AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Ven 19 Déc 2014 - 23:30


Oh please, Can you lend me your pretty face ?




 En plein cours d'histoire de l'art, Merwan était au fond de l'amphithéâtre à combattre contre le sommeil. On aurait dit qu'il dormait les yeux ouvert, il avait l'air tout aussi énergique qu'un mollusque. Enfin même quand il est totalement réveillé, il a l'air endormi. Il se frotta les yeux, secouant sa chevelure qui commençait à pousser un peu trop. Et on va dire que même s'il ne supporte pas ne pas avoir les cheveux coiffés au centimètre près il n'y faisait plus aussi attention qu'avant. En même temps il arrivait à peine à ouvrir les yeux le matins alors se coiffer c'était un effort considérable qu'il n'arrivait pas à faire. Ca lui apprendra à sortir tous les soirs et aligner les nuits blanches, mais maintenant c'était fini, il allait devenir plus sérieux. Du moins c'est ce qu'il voulait mais est ce qu'il était capable de le faire ça, c'était une autre question. Alors qu'il essayait de prendre des note sa tête alla tout doucement contre le bois de la table, ses yeux eux se fermèrent.

« Trop long...»

Ronchonna-t-il tout seul dans sa langue natale, il ne parlait à personne alors il ne faisait pas l'effort de parler anglais. Son front resta collé à la table pendant un long moment, c'est le chahut qui le décida à se relever, il plissa les yeux allant plaquer ses mains sur le visage. Il lâcha un long grognement et un marmonnement de sa langue natale. Il attendit que le monde soit parti pour se lever à son tour, rangeant ses feuilles en vrac dans son grand sac en tissus noir. Il remit son bonnet gris sur la tête, son keffieh autour du coup, enfila sa veste et traîna son maigre corps jusque l'extérieur. Ses yeux se plissèrent à la lumière beaucoup plus claire du jour. Pourquoi est ce que la lumière fait aussi mal ? La lumière de l'hiver est surement pire que l'été, elle est claire, froide et te perce les iris en un instant. Ce blanc au ciel est tellement aveuglant... Merwan préférait vraiment les couleurs chaudes de l'été. Il marcha le long du couloir son sac sur l'épaule, il avait envie de dessiner malgré l'état comateux avancé qu'il présentait. Mais il n'avait absolument pas d'idée. Il avait le symptôme de la page blanche.

Peut être que faire un portrait réveillerait quelque chose, mais pour ça il faudrait quelqu'un et il ne connaissait pas grand monde, y avait sa colocataire mais il n'avait pas envie de dessiner un visage féminin. Il traîna dans le couloir puis se dirigea vers l'espèce de cafétéria, c'était plutôt grand, il y avait déjà du monde, certain de l'option musique jouait de la guitare, ceux du théâtre eux s'entraînait. C'était plutôt conviviale comme endroit. Le brun appréciait cette ambiance, même s'il se sentait un peu à l'écart. Il regarda des yeux la pièce, cherchant un visage connu. Ne trouvant pas il posa son sac sur une table libre et alla se servir un café à la machine mise là à cet effet. Une fois son verre en plastique plein, il l'attrapa entourant le contenant de ses doigts poru les réchauffer, il pelait grave. C'était juste une température détestable. Il alla s'asseoir à sa table sortant son carnet de dessin et des crayons, il essaya beaucoup d'ébauche sans résultat. Il releva alors la tête, allant l'appuyé sur sa main, c'est alors que ses yeux noisettes découvrirent l'apparition d'un visage connu. Un sourire s'étira sur ses lèvres. Alexander. C'était un garçon plutôt mignon, bien que pas son type de base. Il l'aimait bien, il n'avait pas trop l'air de lui en vouloir de pas savoir parler.


« Hey, Alexander...!»

Fit il alors, pas très fort, il n'était pas bien sûr qu'il l'entende mais il avait essayé, faisant un petit geste de la main pour l’interpeller. Un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal, le mal du pays pouvait arriver à tout moment et il n'en avait franchement pas envie.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Ven 26 Déc 2014 - 22:38

Merwan & Alexander
Oh please, Can you lend me your pretty face ?

 

 
J'aime l'hiver mais que pour Noël et la luge enfin, je vis loin de ma famille maintenant donc je passe Noël seul et il y a pas e pentes pour faire de la luge mais bon, il neige toujours et ça c'est cool. Car j'ai atteins Kyle en pleine tête, vous auriez vu sa tête, j'ai explosé de rire j'attends sa revanche avec impatience.

La matinée était passé calmement, enfin calmement, Kyle s'est vengé, suivit de moi et il s'est encore vengé. Je rangeais mon bonnet et mon écharpe avant d'aller à la cafétéria, j'avais faim, faire chier Kyle, ça creuse. J'adorais l'heure du déjeuner, j'aime manger et ça veut dire qu'il me reste 3 heures à faire chier Kyle et donc 3 heures avant de pouvoir rentrer et dormir si j'en ai envie. Même si le plus souvent, je faisais mes devoirs avant de compenser en allant dormir plus tôt. J'adore dormir aussi, dans ce cas-là, pas de problème et le temps passe plus vite, le seul truc qui m'embête c'est que je rêve de Kyle et il est rarement, pas ne pas dire jamais, habillé dans ses rêves. Enfin pour faire simple, je fais des rêves érotiques avec Kyle et c'est troublant. C'est vrai, je suis aussi attiré par les garçons mais Kyle et moi ont se détestent sans pouvoir vivre loin de l'autre, ça a rien à voir avec de l'amour ou de l'attirance, physique comme sexuelle. D'habitude, je rêvais de lui oui mais je le faisais chier et depuis la rentrée, je fais presque tout les soirs, pour ne pas dire chaque soir, des rêves érotiques avec lui. Le pire c'est que j'aime ces rêves et je suis presque déçu quand je me réveille et que la place est vide à côté de moi dans le lit. De toute façon, je suis pas amoureux de lui et il est hétéro, pas gay, ni bi et puis ont sera bien obligés de se dire adieu après Niagara.

Alors que j'allais me diriger vers le self-service, je crû entendre mon prénom entre le doux son des guitares et les répétitions des comédiens. Je regardais autour de moi et souris en voyant Merwan me faire un signe de la main. Je m'approchais de lui et m'assis à côté de lui en souriant :

- Salut Merwan, ça va ?


Bon ok, Merwan parle pas très bien anglais mais ont arrivent à se comprendre sans trop de mal, de toute façon, quand c'est nécessaire, ont parlent avec des gestes, se comprendre est tout aussi simple, si ce n'est plus.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Lun 29 Déc 2014 - 14:31


Oh please, Can you lend me your pretty face ?




 Peut être aurait il mieux fait de ne pas l'appeler, il avait surement mieux à faire que de devoir aller le voir lui qui peut même pas aligner deux mots d'anglais correctement. Merwan était une personne tellement peu sur de lui qu'il doutait à ses moindres faits et gestes, il avait toujours tendance à douter de lui-même. Il avait du mal à se voir comme une bonne personne. C'était surement à cause de la détestation qu'exprimait son père à son encontre. C'était surement l'effet que faisait le rejet sur lui. Il avait peur de s'adresser au gens à cause de ça, il ne voulait pas être rejeter, ni pour son orientation ni pour ses origines. C'était pas sa faute s'il était mauvais en anglais, il avait toujours fait de son mieux pour l'apprendre. Encore maintenant, il lit et relit des bouquins pour apprendre la langue, mais on dirait que ça ne veut pas rentrer. Il gribouilla nerveusement au dessus d'un croquis qu'il n'aimait pas, regardant le châtain attendant sa reponse.

Il le vit alors s'approcher, il étira un grand sourire en l'entendant. Il était content que ce dernier vienne même s'il avait beaucoup douter juste avant, de toute façon Alexander lui aurait dit s'il devait aller quelque part, c'était stupide de douter comme ça. Il tira un peu son bordel vers lui, formant alors une seule pile de carnet  et un seul tas de crayon.

Je suis fatigué un peu et toi ?

Fit il alors lui étirant un autre sourire allant ensuite passer la main dans sa chevelure, essayant de virer la mèche qui s'aventure sur son nez depuis tout à l'heure. S'en était presque flippant de le voir avec les cheveux autant dans le fouillis, on aurait dit qu'il avait eu la guerre mondiale. Si on le connait suffisamment on pourrait croire qu'il était malade. Ils étaient en plus de ça onduleux, il avait pourtant jamais été bouclé m'enfin. C'était surement l'humidité extérieur. Ce temps...En plus il avait neiger, ils étaient en Norvège ou au pôle nord ou quoi ? C'était la première fois qu'il voit la neige, il neigeait que dans les montagne en Turquie, enfin là où il vivait il y en avait jamais, ou alors elle tenait pas au sol donc...il a pas vraiment connu les 1 mètre de neige comme ici. Il regarda ensuite son congénère, son visage, il était beau. Il avait un peu les joue creusés, mais pas trop, il ondulait d'une manière si jolie, tellement qu'il aimerait pouvoir le redessiner sur une feuille de papier. Mais oserait-il ? Il allait déjà lui demander...Histoire de pas passer pour on ne sait qu'elle psychopathe.

Euh... Je sais pas dire mais je peux dessiner toi ?

Demanda alors le jeune homme, se pinçant la lèvre nerveusement entre les dents. Le regardant, attendant une réaction. Putain le fait pas fuir Merwan, c'est le seul qui te parle, putain Merw...
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Jeu 1 Jan 2015 - 18:59

Merwan & Alexander
Oh please, Can you lend me your pretty face ?



J'aurais pû avoir mieux à faire qu'aller parler avec Merwan, enfin parler est un bien grand mot comme il parle très peu anglais, seulement si j'étais dans son cas je n'aimerais pas qu'on me tourne le dos. D'un autre côté, j'avais rien d'autre à faire que cherche quoi faire à Kyle. Je souris en voyant Merwan sourire, par contre, il avait une coiffure assez ... chaotique, ce qui était pas dans les habitudes de Merwan. Moi ? Oh moi je considérais que passer ma main dans les cheveux faisait office de coiffure. Il tira ses affaires vers lui pour me faire de la place, faisant une pile de carnets et une de crayons, je ris doucement quand il sourit après sa phrase :

- Ca se voit, ça va.

Il passa sa main dans ses cheveux, enlevant une mèche qui était devant ses yeux. En plus d'avoir des cheveux n'importe comment, il était plus lisses mais ils commençaient à onduler. Vu le temps dehors, beaucoup de neige et donc l'humidité, il y avait rien d'étonnant à ce que ses cheveux commencent à onduler. Je souris en l'entendant et encore plus en le voyant se pincer nerveusement la lèvre avec ses dents :

- Euh oui, si tu veux, pourquoi pas.


J'avais pas l'habitude qu'on me demande ça, après tout, il était un des rares élèves qui étudiaient le dessin que je connaissais, étant plus souvent avec les musiciens que les comédiens ou les dessinateurs. Néanmoins, ça pouvait être très intéressant et j'avais la certitude que je pouvais plaire à un garçon même si Merwan ne sommes qu'amis et ça en restera sans doute là.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Jeu 22 Jan 2015 - 14:41


Oh please, Can you lend me your pretty face ?

Il n'était plus trop sure de lui d'un coup, il se sentirait tellement con si l'autre refusait, ce serait tellement gênant et il serait totalement désorienté. Il ne saurit même plus comment réagir et se comporter avec le châtain. Il était tellement fatigué qu'il n'arrivait plus à pensé correctement. Il grimaça doucement, allant frotter ses paupière de ses doigts. Ses cheveux étaient tellement long, ça le gênait plus qu'autre chose mais il n'avait pas le courage d'aller chez le coiffeur, sa mère lui coupait souvent. Elle n'avait pas envie qu'un coiffeur vienne lui déformé la chevelure, il était trop beau pour qu'on l'abîme qu'elle disait. Il n'y avait bien qu'elle pour lui dire des trucs comme ça. Il se massa doucement la nuque et étira d'un coup un grand sourire en entendant sa réponse positive. Ca lui faisait plaisir. Peut être que ça allait enfin régler son problème de page blanche. Si on pouvait appeler ça une "page blanche".

Me...merci beaucoup, si tu veux...tu pourras prendre le dessin après...

Il ne savait pas comment le remercier, alors au moins faire ça. Ce n'était pas très grave s'il l'avait plus le dessin, il n'avait qu'à le prendre en photo pour l'avoir en mémoire. Il préférait donner l'original à Alexander. Il attrapa alors ses crayons et son bloc de feuille de dessin. Il se mit alors à griffonner, relevant souvent son regard amande sur le châtain. Il commençait alors à dessiner le contour de son visage fin. Peut être qu'il fallait parler en même temps, sinon Alexander allait surement s'ennuyer.

Euh... Si tu veux bouger ou faire des trucs, fait ne t'inquiete pas.

Sa phrase semblait presque juste ce qui le fit sourire seul, il était content quand il arrivait à s'exprimer correctement. Il reprenait alors son dessin un peu plus confiant, il avait peur de le rater, il se sentirait un peu mal s'il venait à enlaidir son ami.

Tu te plais bien dans tes cours musical...cours de musique ?

fit il alors, curieux un peu, il ne s'était jamais vraiment interesser par la musique, il n'avait d'ailleurs jamais toucher un instrument de sa vie. Il n'écoutait pas grand chose non plus, c'était pas avec lui qu'on pourrait avoir une discussion enflammé sur notre artiste musical préféré parce qu'il n'en connait quasiment aucun.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   Lun 26 Jan 2015 - 23:37

Merwan & Alexander
Oh please, Can you lend me your pretty face ?



Je m'entendais bien avec Merwan même si il avait du mal à s'exprimer dans notre langue, malgré tout il faisait des efforts pour apprendre notre langue et arrivait à se faire comprendre. De toute façon, si ce n'était pas le cas il arriverait à se faire comprendre avec des gestes ou en dessinant, il doit être doué pour ça, sinon il serait pas ici, enfin à Niagara ou pas dans cette orientation tout du moins. Comme moi j'arrive à faire passer mes émotions ou à parler avec de la musique, par contre, il faut que ce soit dans la bonne langue sinon forcément les émotions où ce qu'on veut dire passe moins bien.. J'aime pas dire que je suis doué et me vanter, sauf devant Kyle, mais si j'ai étais accepté ici, c'est que je dois être un minimum doué quand même et que je fais partis des meilleurs parmi les meilleurs concernant la musique. Je dois avouer que ça me rend particulièrement fière, ça me dérange juste que ce soit pareil pour Kyle, je serais mieux sans lui pour me faire chier et pourtant, qu'est-ce que je n'emmerderais sans lui, même si mes cours sont intéressants comme ils concernent la musique. Je ne m'amuserais pas autant si je n'avais pas Kyle pour faire de chaque jour un jour nouveau et en aucun cas ressemblant au précédent. Merwan se massa doucement la nuque et sourit grandement avant que j'ai répondu positivement à sa demande. Si ça pouvait l'aider à retrouver l'inspiration, je serais ravi de l'aider. Je lui souris :

- De rien. Oh, tu pourras le garder, ça pourra te servir pour un prochain cours, tu auras qu'à m'en faire une photocopie et me le signer que je puisse dire que j'ai connu une future star du dessin quand j'étais jeune et à l'époque de la fac.

Je ris doucement, non mais il va sûrement devenir célèbre dans le dessin ou la peinture dans quelques années. Il attrapa ses crayons et son bloc de feuilles et se mit au travail, releva de temps en temps son regard sur moi, je souris en l'entendant et demandait à un de mes camarades de musique de m'apporter un plateau pour que je puisse manger. Il me l'apporta et je commençais à manger. Je souris :

- Oui, j'adore trop, en même temps, c'est des cours qui traitent que de ma passion dont je peux qu'aimer ces cours.


J'étais vraiment bien ici malgré Kyle, j'avais quand même des amis qui étaient sympa, enfin non, des amis tout court, Kyle n'était pas un ami, ont est des meilleurs ennemis par contre.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh please, Can you lend me your pretty face ? #Feat. Alexander J. Stomes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Just a perfect smile on a pretty face. - Shunsuke Nakamura.
» pretty face (keeyoung)
» "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA
» (shade + achlys) your pretty face is going to hell, darling.
» Pretty Little Liars [Drame]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter