AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 KATERINA ∞ N°228 Talk to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5619
∞ Points : 150
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: KATERINA ∞ N°228 Talk to me   Ven 18 Juil - 0:43

Katerina & Analiya ✻ Talk to me
Deux jours. Deux jours s'étaient écoulés depuis mon agression. J'avais mal. J'avais peur. J'avais honte. Je m'étais renfermée sur moi-même. J'avais du mal à supporter mon reflet dans un miroir parfois. Je ne sortais pas. C'était à peine si je sortais de ma chambre, alors pour vous dire. Je sortais pour me doucher, pensant qu'à chacune de mes douches, je me décrassais un peu plus de ce qui m'était arrivé. Pour aller aux toilettes aussi et pour me prendre à boire. Sinon je restais dans ma chambre, allongée sur mon lit sous la couette. J'avais souvent une peluche dans mes bras. Oui... J'avais vingt-trois ans et j'avais encore un doudou. Mais peu m'importait. C'était pour quand j'étais vraiment mal. J'aurais pu prendre un oreiller, c'était pareil. Sauf que j'avais choisis une peluche. Peluche qui subissait mes larmes, mes bras, ma tristesse. Ce jour-là, ce fut la même chose.

Je m'étais réveillée en entendant du bruit dans la maison. J'entendis les parents et ma soeur, Katerina, se lever. Je les entendis ensuite s'affairer dans la cuisine. On prenait toujours le petit-déjeuner ensemble. Sauf cas exceptionnels. Je ne bougeai pas. Ma mère frappa à ma porte pour me dire que c'était prêt. Je ne répondis pas. Par chance, elle n'insista pas plus que ça et redescendit pour manger avec le reste de la famille. J'entendis, bien plus tard, les voitures démarrer. La maison devait être vide à présent. Je pouvais donc me lever. Je me découvrir, allai dans la cuisine pour boire un verre d'eau et manger un petit biscuit. Je ne mangerais rien de plus. Je remontai, loin de m'imaginer que Katerina était toujours là. J'avais crû qu'elle était partie aussi, comme d'habitude. Je remontai dans ma chambre, en fermant la porte derrière moi. Je soupirai en passant devant mon armoire qui possédait un grand miroir. Je m'observai une seconde. Mon regard était vide. Je retournai me coucher, me couvrant avec la couette et en reprenant ma peluche dans mes bras. Je refermai les yeux. Je voulais juste oublier... Mais ce n'était pas quelque chose de faisable. J'avais mal. Et je refusais d'en parler à qui que ce soit. Je ne voulais pas que quelqu'un sache... C'était trop dur. Je me disais que je me débrouillerais seule, que je finirais par remonter la porte sans l'aide de personne. Mais au bout de deux jours, rien n'avait changé. J'avais toujours aussi mal, aussi honte. Une agression... C'était bien plus difficile de s'en remettre que ce que je pouvais imaginer...

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5619
∞ Points : 150
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: KATERINA ∞ N°228 Talk to me   Ven 25 Juil - 23:46

Katerina & Analiya ✻ Talk to me
✻ Flashback ✻

Deux jours plus tôt. Je rentrais de soirée parce que je ne me sentais pas trop bien. J'avais décidé de marcher parce que je n'étais pas trop sûre de pouvoir conduire. Et puis de tout façon, de l'air frais ne pouvait pas me faire de mal. Ce n'était pas si loin que ça de chez moi après tout. J'étais bien loin d'imaginer qu'un type allait m'agresser sexuellement, que j'aurais une sorte d'ange gardien qui me sauverait même si j'avais été traumatisée de toute façon. Mais qui sait? Cet homme m'avait peut-être sauvée la vie. Qui pouvait dire si mon violeur ne m'aurais pas tuée ensuite? J'étais allée m'habiller chez mon sauveur, avec de vieux vêtements à lui. C'était toujours mieux que de rentrer avec des vêtements tout déchirés. Je les avais foutu dans mon sac et je m'étais faite raccompagner. Les parents dormaient et par chance, Katerina n'était pas là ce soir-là. Elle devait passer la soirée et la nuit chez une amie à elle.
Le lendemain matin, j'étais complètement différente. Katerina avait voulu me parler de sa super soirée mais j'avais zappé le sujet. J'avais tout fait pour l'éviter, je répondais à peine. Parfois, je m'en voulais de faire subir ça à ma famille mais je n'y arrivais tout bonnement pas. Je n'avais pas envie de manger, pas envie de sortir de mon lit. C'était déjà bien que je fasse l'effort d'aller me doucher, par obligation et parce que malgré tout, je n'avais pas envie de sentir mauvais. De plus, j'avais encore cette sensation d'être sale alors en me lavant à chaque fois, j'avais l'impression de me nettoyer et de me débarrasser de tout ça.

✻ Fin du flashback ✻

Aujourd'hui. J'avais crû que ma soeur était partie et j'étai donc allée dans la cuisine pour boire un verre d'eau. Je pensais vraiment que la voie était libre. Mais en remontant, j'aperçue Katerina et je m'empressai d'aller dans ma chambre pour refermer la porte derrière moi. Je n'avais pas envie de parler. Comme tout le temps depuis deux jours. Je soupirai doucement avant de passer devant mon armoire. Parfois, mon reflet lui-même me dégoûtait. Je détournai le regard pour aller me mettre sur mon lit. J'entendis frapper à ma porte. Un long soupire m'échappa. Elle n'allait pas me laisser tranquille, c'était ça...? « Ana, laisse-moi entrer. Je dois te parler c’est important. » De quoi voulait-elle me parler? Si c'était pour parler de mon état, ce n'était même pas la peine. Mais Katerina était ma soeur, je l'aimais et je ne pouvais pas sans cesse l'éviter. Il fallait que je la laisse rentrer dans ma chambre. Je ne lui répondrais pas si ça concernait mon état mais si jamais ça concernait autre chose, je pourrais toujours y répondre. Après tout... Je ne voulais pas qu'elle se sente rejetée. Ce n'était pas mon but. Je pensais juste qu'en restant seule, je finirais par remonter la pente toute seule. Un jour ou l'autre... Je me levai et ouvris la porte. « T'es pas sensée être au boulot? » Puis je retournai m'asseoir sur mon lit, contre le dossier de ce dernier. Je pris ma peluche entre les mains, seul "réconfort" que j'avais. « De quoi tu veux parler...? » Je levai mon regard vers elle. Mes yeux étaient rougis mais peu importait. J'avais le droit d'avoir pleuré non? Je ne répondrais pas à la question non plus, c'est tout.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5619
∞ Points : 150
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: KATERINA ∞ N°228 Talk to me   Mar 30 Sep - 16:35

Katerina & Analiya ✻ Talk to me
C'était difficile. J'avais toujours été une fille joyeuse et pleine de vie. J'adorais rire et profiter de la vie. Je la croquais à pleines dents comme on dit. Et pourtant... Depuis ce soir-là... Tout avait changé. Je n'avais qu'une envie et c'était celle de rester seule dans ma chambre avec pour seule compagnie et seul réconfort ma peluche préférée. J'avais beau avoir vingt-trois ans, j'avais parfois besoin de serrer cette peluche dans mes bras. Je l'avais eu quand j'étais toute petite et elle ne m'avait jamais quitté. Elle était toujours posée sur mon lit. Et je me fichais si quelqu'un trouvait ça bébé ou que savais-je encore. J'aimais cette peluche et j'avais besoin de cette peluche. C'était comme ça. Et peu importait ce que les autres pouvaient penser, cette peluche était à moi et je continuerais à la garder comme ça aussi longtemps que je voudrais sans prêter attention à ce que pouvaient penser les autres. Tout ça m'était égal. Le fait était que depuis mon agression, j'avais beau tenter de me convaincre que tout allait bien, je n'arrivais pas à sortir de la maison. Je n'arrivais pas à retourner à la fac, à reprendre ma vie normale! Parce que la vérité c'était que - même si je refusais de l'admettre - cet inconnu dans cette ruelle m'avait brisée. Et pour recoller les morceaux, ce ne serait pas aussi facile que ce que j'avais crû au début. Ma grande sœur était entrée et s'était installée sur le bord de mon lit. Elle avait prit ma peluche de mes mains, ce qui me fit soupirer légèrement. Elle prit ensuite mes mains dans les siennes et les serra doucement tout en prenant la parole. « Non j’ai pris congé pour rester avec toi. Je veux que tu me parles Ana… Ne me prends pas pour une idiote, je vois que ça ne va pas, je t’entends pleurer, je vois tes yeux rouges, … » Moi qui avais pensé être discrète quand je pleurais... J'avais visiblement tout faux. Et il était vrai que mes yeux sans cesse rougis par les larmes devaient me trahir également. J'haussai doucement les épaules. Je n'avais pas envie d'en parler... «  Je veux parler de ce qu’il t’arrive, il s’est passé quelque chose ? Tu sais que tu peux tout me dire… N’aie pas peur de te confier. » Oui bein... Tant mieux pour elle. Mais moi, je ne voulais pas. C'était si compliqué que ça à comprendre ou quoi? Je retirai mes mains de celles de ma sœur adorée. « Je n'ai pas envie d'en parler. J'ai pas envie que tout le monde sache. Et j'ai pas envie de vous impliquer, les parents et toi, dans cette histoire. » Je savais très bien que je pouvais lui faire confiance mais ça n'était pas un problème de confiance justement. Je n'osais pas leur en parler parce que j'avais peur de voir leur regard changer. Je ne voulais en aucun cas y lire de la pitié ou que savais-je encore... « Ne t'en fais pas pour moi Katerina. J'irais mieux dans quelques jours... » Je tentais de me convaincre en même temps que je tentais de convaincre ma sœur. J'aimais ma famille. Ils étaient ce que j'avais de plus chers au monde. Mais je n'arrivais pas à me confier. C'était comme ça et pas autrement. Bien sûr, j'aurais eu envie de tout raconter à Katerina. Mais je n'en avais simplement pas le courage. Moi qui pensais être une fille courageuse, j'étais à présent une lâche - d'une certaine façon - qui tentait vainement d'oublier ce qui lui était arrivé.

Spoiler:
 

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: KATERINA ∞ N°228 Talk to me   

Revenir en haut Aller en bas
 

KATERINA ∞ N°228 Talk to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» C. NEVADA EOVA-TESSIER ► Katerina Graham
» (F/PRIS) KATERINA GRAHAM
» Blabla Dodo / Sleep Talk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna