AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 21 Fév 2016 - 1:38



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Fuir... Fuir. Je n'avais que ce mot en tête. Cette vie n'était pas la mienne. Qu'est-ce que je foutais là sérieusement? J'avais essayé de m'adapter mais vraiment. J'avais essayé de faire des efforts, des efforts surhumains pour faire comme ci tout allait bien. Mais comment ça pouvait aller? Qui ne deviendrait pas fou? Hein, dites-moi? Se réveiller à l'hôpital, apprendre que l'on est marié, ça a déjà été difficile à avaler... Mais savoir qu'en plus, on est père. C'était la pilule de trop à avaler. J'étais allongé dans le lit aux côtés de Louise, les mains sous ma tête à fixer le plafond. Un mois que j'étais rentré à la "maison". Un mois que j'avais découvert ma paternité, et je ne sais pas... Je ne savais pas comment m'y prendre. En avais-je vraiment envie? C'était ça la vraie question. Une vie bien posée avec une épouse, un bébé, une maison, ne manquait plus que le chien d'ailleurs. Je n'étais pas prêt. Pas ce Aymeric là. Je tournais la tête, histoire de voir l'heure sur le réveil posé à quelques centimètres de mon visage. 23h50. Ca faisait plus de 15-20 min que je ressassais mes pensées, que je réfléchissais. Et oui, le seul ressenti que j'avais été: fuir. Je soupirais, décidant de me lever du lit. Pas la peine de réveiller Louise, non? Je me levais aussi doucement que je le pouvais, enfilant un t-shirt au passage. Je sortais de la chambre, en boitant, avant d'emprunter les escaliers. Même pas un regard vers la chambre de Rose. Je prenais au passage un jean et des chaussures. Je savais ce que j'allais faire... Il n'y avait pas dix mille solutions, non? Et puis franchement, le reste me passait au dessus. Je me chaussais tant bien que mal, avant de sortir de la maison. Je n'avais pas repris le volant depuis un bout de temps... Mais apparemment, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas. J'avais l'impression de revivre, de pouvoir respirer à nouveau et ça n'avait pas de prix. Pendant quelques heures, je serais de nouveau ce gars sans prise de tête ni attache. Je voyais encore de la lumière dans le pub et décidais de m'y arrêter. A peine, ai-je franchi la porte que je commandais un verre de whisky. Autant bien commencer la soirée, non? Et les conséquences, vous me direz? Rien à faire! Je fixais le bar, le regard perdu dans le vide. Une jeune femme s'asseyait à côté de moi, même si je n'y faisais pas vraiment attention au départ.
"Je vais prendre la même chose... Tu as des soucis, mon joli? L'alcool ne règle pas tout, tu sais."
Je prenais une respiration, prêt à l'envoyer paître. Je levais les yeux vers elle, et... Lui offris un sourire.
"Oh ça je le sais... Un peu de compagnie peut être?"
Elle me renvoyait un autre sourire, se rapprochant dangereusement de moi, et entamant la conversation. J'avais aussi l'impression que mon verre se remplissait à l'infini sans que je demande quoique ce soit. C'était ça la vraie vie, celle dont je me souvenais. Même si je n'avais pas souvenir de ne pas avoir bu de whisky depuis mes 23 ans. Je préfère la bière, oui, en temps normal.

HJ: J'ai eu envie de le commencer... Tu m'en veux pas?   Déjà parce que Procope m'a soulé xD Et puis la musique de Coldplay m'a inspiré, so...  

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 21 Fév 2016 - 9:29

Je tenais le coup, comme je le pouvais. D’ailleurs, j’allais chez une psychologue afin de vider mon sac quand j’en avais besoin. Elle ne savait pas le quart de la moitié. Mais je pouvais parler en toute liberté une heure par semaine. Et, franchement, cela m’aidait en ces temps difficiles. 00h30, je réveille en sursaut suite à un cauchemar. Avant, quand c’était comme cela, je me tournais toujours vers Aymeric pour me glisser dans ses bras. Je voulu faire de même. Mais … personne dans le lit. J’attendais donc dix minutes, il était peut-être descendu se prendre un verre d’eau. Je n’allais pas m’inquiéter pour si peu. Il ne semblait pas revenir. Le temps passait… Après vingt minutes, je descendais les escaliers. Toutes les lumières étaient éteintes. Je passais par le hall d’entrée. Ses chaussures n’étaient plus là. Machinalement, je regardais par la fenêtre. Pas de voiture. Oh non, ne me dites pas qu’il avait repris le volant. Médicalement, il n’était pas encore en état de conduire. Mais surtout, où pouvait – il être ? Je tournais en rond dans la maison. J’essayais de le contacter sur ton téléphone portable. Il répondait aux absents. Que faire ? Presque une heure du matin. Pas de voiture, Rose dans sa chambre. Mon mari étant je ne sais où. Je m’énervais vraiment. Je me posais alors dans le fauteuil pour reprendre ma respiration, me calmer et réfléchir. Première chose, trouver quelqu’un pour garder ma fille. Qui appeler ? Mon frère ? Non, c’était trop tôt… Livia ? J’hésitais … Finalement, j’optais pour Aileen, sa sœur. Elle m’avait dit, lorsque nous étions à l’hôpital, que je pouvais la contacter quand je le voulais si j’avais besoin d’aide. Je l’appelais alors. Bien entendu, elle ne décrocha pas la première fois. Pas marrant sinon… Je réessayais. Il me fallait une solution, pas le choix. Oh miracle, j’entendis sa voix à l’autre bout du fil. Pas d’étonnement, je la réveillais. Rapidement, je lui expliquais la situation. Elle était chez moi dix minutes plus tard. Quant à moi, j’étais sur le pas de la porte prête à partir. J’avais pris le soin d’appeler le taxi. Nous faisions le tour de la ville. Je commençais par le parc où je l’avais emmené pour lui annoncer qu’il était papa. Pas là. Ensuite, je me dirigeais vers l’hôpital. Peut – être était – il dans son bureau ? Pas là. J’en profitais pour passer par les urgences afin de voir s’il n’y était pas en tant que patient après un accident. Non plus… Il me restait donc les bars. Je connaissais par cœur ceux qui étaient encore ouverts à une heure aussi tardive. 1h30 du matin, j’entrais dans ce pub irlandais. C’était ma dernière chance… Miracle, il était là, accoudé au bar. Je pouvais voir de loin qu’il n’était pas dans un bel état. Mais le pire allait arriver. Aymeric était accompagné d’une autre jeune fille. Comment réagir ? Que faire ? Je n’avais pas imaginé cette version de l’histoire… Il était à un bout du bar, je me dirigeais vers l’autre bout et me plaçais, à mon tour, à côté d’un beau jeune homme. Il allait seulement me servir de couverture. Le barman arrivait à ma hauteur. « Qu’est – ce que je vous sers, belle demoiselle ? ». Je lui donnais alors 5 dollars pour qu’il me serve un coca. Je regardais alors ce beau jeune homme. « Je te préviens, je ne suis pas intéressée. Du moins, pas maintenant. Alors, si tu fais semblant de discuter avec moi pendant une dizaine de minutes, je te donnerai peut – être mon numéro. ». Il acceptait assez facilement. J’observais les moindres faits et gestes d’Aymeric.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 21 Fév 2016 - 13:18



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Depuis combien de temps étais-je là? Aucune idée. Allais-je repartir? Pas dans mes projets immédiats. J'avais toute la vie, non? J'étais passé à un rien de la mort, alors je voulais en profiter à fond. Une nouvelle gorgée de mon verre, un nouveau rire, un nouveau regard, je voyais qu'elle s'intéressait à moi, et ça me faisait du bien. Que l'on ne me prenne pas pour un infirme, ou que l'on ne me prenne pas en pitié, c'était agréable. J'étais un homme comme les autres dans ce pub. C'était peut être ce qu'il me manquait? Aucune idée. J'essayais de ne pas réfléchir, de ne pas penser. « Que fais-tu dans la vie? Je veux tout savoir de toi.» Elle s'appuyait un peu plus contre mon épaule, m'invitant de nouveau à trinquer avec elle. Je me mis à rire, ne sachant pas quoi lui répondre au départ. Je ne voulais pas lui dire que j'étais un amnésique... Non, non. « Je suis médecin à l'hôpital de Toronto, en psychologie. J'en ai vu passé, je t'assure. Que veux-tu savoir d'autre? Ah oui! Je ne suis pas fan de whisky. » Une nouvelle explosion de rire. « Sérieux? Pourquoi tu en as commandé alors? » Je hochais la tête, faisant tourner mon verre entre mes doigts. « Hum... Bonne question. » Elle se penchait vers mon oreille, me murmurant: « Tu préfères peut être que je commande quelque chose d'autre? » Je me contentais de secouer la tête, levant mon verre à sa vue, le whisky m'allait très bien. « Je suis étonnée de voir un type comme toi, ici. Surtout un médecin. Tu es adorable, c'est étonnant que tu ne sois pas encore marié. » Je faillis m'étouffer avec mon verre... Elle avait utilisé un ton ironique. « Tu comptais me le dire quand? » Sa main touchait la mienne, là où se trouvait mon alliance. En effet... Je ne pouvais pas continuer de me comporter comme ça. L'image de Louise apparaissait à mon esprit... J'étais pris de remords. Je ne pouvais pas lui faire ça. Certes notre relation n'était pas au beau fixe, j'apprenais à la connaître de nouveau, à vivre avec elle, ce n'était pas le moment de tout foutre en l'air. « Tu sais quoi? Tu as raison. Je... Je ne peux pas faire ça. » Je relevais la tête, la regardant. Je n'étais plus en état de rentrer, donc... « Je comprend... A la place de ta femme, je ne t'aurais jamais laissé sortir dans cet état là. Quelque chose ne va pas? » Je devais vraiment me confier à une pure inconnue. J'avais de l'alcool dans le sang, mais je n'étais pas stupide. Elle se décollait de moi, s'appuyant sur le bar, fixant son verre. Je relevais la tête, et... Cru voir Louise. Je dus cligner les yeux plusieurs fois pour être certain que je ne rêvais pas. Ou c'était peut être une hallucination? Ça ne pouvait pas être elle... Impossible. Elle était en pleine conversation avec un inconnu. Sérieusement? A quoi jouait-elle? Je rebaissais aussitôt la tête, avalant cul sec mon verre. « Un autre, s'il vous plaît. » La jeune femme à mes côtés relevait le regard vers moi. « Tu ne m'as pas dis ton prénom...» Elle sourit, m'observant du coin de l’œil. « Es-ce vraiment important pour toi? Becca. Et toi? » Je lui tendais alors la main. « Aymeric.» Elle se saisit de ma main, la tirant vers elle. « Vas-tu te décider à me parler ou pas? Tu es dans la psychologie, tu sais mieux que personne que parler ne fait pas de mal. » Elle ne voulait pas lâcher ma main apparemment... Je soupirais. « C'est compliqué...Ça l'est toujours, non?» Elle hochait la tête, lâchant enfin ma main. Je lâchais un nouveau regard de l'autre côté du bar, faisant un grimace.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 21 Fév 2016 - 17:21

Et vas-y que je m’appuie sur ton épaule. Et vas-y que je te murmure à l’oreille. Mais le pire ? C’est quand elle lui a pris la main. Mais à quoi jouait – il ? Il ne se souvenait plus être marié ? Cela me faisait mal, vraiment. Et, dans ces cas-là, il m’était impossible de me contrôler. Aymeric avait vu que j’étais là. J’en étais certaine. Ah bon, il voulait jouer à ce jeu – là ? Mon verre de coca n’avait plus rien à faire là. « Un rhum, s’il – vous plaît ! ». Je mis alors ma main sur la cuisse du jeune homme se trouvant devant moi. « Sinon, comment vas – tu ? ». Je regardais plus Aymeric qu’autre chose. « Bien. Mais toi, tu es plus fascinée par l’homme là – bas que par moi… ». Repérée. En même temps, ça se voyait à des kilomètres. « C’est mon mari. ». Ni une ni deux, il enlevait ma main de sa cuisse. Il ne semblait pas apprécier ce type de geste sachant que j’étais mariée. « Mais c’est compliqué. Très très compliqué. ». Il me regardait alors, ne disait rien comme si je pouvais juste me décharger sur lui… Etait – ce ce dont j’avais envie ? Ce dont j’avais besoin ? Je ne sais pas… Mais là, maintenant, je ne voyais pas d’autres solutions pour ne pas avoir envie de plus d’alcool. « Il est amnésique depuis plus d’un mois. Il ne se souvient pas de notre relation. Et ça commence à devenir dur, très dur… ». Il me sourit doucement. Quant à moi, une larme coulait sur ma joue. De son doigt, il l’effaça. Je ne savais pas si Aymeric nous voyait. Mais je m’en fichais un peu, cela ne m’importait pas. « Et là, il discute et boit avec une autre femme. Il a l’air bien, tellement bien. Je ne suis peut – être plus celle qu’il lui faut. ». Je déglutis avant de prendre une gorgée de mon rhum. « Alors, je ne sais pas quoi faire. Le provoquer ? Le laisser faire et m’en aller ? ». Le gars avec qui je parlais me regardait alors. « Si tu veux le provoquer, je veux bien marcher avec toi. ». Tu m’étonnes… Mais c’était gentil de sa part. Aymeric me cherchait. Mais il ne savait pas à quel point il allait me trouver. « On y va alors ! ». Je bus mon verre cul sec avant d’en prendre un autre. Je me tenais alors debout devant lui. « On va danser ? ». C’était une de mes chansons préférées. Il n’avait plus grand monde dans le bar. Je demandais alors au barman de monter le son. Je me déhanchais donc avec ce beau jeune homme sur la piste de danse, le sourire aux lèvres. Ah, l’alcool… Il n’y avait rien de mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 21 Fév 2016 - 20:27



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise




J'avais toujours aimé savoir que je plaisais à la gente féminine. C'était toujours une sensation agréable, non? J'avais eu la mauvaise habitude de collecter les relations éphémères, je n'étais le type le plus fréquentable, et je le savais. Mais disons que ça ne m'a jamais dérangé, je ne recherchais pas d'attache... J'aurais le temps de chercher la femme de ma vie. Si elle existait vraiment, bien sur. Ce dont je n'étais pas persuadé. Le mariage, les enfants ça n'avait jamais été mon rêve de vie. Et pourtant, j'avais une épouse et une fille qui m'attendaient à la maison. L'alcool commençait sérieusement à me monter à la tête... Becca ne parlait plus, fixant son verre. Sans que je contrôle quoi que ce soit, fixant encore l'autre bout du bar, je murmurais quelques mots.  « Pour tout te dire, avec ma femme, ça ne va plus...» Elle relevait la tête vers moi, le regard perdu. Peut être attendait-elle que je développe... Mais elle finit par soupirer, voyant que je n'argumenterais pas plus. Alors que j'allais boire une nouvelle gorgée de mon verre, elle se saisit de nouveau de ma main. « Et boire, est la solution pour toi? Ne devrais-tu pas essayer de régler tes affaires? » Je fronçais les sourcils, que cherchait-elle en faites? « Quelle est cette manie de me prendre la main à chaque fois? Peut être que c'est plus compliqué que ça... » Peut être que ma femme se retrouvait dans ce même bar, essayant de draguer ouvertement un autre homme en face de moi. M'avait-elle vu? M'avait-elle cherché? Certainement. Je reposais le verre sur le bar... Elle avait sûrement raison. J'avais assez bu... Je me mis à rire sans raison, je ne supportais plus aussi bien l'alcool apparemment. Je m'appuyais sur Becca, pour éviter de tomber du tabouret. Je me décidais à parler, hoquetant à chacun de mes rires. « Mais... Je ne t'ai pas encore... Pas encore dit... la meilleure! Je suis un... pauvre amnésique! N'est-ce pas comique! Si, hein? Tu comprends pourquoi c'est compliqué! Je ne contrôle plus rien de ma vie! » Becca se contentait de me serrer dans ses bras, ne trouvant peut être pas les mots. Qui était cet homme qui s'apitoyait sur son sort? Pas moi. Je ne pouvais pas continuer comme ça... Et c'est là que je vis Louise au milieu de la piste avec le même homme. La colère montait... J'allais casser la figure à ce sale type! Je me levais, furieux, prêt à le chopper par le col. Mais Becca m'arrêtait, me touchant le visage. « Aymeric? » Sans lui répondre, je lui pris la main, la tirant avec moi sur la piste de danse. Avait-elle été vraiment obligé de faire ça? J'étais furieux, et avec l'alcool, je commençais sérieusement à perdre pied. Je croisais le regard de Louise, une lueur de rage dans les yeux et un sourire carnassier. « Apparemment, on a le droit de jouer ce soir. » J'approchais Becca près de moi, la prenant par les épaules. Sans lâcher Louise des yeux, je parlais à Becca. « Vas récupérer ta veste, on s'en va. » Cette dernière s'exécuta sans rien dire. Je sortais, j'avais besoin de prendre l'air. Tout en contrôlant mon boitement, je faisais les cent pas à l'extérieur, m'appuyant contre un mur.

HJ: Preuve que l'alcool c'est pas bon pour la santé xD

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Sam 5 Mar 2016 - 14:08

Le provoquer, je pense que c’était bien le mot. Que faire d’autre ? Il fallait qu’il réagisse et je n’avais pas mille façons de le faire. Danser avec cet inconnu ne me faisait pas plaisir, je n’en avais pas envie. Vous savez ce dont je rêvais secrètement ? C’était de récupérer mon mari, de reformer la famille que nous étions avant cet accident. J’étais tellement perdue, je ne savais plus où donner de la tête. Je pensais que le retour de mon frère allait m’aider. Mais loin de là, je me demandais ce qu’il faisait là. Mais aussi la raison de son retour. Pourquoi tant de changements en si peu de temps ? Ajoutons – y l’alcool et la drogue contre lesquels j’essayais de me battre, ça donnait ça. Je ne m’en sortais plus. Je devais peut – être aller voir un autre psychiatre ?
Enfin soit, j’étais là, au milieu de la piste dansant avec ce jeune homme. J’observais du coin de l’œil Aymeric. Je ne voulais pas qu’il dérape de trop, qu’il ne fasse une bêtise. La femme avait qui il se trouvait le prit dans ses bras. Non mais quoi ? Elle touche à mon mari ? Mais elle se prend pour qui ? C’est quoi la prochaine étape ? L’embrasser ? Et moi dans tout cela ? J’avais quelle place ? Aucune ? Je me dirigeais alors vers le bar pour me commander un troisième verre. Je ne pouvais pas trop boire. Il fallait encore que je reprenne le volant après mais aussi que je sois fraîche pour m’occuper de Rose. Je tournais alors la tête pour chercher mon mari. Il n’était plus là. Il avait disparu de la pièce. Mais où pouvait – il bien se trouver ? Ni une ni deux, je courrais vers la sortie laissant mon verre sur le bar. C’était une première… Aymeric était là, faisait les cent pas, s’appuyait contre le mur. Je le rejoins alors. « Mais qu’est – ce que tu fais ? A quoi joues – tu ? ». Je m’énervais, mon ton de voix montait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Sam 5 Mar 2016 - 16:20



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise




Je n'étais plus le même Aymeric d'un seul coup. Plus cet homme calme et posé, à l'écoute des gens inconnus comme pour ceux qu'il aime, je n'étais plus ce gars responsable, qui ne buvait plus une goutte d'alcool. Je n'étais plus le mari attentionné et prévenant de Louise. J'étais un autre homme, avec de l'alcool dans le sang, impulsif et irréfléchi. Je n'avais pas envie d'être un homme responsable, plus maintenant. J'étais passé à côté de tellement de choses, la vie était trop courte... Alors que je ruminais dans mon coin à l'extérieur du pub, attendant que Becca revienne. J'avais besoin de vider mon sac... Et elle devenait cette amie de bar que je n'avais jamais eu, peut être avais-je besoin d'un psychologue? Je ne m'attendais pas à ce que Louise sorte. Elle avait l'air en si bonne compagnie, non? Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'elle me crache ces mots de haine, je commençais à souffrir de douleur à cause de ma jambe. Je ne voulais pas lui montrer ma position de faiblesse. L'adrénaline me faisait faire de sacrés choses! Je la regardais, méprisant. Je haussais le ton à mon tour, comme ci j'allais me laisser faire. « Et toi? Tu as été obligé de me suivre, hein? Tu ne veux pas me laisser vivre ma vie! J'ai besoin de sortir, de voir du monde, autre que ce petit foyer parfait! Je ne suis pas cet Aymeric, celui dont tu te souviens. » Je lui tournais le dos, évitant de m'appuyer contre le mur. J'avais ma fierté, non? « Et puis, entre nous, tu n'avais pas l'air de t'ennuyer. Je ne suis pas d'humeur à ce que tu me fasses la morale! J'ai passé l'âge, Louise, pour que mon "épouse" s'y mette, merci bien. » Je n'avais même pas remarqué que Becca était revenue. C'est en entendant sa voix, prononçant mon prénom. « Aymeric? » Je me retournais alors, croisant son regard. Elle avait compris, enfin elle avait surtout entendu. « Tu sais quoi? J'en ai ras le bol de tout ça! J'ai besoin de... Besoin de prendre de la distance avec tout ça! » Je mis mes mains dans mes poches, baissant la tête. « J'ai besoin d'un autre verre aussi! »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Sam 5 Mar 2016 - 18:11

J’étais là, dehors, face à Aymeric. Je ne le reconnaissais pas. Il n’était pas l’homme que j’avais épousé il y a quelques temps. La façon dont il me regardait me faisait mal. Je ne me sentais pas bien à ce moment – là. Ce qu’il me dit me blessa au plus profond de moi. La seule solution que je voyais ? Fuir … Sinon, je pourrai craquer et boire à en être malade. J’arrivais à m’en sortir. Enfin, pas à ne plus boire du tout mais à diminuer drastiquement ma consommation d’alcool. Je ne voulais pas flancher. J’avais plus de caractère que ça. Je le regardais alors et ne répondis rien. Je tournais les talons. J’avais mon sac sur l’épaule. Je pris mes clés et démarrais la voiture le plus rapidement possible. Il fallait que je rentre chez moi.
Dix minutes plus tard, c’était chose faite. Je congédiais la baby sitter. Apparemment, tout s’était bien passé avec Rose. En voilà une bonne chose. Je montais alors les escaliers quatre à quatre direction notre chambre. Je rangeais toutes ses affaires dans une valise. Ensuite, je passais à la salle de bain afin de tout ranger aussi. Ni une ni deux, je posais tout cela sur le pas de la porte. Je veillais à mettre ma clé du côté intérieur de sorte qu’il ne puisse pas entrer dans la maison. Il m’avait mise hors de moi. C’était la seule solution que je voyais. Si notre foyer parfait ne lui convenait pas, autant qu’il parte. J’allais être capable de me débrouiller avec Rose. C’était le cas depuis plus d’un mois de toute façon. Tout cela fait, je me couchais dans mon lit. Les écouteurs sur les oreilles. Je m’endormais. J’avais veillé à mettre le réveil sur 6h30 afin d’être présente pour Rose. Notre fille ne devait pas empatir de nos problèmes de couple. Et si elle devait grandir sans papa, elle grandirait sans papa. Mon frère était là pour jouer un rôle d’homme s’il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Mer 9 Mar 2016 - 23:55



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Je ne sais pas à quoi je m'attendais. A une explosion peut être? Qu'elle m'engueule une bonne fois pour toute. J'avais peut être besoin d'être recadré, que l'on me réveille. Lorsqu'elle me tournait le dos, j'avais un petit espoir qu'elle se retourne, que... Qu'elle essaie de me réconforter? Je ne sais pas. J'étais complètement perdu, désemparé, plus moi même. Et c'était perturbant... J'essayais de faire quelques pas, mais entre l'alcool et mes douleurs toujours présente dans ma jambe, je ne réussis pas à aller très loin, ni à la rattraper. « C'était ta femme? Je n'arrive pas à y croire... » Je me touchais la nuque, m'appuyant contre le mur. Je croisais le regard de Becca qui ne savait plus où se mettre. Voyant que je ne tenais plus énormément debout, elle s'approchait de moi. « Tu vas tenir le coup? » Je secouais la tête, me sentant de plus en plus mal. Pourquoi il fallait toujours que je foute tout en l'air. « Il faut que je rentre chez moi, tu comprends. » Elle hocha la tête, prit son téléphone et appelait un taxi. Je lui en étais reconnaissante, enfin vu mon état.

Je n'imaginais pas ce que j'allais trouver en rentrant chez moi. Une valise sur le pas de la porte. Quoi? Sérieusement? Je lâchais un râle, essayant d'insérer la clé dans la serrure. Ce fut mission impossible, rien que pour mettre la clé, cela me prit déjà 5 min, et quand je me rendis compte, que ça m'était tout simplement impossible de rentrer, je fermais les yeux. Du calme, Aymeric. Boitant, je faisais le tour de la maison essayant de passer par la porte de derrière, sans plus de succès. Je savais que Rose était là haut, dormant très certainement... Je ne voulais pas réveiller tout le quartier et encore moins Rose. Tant pis... J'allais devoir assumer pour le coup. Alors que j'essayais de nouveau d'insérer ma clé dans la serrure, je fus pris d'un nouveau mal de tête. Une sorte de flash-back me revenait en tête... Je me revoyais essayant d'ouvrir la porte de derrière, Louise se trouvant derrière la baie vitrée (impossible de retrouver le sujet d'ailleurs xD J'ai même regardé sur l'ancien forum, fin bref xD). J'étais content... Mon premier souvenir avec Louise. Mon enthousiasme fut de courte durée... Il fallait que je trouve un endroit pour la nuit. Et ça n'allait pas être une mince affaire. Soupirant, je me saisissais de mon téléphone, appelant de nouveau un taxi.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Dim 10 Avr 2016 - 12:01

Lendemain matin, 6h30. Mon réveil sonne. Complètement fatiguée, j’enlève les écouteurs de mes oreilles et entends Rose pleurer. Bon, il faut bien que je me lève. J’arrive très rapidement dans sa chambre et la câline tant bien que mal. Elle semble avoir décidé qu’il était temps que nous nous levions. Je la change donc et prépare son biberon. Une fois cela fait, je la mets dans son parc. Elle se calme et joue tranquillement. Je m’inquiète un peu pour Aymeric. Après tout, il est toujours mon mari… Pas de sms ni d’appel. Fait – il le mort ? Je vérifie le pas de la porte, ses affaires sont parties. Il a tout de même du essayer de rentrer. Je ne vais pas m’inquiéter outre mesure non plus, si ?
J’appelle mon frère pour prendre de ses nouvelles. Mais, au vu de l’heure, il dort toujours. Quant à moi, je prends du service à 8h30. Peut – être vais – je croiser Aymeric à l’hôpital ? Il me semble qu’il avait un examen important aujourd’hui. Une IRM. Il me suffirait de regarder l’heure dans l’ordinateur. Cela ira rapidement. Je prends une douche rapide, m’habille. Mais où vais – je mettre Rose ? Je suis prise de panique. Respire Louise, respire ! J’appelle la crèche de l’hôpital. Ils acceptent de la prendre. Très bonne chose. Les affaires de ma fille prête, les miennes aussi, nous nous installons toutes les deux dans la voiture. Bizarre, mais cette dispute avec Aymeric me permet de me rapprocher très fortement de Rose. J’ose la prendre dans mes bras, lui déposer de doux baisers sur sa tempe, … Quinze minutes plus tard, nous sommes garées. Il me faut aussi peu de temps pour déposer Rose à la crèche et enfiler ma blouse blanche. Je regarde dans l’ordinateur. Aymeric a rendez – vous dans dix minutes pour un IRM. Ni une ni deux, je file dans le service sans passer par la salle d’attente. Autant être avec le médecin, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Sam 16 Avr 2016 - 18:22



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Je me réveillais avec un affreux mal de tête, pas dû à ma perte de mémoire cette fois. Je dus cligner des yeux plusieurs fois pour réussir à lire l'heure sur mon téléphone portable, avant de recevoir un coussin sur la tête. Je n'eus pas le temps de me protéger, et lâchais un cri. « Arrête ça tout de suite! » J'ouvris à nouveau les yeux pour croiser un regard caramel, assez mécontent. « Que fais-tu ici? Tu n'es pas censé avoir ton chez-toi? » Aileen avait les bras croisés sur sa poitrine, tapant du pied en rythme. Elle me regardait avec un mélange d'incompréhension et de colère. Elle devait se douter qu'il s'était passé quelque chose... Elle se penchait vers moi, faisant la grimace. « Et tu pus l'alcool à plein nez. Aymeric... » Je me relevais doucement, histoire de m'asseoir. C'était plus simple. « J'avais besoin de... Besoin de dormir ici. Je n'ai fais que squatter mon ancien canapé. » Aileen attrapait un verre d'eau et une gélule avant de me le tendre. Je l'attrapais, l'avalant sans réfléchir. Aileen n'était pas bête... Elle s'asseyait à côté de moi, me prenant par les épaules. « Qu'est ce qu'il se passe, Aymeric? » Je lâchais un soupir... « J'ai merdé, Aileen... » Je reprenais mon téléphone, regardant l'heure. Je me levais d'un seul coup, j'avais un rendez-vous ce matin à l'hôpital. Je me retenais quelques minutes au canapé, histoire d'éviter l'étourdissement. Aileen me retenait, fronçant les sourcils. « J'ai un rendez-vous à l'hôpital... On en reparle après? Pour le moment, je vais devoir rester un peu ici avec toi. Ça ne t'embête pas? » Elle secouait la tête, m'assurant que non. Elle avait plus l'air inquiète qu'autre chose.
Dix minutes plus tard, je déboulais dans l'hôpital comme un fou. J'étais en retard... J'informais l'accueil de mon arrivée, avant d'aller dans le service. Quelle ne fut pas ma surprise de voir Louise, discutant avec le docteur. Je ne m'attendais pas à une chose pareille... En faites, je ne pensais pas revoir Louise de si tôt. Le médecin tournait la tête, croisant mon regard. Je m'approchais doucement. C'était peut être le moment de parler avec Louise. Mon regard déviait vers cette dernière... « Louise, je... On pourrait se parler? »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Sam 16 Avr 2016 - 18:49

Je suis là, je discute avec le médecin. Il me demande des nouvelles d’Aymeric d’ailleurs. Je lui dis alors qu’il me semble que son état s’est amélioré. Mais je lui raconte aussi ses maux de têtes intenses qu’il ressent quand il semble de souvenir de quelque chose. Pour moi, c’était un signe qu’il y avait quelque chose derrière, quelque chose de non réglé. Je n’avais pas encore pris le temps d’effectuer des recherches. Rose me prenait beaucoup de temps aussi. Mais je comptais bien y jeter un œil aujourd’hui. Le service n’était pas complet. Il faisait calme. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’avais pu me permettre de quitter la pédiatrie pour quelques minutes.
Aymeric avait du retard. Etais – je allée trop loin ? Vu son état, il n’avait peut – être pas su où aller. Je l’avais laissé à la porte. Je n’aurais peut – être pas dû. Mais que m’était – il pris par la tête. Il ne me fallut que quelques secondes pour me rappeler ce qu’il m’avait dit. Finalement, il le méritait bien. Il était là, il ne me fallut que quelques secondes pour croiser son regard. Il s’approchait alors. Que faire ? Fuir. Le laisser là en plan ? Cela me semblait être une bonne option. Je le regardais alors pour lui répondre à sa question. « Là, je t’attends depuis dix bonnes minutes. Donc, je vais aller reprendre du service. Fais – moi signe quand tu as terminé ici. ». Je tournais alors les talons direction l’ascenseur. Il ne me fallut que quelques secondes pour monter dedans. A croire qu’il m’attendait. Je passais rapidement par mon vestiaire pour reprendre correctement mes esprits avant de travailler. Je me devais d’être concentrée sur ce que je faisais. Mes petits patients ne devaient pas empathir de la situation, si ? Je gardais bien mon bipeur sur moi histoire d’être contactable s’il y avait le moindre problème avec Rose ou avec Aymeric. Nous étions mariés tout de même. Pour le meilleur et pour le pire …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Mer 6 Juil 2016 - 11:45



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Je n'arrivais plus à me souvenir entièrement de la soirée d'hier... Enfin si. Les mots qui avaient passés ma bouche, ces mots que je n'aurais jamais du dire à Louise. Je me rendais compte de l'erreur que j'avais faite. Jamais. Je voulais essayer de me faire pardonner... Mais au vu de la réaction de Louise, c'était peine perdue. Je me souvenais de son caractère, et ce n'était pas le genre de femmes à se laisser amadouer par un petit sourire. J'allais devoir ramer avant qu'elle veuille me pardonner. Mais je tentais tout de même ma chance, pour essayer de lui arracher quelques mots. Mais elle refusait tout net, prétextant que j'étais en retard déjà. J'étais essoufflé, boitillant plus encore qu'à l'habituel. Mais elle ne changeait pas d'avis, et retourna tranquillement dans son service. Je ne la retenais pas, ça servirait à quoi? Elle était têtue, et ça n'avait pas dû changer depuis toutes ces années. Je passais une main sur mon menton, faisant une petite grimace. Le médecin me regardait un peu désolé, avant de me prendre par l'épaule. « Aymeric, suivez-moi. Parlez-moi un peu de votre état. Vous vous sentez comment? » Sincèrement? Je me sentais complètement perdu, j'avais l'impression de complètement perdre pied. Mais ce n'était pas le sens de sa question... J'avais l'impression d'être un zombie à l'heure actuelle. Je me frottais le front, tout en essayant de réfléchir à ce que je pouvais lui dire. « Je... Hum oui. Il m'arrive d'avoir encore quelques étourdissements. Des maux de tête. Ma jambe me fait encore mal. Mais ce n'était rien de grave, je ne pense pas. » Je n'étais pas très convaincant, c'est sur. Je me laissais guider jusqu'à la salle où se déroulait les IRM. Machinalement, je faisais ce que l'on me demandait. Je n'étais pas en état de réfléchir.
« Excusez-moi, serais-ce possible de biper Louise Everdeen? » Ne m'avait-elle pas dit de lui faire signe quand j'en aurais fini. J'avais besoin de la voir, et d'essayer de discuter "calmement" avec elle. C'était pas gagné certes... J'étais descendu à l'étage où se trouvait les crèches. Je sais pas... Peut être avais-je l'espoir de voir le visage de ma fille? Ma fille... J'avais encore du mal à me faire à cette idée. Mais c'était impossible à nier... Je voyais un groupe d'enfants à travers la vitre. Je souris...

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Mer 6 Juil 2016 - 12:04

Finalement, j’avais bien assez de répartie. Il m’avait mise en colère, hors de moi, dépassé les bornes. Alors oui, nous étions mariés. Mais cela ne lui permettait pas d’avoir un tel comportement. Et je n’étais pas prête de le pardonner. Je m’occupais du petit Gabriel qui passait souvent son temps en pédiatrie. J’étais son médecin attitré bien qu’interne. Chaque jour, je me battais pour essayer de le sauver, trouver une solution, … Il était maintenant dans notre partie soins intensifs. Il n’était vraiment pas bien. Je passais le voir toutes les deux heures au maximum, toujours aux petits soins. Egoïstement, cela me permettait de penser à autre chose qu’à mes problèmes avec mon mari. J’étais donc aux côtés de Gabriel. Je lui lisais son histoire préférée. Tout à coup, mon bipeur sonnait. Je me levais d’un bond afin de le regarder. C’était la crèche. Rose ? Rose avait un problème ? Je déposais un bisou sur le front de Gabriel lui promettant de terminer l’histoire dans la journée. Je descendais les quelques étages. Je trouvais Aymeric, là. Il regardait les enfants par la fenêtre. Mais qui cherchait – il ? Rose ? J’arrivais alors. « Il y a un problème avec Rose ? Pourquoi m’a – t – on bipée ? ». Je m’efforçais à trouver ma fille dans tous ces bambins. Je couru donc en direction de la porte d’entrée afin de trouver une puéricultrice. Je ne pensais pas du tout au fait que c’était peut – être Aymeric qui m’avait appelée. Je ne réfléchissais pas plus loin que le bout de mon nez. Je pense aussi que j’étais très affectée par l’état de Gabriel. Je me rendais compte que je ne pouvais plus faire grand chose pour lui. Son état n’allait que s’empirer. J’allais devoir l’annoncer aux parents. Mais comment ? Je ne m’en sentais pas capable psychologiquement…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Mar 23 Aoû 2016 - 19:22



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



J'avais appris que j'avais une fille il y a peu de temps, et j'avais eu l'occasion de la voir une fois... J'avais eu besoin de me dire que cette situation était bel et bien réelle. J'avais eu l'occasion de découvrir le visage de Rose, cette petite fille qui était le fruit de notre amour. La réaction de la fillette avait été immédiate lorsqu'elle m'avait vu. Elle avait tendue les bras dans ma direction pour que je la prenne dans mes bras... Je n'avais pas su comment me comporter. J'avais attrapé ses deux petites mains pour les serrer entre mes doigts. Je ne pouvais pas nier que j'avais ressenti quelque chose... En même temps, c'était difficile de ne pas craquer face à cette petite bouille, à ce magnifique regard me suppliant de la prendre contre moi. Je revoyais dans ma mémoire ce même regard.... Elle avait les mêmes yeux que sa maman, je ne doutais pas qu'elle deviendrait une très belle jeune femme. Mais je n'étais pas prêt... Tout ça allait trop vite, et j'avais peur de ce que je pouvais ressentir. Et la solution qui me restait: fuir. D'où mon débordement de la veille. Je voulais oublier... J'approchais de la crèche, croyant apercevoir Rose. Je souriais bêtement... D'un seul coup, la voix de Louise me fit relever la tête. Je me précipitais auprès d'elle, histoire de la rassurer.
« Ne panique pas, c'est moi qui a demandé à ce que l'on bipe. »  J'attendais qu'elle reprenne son souffle, la prenant délicatement par le bras pour la reconduire vers la crèche. Je fixais Rose du regard, fuyant le regard de Louise. « Elle est si adorable... Je pense qu'il faudrait que l'on parle calmement tous les deux, si tu es d'accord? » Je pris une grande respiration, espérant qu'elle veuille bien m'écouter.  « Avant toute chose, j'aimerais m'excuser sincèrement pour hier soir... Je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête. Je ne voulais pas te faire de mal... Je me sens perdu, j'ai l'impression que le ciel m'est tombé sur la tête. Je n'avais pas dans l'intention d'aller plus loin avec cette femme, j'avais besoin de parler à une personne extérieure... Tu ne me pardonneras peut être pas de suite, mais je ne veux pas te perdre.  » Je me tournais vers elle et me saisissais alors de ses mains, attendant une réaction.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Mar 23 Aoû 2016 - 19:42

Aymeric m’avait donc eue. Il voulait tout simplement me parler. Il n’avait pas osé venir me voir dans mon service. Peur de se faire remballer ? De lui dire que je travaillais et que, donc, je lui parlerai plus tard ? Je ne sais pas trop… Cela aurait été plus facile pour moi, c’est certain ! Mais cela ne se passait pas comme cela. Il mettait toutes les cartes de son côté. Il avait bien raison. Il ne serait pas facile de me parler et que j’accepte ce qu’il me dise… Mais j’étais là, je commençais donc à l’écouter. Cependant, j’avais horreur d’être le centre de l’attention de tout le monde. Je n’avais pas envie que l’on entende ce que nous nous disions. Rapidement, je l’emmenais dans une salle de repos non loin de là. Il ne semblait plus si bien me connaître comme avant. Cela m’attristais même si je le comprenais. Il ne se souvenait de rien. Alors, comment se souvenir de mon caractère, de ma façon de fonctionner ? J’avais l’impression que nous devions tout reprendre depuis le début. Il m’arrivait d’avoir peur, de paniquer. Mais je prenais sur moi, préférant ne pas le montrer. Inutile de montrer ma faiblesse. « Tu ne voulais pas me faire de mal mais c’est loupé… Je m’investis dans ta convalescence. Je fais du mieux que je peux. Pense que si tu es perdu, moi aussi. Je ne sais plus où donner de la tête. Je veux te soutenir, faire tout ce que je peux. Mais apparemment, ce n’est pas assez ou je m’y prends mal… ». Je le regardais dans les yeux. J’en avais ras – le – bol et il devait le savoir ! « Si tu avais tant besoin de parler à une personne extérieure, tu peux parler à un psychiatre. Pas à la première aguicheuse que tu trouves dans un bar ! ». J’avais été sèche sur cette dernière phrase. Je n’aurai peut – être pas du le dire mais il était trop tard… Je m’apprêtais à sortir de la pièce, la main sur la poignée. Il n’y avait plus rien à dire, en tous cas, il me semble !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   Jeu 25 Aoû 2016 - 16:49



Life is a drink, and love’s a drug ♫♪
Aymeric & Louise



Je n'avais plus l'impression de connaître aussi bien la femme qui était mon épouse. Je me souvenais de cette Louise, jeune femme qui avait besoin que l'on veille sur elle, cette jeune fille qui se mettait dans des situations inconcevables vu son jeune âge. J'avais toujours été là pour elle, prêt à accourir quand elle en avait besoin. J'avais quasiment cessé de boire pour être certain de pouvoir la raccompagner durant les longues soirées du week end. C'était désormais une femme qui se trouvait en face de moi, une femme qui avait un sacré caractère, on ne pouvait pas dire le contraire. Je n'avais pas l'impression que l'on nous observait, mais ça n'empêchait pas Louise de nous emmener à l'écart, je me laissais faire sans rien dire. Je l'écoutais, ne réussissant pas à dire un seul mot. J'étais conscient de ne pas avoir bien réagi, je n'ai pas pris vraiment le temps de réfléchir à ce que je faisais. J'avais besoin de prendre l'air, de fuir tout ça, et la solution que j'y avais vu était celle du bar. Je n'avais certainement pas la même maturité que l'homme avec lequel Louise s'était marié. Elle s'apprêtait à sortir, mais avant qu'elle ne puisse le faire, je lui attrapais l'autre main. J'avais besoin qu'elle m'écoute. « Que tu m'en veuilles, je le comprend tout à fait. Je m'en veux aussi... J'ai pas réfléchi, c'est tout. Il ne s'est rien passé, et il ne se serait rien passé. Je sais que tu t'investis et je t'en remercie. Sans toi, je ne sais pas ce que ça aurait donné... J'ai juste besoin d'un peu plus de temps. » Je lui relâchais la main, croisant les bras. « Je dormirais encore un peu dans mon ancien appartement avec Aileen, c'est ce que tu préfères pour le moment. » Le mieux était de la laisser partir, qu'elle puisse prendre du recul. Je ne pouvais pas la forcer à me pardonner, le temps réglera les choses.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Life is a drink, and love’s a drug ♫ [Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2016 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter