AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Alors ça pour une surprise, c'en est une drôle (Davy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Alors ça pour une surprise, c'en est une drôle (Davy)    Jeu 4 Juin 2015 - 12:10

Alors ça pour une surprise, c'en est une drôle.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Zachary avait enfin terminé sa journée de cours et ce, depuis désormais plusieurs heures. Il avait même une petite pause puisqu'il n'avait aucun cours le lendemain, ce qui signifiait clairement qu'il allait pouvoir profiter pleinement de sa soirée. Et ''profiter pleinement de sa soirée'' signifiait bien entendu sortir. Sortir en boîte, rencontrer des gens et finir la nuit en douceur avant de dormir toute la journée du lendemain pour correctement rattraper et refaire de même dès que possible. Ceci était la façon donc Zach aimait s'amuser, c'était certain et aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle. Il s'était donc plutôt bien habillé, prêt à draguer ce soir, et se trouvait sur la route. Il ne mit qu'une quinzaine de minutes avant d'enfin pouvoir garer sa voiture et pouvoir entrer dans la boîte de nuit sans problème puisqu'il commençait à connaître les employés ici.
Il profita pendant pas mal de temps sans embûches, une heure tout au plus mais il fallait toujours un ''mais'' et ici, ce ''mais'' se trouva être un visage qui lui était plutôt familier. Plutôt très familier même. Quand il s'approcha, se demandant si ce n'était pas l'alcool qui lui jouait déjà des tours, il comprit que c'était bien réel, que ce n'était pas une vision et que Davy Bolovitch était bien face à lui, ici à Toronto. Celui qui avait été son meilleur ami pendant de nombreuses années était aujourd'hui face à lui et honnêtement, il ne savait pas comment réagir ni quoi faire, ni quoi dire, il était totalement perdu à cet instant précis pour la simple et bonne raison qu'ils avaient été meilleurs amis oui, avant que Davy ne décide de l'oublier, lui et tous les autres. Il avait laissé tomber tout le monde, et ce, du jour au lendemain pratiquement. D'un coup, Zach n'avait plus eu de nouvelles, avait tenté pourtant d'en avoir pendant quelques mois mais petit à petit il avait doucement perdu l'espoir d'y arriver et s'était retrouvé à abandonner l'idée d'un jour revoir celui qu'il considérait comme un frère.
Il lui en avait voulu, énormément, peut-être même trop mais il n'avait pas pu s'empêcher de lui en vouloir. Certes, son absence était uniquement due aux responsabilités qu'il avait désormais mais ce n'était pas spécialement une raison pour disparaître de la sorte et lui l'avait fait, laissant Zachary dans une tristesse profonde et un manque inimaginable. Il cessa de tenter de prendre de ses nouvelles pour deux raisons. La première était qu'il savait que cela ne servirait plus à rien, Davy ne lui répondrait pas. La deuxième, elle, était tout autre. C'était simplement qu'il prenait de ses nouvelles dans la presse. Il avait cessé de compter le nombre de fois, où, en passant devant des magasines, il s'était retrouvé à les acheter pour voir ce qu'il se disait sur son ancien ami. C'en était ridicule mais c'était ainsi, il avait perdu un véritable frère et il ne pouvait le retrouver qu'à travers ses diverses lectures.
Pourtant aujourd'hui, il ne rêvait pas, Davy était bel et bien face à lui. Zach n'avait aucune idée de s'il l'avait vu ou non mais il était en état de choc, totalement. Alors qu'il était en compagnie d'un garçon, il le repoussa totalement et comprit qu'il avait besoin d'un verre, ou de prendre l'air, mais plus d'un verre pour accuser le coup. Se dirigeant vers le comptoir, il passa près de lui et le bouscula sans réelle intention de le faire. Il fonça alors vers le comptoir, sans un regard en arrière alors que mille questions lui traversaient l'esprit : que faisait-il là ? Se souvenait-il de lui ou avait-il décidé de totalement l'oublier ? Pourquoi avoir totalement abandonné ses amis comme il l'avait fait ? N'étaient-ils pas à sa hauteur à lui ?
crackle bones + gifs by lucie-loue
Revenir en haut Aller en bas
 

Alors ça pour une surprise, c'en est une drôle (Davy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pour une surprise, c'est une surprise ϟ win.
» Premier entrainement et nouvelles auditions. |pv Cheers
» Pour une surprise ... c'est une surprise! [Chris - Terminé]
» Pour une surprise, s'en est une !│ Ft. Ueda Mikan
» + chou j'ai une surprise pour toi, j'suis toute nue sous mon bikini. (KATIE FITCH)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2015 :: Rp
-
✿ CANDICE ACCOLA - Scénario de Sienna et Caleb
✿ EMERAUDE TOUBIA - Scénario de Matt
✿ GIGI HADID - Scénario de Nikita
✿ ALEXIS REN - Scénario de Rosalie
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ MATTHEW DADDARIO - Scénario de Caleb et Sienna
✿ ASH STIMEST - Scénario de Rosalie
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
Place pour les sujets
commun/intrigues