AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Ven 7 Oct 2016 - 23:05




Zoélie Faith Valentine

« Personne ne peut fuir son coeur, c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit. » (à ce qu'on dit, mais Zoé, elle dit que c'est que de la merde, ça, et que parfois, mieux vaut l'emmerder, son coeur !)

NOM: Valentine. A prononcer à l'américaine, pas à la française, Zoé y tient ! ▬ PRENOM(S): Zoélie Faith ▬ SURNOM(S): Zoé, Eli, voir encore Lily sont ceux qu'elle supporte sans mal. Evitez par contre Zozo ou autre truc du même genre, elle trouve que ça l’infantilise et elle déteste ! Sinon, mais plus rarement, uniquement par les personnes vraiment très proches d'elle, il y a aussi du F., ou Fay. ▬ AGE: 23 ans ▬ DATE DE NAISSANCE: 03/08/93 ▬ LIEU DE NAISSANCE: Chicago ▬ NATIONALITE: A la double nationalité : Américaine (par son père) et Canadienne (par sa mère). ▬ CLASSE SOCIALE: Elle a un appart' et des repas tous les jours, alors selon elle, elle n'est pas à plaindre. Et c'est tout ce qui compte ! ▬ ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle qui se voile la face sur une bisexualité qui l'effraie ▬ STATUT MATRIMONIAL: Célibatairement aveugle et heureuse de l'être ▬ METIER/ETUDES: Apprentie joaillère ▬ GROUPE: Angry Birds ▬ AVATAR: Alycia Debnam-Carey
Qualités : Zoé est humble, bien trop, même, si on veut être honnête. Elle est bourrée de talents en tant qu'artiste et future joaillère, mais ne s'en vantera jamais. Bien loin de là, même. La jeune femme a une indéniable fibre artistique et est d'ailleurs très consciencieuse dans tout ce qu'elle entreprend, parfois trop, mais on en parlera plus tard. A l'écoute, elle sait l'être, du moins pour les personnes qu'elle affectionne réellement. Affectueuse, bien que cela ne soit réservé qu'aux individus dont elle est vraiment proche.Ingénieuse, elle sait parfaitement bien se débrouiller dans des situations pourtant compliquées. Indépendante, elle l'est, donnant bien souvent l’impression de n'avoir besoin de rien ni de personne pour aller bien, mais ça n'est qu'une apparence. Loyale, elle ne trahira jamais un être qu'elle aime, sauf si celui-ci l'a blessée au préalable... Forte, elle tâche de l'être, elle paraît l'être pour ceux qui ne le connaissent pas vraiment, alors qu'en réalité, la belle brune est sensible, mais déteste le laisser voir, prenant cela pour de la faiblesse (merci papa !). Sa sensibilité ne se laisse à voir qu'au travers de ses dessins et de ses bijoux, et rarement au travers des quelques larmes qu'elle ne peut retenir. Ordonnée, elle l'est, frôlant la maniaquerie ! Tenace, elle n'abandonne jamais, même quand elle rencontre des difficultés, aussi bien pour ses projets professionnels, que personnellement : n'essayez pas de lui faire comprendre qu'elle puisse avoir tort, cela est ardu ! Organisée à l'extrême, ne tentez pas de bousculer ses projets, ni de vous montrer impulsifs avec elle : cela la stresse ! Décontractée en toutes circonstances, même face aux inconnus, il n'y a que lorsqu'on tente de la sortir de sa zone de confort (imprévus..) qu'elle soit en stress. Pétillante, elle ne passe pas inaperçue, cachant ainsi le fait qu'elle souffre depuis de longues années à présent. Réfléchie, elle écoute son cerveau et non son cœur. Attachante, c'est un terme qui revient souvent, en ce qui la concerne. Adroite, et cela est préférable, vu le métier qu'elle veut faire ! Généreuse et surprenante, elle aime à faire des surprises à ses proches, à l'occasion, sans forcément avoir de raison.

Défauts : Inaccessible, même si on dirait le contraire. Elle ne se laisse pas facilement atteindre, il n'est pas aisé d'apprendre à la connaître réellement, car elle est secrète quant à sa vie, à son passé ou à ses émotions, mais aussi méfiante, car elle n'a que trop été abandonnée et déçue dans sa - si courte - vie. Complexée, elle manque grandement de confiance en elle, aussi bien au niveau de ses capacités pro', qu'au niveau de son physique. Sarcastique, elle se cache derrière cela, et derrière son ironie, afin de se protéger, mais aussi d'exprimer, à travers cela, le mal-être qu'elle peut ressentir, la difficulté à s'intégrer dans un monde qu'elle ne comprend décidément pas. Blasée, ça revient souvent à son sujet, ça se voit dans sa façon de parler et d'agir, quand on l'observe vraiment, à travers le vernis de la jeune femme pétillante qu'elle montre. Casse-cou, bien qu'elle préfère se décrire comme sportive, mais il est vrai qu'elle ne recule pas devant certaines prises de risques, pouvant laisser à croire un certain dédain quant à sa propre vie, et montrant ainsi un mal-être. Râleuse, mais elle a son petit caractère, et assume parfaitement son côté chieuse. C'est juste qu'elle ne se laisse pas - plus - marcher sur les pieds. Et comme on a pu le voir un peu plus haut, elle est maniaque, têtue et se laisse difficilement aller (aussi bien à vivre sa vie, que sentimentalement parlant).

J'aime, je n'aime pas : • Eli adore : les mangas, les bijoux, la mode, la culture européenne, nippone et africaine (ses principales sources d'inspirations), les animaux (chiens, chats, chevaux et lapins), l'équitation, le dessin, les jeux vidéos, Aden (mais lui, sans doute plus qu'elle ne devrait, même si elle préfère se dire qu'elle est juste très attachée à son demi-frère), le thé, la framboise, le chocolat, le rouge ainsi que le vert et le bleu, sa mère, son beau-père (ce fut laborieux, mais elle l'apprécie vraiment, à présent), son père (même si elle ne l'avouera jamais, elle lui reste toujours attaché, en dépit du mal qu'il lui a fait !), les bouquins (mais pas du tout les BD, auxquels elle préfère les mangas), le rire d'Aden, les montres à goussets (qu'elle collectionne d'ailleurs !), le parfum de Maëlys (mais elle ne l'avouera jamais !), faire du yoga et les batailles de boules de neige.
• Eli déteste : réfléchir un peu trop au fait qu'elle soit troublée par Maëlys et par Aden également, ceux qui critiquent les végétaliens, ceux qui râlent sans raison, les araignées, les fêtes de Noël et d'Halloween (merci papa !), les réseaux sociaux (déballer sa vie sur le net : elle n'en voit pas l'intérêt ! Ne la cherchez pas sur la toile, hormis Instagram, pour y exposer certains de ses bijoux, elle n'a rien d'autres !), les gens accros à leur téléphone portable, qu'on lui demande quand elle ramènera un mec une fois pour toute, le café et son odeur, qu'on lui parle de son père, repenser à son enfance, son père (histoire compliquée, majoritairement, elle le déteste, mais l'aime malgré tout...), les séries à la télé (trop longs et trop communs, plus on lui parle d'un truc, plus ça l'emmerde), les histoires de fantômes la maltraitance envers les enfants mais aussi celle envers les animaux, les sciences, les films trop mièvres, qu'on la prenne dans ses bras comme si on était sa pote (elle ne tolère cela que de ses proches), l'odeur de la pluie, les gens qui se lèvent trop tôt et aussi ceux qui se plaignent à tout bout de champ.

Tics et manies: Zoélie est végétalienne depuis maintenant 8 ans, et ne reviendrait pour rien au monde à  un mode de vie "carnivore".
Maniaque à l'extrême : elle est comme Monica dans Friends, c'est pour dire !
Très organisée, elle fait un planning pour tout, et déteste être obligée de changer ses plans : ne lui prévoyez rien sans la prévenir, elle panique sinon !
Elle ne se sépare jamais de la plaque militaire de son père, elle la porte toujours autour de son cou.
Une particularité que l'on remarque aisément chez elle : elle achète toujours plusieurs paires de chaussures identiques, mais de couleurs différentes, afin de pouvoir en faire des paires dépareillées. Il arrive qu'elle décore certaines, ne soyez donc pas étonnés de voir qu'elles ne sont pas de la même couleur bien qu'il s'agisse du même modèle, ni de voir des dessins ou des citations dessus qui ne sont pas sur celles que d'autres peuvent porter.
Quand elle est perdue dans ses pensées/en pleine réflexion, elle caresse d'un air distrait ses cicatrices sur les bras, les vestiges des entailles qu'elle s'est faite, quand elle a tentée de se donner la mort, il y a des années de cela.
Elle a toujours des chewing-gums dans son sac.
Elle sait signer depuis des années, car sa meilleure amie est muette.
Tient un Bullet Journal depuis plusieurs années. Elle a fait plusieurs carnets, du coup, mais à chaque fois, la décoration de la couverture, c'est elle qui l'a fait. Et à l'intérieur, elle y répertorie toute sa vie, surtout ses rendez-vous. Même si ses rendez-vous, elle les affiche aussi dans son salon, sur un grand planning bien détaillé. L'imprévu, Zoé, elle n'aime pas, ça la met mal à l'aise.


PRENOM/PSEUDO: Angélique (Angie)/Cacahuète ▬ AGE: M'en souviens plus ! ▬ SEXE: Féminin ▬ REGION/PAYS: France ▬ J'AI CONNU LE FORUM GRÂCE A: La fonda ▬ MON AVIS: Si je suis ici, c'est que je l'aime bien, ce forum, non ?  What a Face ▬ QUELQUE CHOSE A AJOUTER: Y'a de l'agitation à prévoir, moi, j'vous l'dis !  

Code:
[b]ALYCIA DEBNAM-CAREY[/b] x Zoélie F. Valentine


Dernière édition par Zoélie F. Valentine le Dim 9 Oct 2016 - 21:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Ven 7 Oct 2016 - 23:07




« Sometimes, I think I glimpse eternity. »


Un jour de septembre, Zoélie a 6 ans - Chicago. Bien que son visage soit, comme celui de chacun de ses camarades, porteurs de l'innocence propre aux enfants, le regard de Zoé est déjà hanté. Hanté par les cris que pousse souvent son père, en plein milieu de la nuit, lorsqu'il est tiré de ses songes par les souvenirs des atrocités vues, sur les champs de batailles arpentées. Hanté par la lente déchéance de ce père, qu'elle n'a jamais connu autrement que brisé, car elle est née alors qu'il était au front, et qu'il n'est revenu que lorsqu'elle avait 2 ans. Hanté par les tableaux qu’il dépeint, de ses gosses qui crèvent la dalle, à l’autre bout du monde, et par ceux qui sont envoyés pour tuer des hommes, avec des fusils ou des explosifs attachés à la taille. Hanté par les mots que ce militaire de père ne cesse de lui répéter, jour après jour, sur le fait que pleurer, c'est être faible. Que l'Etre Humain est la pire création de Dieu. Que Dieu n'aime pas les hommes qui aiment les hommes ou les femmes qui aiment les femmes (merci les principes ringards de l'armée et d'un cerveau dérangé !). Que l'Humanité ne mérite que la mort, pour oser envoyer des bombes sur des villages et camoufler des mines qui arracheront des jambes, quand elles ne prendront pas la vie, à des enfants qui ne voudront que jouer avec leurs copains. Que de toute façon, Dieu a quitté les Hommes depuis bien longtemps car ils ne méritent pas d'être sauvés. Que les morts reviennent vous hanter, quand vous êtes dans les bras de Morphée. Que le vent charrie l'odeur des cadavres qui pourrissent sous le soleil, et transporte avec lui les murmures des tueurs.
Alors, quand on demande à Zoey, ce jour-là, ce que fait son papa, la réponse de la fillette ne se fait pas attendre : « Mon papa, il se fait soigner par un docteur, car il est cassé. » Du moins était-ce que disait sa mère. Que son père était cassé, et devait aller voir un médecin pour qu’il le répare. Que ça prendrait du temps, mais qu’il irait mieux. Un jour. Un jour mais quand ? – c’était ce que demandait souvent la fillette, mais sa mère ne pouvait lui répondre. La réponse de la brunette, aux cheveux coiffés en deux couettes, fait rire ses camarades de classe. Certains n’hésitent pas à lui faire savoir qu’un docteur ne répare pas les gens, mais les guérit. Et la fillette pleure, car elle veut que son père soit réparé, il est cassé, pas malade, c’est sa mère qui lui a dit. Et la fillette a peur : et si son père était cassé pour toujours ?

Noël, Zoélie a 8 ans - Toronto. Ca fait maintenant 2 ans que Toronto est la ville dans laquelle vivent les Valentine. Selon la mère de Zoé, c’est pour y prendre un nouveau départ, selon son père, c’est pour fuir les fantômes de ses frères tombés sur le champ d’honneur, qui lui en veulent de ne pas avoir péri avec lui et qui viennent lui murmurer aux oreilles quand il dort. Zoé, elle a mis du temps à se faire à la vie ici, mais maintenant, elle apprécie. Elle n’a jamais revu ses copains de Chicago, en dépit de leurs promesses. Dure leçon de vie pour Eli : les amitiés ne durent pas forcément toujours. Mais elle s’est fait de nouveaux copains, alors ça va. Et puis, aujourd’hui, c’est Noël, alors ça va forcément. Même si, comme à chaque fois, son père semble absent. Il a toujours détesté les fêtes. Halloween surtout, car selon lui, c’est là où les défunts sont les plus forts. Tellement fort, qu’une fois, ils l’ont convaincu de mettre une claque à Zoélie, rien que parce qu’elle parlait un peu trop fort, dans leur jolie petite maison, et que ça leur tapait sur le système. Zoé, elle n’a jamais aimé Halloween à cause de ça : les fantômes, elle n’aime pas. Et elle n’aimera jamais cette fête. Mais, à partir de ce soir, elle n’aimera plus jamais Noël également…
On toque à la porte, interrompant ainsi le repas qui vient à peine de démarrer. Les adultes échangent des regards intrigués, alors que la grand-mère de Zoé, n’habitant pas très loin de chez sa fille, va ouvrir. Des hommes en uniformes rentrent. L’air autoritaire et sévère, ils débarquent dans la pièce, appelant Mr Valentine. Zoé comprend que son papa a fait des bêtises, mais ignore quoi. Un homme annonce à l’ancien militaire qu’il est en état d’arrestation. C’est en avisant qu’il s’apprête à mettre des menottes à l’homme, sous les yeux même de sa fille unique, que le policier se retient, précisant qu’il fera ça dehors. Loin des yeux d’Eli. Pour préserver son innocence. Mais l’innocence de la fillette a fini de mourir ce soir-là. Quand Noël a commencé à rimé avec « arrestation de papa ». Quand Noël a commencé à se teinter de la certitude que son père ne serait jamais réparé. Quand Noël s’est accompagné de la découverte que son père avait écouté une des voix qui le torturait depuis des années, et, sous son impulsion, a poignardé un homme à mort. Joyeux Noël, Zoélie, voici ton cadeau : ton père sera emprisonné de longues années, tu ne le verras qu’en prison, maintenant. Et surtout, souris hein !

Un jour de juillet, Zoélie a 11 ans - Toronto. La porte de la chambre de la gamine claque avec violence. Elle déteste cette maison qui n’est pas, et ne sera jamais, la sienne. De l’autre côté, dans le couloir, on tente de la raisonner. Sa mère et celui qui est maintenant son beau-père tentent de lui faire entendre raison. Mais Eli, elle ne veut pas les écouter. Plus jamais. « Vos gueules ! J’déteste cette putain de baraque ! Je déteste cette famille merdique ! T’es pas mon père ! Tu le seras jamais ! Le mien, il est comme moi, il est cassé, et y’a rien qui peut le réparer. Toi, t’es rien ! Et Aden, c’est pas mon frère, j’en veux pas, j’veux pas d’toi non plus. Ma mère t’as choisi, j’suis obligée d’faire avec, mais j’veux ni toi, ni d’ton gamin ! Maintenant, foutez-moi la paix ! ». Des mots durs. Des mots surtout remplis de souffrance. Des mots d’une gamine brisée, qui a dû grandir trop vite. Des mots d’une gosse qui ne croit déjà plus en grand-chose, alors qu’elle a à peine vécu, et qu’elle n’a rien vu. Des mots d’une enfant qui ne parvient à se faire à ce remariage, qui date d’environ un an maintenant, mais qu’elle n’a jamais accepté. Des mots d’une fillette dont le père ne veut plus la voir, ayant coupé brusquement les ponts avec elle, et refuse à présent de la voir ou de lui parler. Des mots d’une môme qui se sent abandonnée, par son père, mais aussi par ses amis, qui lui ont tous tournés le dos quand son père a fini sous les verrous. Des mots d’une jeune ado qui a perdue toute confiance en les adultes, car son père l’a abandonné alors qu’il lui a promis qu’il serait toujours là pour elle (et il lui a répété qu’on ne brisait jamais une promesse !), mais aussi par une mère, qui lui a dit qu’elles seront toujours ensemble, alors qu’elle lui a finalement imposé un autre homme, et un frère aîné qu’elle n’a jamais voulu.

Un jour de janvier, Zoélie a 14 ans - Toronto. Allongée sur le lit d’Aden, Zoélie dessine, tandis que son demi-frère fait ses devoirs scolaires. Depuis plusieurs mois maintenant, ça va mieux, entre eux. Il leur a fallu du temps – beaucoup – mais ils ont fini par s’apprivoiser l’un l’autre. « T’en penses quoi, Ad’ ? », demande l’adolescente au jeune homme, en lui montrant son œuvre : un collier aux courbes en arabesques impressionnantes. Le Shalow observe le dessin avec attention, avant de lever le pouce, pour indiquer qu’il valide le résultat de ce projet sur lequel Zoé bosse depuis plusieurs heures maintenant. Soudain, la sonnette de la porte d’entrée retentit, ce qui a pour effet de faire bondir la brunette, qui file ouvrir, non sans qu’Aden la taquine. Si Eli est aussi pressée, c’est parce que sa meilleure amie vient lui rendre visite. Elles se connaissent depuis un an et demi maintenant, et sont inséparables depuis. Elles se sont rencontrés à l’hôpital. Zoé y ayant séjourné après avoir tenté de se suicider. Appel au secours d’une ado paumée, d’une ado en souffrance, d’une ado qui ne supportait plus de voir les lettres qu’elle envoyait à son père rester sans réponses, d’une ado qui en avait ras-le-bol d’entendre ses camarades se moquer de son père totalement cinglé. L’autre gamine, quant à elle, était là pour rendre visite à sa petite sœur, gravement malade. Les 1ers temps ne furent pas faciles entre elles, pour communiquer, car l’autre jeune est muette. Mais Zoélie a appris le langage des signes, et signe à présent à la perfection. Il n’y a bien qu’avec sa meilleure amie, qui fait office de sœur de cœur pour Zoé, ou avec Aden, que la brunette se montre telle qu’elle est, et non telle qu’on la pense : forte et sans faille. Ses sourires ont des fêlures, ses rires résonnent dans le vide de l’individu qu’elle est, ses mots ne sont pas aussi légers qu’ils devraient l’être.
Attrapant ses affaires, Zoé quitte la maison avec son amie, alors qu’Aden lui rappelle l’heure à laquelle elle doit être rentrée. Ce qui fait sourire la jeune Valentine, qui lève les yeux au ciel, en vannant son aîné sur le fait qu’il soit parfois trop paternaliste envers elle (alors qu’elle adore ça), puis ferme la porte derrière elle. Elle va passer l’après-midi à refaire le monde, avec sa confidente. Parler des garçons, surtout, indubitablement le sujet de conversations préférés de toutes les filles de leur âge.

Un jour d'août, Zoélie a 18 ans - Toronto. Ca fait des jours que Zoélie refuse de sortir de sa chambre. Sa mère a tenté de la faire parler : en vain. Son beau-père a essayer de lui arracher un rire (il y arrive assez bien en général) : il a échoué. Aden a tout mis en œuvre pour la convaincre de sortir : ça n’a pas abouti. Il n’y a que lorsque sa meilleure amie a enfin pu venir chez elle que la jeune femme a daignée ouvrir sa porte, ne faisant entrer que sa confidente, claquant la porte devant les visages médusés des autres résidents de la demeure. Ils ont eu beau tendre les oreilles pour tenter d’entendre quoi que ce soit, ils ne parvinrent à rien : elles communiquèrent en signant.  Des peines de cœur, Zoé en avait déjà connu. Des petites amourettes, elle en avait déjà eu. Mais cette fois-ci, ce fut pire. Cette fois, elle était vraiment amoureuse. Il s’appelait Kieran, il était beau, drôle, et protecteur envers elle. Il lui avait fait tourné la tête, elle lui avait offert son cœur, mais aussi son corps, et ce, pour la 1ère fois de sa vie. Comme elle l’appris à son amie ce jour-là, il s’était joué d’elle. Il avait tout mis en œuvre pour l’attirer dans son lit, rien que pour gagner un pari. Celui de se taper la nana au père, ancien militaire, qui avait tué un mec du coin, il y a des années de ça. Des rumeurs sur Zoé, il en court depuis toujours. On prétend qu’elle est aussi folle que son père, qu’elle aussi, elle entend des voix, et qu’elle tournera mal, un jour. Grâce à ce Kieran, on commence à raconter à quel point elle est facile. Et encore un qui ajoute une cicatrice de plus à la jeune femme, mais à son esprit, non à son corps.
Dans les bras de son amie, elle s’endort en pleurs, commençant à se dire qu’il y a des gens destinés à être heureux, et d’autres non. Elle est convaincue qu’elle, elle fait partie de cette dernière catégorie. Ce jour-là, Eli se fait la promesse suivante : celle de ne plus jamais laisser quiconque l’atteindre, l’approcher assez pour qu’elle s’ouvre à cette personne, lui laissant l’opportunité de la blesser. Plus jamais on ne fera couler ses larmes.

De nos jours - Toronto. Zoé a tenue sa promesse. Elle a des amis, qui croient la connaître, mais rares sont les êtres à vraiment la connaitre. Elle a eu quelques petits amis, mais jamais rien de sérieux. A présent, Eli vit en colocation avec plusieurs personnes, dont sa meilleure amie. Elle a tirée un trait sur son père, du moins est-ce qu'elle prétend, elle est démentie en cela par le fait qu'elle porte toujours les plaques militaires de celui-ci. Elle est en passe de réaliser son rêve de toujours : dessiner et créer des bijoux. Nul ne le sait, mais elle tient cette passion de son père. Ils n'étaient pas rare, autrefois, qu'ils en dessinent ensemble, son père ayant toujours été doué au dessin, et n'ayant jamais cessé de vouloir dessiner la bague parfaite, qu'il pourrait offrir un jour, à la femme dont il était fou amoureux. La jeune femme est toujours cabossée, elle le sait, elle sait aussi qu'elle le sera sans doute à jamais, quand bien même elle soit suivie par un psy, depuis de longues années à présent. Mais elle le vit bien. Zoé, la vie l'a rendue forte, bien qu'elle n'en ait pas conscience. Et de la force, elle en aura bien besoin, pour assumer le fait d'être bisexuelle, mais aussi de ne pas être indifférente à la fois à la petite amie d'Aden, mais à Aden également. Qui a dit que la vie était facile, que Zoélie aille lui rire au nez ?


Dernière édition par Zoélie F. Valentine le Dim 9 Oct 2016 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aden J. Shalow


∞ Arrivé(e) à Toronto : 07/10/2016
∞ Messages : 131
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Barman

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Ven 7 Oct 2016 - 23:13

Pour la peine, moi aussi je viens t'embêter Razz
Hâte d'être validé pour qu'on s'amuse ensembles

_________________

My two littles princesses

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5595
∞ Points : 76
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Sam 8 Oct 2016 - 10:49

Officiellement bienvenue!
Alyciaaaaa! Bon courage pour la fichette et pareil, trop hâte de rp quoi!

_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 646
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Sam 8 Oct 2016 - 13:30

Bienvenue à toi ^^ Et pleins de courage pour terminer ta fiche

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Sam 8 Oct 2016 - 14:12

Merci Aden Viens donc m'embêter quand tu veux

Merci Analiya Si avec ce p'tit trio, on s'ennuie, c'est vraiment qu'on n'est pas douées Razz

Et merci aussi Aymeric
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Dim 9 Oct 2016 - 8:44

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Dim 9 Oct 2016 - 21:43

Merci à toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astar S. Taylor-Scott

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 28/06/2016
∞ Messages : 112
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Maîtresse d'école

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Dim 9 Oct 2016 - 22:52

Bienvenue sur le forum (:
xo, P.

_________________
    Feels so natural.. More than physical.. Spiritual love..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5595
∞ Points : 76
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Dim 9 Oct 2016 - 23:31




FÉLICITATIONS, TU ES VALIDÉ(E)!

Très belle fiche Gardes moi ton premier sujet parce qu'il nous en faut un aussi

Bravo tu as franchis l'étape de la fiche Tu es donc officiellement un membre de Niagara Evening. Si c'est pas super ça Il reste cependant encore quelques petites choses importantes à faire avant de pouvoir profiter pleinement du forum.

Tout d'abord, il faut que tu ailles recenser quelque chose, à savoir ton métier par ici.
Ensuite, tu dois aller faire une demande de logement parce que ton personnage a droit à un toit au-dessus de sa tête: c'est par là.
Si tu as besoin d'un lieu particulier qui ne figure pas encore sur le forum, tu peux aller en faire là demande par ici.

Tu devras ensuite aller faire tes fiches de liens et de sujets dans cette partie.
Il existe aussi une partie pour les réseaux sociaux qui est intégrée au forum et tu peux la trouver par là. Enfin, tu peux aller t'amuser dans le flood et les jeux ainsi qu'rp sur le reste du forum.
Pour rappel, une partie "Remember me" est en place. Elle te permettra de jouer un événement de ton passé si tu le désires (un événement de ta fiche ou un lien déjà avancé mais dont tu aimerais jouer le début etc...). Le reste du forum se déroule donc au "présent".

Un système de points est en place sur le forum. Les points seront remis à zéro environ tout les mois. Ils permettront de désigner des membres du mois et de mettre en valeur des scénarios pour les vainqueurs tout les mois etc... D'ailleurs, tu gagnes des points en recensant tes votes sur les tops-sites sur le sujet prévu pour ça, sujet que tu trouveras dans la partie des annonces et tu trouveras les top-sites sur la page d'accueil Wink

Si tu as la moindre question ou suggestion, n'hésites pas à contacter le staff I love you Amuses toi bien parmi nous

_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Lun 10 Oct 2016 - 10:47

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Mer 12 Oct 2016 - 15:01

J'adore le prénom de ton personnage!
Bienvenue parmi nous. <3.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   Dim 23 Oct 2016 - 13:18

Bienvenue bienvenue Zoélie, très jolie pseudonyme au passage, j'aime beaucoup Wink
Bon jeu parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie   

Revenir en haut Aller en bas
 

"La vie n'est pas un conte de fée qui finit bien" - Zoélie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !
» Bienvenue à Amaury Conte!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2017 :: Fiches
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna