AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 It's time [Aymeric & Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 15 Jan 2015 - 17:00

Comment je pouvais savoir la gravité de la plaie ? J’étais médecin tiens. Je me doutais bien qu’elle n’était pas très profonde. Je n’allais peut – être même pas avoir besoin de points. Aymeric était quelqu’un de très protecteur. On ne peut vraiment pas le cacher. Il veillait toujours à mon bien être et était capable de s’inquiéter pour un petit mal de tête, c’est vous dire. D’ailleurs, je me demandais comment il réagirait lors de l’arrivée de notre enfant. Celui – ci risquait de pleurer bien souvent. S’inquièterait – il à chaque fois ? Et puis, une fois qu’il sera là, continuera – t – il à faire attention à moi. J’avais assez bien de questions en tête. Et je savais que je ne pourrais avoir de réponse. En tout cas, pas si facilement. « Aym’, je suis médecin, je te rappelle. Je pense que je suis capable d’analyser une situation et de juger une plaie, non ? ». Je souris doucement comme pour le rassurer. Et dire qu’il y a quelques instants, je m’étais énervée sur lui. Mon humeur changeait du tout au tout en quelques instants. Les hormones… « Oh que si ! J’ai du matériel, c’est mal me connaître, Monsieur Collins. Il ne me manque que des analgésiques. ». Je lui fis un petit clin d’œil. A quoi je jouais ? Aucune idée, je ne me reconnaissais même pas moi – même pour tout vous dire… « Et puis, franchement, aller me faire recoudre par un jeune débutant ? Non, pas pour moi. Il serait capable de me laisser une cicatrice… ». Je connaissais la procédure et je me sentais capable de l’expliquer à Aymeric. A voir l’état dans lequel j’étais, Aymeric pourrait croire que j’ai bu d’ailleurs. J’espérais juste qu’il me fasse confiance. Je pris alors la main d’Aymeric pour monter à l’étage, dans la salle de bain. Ce lieu n’était pas rempli que de bons souvenirs. Je sentais mon ventre se durcir. Je sentais que je devais m’asseoir, maintenant. Ce que je fis, dos contre la baignoire.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 15 Jan 2015 - 23:16

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Justement, on est des médecins, on a tendance à minimiser les choses. Et puis tu sais comme moi, que l'on ne peut pas jouer à ça, tes mains sont tes outils de travail en tant que médecin.
Je n'étais pas convaincu que c'était la meilleure solution, je voudrais en juger par moi-même avant tout. Je savais comment j'étais, surprotecteur avec les personnes que j'aimais, au point de réussir à surveiller Louise et sa consommation d'alcool pendant quelques temps maintenant, j'avais toujours besoin de savoir qu'elle allait bien. Je tenais toujours fermement sa plaie à l'aide de ce torchon, qui virait à la couleur rouge sang désormais.
Laissez moi juger par moi-même, ok Mademoiselle Everdeen? Si je vois que c'est bien ouvert, je t'emmène de gré ou de force à l'hôpital.
J'attirais Louise jusqu'à l'évier de la cuisine, enlevant délicatement le torchon et épongeant le sang qui s'y trouvait encore. Elle m'assurait qu'elle avait du matériel pour se soigner, ce qui ne devrait pas m'étonner, c'est vrai. Sa salle de bain était une véritable pharmacie. Louise était lunatique, c'était incroyable. Elle pouvait me crier dessus et la seconde d'après, me sourire et me faire des clins d’œil comme ci il ne s'était rien passé. Il ne valait mieux pas y penser... La coupure de Louise n'était vraiment pas jolie à voir, Louise ne s'était pas ratée surtout avec du verre.
Bon... Admettons, que je puisse faire quelque chose, comment va t-on faire sans analgésique? Ça risque d'être douloureux.
J'en étais capable, c'est comme le vélo ce genre de choses ne se perdent pas non? Se faire recoudre par un débutant, j'eus envie de rire. En restant avec moi, c'était tout comme, vu le peu de fois où j'ai eu l'occasion de recoudre une plaie. Sans me laisser le temps de contester, ou de répondre, Louise se saisit de ma main et nous fit grimper le premier étage jusqu'à la salle de bain. C'était vraiment ce qu'elle voulait alors? C'était déjà arrivé une fois, lorsqu'elle était totalement ivre, énervée, Louise avait tapé dans un miroir, se coupant la main. Je n'avais pas eu d'autres choix que de recoudre, et c'était des petites plaies. S'en souvenait-elle? D'un seul coup, elle s'asseyait le dos à la baignoire.
Louise? Tout va bien?
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Dim 18 Jan 2015 - 18:50

Mes mains sont mes outils de travail. Bon point… Mais je n’allais pas me laisser faire. J’avais décidé qu’Aymeric allait me recoudre à la maison. Et c’est comme cela que ça allait se passer et pas autrement… J’étais une tête de mule et ce n’était pas prêt de changer. « Oui mais là, j’ai toutes mes capacités mentales. Et je ne minimise pas la chose. ». Je lui souriais alors. Ce qu’il me dit ensuite me fit rire. Il était tellement mignon comme cela. Je savais pourquoi j’avais craqué pour lui. Il n’y avait pas de soucis. Je l’aimais cet homme tellement fort ! « Pas de soucis. Mais tu verras, j’ai raison ! ». Je lui tirais la langue telle une enfant. A ce moment précis, Aymeric devait bénir mes hormones de grossesse. Le caractère changeant d’un moment à l’autre, cela lui changeait.
Pour les analgésiques, j’avais bien une idée mais j’étais certaine qu’il serait plutôt contre. « J’ai toujours un peu de drogue quelque part. C’est une solution… ». Je baissais la tête. Il devait certainement penser que je m’étais débarrassée de tout. Mais non. Tout comme j’avais toujours quelques flasques remplies cachées un peu partout. Je ne me sentais pas capable de les ranger. « Sérieusement, on peut toujours aller en chercher à la pharmacie. Je dois avoir mon carnet d’ordonnances dans mon sac. Si tu me le donnes, je peux en prescrire. ». Il était hors de question qu’il regarde lui – même dedans. Une de mes flasques était au fond du sac, juste au cas où…
Nous finissions par monter dans la salle de bain. Mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Mon ventre me faisait mal. « Oui oui, ne t’inquiète pas. ». Cela allait bien passer, non ? Je lui souris alors comme pour le rassurer. De toute façon, que pouvais – je y faire ? Je m’étais trop énervée, j’avais trop bougé. Et dans mon état de santé, ce n’était vraiment pas le mieux. Je devais contenir mon énergie, me reposer un maximum. « Bon, tu trouveras tout le matériel nécessaire dans la deuxième armoire à droite de l’évier. ».

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Dim 18 Jan 2015 - 23:43

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Je ne m'attendais pas à ce qu'elle change d'avis, ça c'est clair. Celui qui connaissait Louise, le savait aussi bien que moi. Cette fille pouvait avoir un sacré caractère, un mauvais caractère même parfois. J'étais plus laxiste avec Louise, au vu de ce qu'elle avait vécu, et elle s'en sortait plutôt bien. C'est peut être d'ailleurs ce qui faisait que l'on se disputait souvent.
Même si j'ai raison, tu n'oseras pas le dire, préférant rester sur tes positions plutôt que de t'avouer vaincue, n'est-ce pas?
Je décidais alors d'en juger par moi-même, et de ne pas prendre une décision par rapport à Louise, qui avait tendance à minimiser ses blessures, c'était arrivé plus d'une fois. Sans que je comprenne pourquoi Louise se mit à rire, et à me tirer la langue, m'assurant qu'elle avait raison. J'avais du mal à suivre le rythme avec Louise, j'arrivais pas à y croire, il y a quelques minutes de cela, elle m'en voulait au point de ne pas vouloir me laisser rentrer chez nous, et là elle s'amusait, rigolait, comme ci rien ne s'était passé. Je souris, inspectant sa blessure. Ça ne semblait plus saigner énormément, du moins, il fallait éviter d'y toucher. C'était ouvert sur quelques centimètres malgré tout, il ne semblait pas y avoir de morceaux de verre, ça n'a dû que l'effleurer. Je relevais la tête vers elle, fronçant les sourcils. De la drogue? Louise baissait la tête... Pendant un instant, je doutais c'est vrai, elle avait encore de ces cochonneries à la maison? Avant qu'elle ne reprenne, parlant plus sérieusement.
Louise, ce n'est pas si évident. Il faut penser au bébé, tu ne peux pas prendre n'importe quel médicament. Bon, tu as eu de la chance, ça n'a pas l'air trop profond, mais c'est moins risqué d'aller à l'hôpital... Ils sauront quoi te donner pour apaiser tes douleurs.
J'insistais, je sais. Même si elle m'avait emmené dans la salle de bain, je n'étais toujours pas convaincu que ce soit la meilleure solution. Je l'observais, et elle ne semblait pas être en forme. Elle me confirmait pourtant que tout allait bien... Je m'accroupis près d'elle, peut être que sa tête lui tournait à cause de sa coupure?
Bon... Pourquoi ne veux-tu pas être raisonnable pour une fois? Tu n'as pas l'air bien...
Louise voulait vraiment que je m'y mettre. Mais le problème des anti-douleurs n'était toujours pas réglé, et je ne voulais pas faire ça à vif.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Lun 19 Jan 2015 - 9:04

C’est qu’il me connaissait vraiment bien… Mais que lui dire ? Je en voulais pas m’avouer vaincue. Et je savais que je n’allais pas changer ma position. Il en était hors de question. Je lui souris alors doucement. « Oser te le dire, si. Mais disons juste que je trouve cela inutile. Nous sommes deux médecins. Il y a bien moyen de se débrouiller, non ? ». Il s’inquiétait constamment pour toi. C’était tellement mignon mais cela en devenait presque agaçant à certains moments.
Aymeric finit par enlever le torchon qui entourait mon poignet. Il devait bien voir la blessure pour prendre une décision… La plaie semblait plus ou moins propre. Et c’était déjà une bonne chose. Pas besoin de mini instruments pour enlever d’éventuels morceaux de verres restant. D’ailleurs, faudrait que je pense à en revoler à l’hôpital. Je ne devais plus avoir grand chose. Je me promis de le faire dès ma prochaine garde. Il me suffisait de passer rapidement aux urgences. C’était tellement facile.
Penser au bébé. Comme si je n’y pensais jamais. Je savais quels analgésiques je pouvais prendre. J’étais tout de même en dernière année d’internat. J’allais passer résidente dès l’année suivante. Enfin, plutôt dans quelques mois si tout se passait bien. « Si, je sais exactement ce qu’il me faut. ». Lors de mes différents stages, j’avais du travailler dans le service de maternité. Je m’y étais bien plue, j’avais côtoyé bon nombre de femmes enceintes. Mais je savais que ce n’était pas mon truc. J’étais faite pour la pédiatrie, pour travailler avec des enfants. « Et ça ne me fait pas vraiment mal, tu sais. On peut m’en prendre un pas trop puissant. ». Je lui souris, essayant de le convaincre de toutes mes forces. Mais ce n’était pas gagné. Je savais que, sur ce coup – là, il allait être aussi tête de mule que moi.
Nous avions monté les escaliers, rejoignant la salle de bain. Rapidement, j’avais senti que quelque chose n’allait pas. Mon ventre me tirait dans tous les sens. Mais je ne voulais pas le dire à Aymeric de peur qu’il m’emmène de force à l’hôpital. Je savais que cela allait passer. Il n’y avait pas de raison de s’inquiéter. Cependant, j’avais besoin de m’asseoir un peu, de me reposer. Parfois, c’était l’unique solution. « Si, ne t’inquiète pas. ». Je lui souris, essayant toujours de le rassurer. Espérant que cela suffise.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Lun 19 Jan 2015 - 23:52

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Je pouvais dire tout ce que je voulais, j'avais toujours l'impression d'avoir tort. Oui, je sais que je m'inquiétais de trop, au contraire de Louise, qui avait l'air tout à fait à l'aise. Je me contentais de soupirer... Je partais avec un handicap: Louise ne me laisserait pas gagner. Je peux quand même observer l'étendu des dégâts, c'était moins grave que je ne le pensais au début, la coupure était nette au moins mais pas très profonde. Elle me filait encore une sacrée responsabilité sur les bras, je n'avais pas le droit à l'erreur. Louise m'avait annoncé ne pas avoir d'anti-douleur, mais apparemment elle était au courant de ce qu'elle pouvait prendre ou non. Je levais les mains en signe d'abandon.
Je pourrais dire tout ce que je veux, tu es une vraie tête de mule, et tu ne changeras pas d'avis. Alors autant abandonner tout de suite, j'espère que tu as raison de me faire autant confiance.
Le soucis, c'est que j'avais peur de la laisser seule, même quelques instants, elle était capable de tout. Là elle pouvait me dire qu'elle n'avait presque pas mal, juste pour me rassurer. Autant tenter sa dernière carte, je savais à quel point je pouvais être insistant, j'avais déjà l'habitude de l'être au boulot. Je redescendais l'escalier, cherchant son sac dans le salon comme elle me l'avait demandé. Je criais alors, pour qu'elle m'entende.
On irait aussi vite à aller jusqu'à l'hôpital non? La pharmacie est à quelques minutes d'ici.
Je réussis à mettre la main sur son sac à main, qui était bien lourd. J'attrapais en même temps son téléphone mobile, au cas où. Je remontais dans la salle de bain, Louise n'avait pas bougé d'un cil. Ça m'avait paru étrange, mais elle m'assurait que tout allait bien.
Ton sac est bien lourd dis donc! Mais comment ça se fait que tu te balades avec ton carnet d'ordonnance? Et que tu as autant de matériels médicaux à la maison?
Je m'accroupis de nouveau devant Louise, m'approchant pour déposer un baiser sur son front. Un peu de tendresse ça ne faisait pas de mal.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER


Dernière édition par Aymeric R. Collins le Dim 1 Fév 2015 - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Mer 21 Jan 2015 - 14:29

J’avais une confiance aveugle en Aymeric. Toutes les fois où il m’avait ramené alors que je ne le connaissais que très peu. Toutes celles où il m’avait prise en main alors que j’étais complètement ivre et droguée. Les fois où il m’avait amenée à l’hôpital. Finalement, il m’avait sauvé la vie. « Bien sûr que j’ai raison ! ». Je lui souris doucement. Il fallait que je le rassure, il ne semblait pas sûr de lui.
Aymeric descendit alors les escaliers afin d’y prendre mon sac. Il parlait comme pour vérifier que je ne faisais rien. « Et pour l’hôpital, nous en avons minimum pour quinze minutes. La pharmacie est plus proche ! ». Je criais aussi pour qu’il m’entende. Mais je n’avais pas de réelles forces que pour bouger. J’étais donc toujours là, assise, le dos contre la baignoire. J’attendais patiemment qu’Aymeric remonte. « Mon cœur, tu peux me passer un essuie ? ». Je voulais le mettre dans mon dos pour que cela soit un peu plus confortable. J’allais sûrement rester là pour un petit moment. Le temps qu’il aille à la pharmacie, qu’il revienne et qu’il me recouse. C’est bon, j’avais le temps…
« Mes ordonnances ? Ca peut toujours être utile, non ? ». J’avais toujours envisagé de devoir réagir dans la rue à un malaise, un accident, … Il me serait alors facile de demander à un passant de se rendre dans une pharmacie, non ? « Et pour le matériel médical … ». Il me fallut le temps de trouver une bonne raison mais il n’y en avait pas vraiment en fait. « Et bien, ça nous a déjà été utile, non ? ». Je souris d’un sourire malicieux, espérant m’en sortir comme cela. J’essayais alors d’en sortir mon bloc d’ordonnances sans qu’il ne puisse voir ma flasque. Mais je savais que c’était peine perdue. Je n’avais pas encore pris le temps de le trier. J’en sorti donc mon porte – feuille, mes clés, un déodorant, ma flasque. A peine je m’étais rendue compte de ce que je venais de sortir que je le remettais dans mon sac espérant que cela passe ni vu ni connu. Je tombais alors sur mon bloc d’ordonnances. Je pris rapidement un bic et y notait ce dont j’avais besoin. J’y ajoutais un anti contractant pour mon mal de ventre. « Voilà ! ».

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Ven 23 Jan 2015 - 0:17

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


J'avais assez combattu comme ça, je voulais arrêter de me disputer avec Louise. En soupirant, je remontais l'escalier, tendant le sac à Louise.
Bon, d'accord. Tu as gagné! Tu m'attends sagement ici, je ferais au plus vite.
Je ne pense pas qu'elle veuille bouger de place, elle n'avait pas l'air en grande forme. Mais bon, ne sait-on jamais... Louise était là, appuyée le dos contre la baignoire, elle me demandait alors de lui donner une serviette. Je hochais la tête, allant chercher dans le petit placard de quoi Louise avait besoin avant de lui tendre. Je ne voulais pas paraître trop insistant, ni l'embêter une nouvelle fois pou savoir si tout allait bien, alors je me contentais de l'observer, sans rien dire. Louise pouvait être si secrète. Elle irait peut être mieux après...
Je lui avais tout de même demandé ce qu'elle faisait avec son carnet d'ordonnance et avec autant de matériels, normalement nous n'avions pas le droit d'emporter autant de choses du boulot. Louise le savait autant que moi... Bon, à mon avis, elle était loin d'être la seule à le faire.
Heureusement que tu ne t'aies jamais fais prendre, tu sais ce que l'on risque... Oui, oui, c'est sur que ça a déjà été utile, mais je préférerais que ce ne soit plus le cas.
Il faut avouer que ce n'était pas le moment de rediscuter de ça, je voulais en finir rapidement avec ça. Je m'accroupis alors auprès de Louise, attendant donc qu'elle fasse cette ordonnance. J'observais ses gestes, sans vraiment faire attention, la voyant sortir divers objets de son sac à main. Quand on disait que le sac d'une femme était remplie de bric à bras, je le comprenais très bien depuis que j'étais avec Louise. Je souris alors, sans rien dire. Mais rapidement, mon sourire s'envola, croyait-elle vraiment que je n'avais rien vu? Elle me tendit l'ordonnance comme ci rien n'était. Je mis un peu de temps avant de la saisir, j'étais étonné, je ne pensais pas revoir de ces flasques. J'avais fais le tri dans toute la maison retirant toutes ses tentations de la vue de Louise, mais apparemment elle n'en avait fait qu'à sa tête. J'étais pas en colère, mais déçu...
Louise? Pourquoi est-ce que tu as encore ça dans ton sac? Tu ne m'avais pas donné toutes les flasques qu'il y avait à la maison? Non, non, je ne veux pas savoir... Je vais aller te chercher tes médicaments, et on en reparlera.
Je me relevais, sans rien ajouter, allant jusqu'à la pharmacie pour aller chercher des anti-douleurs pour Louise. Je fulminais, elle ne pouvait vraiment pas s'empêcher de tout garder pour elle, apparemment ça lui plaisait de me faire des cachotteries.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER


Dernière édition par Aymeric R. Collins le Dim 1 Fév 2015 - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Dim 25 Jan 2015 - 10:51

Comment me faire prendre ? Les médecins n’allaient tout de même pas fouiller mon sac, si ? Je souris donc à sa réflexion. J’étais assez discrète que pour ne me prenne pas la main dans le sac. « Je risque qu’il me mette de côté pour quelques jours. Et est – ce que cela me ferait du mal ? ». Vu mon état là maintenant tout de suite, je ne dirai pas non à quelques jours de congé forcé. Mon ventre me faisait assez mal et tenir debout était une vraie plaie. Alors, courir d’une chambre à l’autre pour sauver des petits patients et d’un étage à l’autre pour me rendre dans mon service et celui des urgences, ce n’était pas gagné ! Heureusement pour moi, je ne reprenais pas le boulot avant le lendemain soir. Je prenais la garde de nuit, elle était moins fatigante que les autres. Les petits dormaient et j’étais là uniquement en cas de problème. Je continuais à me taire sur les douleurs qui persistaient. Je ne voulais pas qu’Aymeric s’inquiète et encore moins qu’il m’emmène de force à l’hôpital. Si je pouvais éviter…
En cherchant mon bloc d’ordonnance, je sortis malencontreusement une de mes flasques. Elle était mon repère, celle qui pouvait me calmer quand Aymeric n’était pas là. Mais je n’y avais pas retouché, jamais depuis un petit moment maintenant. Mais apparemment, il ne voulait pas d’explications et partit direction la pharmacie. Quant à moi, je restais là. J’entrepris de faire un tri dans mon sac. Et il était temps ! Cependant, je remis ma flasque dans mon sac à main. Je ne pouvais décemment pas l’enlever de là. Cela me ferait beaucoup de mal. Quinze minutes plus tard, j’entendis la porte d’entrée se rouvrir. Aymeric était de retour. Je n’allais pas aborder le sujet. Pourquoi ? Je n’en voyais pas l’intérêt. Et puis, que lui dire ? Nous allions encore nous disputer. Il ne comprendrait pas… Peut – être allait – il me proposer une autre séance pour parler de tout cela ? Je ne savais pas trop quelle réaction il pourrait avoir.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Lun 26 Jan 2015 - 1:28

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Les secrets... Dans notre couple, il y en a toujours eu, que ce soit les problèmes d'alcool ou de drogue de Louise, ou le fait que chacun taise ces propres ressentis. Mais ça commençait vraiment à peser... J'avais tout de même le temps d'y réfléchir pendant tout le trajet jusqu'à la pharmacie, comment ça allait fonctionner dans ces conditions là? J'essayais de lui parler le plus souvent possible, lui parlant de mes journées à l'hôpital, ou de mon père, mais apparemment c'était loin d'être réciproque. Pourquoi restait-elle toujours aussi silencieuse? Que craignait-elle de moi? Jamais je ne me suis montré violent, oui il m'arrive de crier, mais c'est presque aussitôt oublié... Alors non, je ne comprenais pas sa persistance à vouloir garder tant de mystères, et de m'avoir cacher son envie de boire de l'alcool, surtout que j'ai été capable de l'aider à maintes reprises. J'essayais de me calmer, franchissant la porte de la pharmacie. Rapidement, je récupérais les anti-douleurs dont avait besoin Louise, et une quinzaine de minutes après mon départ, je franchissais à nouveau la porte d'entrée de notre maison. Je me saisis d'un verre qui avait échappé à la casse, le remplissant d'eau avant de remonter à l'étage où Louise n'avait pas bougé de place. Bon, Aymeric, une chose à la fois. Je pris une grande respiration, passant la porte de la salle de bain. Je ne pouvais pas m'empêcher de parler assez froidement c'est vrai...
Tiens, avale-ça. J'aimerais qu'on en finisse assez vite.
Une fois que ce fut fait, je laissais le temps aux cachets d'agir, en préparant en attendant le matériel dont j'avais besoin. Bon, c'est vrai que c'était assez pratique d'avoir tout ça ici... Je m'attelais alors assez rapidement à la tâche, je m'étonnais moi-même de rester aussi calme. Je ne relevais pas vraiment la tête vers Louise, me contentant de rester le plus concentré possible. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je n'avais pas fais ça... Alors j'avais besoin de plus de concentration qu'un autre médecin. Lorsque j'eus fini, je vérifiais le résultat et à première vue, ça semblait aller. J'enroula sa main d'un pansement, je ne voulais pas prendre de risque. Je me relevais alors, toujours aussi silencieux, jetant ce qu'il y avait à jeter, et rangeant ce que je devais ranger. Je n'osais même pas regarder Louise... Je n'avais pas envie de commencer à parler, et pourtant ça me démangeais de le faire.
Je comprend pas... Pourquoi tu ne me dis rien? Tu as peur de moi? Parce que là je suis vraiment perdu. Je ne vois pas où j'ai foiré...
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER


Dernière édition par Aymeric R. Collins le Dim 1 Fév 2015 - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 29 Jan 2015 - 15:37

Aymeric était monté avec un verre d’eau. Il me tendait mes anti contractant d’une main et le verre de l’autre. Je m’empressais de les prendre. J’espérais tellement que cette douleur se calme ! Mon petit ami semblait assez froid. Il ne me parlait que très peu. Je n’aimais pas cette ambiance. J’avais même envie d’en pleurer d’ailleurs. J’avais les larmes aux yeux. Mais je me retenais le plus possible. Je ne voulais pas qu’il pense que j’étais faible. Et puis, mes hormones étaient à un pic là. La moindre chose me faisait avoir mes émotions décuplées. Aymeric ne prit pas beaucoup de temps à me recoudre. Mais il était tellement concentré qu’il ne pouvait pas voir les larmes qui coulaient. Quant à moi, je n’avais pas parlé préférant le laisser se concentrer. Avant qu’il ne relève sa tête, j’avais veillé à frotter mon visage avec ma manche. Et hop, ni vu ni connu !
Il brisait enfin la glace. Il avait fini par me parler. Il semblait tellement fâché ou déçu ? Je ne sais pas trop. « Non, je n’ai pas peur de toi ! Pourquoi tu vas croire ça ? ». Je n’avais jamais eu peur d’Aymeric. Cela ne m’avait d’ailleurs jamais traversé l’esprit. C’était plus compliqué que ça, plus complexe. Et je devais lui expliquer, je lui devais cette explication. « Cette flasque me rassure. Elle est toujours là. Quand tu travailles, quand tu es occupé à autre chose, j’ai quelque chose sur lequel me reposer. Oh, elle est loin de te battre dans le domaine ! Mais elle me permet de tenir le coup de temps en temps. ». Je reprenais alors mon souffle. « Je ne peux pas constamment me reposer sur toi. Je ne peux pas constamment te dire que j’ai envie de boire. Tu en aurais ras – le – bol. Alors, j’essaie de me débrouiller par moi – même. ». Une chose est certaine, j’espérais qu’il ne le prenne pas mal. Et dire qu’il y en avait d’autres cachées dans la maison dont il ignorait l’existence…

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 29 Jan 2015 - 18:02

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Je savais que j'étais fuyant, froid, distant et silencieux. A ce petit jeu, je pouvais être très doué. J'avais juste du mal à comprendre ce qui n'allait pas, ce que j'avais fais mal, et ce qui l'empêchait de me dire qu'elle avait encore cette cochonnerie dans son sac. J'essayais de ne pas trop y penser, ce n'était pas le moment, je devais garder mon calme. Je pris une grande respiration avant de me plonger dans ma tâche, qui fut d'ailleurs rapidement terminée, je n'avais pas tant perdu la main que ça. Je n'avais toujours pas croisé le regard de Louise, ni même lever la tête vers elle, franchement je n'en avais pas plus l'envie que ça... Je rangeais et nettoyais la matériel que j'avais utilisé. Même Louise, ne disait rien du tout... D'un côté, je n'avais pas envie de lui parler mais d'un autre, ça me démangeais, j'avais toujours ce besoin de comprendre ce qui lui passait par la tête. Je ne tournais toujours pas ma tête vers elle, même pendant qu'elle me parlait, fixant le miroir accroché au mur. Je l'écoutais sans rien dire, osant tourner doucement ma tête vers elle, ses yeux semblaient embués pendant qu'elle parlait. J'attendais qu'elle ait totalement fini avant de prendre la parole, je ne voulais pas la couper en si bonne voie.
Je sais pas, tu es si secrète... Avant tu n'hésitais pas à me le dire quand ça n'allait pas.
Je soupirais à ces dernières paroles, comment pouvait-elle croire ça? Que j'en aurais ras-le-bol? J'étais là pour elle, Louise comptait beaucoup plus que mes autres patients, elle n'était pas une patiente à mes yeux d'ailleurs, elle se reposait toujours sur moi avant, et c'est vrai que j'avais remarqué qu'elle se détachait de moi. Mais pas pour cette raison là. Sans hésiter une seconde, je m'approcha d'elle et la serra dans mes bras pendant quelques secondes. Je me recula légèrement, saisissant sa tête entre mes mains.
Louise... Jamais j'en aurais ras-le-bol, au contraire, je préfère que tu te confies à moi. Je suis là pour t'aider, pour te soutenir autant en tant que fiancé qu'en tant que médecin. Ne me mets plus de côté...
Je comprenais que ce soit difficile, elle n'était pas tout à fait sevrée, Louise pouvait encore craquer à tout moment. Et garder une flasque près d'elle n'était pas la meilleure idée qu'elle est eut.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER


Dernière édition par Aymeric R. Collins le Dim 1 Fév 2015 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 29 Jan 2015 - 18:41

Avant. Oui, avant je lui parlais, je lui faisais part de ce que je ressentais. Mais être toujours la personne sur laquelle on s’appuie, ça peut s’avérer fatigant aussi. Alors, je n’avais pas voulu forcer. Je n’avais pas voulu être trop envahissante. Avant de le connaître comme je le connais maintenant, je m’étais toujours débrouillée toute seule. Bon, je n’avais pas fait que des bons choix. J’avais opté pour la drogue et l’alcool mais j’avais fait comme j’avais pu. C’était tout. « Oui, je n’hésitais pas. Mais c’est autre chose maintenant. ». Nous allions nous marier, avoir un enfant. Il avait découvert ma maladie. La vie était tout autre. En rien elle ne ressemblait à ce qu’elle était auparavant. Et, à un moment donné, il faut grandir. Et là, je n’avais pas eu le choix. Des responsabilités s’accumulaient. Je prenais en quelques sortes mon envol. Je prenais les décisions par moi – même, j’essayais de me gérer au mieux. Oui, au mieux. Tout simplement parce que je n’étais pas une experte dans le domaine. Et quand le manque se faisait sentir, je devais trouver une méthode pour me calmer seule. Aymeric me prit alors dans ses bras. Que cela faisait du bien, j’aimais tellement m’y trouver. « Tu es mon fiancé maintenant. On est pas censé se montrer sous son meilleur jour à son fiancé ? ». Je ne souriais pas forcément. Je parlais sincèrement de ce que je pensais. Sans pour autant lui dire comment je me positionnais face à l’alcool et la drogue. « Je ne veux pas te décevoir. Je fais tout ce que je peux. Je veux juste te montrer une Louise forte et battante. ». Je ne l’étais pas. Mais je savais très bien en faire un rôle. J’avais un besoin constant d’être rassurée, de reprendre confiance. Je me laissais rapidement démonter. Et n’importe quoi pouvait faire que j’explose d’un moment à un autre, que je craque.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Jeu 29 Jan 2015 - 19:44

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Pourquoi c'était autre chose? Qu'est ce qui avait changé depuis? Je ne voulais pas qu'elle se bat seule, je voulais être présent pour elle, c'était mon rôle non? C'est sur que c'était plus elle qui se reposait sur moi que le contraire, mais peut être qu'un jour, les rôles s'inverseront, et je serais heureux de pouvoir compter sur Louise. Je la prenais dans mes bras, profitant de ce bref contact pour la serrer contre moi.
Ne dis pas de bêtises... Je t'aime pour ce que tu es, et justement le fait que l'on se marie dans peu de temps, je me sens encore plus impliqué. Tu n'es pas seule, je serais toujours là avec toi pour te soutenir.
Je tenais toujours son visage entre mes mains, j'adorais ce contact, et au moins elle était obligée de me regarder dans les yeux. Pas que je pouvais deviner lorsqu'elle me mentait, mais n'est-ce pas mieux de regarder quelqu'un dans les yeux? Surtout quand on a des yeux aussi beaux. Elle tenait à se montrer forte apparemment...
Louise, tu as fais énormément d'efforts, je suis loin d'être déçue. Je vois bien tout ce que tu fais... Mais tu n'as pas besoin d'être seule à gérer tout ça, on peut toujours se battre tous les deux. Pourquoi tu reviendrais pas me revoir au bureau?
Oui pourquoi pas? Peut être pas venir aussi souvent qu'auparavant, mais quand elle en sentirait le besoin. Ça ne pourrait pas faire de mal, et au moins, elle parlerait peut être plus de ce qu'elle ressent. On avait tellement de choses à gérer, je ne voulais pas qu'elle gère seule ses addictions en plus. Je ne doutais pas de ses bonnes intentions, je ne l'avais pas revu boire une goutte d'alcool depuis un bon moment, mais bon, Louise restait fragile.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER


Dernière édition par Aymeric R. Collins le Dim 1 Fév 2015 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Sam 31 Jan 2015 - 14:03

Il sera toujours là pour me soutenir. Il est vrai que je ne pouvais en douter. Mais cela restait plus fort que moi. Je n’avais pas eu une relation facile avec mon ex compagnon. Alors, à un moment donné, je culpabilisais un peu. Je me disais que je ne devais pas m’attacher à lui autant qu’au précédent de peur de tomber très bas. Je ne voulais pas qu’il s’attache de trop à moi, ne sachant pas de quoi sera fait le lendemain. Est – ce que j’allais survivre à cette grossesse ? A l’accouchement ? Est – ce que ma santé allait s’améliorer ? Il y a tant de choses dont je n’étais vraiment pas sûre. Et je ne voulais pas faire l’égoïste et prendre tout ce qu’il avait à me donner. Je ne voulais pas qu’il soit détruit si quelque chose se passait mal… « Je sais mon cœur. Mais voilà. ». Je lui souris doucement comme pour le rassurer. J’étais bien là, près de lui. « Je ne le gère pas tout le temps toute seule. ». Loin de là d’ailleurs. Je me souvenais de cette fois où j’étais prête à craquer devant lui dans le vestiaire de l’hôpital. Il avait fait tout ce qu’il avait pu, essayant de me soutenir au mieux. Mais voilà, je devais bien être capable de me gérer toute seule aussi, non ? Comment faisaient d’autres qui n’avaient pas cette personne pour la soutenir ? Il me proposait alors de reprendre nos séances. Il est vrai que je m’y étais rendue beaucoup moins souvent. Par manque de temps ? Par manque d’envie ? Par peur ? Je ne sais pas trop. Mais c’était loin d’être une mauvaise idée. Quand j’étais dans son bureau, nous avions une toute autre relation. Je ne le considérais pas comme mon petit ami mais plutôt comme mon médecin. « Oui, c’est une bonne idée. Je téléphonerai pour prendre rendez – vous. ». J’espérais juste qu’il me pose des questions pour commencer. Seule, sans barrière, je ne saurai quoi dire.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   Dim 1 Fév 2015 - 13:40

It's time!

Don't say no, no, no, no, no
Just say yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
And we'll go, go, go, go, go
If you're ready, like I'm ready
I think I wanna marry you


Et voilà? Pourquoi dis-tu cela? J'aime prendre soin de toi, de savoir que tout va bien, c'est important pour moi.
C'est vrai que nous n'étions pas dans une situation des plus faciles, je n'en parlais avec personne, certains étant au courant que nous allions nous marier, même mes parents ne savaient pas l'entière vérité. C'était fort complexe... On n'en avait déjà parlé longuement auparavant, les risques qu'elle encourait autant pendant la grossesse que pendant l'accouchement, même si je n'essayais de ne pas y penser, profitant des moments avec Louise, pour se marier aussi au plus vite. Je n'arrivais pas envisager ma vie sans elle, c'est peut être pour ça que je ne voulais plus penser au pire, avoir des pensées positives ne pouvaient que l'aider non? A cette idée, je la serrais un peu plus contre moi. Elle ne gérait pas tout toute seule, je pensais au même moment qu'elle, lorsque l'on avait passé la nuit à l'hôpital après ma soirée avec mes collègues qui avait tourné au cauchemar. Elle avait été proche de boire de l'alcool à nouveau, c'est parce que je l'avais arrêté... Mais depuis ça ne s'était plus reproduit. Il lui fallait encore du temps, on ne pouvait pas arrêter de l'alcool en quelques mois alors qu'on en a consommé en forte quantité pendant des années. Chose qu'elle n'avait pas toujours avant, aujourd'hui, elle semblait au moins avoir la volonté. Je lui proposais alors, si elle le voulait, de revenir me voir à mon bureau pour discuter de ce qu'elle ressentait justement. Apparemment, cette idée semblait lui convenir, peut être qu'elle se confierait plus facilement au médecin. Je l'espérais en tout cas.
On fait comme ça alors... Mais tu sais, c'est normal que tu te sentes encore faible, pour ce genre de traitement, tu as besoin de temps et de soutien, autant de son médecin que de sa famille.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's time [Aymeric & Louise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's time [Aymeric & Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Louise Michel
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna