la même manière tous les deux, quand ils avaient des problèmes. « J’ai pas de comptes à lui rendre. » Bon ok, c’était pas tout à fait vrai. En temps normal, il aurait parlé de la présence de Rosalie dans son bar mais là… Il avait peur de tout simplement blessé son ami, et à ce tarif là, il préférait nettement garder le silence plutôt que de lui remuer le couteau dans la plaie. Aden n’était quand même pas un gros sadique sans coeur.
Codes par which witch

_________________

My two littles princesses

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 194
∞ Points : 33
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   Mer 21 Juin 2017 - 18:09


Il était de retour. J’avais du mal à me dire qu’à chaque coin de rue, je pouvais le croiser. Certes Toronto était grand mais s’il me cherchait il savait où me trouver. Il connaissait mes endroits préférés. Il savait où je travaillais. Il savait où je passais mon temps à faire la fête. Sans oublier le centre commercial où j’adorais dépenser mes sous. Tout ça il le savait. Et en trois années, ça n’avait pas changé. Alors s’il cherchait vraiment à me revoir, il commencerait certainement par ses endroits-là. Il était footballeur. Mais il était loin d’être con. Mais ce soir, je ne voulais pas penser à lui et à sa potentielle tentative de reconquête. Non. Ce soir, je voulais me mettre la tête à l’envers comme jamais ça n’était arrivé. Je voulais oublier. Je ne voulais penser à rien qu’aux litres d’alcools que j’avais l’intention d’ingurgité. Et tant pis, si je devais mettre trois heures à rentrer chez moi parce que je ne me souviens plus du trajet. Tant pis, si je venais à me faire agresser. Tant pis, si j’aurais un mal de tête insoutenable et l’estomac en vrac le lendemain matin. Tout ça n’avait plus aucune importance. Je voulais simplement ne plus penser. Ne pas me prendre la tête. Je bus une nouvelle gorgée d’alcool et posait des questions à Aden. Parce que oui, j’avais besoin d’explication et lui ne m’en avait pas donner. Il voulait m’en parler plus tard soi-disant. Comme si ne pas donner de nouvelles pendant trois ans, c’était pas assez tard. Mais apparemment Aden ne savait rien. Et d’un côté ça me faisait mal au cœur pour lui. Matt n’avait même pas daigné en informer son meilleur pote. Non mais honnêtement quel genre d’ami est-il ? Aussi inutile qu’il eût été comme petit ami. Je bus une autre gorgée.

« Je crois qu’à un moment il faut arrêter de le comprendre. Peut-être que c’est moi qui l’ai fait fuir. Peut-être qu’il avait l’impression d’être emprisonné. Mais au lieu d’aller se taper les premières pouffiasses venues, à l’autre bout de la planète. » Je marquais une brève pause. D’un autre côté, j’avais besoin d’être rassurée. Besoin de savoir que ce n’était pas moi le fond du problème. Mais vu que je n’avais eu aucune explication, c’était difficile de croire le contraire. J’ajoutais ensuite : « Mais tu vois le pire dans cette histoire, c’est que quand je l’ai vu, il a même pas été foutu de me donner une explication… » Je marquais une brève pause avant de finit mon verre : « Et puis, laisse tomber, t’as autre chose à faire que d’écouter l’ex de ton meilleur pote se plaindre. Tu m’en ressers un, s’il te plait ? »

Je n’en avais rien à faire de rentrer complètement beurrée. Je n’en avais rien à faire qu’Aden me voit comme une pochtronne. Dans le fond, il devait certainement en voir des pires que moi. Des gens complètement paumé qui noie leur chagrin dans la picole. Par faiblesse, le plus souvent. Dans un sens c’est ce que je faisais. Mais pour la première fois de ma vie, je pouvais dire que oui effectivement ce soir, j’avais besoin de picoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les bars c'est fait pour parler, non? | ft. Aden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le savoir est fait pour être partagé
» L'argent, c'est fait pour être dépensé [PV Van Atha'lith]
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» Y'a des gens qui sont pas fait pour s'entendre ... [PV : Ethan Valtena]
» Quel pays est fait pour moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
TORONTO
 :: ∞ Center-Toronto :: Bar
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna