AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 On s'amuse de trois fois rien. [Thimoty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: On s'amuse de trois fois rien. [Thimoty]   Ven 17 Juin 2016 - 20:43


   
 

   

Le vendredi soir, si dans le temps c’était des coups de téléphone pour savoir si untel ou untel voulait bien sortir pour aller en boîte, passer chez des potes pour boire un coup ou tout autre chose ressemblant à cela. A présent, c’était beaucoup plus compliqué pour Théo. Déjà la faute à des amis en couples qui ont toujours la réponse de merde « Ah non mais je reste avec ma copine ce soir. » Non mais déjà ils se la coltinaient sept jours sur sept mais en plus fallait que madame veuille faire des soirées le vendredi soir, elle ne pouvait pas choisir un autre jour celle-là. Ah les filles, des chieuses en puissance. Et quand ce n’était pas les amis qui étaient indisponible, c’était tout simplement Théo qui finissait trop tard le travail et du coup la motivation d’aller danser était clairement absente. Bon et puis danser c’était un bien grand mot c’est vrai que rester assis à boire des verres en soirée, ce n’est pas non plus danser.

Fort heureusement pour monsieur Dashner, il y avait depuis quelques années une solution toute trouvée aux problèmes précédemment cités, le café de Thimoty, oui officiellement ce n’était pas entièrement le sien il le tenait avec son pote ou son frère ou un truc du genre dont Théo ne se souvenait jamais, pour la simple et bonne raison qu’il venait uniquement les jours où Thimoty était de service, ça évitait de devoir se retrouver seul face à son verre qui se remplirait un peu trop vite à son goût. Bien que Théo n’ait pas non plus l’alcool violent ni même désagréable, la sensation de ne pas être au mieux de sa forme et d’avoir l’esprit qui divaguait quelque peu lui était fort déplaisante. Sans oublier le fait que ne pas pouvoir conduire sa voiture et devoir se faire ramener par un chauffeur était associé à une forme de dépression chez lui, presque autant que l’idée de braver les signes qui ne trompent pourtant pas et d’encastrer sa voiture dans un poteau, un mur ou l’envoyer dans le décor. Raison principale pour laquelle, il valait mieux que ce soit Thimoty au bar et qu’il fasse des pauses dans son service pour lui tenir compagnie.

Pourtant ce soir-là, la motivation de Théo chuta grandement en voyant le temps affreux sur la ville de Toronto. Une pluie battante l’accueillit à la sortie du bureau et malgré les phares de la voiture à pleine puissance, difficile de se diriger. Sans oublier que les gens paniquaient pour un oui, pour un non sur la route et que plus d’une fois, il s’excita dans sa voiture contre ces imbéciles de chauffeurs qui allaient lui rayer sa voiture. Non mais les distances de sécurités devaient être en option dans leur permis. Après une vingtaine de minutes passé en voiture à tapoter des doigts sur le volant, Théo rejoint le café de son ami, pour un trajet initialement fait en 10 min en voiture, un record. Mais en même temps, il n’allait pas non plus marcher sous la pluie, donc il avait bien fallu prendre son mal en patience sans trop râler.

L’avantage de la pluie, c’est que bon nombre de gens voulaient rentrer se mettre à l’abri chez eux et l’endroit habituellement rempli un vendredi soir rappelait à Théo les jours de départ en vacances, quand seul les habitués venaient quand même, le gros de la population étant déjà dans la voiture.
S’installant à sa table préférée, celle qui donnait sur l’extérieur, même si aujourd’hui les éclairs illuminant le ciel n’était pas vraiment le programme le plus emballant de l’histoire. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour voir ses amis et participer activement à maintenir le commerce à flot.

Afin de ne pas déranger son camarade occupé à une table avec des clients, Théo se concentra malgré tout sur l’extérieur, jetant des regards à sa voiture, le premier qui dérapait sur la pluie et qui l’abimait était un homme mort, ou une femme morte, pas de sexisme pour le coup. Son esprit de son côté était déjà très loin, se remémorant la dispute avec son père l’ayant amené à finir aussi tard. Ça avait dérapé sur un détail complètement anodin, Théo avait juste demandé pour sa curiosité personnelle si son père avait dû lui aussi faire un mariage arrangé et comment l’avait pris la mère de Théo en l’apprenant. En soi c’était rien, pas la peine de s’exciter. A moins qu’il se soit excité pour la phrase moqueuse de Théo comme quoi ça expliquait qu’il soit fils unique. C’était juste une blague, son père prenait vraiment la mouche pour rien ces derniers temps, fallait qu’il prenne des vacances ou une retraite amplement méritée puisque sa boite avait visiblement fait sauté les quelques neurones qui fonctionnaient encore.

L’ombre de Thimoty sur la table eut pour répercussion de ramener le futur client sur la terre ferme. Il adressa un sourire au patron de l’endroit avant de lui montrer le temps dehors et de dire joyeusement.

« Tu remarqueras le bon client que je suis, même avec un temps à attraper la crève, je viens quand même te voir. Tu as le temps de boire un coup avec moi, même un café si ça te dit. Tu fermes à quelle heure ce soir ? »

Pas sûr que l’architecte reste jusqu’à la fermeture bien que personne ne l’attende à la maison, au grand désespoir de son père s’il avait bien compris. Théo ne comptait cependant pas s’éterniser ici parce que c’est fou mais son verre se remplissait tout seul durant ces soirées et si la note ne posait pas vraiment de problème, c’était inquiétant tout de même. Peut être qu’il devrait tourner à l’eau, un regard sur le couple non loin de lui le fit regretter cette idée, non il aurait tout le temps d’être sage quand il serait marié, valait mieux profiter tant qu’il le pouvait. Surtout si derrière il fallait rentrer directement en sortant du travail que ce soit pour pas que la futur madame Dashner ne s’inquiète pas, pour la surveiller, ou tout simplement parce qu’il avait envie d’être avec, ce qu’il ne croyait pas vraiment. Mais c’est beau de rêver. Quoi qu’il en soit, pour le moment, la seule personne dont il attendait un oui officiel était celui de Thimoty acceptant de prendre une pause, il l’observa donc attendant patiemment sa réponse.

fiche by mad shout.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Maire

Admin

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 137
∞ Points : 6
∞ Emploi/Etudes : Maire

MessageSujet: Re: On s'amuse de trois fois rien. [Thimoty]   Mar 13 Sep 2016 - 20:29

J'archive

_________________
Le Maire est le compte fondateur du forum.
Pour voter pour Niagara Evening, on clique ici:


PRD + FB de NE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niagara-eveningv2.forum-canada.com
 

On s'amuse de trois fois rien. [Thimoty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On s'amuse de trois fois rien [Wattouat, Cravate, Crache la foudre]
» On a un problème. Trois fois rien. #Jonas
» Murphy frappera trois fois... [PV Letha]
» Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]
» [Undertaker] Le fossoyeur et la fille au coeur par trois fois brisé [PV: Undertaker & Calista Moon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2016 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter