AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Jeu 13 Oct 2016 - 17:40


...c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit
   
Maëlys feat Zoélie.
   

 
   


   

Aujourd’hui, Zoélie ne bosse pas. Et pour profiter de son jour de repos, elle a décidé de sortir un peu, s’aérer l’esprit. Ce qui est plutôt une bonne chose, vu ce qui la hante par moment. Entre une attirance qui ne devrait pas exister pour son demi-frère, et le fait qu’elle ne soit pas indifférente à une autre femme (qui n’est nulle autre que la petite-amie de son demi-frère), la brunette s’embrouille facilement l’esprit, dès lors qu’elle laisse ses pensées errer sans qu’elle les contrôle. Alors, au lieu de trop se torturer l’esprit pour des choses qui ne devraient exister (craquer pour le mec avec qui elle a grandi, mais aussi pour une autre nana, c’est clairement pas sain !), elle s’occupe de son mieux. Elle bosse beaucoup, vraiment, mais ça ne la dérange pas, elle adore son boulot ! Cette journée de détente, c’est la 1ère qu’elle s’octroie depuis plus d’un mois maintenant. Et quand on parle de détente, c’est de la vraie détente, elle a fait la grasse matinée, a même été chez le coiffeur pour se faire une nouvelle coupe (rien d’original, elle n’est que trop attachée à sa longue crinière brune), et s’est même payée un petit restau. Et, pour les prochaines heures, il est prévu qu’elle les passe en compagnie d’une jolie blonde : Maëlys. Le duo a prévu d’aller faire du lèche-vitrine, et de papoter au détour de quelques achats, et sans doute d’un verre, à un moment donné.

La jeune joaillère sort de la cabine dans laquelle elle s’est réfugiée, pour essayer quelques tenues. La séance lèche-vitrine a commencée depuis une bonne demi-heure, le duo a farfouillé dans la 1ère boutique, à la recherche de vêtements attirant leurs regards. Se regardant dans le miroir, la jeune femme fronce les sourcils, peu convaincue par le pantalon et la chemise qu’elle a voulu essayer. « J’en ai marre, la taille est sensée être la bonne, mais j’ai l’impression de nager dedans ! », peste-t-elle, faisant allusion au fait qu’elle trouve que, de plus en plus, de nos jours, les vêtements sont mal taillés. Agacée, elle se détourne du miroir, avant de se figer, en voyant que Maëlys sort de sa cabine, dans une robe qu’elle vient d’essayer. La brunette met quelques secondes avant d’être en mesure de parler, ses pensées bien trop embrouillées par la vision que lui offre la blonde. « Si tu ne la prends pas, je ne comprends rien à la vie ! », parvient-elle à dire en esquissant un sourire, persuadée qu’Aden ne pourrait que craquer encore plus pour sa petite amie. Secouant sa tête car prenant conscience qu’elle était toujours figée, la jeune femme se dirige vers sa propre cabine, poussant un soupir en constatant qu’elle a déjà virée un bon nombre de vêtements précédemment sélectionnés. Pour l’heure, ça ne s’avère pas vraiment fructueux, en ce qui la concerne ! « Au moins, je ne devrais pas me ruiner ! », déclare-t-elle, moqueuse, se demandant si elle ne devrait pas arrêter ses essayages là, pour ce qui est de cette boutique, du moins.


   
@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys A. Hamilton


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/10/2016
∞ Messages : 841
∞ Points : 396
∞ Emploi/Etudes : Dernière année de droit

MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Sam 15 Oct 2016 - 21:03

Personne ne peut fuir son coeur...

ft. Zoélie F. Valentine


Je n'avais pas cours puisque nous étions samedi et ça me faisait un bien fou. J'avais donc profité de cette journée pour dormir plus longtemps, pour passer un peu de temps auprès d'Aden aussi. Nous avions mangé ensemble avant que je ne parte pour rejoindre Zoélie. Nous avions décidé de passer une après-midi ensemble pour un peu de shopping et boire un verre. En fait, pour ma part, ça allait surtout être du lèche vitrine plus qu'autre chose. On ne pouvait pas dire que je croulais sur l'or. Je participais déjà pas beaucoup pour payer les factures de l'appartement d'Aden. Certes, je faisais les courses mais ce n'était pas grand chose en comparaison aux factures d'électricité, d'eau, le loyer, etc... Malgré mes deux années sabbatiques passées à économiser, il ne me restait plus grand chose puisque j'avais quand même financé quatre années complètes d'études de droit et que je devais financer encore la cinquième qui commençait. Du coup, autant être honnête, il ne me restait plus grand chose. Et bien sûr que je travaillais parfois en faisant des stages mais ça ne me rapportait pas des sommes astronomiques pour autant... Ce n'était donc même pas sûr que j'allais acheter quelque chose. Mais au moins, je passerais une après-midi entre filles avec la jolie Zoélie, demi-soeur de mon petit-ami.

La séance shopping a commencé depuis une bonne demi-heure. Tout enfilant une jolie robe, j'entendis la brunette pester. « J’en ai marre, la taille est sensée être la bonne, mais j’ai l’impression de nager dedans ! » Je ris doucement avant de sortir et de la regarder. C'est vrai que ça paraît un peu grand pour elle. C'est dommage. Je me mis devant le miroir pour me regarder et dans mon dos, j'entendis Zoélie reprendre la parole. « Si tu ne la prends pas, je ne comprends rien à la vie ! » Je souris doucement. C'était vrai que c'était une très belle robe mais son prix était bien moins attractif. Si je la prenais, je m'arrêtais à ce niveau-là pour le shopping. « Et si je l'achète, j'arrête le shopping pour aujourd'hui... » Ce n'était peut-être pas plus mal. J'éviterais d'acheter trop de trucs et d'envahir l'armoire d'Aden avec mes vêtements. Je souris doucement à cette pensée. « Au moins, je ne devrais pas me ruiner ! » Je ris doucement avant de marcher dans la boutique avec la robe toujours sur le dos. Je choisis une jupe trapèze courte et un chemisier que j'apportai à la cabine de Zoélie. « Essaies ça. Je suis sûre que ça t'ira. » Je lui adressai un sourire. Qu'est-ce-qu'elle était jolie mine de rien... Je me détournai pour la laisser seule dans la cabine et chasser cette pensée de mon esprit dans le même temps. Je retournai à la mienne pour me déshabiller et remettre mes vêtements. J'allais prendre cette robe pour une petit dîner entre Aden et moi. Je ne savais pas si je la porterais longtemps mais... ça vaudrait le coup, histoire de l'éblouir un peu. Lors de notre dernier dîner en amoureux, je revenais des cours et j'étais loin d'être sexy et glamour. De plus, il avait bientôt ses deux soirs de week-ends donc c'était l'occasion, histoire de me faire vraiment bien pour lui. Je sortis de la cabine avec la robe en question en main et j'attendis que la belle brune en fasse de même pour voir le résultat de la tenue que je lui avais choisie.

code by ORICYA.


_________________

I love you,
Aden ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Dim 30 Oct 2016 - 19:25


...c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit
 
Maëlys feat Zoélie.
 

 
 


 

Lorsque des amies à Zoé lui vantent les mérites des achats de vêtements en ligne, la brunette éclate de rire. Pour elle, rien ne vaut la bonne vieille technique, qui permet d’essayer sur place. Et de tomber sur d’autres petites merveilles, auxquelles on n’aurait pas forcément pensé. La jeune joaillère aime faire du lèche-vitrine, bien que son péché mignon soit surtout tout ce qui est accessoire. Cependant, la brune est loin d’être une fashion addict. Elle est plutôt du genre à garder des vêtements, tant qu’ils lui plaisent et qu’elle se sente à l’aise dedans, sans pour autant qu’ils soient jugés « tendance ». Sans oublier qu’elle n’a jamais été du genre à dépenser de l’argent pour un truc dont elle n’avait pas besoin. Zoé dépense plus facilement de l’argent pour ses proches que pour elle. Même si, dans les deux cas, elle fait attention à ses finances, s’octroyant des petits plaisirs à l’occasion. De toute façon, Zoé n’a pas le temps de faire des folies, sa formation lui demande trop de temps, que ce soit à l’atelier, ou à la coloc’ pour étudier et se perfectionner au dessin. « Et si je l'achète, j'arrête le shopping pour aujourd'hui... », lui explique Maëlys, après que Zoélie lui ait fait savoir qu’il serait dommage qu’elle ne prenne pas la robe qu’elle vient d’essayer. Sur ce point-là, la Valentine ne va pas la contredire, connaissant les « restrictions » imposés par des finances non extensibles. Et c’est peut-être pour ça que Zoé apprécie autant Maé : elle n’est pas une de ces débiles qui dépensent des sommes folles en 1h. Le genre de filles à papa que Zoé déteste, ce qui lui a causé bien des problèmes durant sa scolarité. « On ira jouer au loto, pour gagner le pactole ! », plaisante Zoé. Les jeux de ce genre, ça n’est pas son style. C’est dépenser de l’argent pour possiblement en gagner d’autres, mais il faut beaucoup de chances pour ça. Et Zoé, la chance, c’est pas son amie. Sans oublier que si elle venait à gagner le gros lot, de toute façon, elle ne saurait même pas quoi faire de l’argent. En dehors de le mettre de côté pour des possibles coups durs, du moins….

Les sourcils froncés, Zoé se réconforte en se disant qu’aujourd’hui, elle va au moins pouvoir ne pas être trop dure envers son compte en banque, vu le tas de vêtements essayés et qui n’ont pas convaincu la jeune femme : elle ne prendra rien. Haussant les épaules, elle se dit que ça n’est pas grave, de toute façon, sa garde-robe n’est pas encore à l’agonie. Pas de nouvelles tenues, mais pas de délire à dépenser son argent dans des jeux de hasard non plus. « Essaies ça. Je suis sûre que ça t'ira. », lui propose la blonde, après s’être éclipsée quelques minutes de la zone des cabines d’essayages, sous le regard intrigué de Zoélie. Durant ce laps de temps, la brunette en avait profité pour aller déposer quelques vêtements mis de côté après un essayage peu concluant, sur le portant servant à recueillir les habits à remettre en rayon. « Merci. », rétorque la future joaillère, en attrapant l’ensemble que lui tend sa belle-sœur, qui l’a rejoint devant sa cabine, à présent vidée. Dans sa cabine, Zoé change donc de tenue, ne tardant pas à en sortir, pour aller voir le résultat à l’extérieur. Et avoir aussi l’avis de la blonde dessus. « Ca semble pas mal, j’avoue ! », dit-elle en se dirigeant vers le miroir. Niveau taille, ça va, et elle se sent à l’aise dedans. Ca pourra lui servir, pour tous les jours, comme pour ses études : étant donné qu’elle s’apprête à travailler dans le monde des bijoux, elle ne peut s’habiller comme un sac à patate, devant être un minimum bien habillée, même si pas forcément tirée à 4 épingles. Ce qui est plutôt une bonne chose pour elle : elle déteste cela. Elle pose son regard sur le miroir, en direction de la jolie blonde, pour lui demander : « T’en penses quoi ? », avant d’aviser la présence de la robe dans les bras de cette dernière : « Alors : tu vas la prendre ou pas ? », ajoute-t-elle, curieuse. Et sans doute avec l’envie de savoir si elle pourra à nouveau la revoir dedans, mais Zoé préfère ne pas s’attarder sur cela.


 
@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys A. Hamilton


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/10/2016
∞ Messages : 841
∞ Points : 396
∞ Emploi/Etudes : Dernière année de droit

MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Jeu 15 Déc 2016 - 19:52

Personne ne peut fuir son coeur...

ft. Zoélie F. Valentine


Je savais que ce n'était pas toujours simple dans la vie niveau finances et je me contentais de ce que j'avais. J'avais travaillé pour mettre de l'argent de côté pour pouvoir financer mes études et ça avait payé. Même si à présent, il ne me restait plus forcément grand chose. Cela ne m'empêchait pas d'être heureuse parce qu'honnêtement, j'étais pas à plaindre non plus. En même temps, c'était Aden qui payait toutes les factures et les loyers, donc forcément ça aidait de n'avoir que les courses à faire, même si j'essayais de payer des factures de temps en temps quand même. Mais surtout, je n'avais pas besoin d'avoir beaucoup d'argent pour me sentir bien parce que j'avais des parents géniaux, un petit-ami parfait même si c'était dur entre nous en ce moment, et une belle-soeur tout aussi géniale. Zoélie était vraiment... Elle était différente et j'étais contente d'avoir pu faire sa connaissance. Elle était un peu la soeur que je n'avais jamais eu... A moins que ce ne soit autre chose? Allez savoir... J'étais un peu perdue. « On ira jouer au loto, pour gagner le pactole ! » Je ris doucement en la regardant. Si seulement c'était aussi simple et qu'il suffisait de jouer une fois pour gagner ce pactole qui malgré tout, ne serait pas de refus, soyons honnête. Plein de choses pouvaient être faites avec autant d'argent. Déjà, il n'y aurait plus besoin de s'inquiéter des fins de mois trop difficiles. On pourrait acheter une maison. Faire plaisir à ses proches. Donner à des oeuvres caritatives. A des refuges pour animaux. Pour la recherche de maladies. Et j'en passe. « Si c'était aussi simple, ça se saurait. » Je souris à la jolie brune avant d'aller lui chercher un ensemble qui - j'en étais persuadée - lui irait à merveilles.

Je lui apportais un ensemble que je lui tendis en lui disant de l'essayer. « Merci. » Je souris avant d'aller dans ma cabine pour retirer la robe et remettre mes habits normaux. Je sortis avec la robe dans mes bras en attendant que la brunette fasse de même pour me montrer le résultat final. Quand elle se décida, je souris grandement. J'étais assez fière de ma trouvaille pour le coup. « Ca semble pas mal, j’avoue ! » Pas mal? Attendez qu'elle se voit dans le miroir, ce sera autre chose. Du moins, je l'espère. Je ne voudrais pas m'être plantée sur ses goûts non plus. « T’en penses quoi ? » Je la regardais toujours en souriant. Je la trouvais juste magnifique. « J'en pense que c'est parfait... Tu devrais prendre cette tenue. » Elle lui allait très bien, ce serait dommage qu'elle ne franchisse pas le cap. « Alors : tu vas la prendre ou pas ? » Je reposai mes yeux sur ma robe, hésitant encore quelques secondes, puis je répondis à la jolie joaillière: « Oui... Oui, je vais la prendre. Mais après, on va se boire un truc. Je t'invite. » J'avais envie de discuter avec elle entre amies. Je la laissai se changer puis on alla payer nos articles avant de sortir de la boutique pour se mettre à marcher dans la rue commerçante en quête d'un petit café qui pourrait nous accueillir pour des confidences entre femmes. « Vous fêtez noël comment chez vous? » Je savais parfaitement que chaque famille pouvait avoir des traditions différentes et je ne savais pas encore trop comment Aden et moi allions fêter noël cette année, puisque c'était notre premier.

code by ORICYA.


_________________

I love you,
Aden ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Lun 9 Jan 2017 - 18:15


...c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit
 
Maëlys feat Zoélie.
 

 
 


 


La vie serait tellement plus facile, s’il suffisait en effet de jouer au loto, pour gagner un beau petit pactole ! Zoé s’en amuse, mais, dans les faits, elle ne sait pas si elle aimerait gagner le jackpot. Elle a assez entendu parler d’affaires similaires, où un tel gain avait engendré d’importants changements dans la vie des gagnants, et dans leurs rapports avec leur entourage, pour se dire que finalement, c’est peut-être pas une si bonne idée que ça. Devoir se méfier, sans arrêt, des individus qui vous entourent, pour savoir s’ils sont là pour vous ou votre compte en banque : très peu pour la brunette ! « Si c'était aussi simple, ça se saurait. », rétorque l’étudiante en droit. « Pas sûre que ça soit une bonne chose : trop d’embrouilles ! », déclare Zoé, avant que la blonde ne s’éclipse, pour revenir, peu après, avec une tenue, qu’elle propose à Zoé d’essayer. Ensemble que la brunette ne tarde pas à enfiler, avant de sortir, pour montrer le résultat à Maé, et de lui demander ce qu’elle en pense. « J'en pense que c'est parfait... Tu devrais prendre cette tenue. », répond Maé, ce qui a le don de faire naître un sourire sur les lèvres de Zoé. Sourire qu’elle étouffe d’une question, visant à savoir si sa belle-sœur va prendre la robe qu’elle a essayé un peu plus tôt. « Oui... Oui, je vais la prendre. Mais après, on va se boire un truc. Je t'invite. », suggère Maé, tandis que la jeune Valentine s’observe dans le miroir, réfléchissant à la possibilité de prendre la tenue ou non. Il faut dire que « l’approbation » de la blonde l’y encourage grandement, en plus du fait qu’elle se sente bien dans cet ensemble. « Ca marche ! Et oui, je prends ça, c’est vraiment top ! », déclare-t-elle en lançant un grand sourire à la blonde. Aussi bien parce qu’elle est contente du moment qu’elles viennent de passer, que du fait qu’elles se soient trouvés un petit truc à s’acheter, que parce que l’instant va se prolonger. Zoé aime à passer du temps avec la future avocate, sans doute bien trop, même, mais ça, elle n’est pas prête à l’avouer.

La jeune femme retourne dans la cabine, pour se changer de nouveau, et retrouve la jolie blonde, quelques minutes plus tard. Le duo règle ses achats, avant d’aller se mettre en quête d’un café. « Vous fêtez noël comment chez vous? », l’interroge Maëlys. Question qui nécessite un petit temps de réflexion chez la brune, le temps qu’elle retrouve les quelques particularités, propre à sa famille recomposée : « On a quelques recettes particulières, pour la dinde, et aussi pour la bûche. Si tu veux, je te les passerais ! ». Après tout, elle ne sait pas si le couple va vouloir fêter Noël en tête-à-tête, ou s’ils seront avec les Shalow/Valentine, ou encore, chez les Hamilton. « Sinon… On mange aussi une noix, pour chaque coup de la cloche pour les 12 coups de minuit. Entre chaque plat, on raconte, à tour de rôle, une histoire de Noël, plus ou moins longue. En tâchant d’en avoir une nouvelle, d’une année sur l’autre. ». Ca permet de faire un petit break durant le repas, et d’apprendre des histoires de Noël, intéressantes ou touchantes, qu’ils ne connaissent pas forcément. Un beau moment de convivialité, en somme. « Après le repas, on fait quelques jeux de société, avant que minuit n’arrive enfin. Et qu’on ne distribue les cadeaux. », termine Zoé, alors que les deux jeunes femmes arrivent enfin devant un café, dans lequel elle entraîne sa comparse. « Et je crois avoir fait le tour des particularités de Noël, dans la famille ! », admet-elle, en s’installant finalement. « Vous savez où vous allez le passer, avec Aden ? », finit-elle par demander, ne pouvant résister à sa curiosité.


 
@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys A. Hamilton


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/10/2016
∞ Messages : 841
∞ Points : 396
∞ Emploi/Etudes : Dernière année de droit

MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   Jeu 2 Mar 2017 - 14:16

Personne ne peut fuir son coeur...

ft. Zoélie F. Valentine


Je trouvais que gagner au loto pouvait être bien dans un sens, surtout si les finances n'étaient pas au beau fixe, et puis, c'était pratique d'avoir un peu d'argent de côté en cas de coup dur, si la voiture tombe en panne et qu'il faille en changer ou si des réparations reviennent trop chères - sur la voiture ou dans l'appartement/maison etc... Mais je trouvais aussi que gagner une trop grosse somme pouvait être contraignant. L'être humain est un vautour, il faut bien l'admettre. Nous ne sommes donc jamais à l'abris d'escrocs, même au sein de son entourage le plus proche. Gagner une grosse somme aux jeux peut donc être contraignant et poser pas mal de problèmes, tout comme ça peut aider à résoudre de gros problèmes aussi. « Pas sûre que ça soit une bonne chose : trop d’embrouilles ! » Je souris doucement en hochant la tête. N'empêche qu'avoir un peu plus d'argent pour boucler les fins de mois, je ne serais pas spécialement contre... Je lui donnai une tenue à essayer, ce qu'elle fit et je lui donnai mon avis qui était que c'était vraiment parfait, qu'elle devrait la prendre. Je lui avouai ensuite que j'allais acheter cette robe mais qu'après, il fallait qu'on aille se boire un verre toutes les deux. « Ca marche ! Et oui, je prends ça, c’est vraiment top ! » J'hochai la tête et la laissai retourner se changer dans la cabine, patientant dans le magasin. On alla régler nos achats avant de sortir de la boutique pour nous retrouver dans la rue en quête d'un café.

« On a quelques recettes particulières, pour la dinde, et aussi pour la bûche. Si tu veux, je te les passerais ! » Je voulais savoir de quelle façon les Shalow fêtaient Noël. Avec la fête qui approchait, je trouvais ça bien de connaître un peu mieux leur(s) tradition(s). Je souris en hochant la tête. « Je crois qu'Aden a mentionné le fait de s'occuper de la dinde lui-même et ça vaut sûrement mieux. » Je ris doucement en regardant devant moi. La dinde, c'était pas trop mon truc. Les desserts par contre, c'était une toute autre histoire. « Par contre pour la bûche, je ne suis pas contre. » C'était toujours intéressant en plus, il faut bien l'avouer. « Sinon… On mange aussi une noix, pour chaque coup de la cloche pour les 12 coups de minuit. Entre chaque plat, on raconte, à tour de rôle, une histoire de Noël, plus ou moins longue. En tâchant d’en avoir une nouvelle, d’une année sur l’autre. » Je trouvais ça sympa même si ça ne devait pas être facile d'avoir une nouvelle histoire chaque année. Le coup des noix, j'aimais moins parce que c'était pas trop mon truc les noix. Mais c'était encore autre chose. « Après le repas, on fait quelques jeux de société, avant que minuit n’arrive enfin. Et qu’on ne distribue les cadeaux. » Les jeux de société, je n'étais pas contre non plus. Je souris en posant mes yeux sur la jolie brune alors qu'elle clôturait: « Et je crois avoir fait le tour des particularités de Noël, dans la famille ! » Tout en la regardant toujours, je repris la parole. « Et bien ça m'a l'air sympa tout ça. » On arriva devant un café et Zoélie m'y entraîna. On s'installa avant qu'elle ne me demande: « Vous savez où vous allez le passer, avec Aden ? » Je mordillai légèrement ma lèvre inférieure durant une seconde avant de cesser et de répondre à ma belle-soeur: « Je pense qu'on va se faire notre premier noël en amoureux, le 24 au soir. Mais le 25, c'est à midi d'un côté et le soir de l'autre. Je sais pas encore si on sera à midi chez vous ou le soir par contre. » Je souris. Il n'y avait pas de jalousie de possible comme ça au moins. A midi chez sa famille ou la mienne et le soir, de l'autre côté. Surtout que comme ça, on avait aussi notre petit moment en amoureux donc c'était parfait pour tout le monde. La serveuse vint prendre notre commande. Je pris un chocolat chaud et laissai Zoélie commander sa boisson avant que la serveuse ne disparaisse chercher nos boissons. J'aimais bien boire des chocolats chaud quand il faisait froid dehors. « Comment ça se passe au travail? » Autant m'intéresser à son travail, surtout que j'adorais ce qu'elle faisait. Elle était pleine de talent c'était indéniable.

code by ORICYA.


_________________

I love you,
Aden ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» On ne revient pas dans le passé mais on peut choisir sa destinée dans le présent ! (with Jack)
» « Personne ne peut m'empêcher de faire ce qui est bon pour mon pays »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2016 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna