AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 THOMAS ◗ Welcome back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 15 Mar 2015 - 15:37

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


J'avais du mal à me lever. J'avais du mal à trouver la motivation mais surtout le courage nécessaire pour me lever et vivre une journée comme si rien ne s'était jamais passé. Je crois que oui, c'était ça qui me faisait défaut à l'heure actuelle: le courage. Cela pouvait paraître fou mais même me lever me demandait un effort particulier. Alors imaginez donc ce que je devais ressentir quand je pensais au fait d'aller à la fac? Réussir à prendre ma voiture, à traverser le campus, à aller à un amphi pour assister à un cours, c'était presque impensable pour moi. Affronter la foule, affronter tout ce monde au même endroit, c'était presque mission impossible. Avant, je n'avais pas peur des gens. Mais depuis cette nuit-là, les choses avaient grandement changées. Mon téléphone sonna pour la seconde fois. J'avais mis un double réveil dessus dans l'espoir que cela m'aide d'avantage à me lever. Je soupirai. Je fixai mon plafond durant encore quelques minutes avant de finalement me lever. Une étape de franchie. Il en restait plus que... Beaucoup trop, avant d'arriver à la fac.

Je descendis dans la cuisine pour prendre un petit-déjeuner seule. Tout le monde était déjà partis. Ils ne savaient pas ce qu'il m'arrivait et c'était tant mieux comme ça. Je n'avais pas envie de parler de ce qui m'était arrivé, j'étais loin d'être prête. En plus, je ne voulais pas voir le regard de ma famille changer. Ce serait trop dur. Je refusais de lire de la pitié dans leurs yeux. Je regardai un dessin animé, comme la première fois qu'était venu Thomas pour me ramener mes devoirs, tout en mangeant. Une fois que j'eus terminé, je remontai pour aller prendre une douche puis m'habiller. Un jean, un haut, un gilet pour cacher un peu mes formes, des baskets. Je me coiffai et me maquillai légèrement avant de prendre mon sac. Je m'approchai de la porte d'entrée et posai ma main tremblante sur la clenche. Allé Ana, tu peux le faire... Je pris mon courage à deux mains, ouvris la porte, sortis, refermai à clé puis je m'empressai de monter dans ma voiture. Encore une étape franchie. J'allumai le moteur et conduisis jusqu'au parking du campus. Je repris mon sac et sortis de la voiture, me dirigeant vers le monde après l'avoir fermé à clé.

Tout en marchant, je scrutais les visages comme si j'avais peur de croiser celui de mon agresseur. Je baissai ensuite le regard. Je sentais mon coeur battre la chamade. Je marchai ainsi quelques instants puis en relevant les yeux, j'aperçus Thomas. Il était venu bien que je refusais de voir qui que ce soit. Il avait été coriace, c'était certain. Devais-je lui dire rapidement merci? Peut-être... Je m'approchai. "Salut. Je voulais juste te remercier alors... Merci. Pour les cours" Puis je me retournai pour m'éloigner un peu, stressée par tout ce monde autour de moi.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 16 Mar 2015 - 15:00

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Je suis assis sur l’escalier de l’université. Sac à dos coincé entre mes jambes, mes genoux sont repliés et mon menton repose sur mes genoux. Je soupire lourdement en remettant mon bonnet en place sur ma tête. Le prochain cours n’est que dans 30 minutes et je m’emmerde comme un rat mort. Je donnerais tout pour avoir la possibilité de me téléporté dans ma chambre, allumé mon ordi et continuer d’essayé de me hacker dans la maison blanche. Ou, à défaut d’y arriver, de butter du zombie. Mais je ne peux pas. Je suis déjà arrivé en retard ce matin, je ne peux pas me permettre d’encore être en retard pour ce prochain cours. Ça ne le fera pas. Mais pour l’instant j’ai juste envie de crever sur place tant que je m’ennuie.

Je pourrais me poser dans la bibliothèque et éventuellement espérer qu’il y a un ordi de libre. Mais ça m’énerverait juste d’avantage tant ces ordinateurs sont horriblement chiant et lent. Lire un livre ? Y a rien d’intéressant à la bibliothèque. Et puis de toute manière j’ai la flemme extrême de me lever présentement.  Je pousse un lourd soupire et enlève mes lunettes pour me frotter les paupières.

Au même moment j’entends une voix. Je me redresse vivement, cligne des yeux en voyant Analya devant moi et la regarde quelques instants avant de remettre mes lunettes. Elle est tellement belle. Un beau visage, les traits fin et typique des gens de l’europe de l’est.  Elle ne me connait pas, elle ne savait même pas que j’existais jusqu’à ce que je lui rapporte les cours une fois. Et là ? C’est elle qui vient me parler ! Je sens mon cœur s’emballer alors qu’elle me remercie et se détourne ensuite rapidement. Je la suis du regard, mon regard se portant directement sur ses fesses avant que je ne secoue la tête pour reprendre contenance. « Je … ANALYA attend!» m’exclamais-je en me levant. J’attrape mon sac en même, me prend les pieds dans les cordes, manque de me rétamer, me rattrape en panique, jure contre moi puis me redresse et rattrape la jeune femme « Attend, tu vas où ? T’as du temps là ? Je …enfin ils font de bon ca …fé … dans …à la cafétéria …» mon ton se fait de moins en moins assurer en me rendant compte que je parle à Analya. Je me recule d’un pas et baisse le regard en rougissant un peu « Je euh … hm … laisse » soufflais-je en jouant nerveusement avec la lanière de mon sac à dos.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 16 Mar 2015 - 16:05

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


J'ignorais comment je faisais pour tenir. C'était difficile de voir tout ces gens autour de moi, risquer d'être bousculée et de perdre tout mes moyens. J'avais finalement aperçus Thomas et comme il avait supporté ma trèèès mauvaise humeur, je me décidai à aller le remercier. Quelques mots. Quelques secondes. Et me voila que je faisais déjà demi-tour. Franchement, c'était déjà un énorme pas que je lui adresse la parole alors que je craignais le moindre inconnu même si je prenais grandement sur moi pour essayer d'avancer, de reprendre ma vie en main. « Je … ANALYA attend!» Peu importait qu'il m'appelle, je voulais déjà m'éloigner et essayer de fuir cette foule de plus en plus dense. « Attend, tu vas où ? T’as du temps là ? Je …enfin ils font de bon ca …fé … dans …à la cafétéria …», reprit-il en me rattrapant. J'aurais pu rire de sa maladresse, avant mon agression, parce que je me serais donné la peine de me retourner, ce dont je n'avais absolument pas le courage. Il semblait nerveux. Pire que moi. Je tentais de cacher mon stress autant que possible. Pour lui répondre... Où est-ce-que j'allais d'ailleurs? Avais-je la force d'aller jusqu'à mon cours ou bien est-ce-que j'étais déjà en train de retourner à ma voiture? « Je euh … hm … laisse » Je posai mon regard sur lui. Comme il regardait le sol, je me permettais de l'observer. S'il m'avait regardée moi, j'aurais fuis son regard. « Je sais pas trop où j'allais... Il doit y avoir du monde à la cafétéria... Je suis pas trop... D'humeur... » Mais me retrouver seule avec lui ne m'arrangerait pas non plus. Indécise que tu es. T'as envie de prendre un café avec lui ou pas? T'as déjà été seule avec lui, dans ta propre chambre. Il ne s'était rien passé. Alors pourquoi pas à nouveau pour boire un café? « J'aurais même pas dû revenir ici... », murmurai-je d'une voix à peine audible. J'angoissais tellement. Quelle horreur. Je me sentais si pathétique! Je détournai mon regard. Un étudiant sans doute un peu trop pressé arriva à vitesse grand V et me bouscula assez fortement. Avant, j'aurais râlé avec ce type parce qu'il ne se donnait même pas la peine de s'excuser. Mais pas ce jour-là. Je commençai sérieusement à paniquer. Mes mains se mirent à trembler et ma respiration se faisait saccadée et rapide...

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 16 Mar 2015 - 17:28

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Qu’est-ce tu fous là ? Sérieusement Thomas, qu’est-ce que tu fous là ?! Tu veux boire un café avec elle ou pas ? Oui, je le veux. Mais le truc c’est que dans ma tête cette question était tellement sensée. Mais là, prononcer à haute voix ça l’est bien moins. Au contraire. J’ai l’impression que c’est tellement bizarre. Je suis le genre de geek à être plus à l’aise avec les femmes virtuelles. Et donc parler avec une aussi jolie femme qu’Analya … voilà. Et en plus elle ne veut pas. Elle n’est pas d’humeur. De passer du temps avec moi ? Elle ne le dit pas clairement mais je sais que c’est ça.

Je me mords la lèvre inférieure. Ainsi elle vient d’éteindre la petite étincelle de confiance en moi que j’avais en ce moment. Je triture nerveusement la lanière de mon sac et hoche la tête « Je … oui ok d’accord. Désolé …» je me mordille la lèvre inférieure et me détourne. Quel con je suis.

J’amorce un pas pour partir, lorsque je sens qu’on me frôle rapidement après qu’on ait foncé dans Analya. Je lève le regard vers l’étudiant qui part dans se retourner, puis me tourne vers la jeune femme et m’approche d’elle « Eh, ça va ? Analya est-ce que …» je me tais en voyant ses main tremblé. Crise d’angoisse. Je sais ce que c’est. J’ai vu Josh en faire plus d’une et je sais ce qu’il faut faire. Du moins savais-je quoi faire avec lui. Dois-je réagir autrement avec elle ? Je n’en sais rien. Dans le doute, non.

Je m’approche d’elle et lui attrape le poignet « Vient, suis-moi » alors, sans lui laisser le temps de dire ou faire quoique ce soit, je me détourne et me met à courir pour sortir du hall avec elle. Une fois à l’air libre, je l’oblige encore à me suivre et me dirige vers le stade. Je sais que là il n’y aura personne. De toute manière il n’y aucun entrainement en ce moment même. Bref. Ce n’est que lorsqu’on arrive au gradin je sens ma respiration se serrer. Je m’immobilise brutalement et lâche le poignet d’Analya. Me penchant en avant, je prends appuis sur mes genoux et inspire profondément. Mais n’arrive pas à expirer correctement. La bouche ouverte je commence tout doucement à paniquer. Ce n’est pas le moment de faire une crise d’asthme ! Non, non, non, non ! Tout en essayant de respirer normalement –chose que je en parviens pas à faire- j’enlève mon sac de mon dos et m’accroupie au sol, commençant à le fouiller est panique à la recherche de mon inhalateur. Mais dans la panique, je ne le trouve pas. Peut-être est-il encore dans mon casier ? Je n’en sais rien. Tout ce que je sais c’est que là, si je ne le trouve pas je vais y passer. Et je ne veux pas crever devant Analya.

crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 16 Mar 2015 - 18:21

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


J'étais pas du genre timide. Je n'étais pas extravertie non plus mais j'aimais le contact avec les gens. C'est fou ce qu'un évènement peut prendre en vous. Le moindre évènement peut vous changer, vous perturber, prendre une partie de vous-même. Je n'avais sûrement pas choisis les bons mots pour dire à Thomas que je n'étais pas prête à rester dans un endroit bondé vu la tête qu'il afficha suite à mon... Refus? Ce n'était pas réellement un refus... Mais ce n'était pas une acceptation non plus ceci dit... « Je … oui ok d’accord. Désolé …» Je le vis se détourner et je me sentis un peu idiote. Il n'avait fait qu'être gentil avec moi alors qu'il ne me connaissait pas. Et moi, qu'est-ce-que je faisais depuis le début? Je l'envoyais promener. La première fois qu'il était venu m'apporter les cours, j'avais d'ailleurs même été agressive sur les bords... J'étais vraiment pas sympa... Mais c'était comme ça pour le moment. Arriva un étudiant qui me fonça dedans sans s'excuser et je fus prise de panique. Une simple bousculade et je paniquais! Je n'étais décidément pas prête, c'était certain! « Eh, ça va ? Analya est-ce que… » Mes mains tremblaient, ma respiration était devenue plus rapide et saccadée. Je ne réussis pas à lui répondre. Surtout qu'en plus de tout ça, j'eus l'envie de pleurer.

Je tentais de retenir mes larmes mais il agrippa mon poignet. « Vient, suis-moi » Et il m'entraîna dehors puis jusqu'au stade. Sur le trajet, pendant qu'on courait, quelques larmes coulèrent. Je me sentais si pathétique et fatiguée de me battre avec moi-même pour reprendre ma vie en mains. Il s'arrêta soudainement et je l'observai après avoir essuyé mes joues rapidement pour ne pas qu'il puisse voir que j'avais pleuré. Je le vis fouiller dans son sac, paniqué, avec du mal à respirer. « Qu'est-ce-que...? » Si c'était une façon pour lui de me calmer c'était raté! De l'asthme? Cherchait-il son inhalateur? Dans le stress et la panique, il l'avait sortit de son sac avec ses affaires. Je le vis et m'accroupis pour le prendre et lui tendre. « Tiens. » J'espérais que ça suffirait. Je m'assis ensuite sur les gradins et me mis à fixer un point en face de moi. « Je suppose que je dois une nouvelle fois te remercier... » Je souris doucement. « Hum... ça va aller toi...? » Je remis mes cheveux en arrière sans le regarder, fuyant toujours son regard. J'arrivais pas. Pas encore.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Mer 18 Mar 2015 - 16:52

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.



Je n’aurais pas du courir comme ça. Mais je n’aurais pas pu laisser Analya là, dans le hall, en panique. Oui, mais j’aurais pus y aller calmement. Mais Analya était en panique ! Et alors ? ça te sert à quoi de crever maintenant devant elle ? Tu l’auras dans le cul, elle paniquera d’avantage et tu seras plus en mesure de la sauver parce que tu seras MORT. Voilà le dialogue interne que je me fais dans ma tête alors que mes poumons se serrent de plus en plus. Chaque inspiration est de plus en plus douloureuse, comme si un feu brûlait à l’intérieur de mon thorax et remontait le long de ma trachée. Je suffoque et j’ai mal. Et je panique à mon tour ! Je n’ai que 24 ans putain ! Je n’ai pas le droit de mourir, je ne peux pas ! Le nouveau Assasin’s creed n’est même pas encore sorti ! Mais je ne trouve pas mon inhalateur et je ne survivrais pas au chemin inverse. Je pourrais éventuellement demandé à Analya si elle ne peut pas se dépêcher, fouiller mon casier et revenir. Mais quand bien même le ferait-elle, j’aurais déjà perdu connaissance avant qu’elle ne revienne à mes côtés. Autant qu’elle appelle les pompiers ou les secours.

Mais au final, c’est quand même elle qui me sauve. Dans ma panique, j’ai fouillé trop rapidement mes affaires et mon inhalateur est tombé, roulant un peu plus loin. Alors que je me rends compte que je commence tout doucement à défaillir, l’objet arrive dans mon champ de vision. Je le fixe quelques instants puis l’attrape. D’un geste tremblant, je le place à ma bouche et appuie dessus en prenant une profonde inspiration. Instantanément, je sens mes bronches s’ouvrir à nouveau, l’air réussissant enfin à circuler à nouveau. Je ferme les yeux et me laisse tomber sur les fesses, m’adossant un des poteaux de la barrière. La respiration courte et rapide, j’abaisse mon inhalateur et commence à me détendre un peu. Je n’ouvre les yeux que lorsqu’Analya me dit qu’elle doit me remercier à nouveau. Je secoue la tête.

« Non, Ana …» commençais-je d’une voix rauque avant qu’une quinte de toux ne me coupe dans mes paroles. Grimaçant, je me penche en avant et attend que ça passe avant de soupirer et me redresser en prenant une profonde inspiration. « Désolé» m’excusais-je ensuite en me passant une main sur le visage « Je … enfin ouais, je disais que c’est moi qui devrait plutôt te remercier » je rouvre les yeux et pose mon regard sur la jeune femme assise sur les gradins « Sans toi je serais …enfin bref, c’est sans importance » je lève ma main qui tient mon inhalateur et l’observe avant de déglutir « C’était moins une » soufflais-je en le remettant dans ma poche

crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Jeu 19 Mar 2015 - 12:00

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Comment vous expliquer ce que je ressentais à cet instant précis? C'était un mélange entre de la peur, de la panique, et même de la honte. Je me sentais tellement idiote et pathétique, c'était incroyable. J'avais voulu venir et une bousculade et j'étais d'un coup comme tétanisée. Honnêtement? Heureusement que Thomas avait été là, qu'il avait fait demi-tour, qu'il avait vu mon état et qu'il m'avait entraînée loin de la foule pour aller au stade qui était désert à cette heure-ci. Nous avions couru. Je ne pensais pas que j'avais à faire à un asthmatique. Si j'avais su ça plus tôt, j'aurais essayé de l'arrêter avant qu'on arrive au stade. Il commençait à suffoquer et moi j'étais là comme une imbécile à ne pas savoir quoi faire alors qu'il fouillait maladroitement dans son sac. L'inhalateur... C'était sûrement ça qu'il cherchait! Mais s'il ne l'avait pas sur lui, que se passerait-il...? Intérieurement, je paniquais toujours autant, mes mains tremblaient encore quand je vis enfin l'objet tant désiré. Je l'attrapai pour le tendre au jeune homme. Je le vis retrouver une respiration un peu meilleure et je soupirai doucement de soulagement avant de m'installer sur un gradin.

Je le remerciai une nouvelle fois. C'était comme si lui m'avait sauvé la vie, en quelque sorte, et que le fait que ce soit moi qui lui donne son inhalateur n'avait aucune importance. Pour moi, ça avait été un geste tellement normal que je n'avais pas l'impression qu'il ait besoin de me dire merci ou quoi que ce soit. « Non, Ana … » Il fut pris d'une quinte de toux et je l'observai discrètement pour veiller à ce qu'il aille bien. « Désolé » Comme s'il avait besoin de s'excuser pour avoir toussé. « Je … enfin ouais, je disais que c’est moi qui devrait plutôt te remercier » J'haussai doucement les épaules puis je sentis son regard posé sur moi et je gardai le mien sur un point pour éviter le sien autant que possible. C'était plus fort que moi. « Sans toi je serais …enfin bref, c’est sans importance. C’était moins une » Il rangea son inhalateur dans sa poche. « Disons qu'on s'est sauvé mutuellement alors... Parce que les autres ne se seraient pas retournés pour voir comment j'allais... » Je souris doucement. Je baissai mes yeux vers mes mains dont le tremblement était toujours là mais beaucoup moins fort. « Hum... Je me suis pas très bien exprimée tout à l'heure je crois... Je ne te disais pas vraiment non pour le café mais plutôt parce que... Je ne suis plus vraiment à l'aise dans les lieux... en dehors de mon chez moi disons... » Comment lui expliquer que tout me faisait peur en dehors de ma maison sans avoir à lui expliquer que j'avais été agressée? « Pourquoi avoir couru si tu sais que t'es asthmatique? » Cette question me brûlait les lèvres alors je me devais de la poser. Cela m'intriguait.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Sam 21 Mar 2015 - 14:21

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Adossé contre le Poteau, tête reculée et yeux fermés, je parviens peu à peu à retrouver une respiration plus ou moins normale. Mes poumons sont encore et toujours douloureux, j’ai l’impression d’aspirer du feu à chaque inspiration, mais au moins l’air circule mieux. Je déglutis légèrement après qu’une quinte de toux m’a empêché de remercier Analya comme il se devait. Celle-ci me dit qu’on s’est sauvé mutuellement car elle n’est vraiment pas persuadé que quelqu’un d’autre se serait arrêté dans le hall pour savoir ce qui se passait avec elle. Je relève mon regard sur elle lorsqu’elle reprend s’être mal exprimé tout à l’heure.

J’arque un sourcil, ayant du mal à croire à son excuse. J’hausse les épaules et baisse de nouveau le regard « Comme ça ou comme ça c’est un refus donc bon …» soufflais-je doucement avant de me passer une main sur le visage « Mais bon, peu importe. Car si je te propose d’aller boire un coup au Starbucks tu ne voudras pas non plus parce qu’il risque d’y avoir beaucoup de monde aussi et je … enfin bref, c’est pas grave » j’ai l’habitude des refus, voilà pourquoi je n’en fait plus continuais-je dans ma tête tout en lui offrant un sourire qui se voulait sincère.

Je reporte ensuite mon attention sur Analya qui demande pourquoi j’ai couru si je sais que je fais de l’asthme. Je soupire doucement et hausse les épaules « Aucune idée, j’voulais te sortir rapidement de là parce que je sais qu’une crise de panique s’est presque pire qu’une crise d’asthme et ... » je baisse le regard, jouant nerveusement avec mes doigts « J’ai plus fait d’asthme depuis longtemps. Alors que j’ai fait des efforts assez intenses » je me mordille un peu la lèvre inférieure « Enfin voilà, j’pensais plus à ce que mes poumons merde de nouveau aujourd’hui …» et je suis con, mais ça ce n’est qu’un détail.

crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Sam 21 Mar 2015 - 17:53

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Je ne voulais pas que Thomas pense que je l'avais rejeté ou quelque chose comme ça. Ce n'était pas mon but à la base. « Comme ça ou comme ça c’est un refus donc bon …» Certes, dis comme ça... Mais j'avais mes raisons et même si je ne pouvais pas vraiment lui donner d'explications valables sur le pourquoi du comment, il devrait s'en contenter. « Mais bon, peu importe. Car si je te propose d’aller boire un coup au Starbucks tu ne voudras pas non plus parce qu’il risque d’y avoir beaucoup de monde aussi et je … enfin bref, c’est pas grave » J'avalai difficilement ma salive. Comment dire... Je ne voulais pas le blesser moi! « Thomas... Je ne veux pas que tu te sentes rejeté. C'est pas le cas. Je... Tu t'es jamais sentis uniquement en sécurité chez toi et nul part ailleurs? » Je me mordillai légèrement la lèvre avant de baisser le regard. J'enchaînai pour savoir pourquoi il avait couru s'il était asthmatique. « Aucune idée, j’voulais te sortir rapidement de là parce que je sais qu’une crise de panique s’est presque pire qu’une crise d’asthme et ... J’ai plus fait d’asthme depuis longtemps. Alors que j’ai fait des efforts assez intenses » Je souris doucement en le regardant puisqu'il fixait le sol. Je ne risquais pas de croiser son regard. « Merci Thomas... Vraiment... Comment est-ce-que... Je pourrais te remercier? » Bien sûr, qu'il ne me demande pas des choses trop difficiles pour moi. Mais peut-être que je pourrais tenter d'aller boire un café avec lui après tout...

« Enfin voilà, j’pensais plus à ce que mes poumons merde de nouveau aujourd’hui …» J'hochai doucement la tête en regardant par terre. « L'essentiel c'est que tu ailles bien maintenant. » Je le pensais réellement. J'étais rassurée de le voir aller mieux, j'avais eu peur pendant sa crise d'asthme. J'hésitai un instant. « Hum... On peut essayer... D'aller boire un truc dans un starbuck si tu veux... Mais m'en veux pas si je n'y arrive pas. » Je voulais bien passer un peu de temps avec lui. Et puis, je lui devais bien ça après qu'il m'ait aidée dans le hall, pour les cours qu'il m'avait ramené,... Je n'étais pas à l'aise mais je faisais beaucoup d'efforts. Il semblait gentil aussi, il aurait déjà pu me faire quelque chose. Mais je n'arrivais pas à le regarder dans les yeux et j'avais encore trop de cicatrice pour me comporter tout à fait naturellement avec lui pour le moment. Mais c'était déjà un bon début. En plus, peut-être bien qu'avec lui, j'arriverais à rester dans un endroit avec des groupes de personnes comme un starbuck justement. Ne pas être seule, ne pas franchir les étapes seule, c'était important tout ça pas vrai? Peut-être bien que Thomas était celui qui allait m'aider à m'en sortir totalement.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 16:11

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Elle ne veut pas que je me sente rejeté? Eh bah putain, Analya, y'a bien d'autre manière pour dire ça hein, tu le sais ça pas vrai? Voilà ce que j'aimerais lui dire. Mais je n'ai fait rien, je ne suis pas là pour lui dire ce genre d'attrocité. Et puis de toute manière je ne suis pas du genre méchant. Je n'oserais jamais le lui dire, enfaite. Bref. Je soupire doucement et hoche la tête.  « Ok, si tu le dis je veux bien te croire » lui répondais-je doucement en levant mon regard vers elle. Je lui adresse un sourire puis me redresse.

Soupirant doucement, je pose une main sur ma poitrine et grimace. Je déteste ces crises d'asthme. Car même si je peux maintenant respirer mieux qu'avant, chaque inspiration est douloureuse si bien que ma respiration est plate et assez courte. Je sais que je devrais me forcer à prendre de plus grande inspirations mais je n'y arrive pas. Enfin bref. Je ne relève le regard que lorsqu'Analya me dit que l'essentiel c'est que tout va mieux maintenant. J'aimerais bien lui dire que justement non, rien ne va mieux, mais je me contente d'hocher doucement la tête. Abaissant ma main, je prends appuie sur le sol dans l'intention de me lever mais la jeune femme reprend la parole, me disant qu'elle veut bien essayer d'aller au Starbucks avec moi. Je la regarde d'un air surpris, essayant de savoir si elle se fout de ma gueule ou si, au contraire elle est sincère.

Mais je n'ai pas le temps de dire ou faire quoique ce soit, qu'un mouvement à ma gauche capte mon attention.  « Hey Dion, qu'est-ce tu fais là ?» lance Bradley, le capitaine de l'équipe de foot en s'avançant vers moi. Toute l'équipe est derrière lui, ricannant comme des des gros cons. Je soupire et roule des yeux  « Je discute. Ça se voit pas ?» répondis-je en désignant Analya d'un coup de tête. Bradley lance un coup d'oeil à la jeune femme puis rigole  « Tu dragues plutôt, non ? » il lance un coup d'oeil vers l'arrière  «Hey les gar, le petit Dion a réussi à abordé une meuf. Applaudissons le »

Des cris et des sifflements de joies retentissent, tandis que l'équipe commence à taper dans ses mains. Je soupire, roule des yeux puis me lève en attrapant mon sac. C'est à ce moment que Bradley arrive, fait trois pas vers moi et m'arrache le sac des mains.  « HEY … !» me plaignis-je mais il a déjà ouvert le sac. Il en sort mon ordi et l'ouvre, balançant le sac sur le terrain. Je m'en fout de mon sac, je suis complètement effaré par le fait que Bradley ait ouvert mon ordinateur.

 « Ohw, trop mignon ton fond d'écran. C'est ton petit copain ?» me demande-t-il en tournant l'écran vers moi.

Je me fige brusquement, sentant mes entrailles se tordre lorsque j'aperçois la photo de Josh et moi. Je fronce les sourcils et ferme les poings  « Fait pas le con Bradley et redonne moi mon ordi » disais-je d'une voix forte. Le footballer le regarde durement alors que je m'approche de lui. Ce qu'il fait ensuite, me met hors de moi.

Sans crier gare, il balance mon ordinateur sur le terrain. Les yeux écarquillés, je vois l'objet retomber au sol, l'écran se brisant instantanément.  « PUTAIN !» m'exclamais-je en amorçant un pas vers le terrain. Mais Bradley me retient en m'enpoignant le bras au niveau du poignet  « Interdiction d'aller sur le terrain, p'tit morveux » Je le fixe puis lui lance un coup de pied dans le tibia. Je crois que je me suis fait plus mal moi-même qu'a lui mais peu importe. Effets de surprise sans doute, il me relâche et je me faufile sous la barrière avant de courire pour aller récupérer ce qui reste de mon ordinateur.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 17:00

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Je n'étais pas à l'aise à cent pour cent mais je prenais sur moi parce que je voulais un jour pouvoir retrouver l'ancienne Analiya, celle qui n'avait pas peur des gens, celle qui aimait discuter avec les autres, celle qui était sociable. Celle qui profitait de la vie, qui savait s'amuser sans se prendre la tête et sans aller trop loin pour autant. J'espérais la retrouver un jour et le plus tôt serait le mieux. Je me sentais enfermée dans ma propre peur mais en sortir était tellement plus compliquée que ce qu'on pourrait penser. « Ok, si tu le dis je veux bien te croire » Je soupirai doucement, je n'étais pas sûre qu'il me croyait vraiment. Mais tant pis. Que pouvais-je dire de plus de toute façon? Je finis par lui dire qu'on pouvait toujours essayer d'aller au starbuck tout les deux. Je devais essayer de faire des efforts pour arriver à retrouver celle que j'étais avant. Ce sera un chemin de longue haleine mais je serais soulagée lorsque j'en verrais le bout. J'avais vraiment envie de tenter. Cependant, le jeune homme n'eut pas le temps de répondre que quelqu'un nous interrompit. « Hey Dion, qu'est-ce tu fais là ?» Je sentis mon corps se raidir en entendant la voix d'un homme. « Je discute. Ça se voit pas ?», répondit Thomas. Comme ce n'était pas à moi qu'on parlait, je détournai le regard en les laissant entre eux. « Tu dragues plutôt, non ? Hey les gar, le petit Dion a réussi à abordé une meuf. Applaudissons le » J'avalai difficilement ma salive en entendant ça. J'avais vu du coin de l'oeil que toute l'équipe était derrière. Pour mon plus grand malheur. Seule avec tout ces hommes... J'avais tiré le gros lot ce jour-là ou quoi? « HEY … !» Bradley venait tout juste de lui piquer son sac. Universitaire mais aussi gamin qu'un lycéen ou un collégien sans cervelle... Je n'osais pas m'en mêler.

« Ohw, trop mignon ton fond d'écran. C'est ton petit copain ?» Je jetai un oeil au fond d'écran en question et secouai la tête. Je lâchai simplement un petit: « Pathétique... » Ce type et son équipe étaient pathétiques! Il n'y avait pas d'autres mots! « Fait pas le con Bradley et redonne moi mon ordi » L'ordi rejoignit le sac sur le terrain et je sursautai au bruit. « PUTAIN !» Bradley retint Thomas par le poignet. « Interdiction d'aller sur le terrain, p'tit morveux » Mais il lui fila un coup de pied et partit rejoindre ses affaires. Je me levai et pour la première fois, je posai mon regard sur Bradley. « T'es vraiment qu'un con Bradley. Premièrement, même si le mec sur le fond d'écran était son petit copain, ça te regarderait pas. Deuxièmement, tu te la pètes et te fais passer pour un dur alors que t'as rien dans le cerveau. Je suis sûre que t'as chialé comme une fillette quand Daniella t'as quitté pour le beau Maxence. Alors à ta place, je fermerais ma grande gueule... » Bradley fut déjà surpris que je lui parle et encore plus que je lui dis ça. Il ne trouva rien à redire. Surtout qu'il avait vraiment chialé quand Daniella l'avait quitté. Bien sûr que j'étais au courant. J'étais aussi au courant de bien d'autres choses, comme le fait qu'il avait quelques problèmes d'endurance au lit. Il savait que je savais d'ailleurs, peut-être aussi pour ça qu'il se taisait. Il n'avait sûrement pas envie de prendre le risque que je raconte ses exploits à ses copains. Je descendis des gradins après avoir rapidement détourné les yeux. Je rejoignis Thomas sur le terrain et m'accroupis à ses côtés. « Fais pas attention à lui. Il a pas de quoi être fier. » Je souris doucement en l'aidant à récupérer ses affaires. « Tu pourras le réparer? Si c'est que l'écran qui a prit, ça devrait aller non? » Je lui tendis son sac ouvert pour qu'il range son ordinateur dedans. « On va le boire ce café? Je t'invite... » Je n'étais pas encore sûre de réussir mais la colère m'avait déjà aidée à m'adresser durement à Bradley alors peut-être bien que je pourrais survivre à un moment dans le starbuck... J'avais bon espoir en tout cas.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 17:45

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Voilà pourquoi je ne sors que très rarement. Je n'ai pas envie de me retrouver dans un tel conflit. Déjà que ça va pas fort avec Analya, mais en plus y a Bradley, le capitaine de l'équipe de foot qui vient foutre la merde. Lui, il ne m'aime pas. Et ce depuis bien longtemps. Depuis toujours je crois, enfaite. Comme cet enfoiré de James qui faisait chier Josh quand on était au lycée. Et en parlant de Josh, voilà que Bradley découvre mon fond d'écran. Une photo de mon meilleur ami et moi, pendant que nous rions aux éclats. Une photo capturée en traitre par le frère de mon meilleur ami. La photo qui me tient le plus à cœur, je dois dire. Mais qui me fait aussi horriblement mal. Elle a été prise une semaine avant son suicide et est là, en fond d'écran, depuis son enterrement. Donc depuis 2 ans maintenant. Et je ne crois pas que je vais un jour changer de photo. Mais là n'est pas la question.

Bradley, ce con, me demande s'il s'agit là de mon petit copain. J'ai juste envie de le frapper cet enfoiré. Il n'a pas le droit de souiller l'image de mon meilleur ami qui n'est plus, non. Il a juste le droit de se la fermer. Je lui dit de ne pas jouer au con et de me redonner mon ordinateur.  Mais Bradley n'écoute pas et, au contraire, envoie mon ordinateur rejoindre mon sac sur le terrain. Horrifié j'observe comment l'objet s'écrase au sol, brisant l'écran. J'amorce un pas vers le terrain, mais le footballer me retient fermement par le poignet. Il a une poigne monstre cet enfoiré. Mais je parviens à me délivrer en lui envoyant mon pied dans le tibia. Il me relâche et j'en profite pour me faufiler sous la barrière.

Je me laisse tomber au sol devant mon ordinateur et soupire lourdement en voyant l'écran briser. Putain de merde. C'était pas le moment! J'avais tout la dessus. Mes photos, mes cours, ma musique, tout. Je pense pouvoir récupérer une partie mais je n'en ai pas la certitude. Je déglutis et me passe une main sur le visage avant que la voix d'Analya ne retentisse à mes côtés. Je relève le regard vers la jeune femme et hausse les épaules lorsqu’elle me demande si je pourrais récupérer des truc  « Je n'en sais rien. Je vais essayer je pense, mais je ne peux rien promettre. Putain, fait chier ...» je récupère l'ordinateur puis attrape le sac. J'hoche ensuite la tête lorsqu’elle me dit qu'elle me payerait le café.

C'est à ce moment que Bradley revient à la charge. Sans crier gare, il attrape Analya par l'épaule et la pousse vivement avant de se pencher sur elle et commencer à l'engueuler. Je les fixe un instant avant de réagir. Avec un cris de rage, je me lève et saute littéralement sur le footballer, le déséquilibrant étant donné qu'il était penché en avant. Ensemble, nous roulons sur le terrain   « Mais dégage de là » hurle-t-il en me poussant violemment. J'attérie lourdement sur le dos, mon sac s'échappant à nouveau de mes mains. Doucement, je me redresse avant de me rouler en boule en voyant Bradley s'approcher de moi. Je lève les bras et me protège la tête, mais son pied atteint vivement mes côtes. Je gémis de douleur mais ait tout de même de me rouler sur le côté et ainsi éviter une nouvelle attaque. Je me redresse vivement, fait trois pas en arrière trébuche et tombe à nouveau. Le regard fixé sur Bradley je me recule le plus rapidement possible puis lance un coup d’œil vers Analya qui est toujours sur place. Quelle inconsciente putain !

 « Barre toi Ana ! Dégage de là pu ...» le genou que Bradley m'envoie dans la figure coupe court à mes paroles.

Une violente douleur éclate devant mes yeux, alors que j'ai le goût métallique du sang dans ma bouche. Sonné, je ne prends que partiellement en compte comment un autre joueur retient le capitaine lorsqu'il s'apprête à réitérer l'attaque. Au final, après une vive discussion entre les deux joueurs, ils se barrent du terrain. Je les suis suis du regard puis me redresse.  Je me tourne sur le côté et crache le sang qui a coulé dans ma bouche avant de relever la tête vers Analya en me passant une main sur la bouche  « ça va ?» lui demandais-je inquiète en me redressant un peu, une main posée sur mes côtes.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 18:21

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Je ne savais pas pourquoi les gens pouvaient parfois être aussi cons. C'était fou. Je savais que le monde pouvait être pourris mais à ce point là? C'était ridicule, pathétique, idiot. Sans intérêt. Se moquer des gens ou leur mener la vie dur, c'était débile. Après avoir remballé Bradley devait ses amis, je pensais pas qu'il allait s'enfoncer encore plus. J'avais rejoins Thomas pour qu'on s'en aille. « Je n'en sais rien. Je vais essayer je pense, mais je ne peux rien promettre. Putain, fait chier ...» J'hochai doucement la tête, espérant vraiment qu'il arriverait à tout récupérer au moins. Ce serait tellement nul qu'il ait tout perdu à cause d'un crétin comme ce Bradley. Il hocha la tête quant à ma proposition de lui payer le café et je souris doucement, contente au fond de moi qu'il accepte. Mais c'était sans compter la nouvelle intervention de Bradley bien sûr. C'était trop beau pour que ce soit déjà terminé. Il m'attrapa vivement à l'épaule et me bouscula avant de me crier dessus. Je m'étais automatiquement raidie au contact de sa main sur mon épaule et je regardai ailleurs quand il m'engueula. Ce n'était pas ce qu'il disait qui me faisait me faire petite. C'était le geste. Mon agresseur me tenait aussi ici. Je fermai un instant les yeux, me retenant. Je n'avais pas peur de Bradley en lui-même. Mais mon corps réagissait par rapport aux gestes, il avait enregistré certaines choses lors de l'agression. Vider sa "mémoire" serait sûrement plus difficile que ce que j'aurais pu penser. Je sursautai quand Thomas s'en mêla et quand il sauta sur Bradley. « Mais dégage de là » Vous devinez aisément qui avait le dessus. Bradley n'avait aucun mal à dominer Thomas. Le capitaine de l'équipe de football était bâtis différemment mine de rien. Sûrement trop bâtis à mon goût d'ailleurs. Je trouvais Thomas bien mieux mais... Chut. Ce genre de pensées n'avaient pas lieu d'être.

J'aurais dû réagir mais... J'étais comme paralysée. Je ne pouvais plus bouger. C'était comme si mon corps était là mais mon esprit était ailleurs. C'était étrange et difficile à expliquer aussi. « Barre toi Ana ! Dégage de là pu ...» Je sursautai à nouveau en posant mon regard sur les deux hommes, Thomas se prenant un nouveau coup. « Bradley arrêtes!! » C'était comme si je venais de me réveiller d'un songe... C'était bizarre en moi. Un autre joueur s'en mêla enfin, engueulant Bradley avant qu'ils ne se décident à tous quitter le terrain. Je m'approchai de Thomas qui se relevait difficilement en se tenant les côtes. « ça va ?» Je soupirai doucement en me mettant face à lui, en baissant les yeux. « C'est toi qui t'ais prit une raclée et c'est à moi que tu demandes si ça va...? » Je souris très légèrement avant de sortir un mouchoir de mon sac, mouchoir que je lui tendis. « Toi, ça va aller...? » Je soupirai doucement en regardant son état, en évitant toujours son regard. « Je t'emmène voir un médecin et on ira au starbuck ensuite... » Je ramassai à nouveau son sac mais que je ne lui tendis pas vu qu'il semblait vraiment souffrir au niveau de ses côtes. Ce n'était pas le moment qu'il porte un sac et encore moins avec un poids dedans puisqu'il y avait toujours son ordinateur à l'intérieur. « T'aurais pas dû te battre, tu sais...? C'était pas la peine... » J'avais un peu de mal à comprendre pourquoi Thomas était comme ça. On aurait dit qu'il était toujours en train de me sauver... Il m'avait apporté les cours, premièrement. Ensuite, il m'avait tirée du hall avant que je ne m'évanouisse ou que savais-je d'autre à cause de mon stress. Et là, il s'était battu parce que cet idiot m'avait bousculée et engueulée. Pourquoi était-il comme ça avec moi? Il l'était avec toutes les filles ou bien...? Je me posai beaucoup de questions sur lui, mine de rien...

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 20:38

Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


ça fait un mal de chien putain. D'abord mes poumons qui merde et qui m'empêche de respirer normalement, maintenant mes côtes qui viennent d'en prendre cher. Je crois qu'une puissance supérieure souhaite ma mort, en faite. Enfin bref. Je réussis tant bien que mal à me remettre assit après l'attaque de Bradley et remercie intérieurement son collègue de lui avoir fait prendre conscience et ne pas continuer à me frapper. Je ne crois pas que j'aurais survécu à d'autre coup de pied. Soit.

Après avoir cracher le sang de ma bouche, je me redresse et demande à Analya, qui s'est approché de moi comment elle va. Elle me répond pas une autre question, disant que c'est plutôt à elle ne me demander comment je vais. Je soupire doucement et hausse les épaules  « ça va al ...» je me tais, étouffant un cris de douleur lorsque mes côtes protestent assez vivement en me redressant. Je me penche en avant et essaie de reprendre une respiration normale avant de secouer doucement la tête lorsqu'Analya parle d'aller voir un médecin  « Non, non, pas besoin. Ce … ça va déjà passer » disais-je, espérant être convaincant.

Je fini par me relever et tendre une main vers mon sac, mais c'est Analya qui décide de le porter pour moi. Je ne dis rien et la laisse faire. De toute manière, ça m'arrange plutôt bien étant donné que je suis occupé avec mes côtes qui protestent à chaque pas. Elle me demande ensuite ce qui m'a prit, que je n'étais pas obligé de me battre pour elle. J'hausse les épaules  « faut croire que j'ai des tendances masochistes  » répondais-je en rigolant. Grosse faute. Je grimace lorsque la douleur se réveille d'avantage et m'immobilise un instant avant de me redresser  « Je crois qu'on va pas aller boire le coup aujourd'hui » soufflais-je en déglutissant  « Je vais plutôt rentrer chez moi ...» je soupire doucement « Désolé... »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Dim 22 Mar 2015 - 21:08

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Thomas semblait dans un assez mauvais état. Vu les coups qu'il s'était prit, c'était d'ailleurs assez normal. Je ne comprenais pas pourquoi il avait fait ça. Pourquoi était-il intervenu de la sorte alors qu'il savait qu'il ne riposterait pas correctement? Pourquoi l'avait-il fait en sachant qu'il allait se prendre une raclée? Je ne savais pas. Peut-être qu'un jour je comprendrais. Seul l'avenir me le dira de toute façon. « ça va al ...» Je grimaçai pour lui. Cela devait faire un mal de chien mine de rien... Je proposai le médecin puis le starbuck par la suite. Mais ça ne semblait pas être au goût du jeune homme vu sa réponse. « Non, non, pas besoin. Ce … ça va déjà passer » Je soupirai doucement, n'aimant pas trop ça. « Tu souffres, il faut que tu ailles faire des radios Thomas... » J'étais loin d'être médecin mais je savais quand même que ça pouvait faire mal une ou plusieurs côtes cassées et il faudrait sûrement qu'il fasse des radios. Je lui demandai ensuite ce qui lui avait pris, précisant qu'il n'aurait pas dû. C'était vrai quoi. Il n'aurait jamais dû s'en mêler si c'était pour finir dans cet état... Je m'en voulais à présent, j'allais culpabiliser. J'avais l'impression que s'il était dans cet état, c'était entièrement et uniquement de ma faute. Si je n'avais pas engueulé l'autre crétin, il ne serait pas venu me pousser sur le terrain et Thomas ne serait donc pas intervenu puisque rien ne se serait passé... C'était donc de ma faute. « faut croire que j'ai des tendances masochistes  » Je baissai le regard, évitant de toute façon son regard mais cette fois-ci, je fixais vraiment le sol comme si j'étais prise en faute. « Je suis désolée Thomas... » Il reprit la parole. « Je crois qu'on va pas aller boire le coup aujourd'hui Je vais plutôt rentrer chez moi ... » Et étrangement, cela me fit un peu de peine. Dire qu'au début, je n'avais pas voulu et maintenant que j'étais prête, il ne se sentait plus le courage et ça me faisait un peu de peine. Bien sûr, je ne lui en voulais pas, attention. Je pouvais comprendre. « Désolé... » Je souris doucement. « Non, c'est rien... Je peux au moins te ramener chez toi...? Vu ton état, c'est pas une bonne idée que tu conduises ou rentre à pieds... » Je ne voulais pas qu'il empire son état en forçant et chaque mouvement semblait le faire souffrir alors je pouvais au moins le ramener chez lui. J'en avais envie. J'espérais qu'il ne refuserait pas. C'était la moindre des choses que je pouvais faire.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 23 Mar 2015 - 8:15

crackle bones
Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.


Faire des radios? Non pas besoin. Ça fait mal mais pas assez mal pour que je sois obligé d'aller faire des radios. Que je sois obligé de me déshabiller face à un médecin et qu'il m'envoie ensuite dans un scanner ou je ne suis quoi d'autre. Non. Non je n'en ai pas envie, pour la simple et bonne raison que je déteste les hôpitaux. Au plus haut point. Depuis qu'un hôpital à merdé lors de l'opération d'urgence qu'a dut subir Josh et qui fut l'un des éléments déclancheur de son suicide, j'abhorre les hôpitaux et fait tout pour ne pas y aller. De toute manière, je pars du principe qu'on en ressors toujours plus malade que lorsqu'on y est rentré. Mais soit. Analya continue sur sa lancé partant du principe que si on souffre on doit absolument aller consulter. Je soupire légèrement exaspéré.

 « Il y en sur cette terre qui on bien d'avantage besoin d'un médecin que moi » je lève un instant le regard sur elle puis hausse les épaules  « Mais si ça peut te rassurer, je vais y aller si ça ne va pas mieux demain … ou la semaine qui suit»

Je grimace et me mord sur la lèvre inférieure quand mes côtes proteste lorsque je me penche en avant pour passer sous la barrière. Je me redresse ensuite et avise le parking lorsque la jeune femme me demande si elle peut au moins me ramener chez moi. Je pose un regard surpris sur elle, ayant un temps d'arrêt. Jamais on ne m'a proposé de faire ça pour moi ! Si, Josh le faisait mais je n'ai pas envie de repenser encore d'avantage à lui. Je reprend : jamais une fille ne s'est proposé de me ramener chez moi. Dois-je accepté ? Je ne sais pas. Je ne crois pas. Alors je secoue la tête.

 « C'est bon, ça ira, je prendrais le bus  » je me passe une main sur le nez  «  Il m'emmène presque jusque devant ma maison donc je n'aurais pas trop longtemps à marcher »

Mais le bus de cette heure-ci est toujours extrèmement bondé et ça se bouscule de tous les côtés. Je n'y survivrais peut-être pas. Ou alors je vais en cours ? De toute manière le cours commence aussi bientôt. Mais là encore, je ne vais crevé tant ce cours s'annonce être horriblement assomant. Bref. Je soupire finalement.

 « Je veux bien que tu me remènes chez moi, finalement » disais-je d'une voix peu assurée  « Enfin, si ça ne te dérange pas, évidement, hein » Je me dois de faire cette précision, même si je la trouve débile étant donné que c'est elle qui me là proposé. Mais bref, peu importe.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Lun 23 Mar 2015 - 13:39

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


Je voulais accompagner Thomas chez un médecin parce que je voyais bien à quel point il souffrait et je n'avais pas trop envie que ça s'aggrave. C'était normal non? « Il y en sur cette terre qui on bien d'avantage besoin d'un médecin que moi » Je soupirai doucement. Certes, il avait raison. Je ne pouvais pas le nier. Mais était-ce une raison pour lui pour ne pas aller voir un médecin? Je n'en étais pas si sûre. « Mais si ça peut te rassurer, je vais y aller si ça ne va pas mieux demain … ou la semaine qui suit » Je soufflai légèrement en le regardant, sans pour autant le regarder dans les yeux. « Si ça va pas mieux d'ici trois ou quatre jour, vas voir un médecin... Je suis sérieuse... Et si tu veux, je pourrais t'y conduire si tu peux pas y aller par toi-même. Tu me le promets? » C'était un assez bon compromis non? Je lui laissais le temps de quelques jours pour voir si c'était grave ou pas et si ça l'était, il irait voir un médecin. C'était donc un compromis raisonnable pour tout les deux. Je proposai au jeune homme de le ramener chez lui. « C'est bon, ça ira, je prendrais le bus » Un nouveau soupire s'échappa de ma bouche. Il était coriace... «  Il m'emmène presque jusque devant ma maison donc je n'aurais pas trop longtemps à marcher » C'était pas une raison. Il devait s'économiser. C'était si compliqué que ça à comprendre pour lui?

« Je veux bien que tu me remènes chez moi, finalement. Enfin, si ça ne te dérange pas, évidement, hein » Je souris un peu plus en l'entendant. Il se montrait enfin raisonnable. Il était temps. « Aller, viens. » Je gardai son sac pour quitter le terrain et on alla tout deux jusqu'à ma voiture sur le parking. Je mis nos sac à l'arrière et montai côté conducteur. Je mis ma ceinture et allumai la voiture. Quand il fut installé et attaché, je demandai: « T'habites où? » Je regardai dans mes rétroviseurs puis je fis marche arrière pour quitter le parking. J'étais presque soulagée de quitter le campus, pour être honnête avec vous. J'avais eu assez d'émotions pour aujourd'hui. Je le conduisis jusqu'à chez lui. Le trajet se fit relativement en silence. Je lui jetai parfois un rapide coup d'oeil pour vérifier que ça allait mais sans m'attarder de peur de croiser son regard. Je me garai chez lui et coupai le moteur. « Te voila chez toi. Plus agréable qu'en bus non? » Je ris doucement avant de tourner mon visage vers lui, toujours et encore sans le regarder dans les yeux.

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Jeu 26 Mar 2015 - 16:53

crackle bones
Welcome back
You said whatever you put out there. Whatever you put out there is gonna come back. You said whenever you are ready. Whenever you are ready just let it all out and I know cos the enemy inside me. Cos the enemy inside me is holding me back. But we know there’s something in the silence. There’s something in the silence.

J'ai mal aux côtes et à la lèvre. Et en plus de ça, ma migraine refait surface. Mais au moins je sais qu'Analya est hors de danger. Pas qu'elle ne l'ait été hein ...enfin quoique, si. Elle était sur le point de faire une crise de panique avant, puis elle s'est fait presque fait agressée par cet enfoiré de Bradley et n'aurait peut-être pas réagit assez rapidement. Mais bref. Maintenant l'enfoiré est partie et on se retrouve à nouveau seul elle et moi. Elle s'inquiète pour mon état de santé, mais ce n'est pas la peine. Je me crois assez résistant.

Sauf qu'en me relevant, mes côtes protestent horriblement si bien que je suis obligé de me pencher en avant pour tenter de contrer la douleur. Et c'est là qu'Analya me dit que je devrais aller voir un médecin, chose que je ne ferais qu'en cas de dernière nécésité si je suis sur le point de mourire. Je lui dit rapidement que ce n'est pas la peine, que de toute manière ça va déjà mieux, mais elle n'est pas dupe. Elle  essaie de me faire promettre d'aller consulter si d'ici deux ou trois jours çane va pas mieux. Je soupire et hoche finalement la tête en baissant le regard  « Oui, ok d'accord, je ferais ça ...» soufflais-je.

Au final, je décide de rentrer avec la jeune femme. Elle me propose de me conduire et j'avoue ne pas avoir très envie de prendre le bus bondé de monde. J'accepte donc avec plaisir sa proposition. Portant mon sac, Analya se met en route à côté de moi et nous nous dirigeons, ensemble, vers sa voiture. Le chemin vers ma maison se fait en silence. Silence qui n'est entre coupé que mes indications de direction. Elle s'immobilise ensuite devant la maison et je récupère mon sac en me détachant.  « Beaucoup plus agréable, oui » souriais-je en ouvrant la porte  « Merci beaucoup et je … ouais enfin à une prochaine, ok ?»

Je l'observe quelques instant encore puis referme la porte et m'avance sur le trottoir. Je lui fais un signe de la main rapide avant de me détourner et me diriger vers ma maison. J'ai juste envie de me coucher là.



crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Analiya I. Marshall

Fondatrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 04/05/2014
∞ Messages : 5888
∞ Points : 733
∞ Emploi/Etudes : Jeune écrivaine

MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   Sam 28 Mar 2015 - 15:08

Welcome back

ft. Thomas A. Dion


C'était fou la façon dont avait évoluée ma relation avec Thomas en quelques instants. Les circonstances nous avaient permises de discuter un peu, de se sauver mutuellement... Peut-être qu'il était celui qu'il me fallait pour me sortir totalement de cette peur et de cette phase "je suis bien mieux chez moi". Qui sait? Certainement pas moi. Et sans doute pas Thomas non plus. « Oui, ok d'accord, je ferais ça ...» J'hochai doucement la tête, mine de rien soulagée d'avoir trouvé un compromis avec lui. Je ne voulais pas que ses côtes ne guérissent pas correctement parce qu'il n'était pas allé voir un médecin. Je me sentais déjà bien assez responsable qu'il se soit prit des coups à cause de moi... Je réussis à le ramener chez lui, tranquillement. « Beaucoup plus agréable, oui » Je souris en hochant légèrement la tête. C'était sûr que dans le bus, il aurait eu du mal à supporter le voyage. Et au moins, je le déposais directement devant chez lui. « Merci beaucoup et je … ouais enfin à une prochaine, ok ?» Je souris un peu plus en le regardant sortir de la voiture. « De rien... A bientôt... » Je lui fis un petit signe de la main rapide en réponse au sien avant de redémarrer et de rentrer à mon tour chez moi. Je montai dans ma chambre et m'allongeai en soupirant doucement. J'espérais qu'il irait très vite mieux... J'irais vérifier en tout cas, je ne le laisserais pas souffrir trop longtemps en silence, il irait voir un médecin si ça ne guérissait pas seul, c'est moi qui vous le dis.

FIN DU SUJET

code by ORICYA.


_________________
Analiya ∆
Petit texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: THOMAS ◗ Welcome back   

Revenir en haut Aller en bas
 

THOMAS ◗ Welcome back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» THOMAS ◗ Welcome back
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2015 :: Rp
-
✿ CANDICE ACCOLA - Scénario de Sienna et Caleb
✿ EMERAUDE TOUBIA - Scénario de Matt
✿ GIGI HADID - Scénario de Nikita
✿ ALEXIS REN - Scénario de Rosalie
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ MATTHEW DADDARIO - Scénario de Caleb et Sienna
✿ ASH STIMEST - Scénario de Rosalie
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
Place pour les sujets
commun/intrigues