AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
S. Miléna Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/08/2014
∞ Messages : 940
∞ Points : 171
∞ Emploi/Etudes : Dans la mode & bloggueuse

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Sam 31 Jan 2015 - 12:15


I want these Jimmy Choo...
Carlton & Miléna

Je ne pensais pas qu'un jour, on en viendra à là Carlton et moi. A son arrivée, notre relation avait été tendue mais c'était normal. Elle avait perdu tout les repères qu'elle possédait. Elle venait de perdre sa famille, elle avait dû quitter son pays d'origine, une ville qu'elle connaissait comme sa poche, pour débarquer à Toronto, une ville inconnue, chez une cousine très très éloignée et dont elle ne devait sans doute même pas connaître l'existence auparavant. Alors oui, je pouvais comprendre qu'elle en voulait au monde entier. Pour moi non plus ça n'avait pas été facile. J'avais vingt-deux ans, un boulot, des factures, un appartement, une vie de liberté. Je pouvais découcher quand je voulais, rentrer à pas d'heures, dépenser mon argent dans des soirées, ramener n'importe qui chez moi. Sauf qu'ensuite, j'avais dû tirer un trait sur tout ça. J'avais eu des responsabilités. Une bouche de plus à nourrir, une adolescente à laquelle il fallait tenter de montrer le meilleur exemple possible. J'avais laissé tomber un homme sans même le prévenir par peur, peut-être même par lâcheté, allez savoir. J'avais laissé tomber mon train de vie pour m'occuper d'elle du mieux que je pouvais malgré qu'elle n'était pas ma fille et malgré mon très jeune homme. J'aurais dû avoir un rôle de grande soeur pour Carly, pas de "maman". Comment continuer l'éducation d'une ado qu'on ne connaissait pas? Comment tenter d'être sa nouvelle figure d'autorité sans en faire trop puisque je n'étais pas sa mère? Comment trouver un juste milieu pour qu'on s'entende bien, tout en lui imposant des règles? Je la laissais faire presque tout ce qu'elle voulait, parce que je savais que si je lui interdisais des choses, elle les ferait quand même voir pire. Mais je voulais en retour qu'elle me parle, qu'elle me respecte. Les choses s'étaient d'ailleurs arrangées avec le temps. Heureusement. Jusqu'à ce jour-là, dans ce magasin. Elle m'avait poussée à bout.

J'étais allé la rejoindre au starbucks pour lui donner ce que j'avais acheté et pour lui dire diverses choses. J'étais restée froide mais très calme dans le ton de ma voix. Je la vis rester silencieuse. Carlton qui ne répondait pas? C'était une première, croyez-moi. Elle avait toujours réponse à tout, elle faisait toujours tout pour avoir le dernier mot. Je la vis pousser le cookie vers moi, toujours sans dire un mot. Et je compris. Elle pleurait... Ou faisait tout pour se retenir de pleurer en tout cas. Soudainement, je sentis ma colère fondre comme neige au soleil. Je lui avais dit qu'un jour, quelque percerait sa carapace mais je n'aurais pas pensé que ce serait moi, vu comme elle semblait être sûre d'elle. J'aurais plutôt penser à un homme qu'elle aimerait du plus profond de son coeur. Je restai un instant debout à la regarder. Quelques secondes à peine, pas plus. Puis je pris ma chaise et je me mis à côté d'elle pour ensuite la prendre dans mes bras. "Je tiens à toi Carlton... Ne l'oublies jamais..." Bien sûr que je lui pardonnais! Comment rester fâchée alors que pour la première fois, je voyais une Carlton aussi sensible. Je me détachai ensuite et essuyai rapidement sa joue pour prendre le cookie et le couper en deux. Je lui tendis la moitié: "On fait la paix..?" Je souris doucement. Bien sûr que les mots de Carlton restait gravés dans ma tête. Bien sûr que j'étais toujours blessée. Mais je pouvais pas lui en vouloir plus longtemps. Mes mots semblaient l'avoir touchée, je n'allais pas en rajouter une couche en la plantant la comme si je me fichais qu'elle soit mal à présent. "Tu veux rentrer?" Je croquai dans mon cookie tranquillement en la regardant. Je ne voulais pas lui demander tout de suite si elle voulait parler de son envie de passer à l'acte, pour ne pas trop l'embêter alors que déjà, elle n'était pas dans son état normal. Je lui demanderais dans quelques minutes, ou peut-être chez nous dans l'appartement, au calme et à l'abris des oreilles et des regards indiscrets.
electric bird.

_________________
SAÉNA ♥️ Always & Forever
Mily ✻ Juste give me a reason Just a little bit enough Just a second we're not broken just bent And we can learn to love again It's in the stars It's been written in the scars on our hearts We're not broken just bent And we can learn to love again Wild Hunger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Subaru Hiwatari-Samuels

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 12/08/2014
∞ Messages : 438
∞ Points : 85
∞ Emploi/Etudes : Titulaire en chirurgie obstétrique et néonatale

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Lun 2 Mar 2015 - 11:31


J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada..
Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo..
Cette ville avait visiblement altéré mes facultés d'antan, elle m'avait affecté de façon significative, depuis que j'avais quitté l'Allemagne pour venir vivre chez ma cousine, sans que l'on me demande mon avis évidemment, je n'étais plus la même. Trop de facteur avait changé, j'avais dû m'adapter même si au début, j'étais assez réticente mais j'avais été forcée de faire avec, de prendre mes marques, d'apprendre à connaître Milena et la laisser prendre soin de moi même si j'estimais ne pas en avoir besoin, même si j'estimais être assez grande pour pouvoir m'assumer seule sans qu'une personne X ou Y ne vienne me surveiller en permanence comme si je portais encore des couches culottes! Ridicule.. Mais voilà malgré le fait que j'avais gardé mon caractère de petite garce prétentieuse et avide de pouvoir, une jeune adolescente n'éprouvant pas la moindre émotion négative le genre qui vous fait cogiter pendant des heures à vous torturer encore et encore alors qu'il n'y avait qu'à esquiver et se faire plaisir comme je le faisais toujours, cette fois-ci ça n'avait pas été le cas. J'étais bien entrain de déguster un frappuccino, j'étais bien entrain de faire ma grande sans me soucier de rien comme d'habitude mais à la minute où je l'avais vu débarquer, à la minute même ou je l'avais observé et tout particulièrement le fait qu'elle m'est achetée cette robe, mon armure d'acier, celui qui avait toujours paré toutes les attaques sans aucune difficulté, s'était effondré sur le sol me laissant vulnérable et sans aucune protection. C'était une grande première en plus d'être une surprise des plus totales.. Je m'étais laissée avoir, je commençais à craquer, je luttais de toutes mes forces mais les larmes menacées tellement forts.. Je n'étais pas sûre d'apprécier ce moment de grand sentiment. En fait, j'étais sûre de détester je ressemblais tout d'un coup à la plupart des gens, j'étais devenue une personne quelconque, une personne lambda.. Et malgré ça, je cherchais à être pardonnée, incapable d'ouvrir la bouche pour en sortir un son, j'avais donné mon cookie à la jeune femme. Elle finit par reprendre place en voyant mon état. En même temps, ce n'était pas tous les jours que je me montrais aussi pitoyable, y avait de quoi sérieusement s'inquiéter pour mon cas! Elle m'annonça qu'elle tenait à moi. Une autre larme coulait. Milena les essuya avant de me couper une moitié du biscuit chocolatée. Elle me proposa de rentrer et après quelques instants sans rien dire, je levais les yeux vers elle avant de me mettre à pleurer pour de bon. Je.. Je suis.. Désolée.. Mes yeux verts remplis de larmes la regardaient et il n'y avait pas moyen d'arrêter cette mascarade, il n'y avait pas de bouton stop, je ne pouvais qu'essuyer mes larmes encore et encore et encore.. Je me détestais de faire ça en public, je n'avais pas pour habitude de me donner en spectacle de cette manière là, j'étais sensée inspirer la crainte et non la pitié et là, moi-même j'avais pitié de moi. Je me sentais trop mal pour tout ce que j'avais pu dire à la jeune femme et je me rendais compte qu'elle n'était plus juste ma tutrice insignifiante que je devais supporter jusqu'à ma majorité mais qu'elle était réellement une personne qui comptait pour moi, ma cousine, quelque pour qui je pouvais vraiment me soucier et c'était bizarre de me sentir aussi proche d'elle aussi rapidement. C'était inattendue mais pleurer me faisait presque du bien, ça me libérer d'une certaine façon, c'était très étrange..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
S. Miléna Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/08/2014
∞ Messages : 940
∞ Points : 171
∞ Emploi/Etudes : Dans la mode & bloggueuse

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Lun 16 Mar 2015 - 11:37


I want these Jimmy Choo...
Carlton & Miléna

Jamais je ne m'étais attendue à pareille situation. J'avais appris à connaître Carlton en l'espace de l'année qui venait de s'écouler. J'avais bien compris que c'était le genre de personne à te balancer toute la vérité en plein visage, quitte à te blesser à souhait. J'avais bien compris qu'elle n'était pas le genre de personne à prendre des gants ou des pincettes avec les autres. J'avais apprit à vivre avec son sale caractère. Sauf que ce jour-là, elle était allé loin. Très loin. Je m'inquiétais pour elle mais elle pouvait faire pratiquement tout ce qu'elle voulait, je n'étais pas sur son dos H24 et sept jours sur sept. Pourtant, elle trouvait le moyen de me reprocher de vouloir simplement lui parler de ce que pouvait représenter une première  fois avec un garçon. Je ne voulais pas qu'elle devienne la salope de Toronto et qu'elle le fasse avec n'importe qui. En plus de me faire tout ces reproches, elle m'avait aussi traitée de lâche. Et ça, c'était trop. J'avais sacrifié beaucoup de choses pour elle, ce dont elle ne semblait même pas s'en rendre compte. Je savais pas que s'occuper d'une adolescente à seulement vingt-deux ans, maintenant vingt-trois puisqu'elle était sous ma tutelle, était lâche. Oui, c'était vrai que je n'étais pas allé revoir Maxim et que je l'avais laissé derrière moi. C'était peut-être lâche. Je ressentais de la peur à aller le voir, c'était ça aussi la différence. Comment retourner voir un homme qu'on a abandonné derrière soi après une année? C'était pas la chose la plus facile à faire. Mais je n'étais pas lâche parce que j'osais m'avouer à moi-même que oui, il me manquait. Que oui, j'avais peut-être fait une erreur. Même si je le remarquais un peu tardivement. Je ne m'étais donc pas attendu à toute cette dispute et à être blessée de la sorte. Il n'y avait même pas de mots pour exprimer ce que je ressentais. Mais je ne m'étais pas attendue à la scène suivante non plus...

Voir Carlton avoir une larme, c'était déjà fort. La voir vous tendre un cookie en guise de paix, c'était fort aussi. Mais la voir aussi mal que je la vis ensuite? C'était presque impensable pour moi. J'avais voulu partager mon cookie, tenter de lui montrer que c'était bon, qu'on pouvait passer à autre chose. La vérité c'était que ses mots resteraient gravés à jamais dans ma tête. J'étais atteinte d'hypermnésie alors forcément... Mais pouvais-je vraiment lui faire la gueule? Une adolescente ne mesurait pas forcément les conséquences de ses mots avant de les avoir prononcés. C'était le cas chez certains adultes aussi. "Je.. Je suis.. Désolée.." Elle éclata en pleurs. Carlton qui pleurait comme ça et en plus en public? Inimaginable. Je posai mon morceau de cookie et la pris dans mes bras. "Je sais..." Je caressai ses cheveux en la laissant simplement pleurer. Je savais à quel point pleurer pouvait faire du bien. Tout le monde ressentait un jour ou l'autre le besoin de tout laisser sortir. J'étais plutôt contente d'être celle qui lui séchait ses larmes. Je n'étais pas contente de la voir aussi mal mais j'étais contente d'être celle qui était présente pour elle malgré tout ce qui pouvait se passer entre nous. "Shhht..." Je ne savais même pas comment réagir avec elle. C'était la première fois qu'elle était dans un état comme celui-là. Je la laissai pleurer durant quelques minutes en la gardant contre moi et sans dire le moindre mot. "On devrait rentrer.. Tu veux?" J'ignorai le regard des autres. Tout ça m'était égal. Je me fichais de ce que les gens pouvaient penser. Tout ce qui comptait c'était Carlton. Je ne pensais pas être celle qui la mettrait un jour dans cet état mais j'étais soulagée de voir que j'avais eu raison en disant qu'elle avait un coeur, comme tout le monde, et qu'un jour sa carapace serait percée.
electric bird.

_________________
SAÉNA ♥️ Always & Forever
Mily ✻ Juste give me a reason Just a little bit enough Just a second we're not broken just bent And we can learn to love again It's in the stars It's been written in the scars on our hearts We're not broken just bent And we can learn to love again Wild Hunger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Subaru Hiwatari-Samuels

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 12/08/2014
∞ Messages : 438
∞ Points : 85
∞ Emploi/Etudes : Titulaire en chirurgie obstétrique et néonatale

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Sam 21 Mar 2015 - 8:51


J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada..
Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo..
Les choses devenaient bien trop intenses pour moi et plus les minutes passèrent et plus je devenais vulnérable, je devais émotive et cela, malgré la lutte que je menais contre moi-même, je me sentais tellement mal après tout ce que j'avais pu balancer à Milena dans ce magasin, je regrettais chaque mot que j'avais prononcé à son encontre, je regrettais le comportement que j'avais eu avec elle, cette façon que j'avais eu de m'adresser à elle comme si elle était pour moi une personne insignifiante alors que c'était loin d'être le cas.. Elle avait pris soin de moi depuis le premier jour où j'avais débarqué chez elle, depuis la première seconde où elle m'avait rencontré et cela malgré ma résistance, malgré le fait que je l'avais repoussé, elle s'était montrée disponible et à l'écoute, elle faisait de son mieux pour s'occuper de moi, pour me montrer qu'elle était là pour moi et cela envers et contre tout. Et voilà comment je l'avais remercié, en me montrant odieuse, en la prenant de haut, en l'humiliant devant toutes ces personnes alors qu'elle ne cherchait qu'à me préserver une fois de plus. Mon égoïsme, mon orgueil, mon manque de communication, ma naïveté, finirait par me perdre un jour et j'en avais conscience. Je devais laisser la possibilité aux personnes qui voulaient me venir en aide le faire au lieu de les maltraiter comme je le faisais et jusqu'à présent, Milena était la seule à vraiment vouloir prendre soin de moi. C'était pour quoi, je me sentais si mal, j'avais heurté la seule personne qui m'aimait et j'en pleurais, je craquais parce que c'était trop dur de continuer dans cette voie, je ne pouvais pas jouer à ce jeu là avec ma cousine parce que même si je ne l'avais jamais réellement exprimée, je tenais à elle.. J'étais dans ses bras, les larmes coulaient, elle me caressait les cheveux et même si je sentais le regard des gens sur moi, je faisais abstraction de cela parce qu'avoir fait du mal à la jolie blonde me toucher bien plus que de paraître ridicule aux yeux du commun des mortel. Elle me proposa de rentrer et je me redressais pour la regarder.. Oui.. S'il te plaît.. Il était temps de rentrer et que je sèche mes larmes aussi. Je l'ai essuyé d'un revers de main en me levant, prenant le sachet tout en regardant la jeune femme. Je ne te les jamais dit mais je t'apprécie bien plus que je ne le montre.. C'était une vérité, je n'étais pas le genre de fille à étaler ses sentiments sauf sur la toile et en général, ce n'était que du négatif, je ne savais pas vraiment ressentir autre chose que de la colère ou ce genre de ressenti.. Je voulais qu'elle sache que je ne la détestais pas et que j'étais désolée de la tournure des évènements.. Au moins, j'avais présenté mes excuses, ce n'était pas tous les jours que je me ravisais bien au contraire, cela faisait parti des jours à marquer sur un calendrier, c'était loin d'être ma qualité principal les excuses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
S. Miléna Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/08/2014
∞ Messages : 940
∞ Points : 171
∞ Emploi/Etudes : Dans la mode & bloggueuse

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Sam 28 Mar 2015 - 23:19


I want these Jimmy Choo...
Carlton & Miléna

C'était impressionnant. Voir Carlton pleurer de cette manière, c'était impressionnant. Elle n'avait jamais laisser paraître ses sentiments. C'était la première fois que je la voyais aussi fragile. Je ne pensais pas que ce serait à cause de moi ou plutôt de ce qu'elle avait pu me dire à moi qu'elle serait dans un état comme celui-ci. C'était fou... Mais j'étais soulagée de voir qu'elle avait malgré tout un coeur sous cette carapace. Je voyais ma cousine sous un oeil nouveau. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était plaisant de la voir pleurer, parce que c'était loin d'être le cas. Je n'aimais pas voir les gens pleurer, que ce soit Carlton, un enfant, quelqu'un que je connaissais ou non, un homme,... Ce n'était jamais agréable de voir quelqu'un pleurer. Mais ça me réconfortait, pour le coup, d'une certaine manière. Je serrais la jolie brune contre moi, voulant lui apporter tout le réconfort possible. J'étais blessée. Comme jamais. Elle avait su battre son record de méchanceté. Elle s'était montré odieuse. Et il me faudra sûrement du temps pour digérer, même si ses mots resteraient gravés dans ma tête pour encore très très longtemps. Mais c'était ma cousine, une adolescente qui était peut-être plus perdue qu'autre chose finalement. Je ne pouvais pas lui en vouloir indéfiniment. De plus, je voulais lui prouver que je tenais à elle plus que tout et que je serais là pour la protéger et l'aiguiller aussi longtemps que je le pourrais. Au bout d'un moment, je lui proposai de rentrer. Il était temps. "Oui.. S'il te plaît.." Elle essuya ses larmes et on se leva. Le regard des autres m'importait vraiment peu. Elle prit le petit sac avec la robe dedans et tout en me regardant, elle me bluffa avec son aveu. "Je ne te les jamais dit mais je t'apprécie bien plus que je ne le montre.." C'était agréable à entendre. Il était vrai qu'elle ne me l'avait jamais dit et je savais qu'elle regrettait son geste et que si elle me disait ça maintenant, c'était qu'elle le pensait vraiment. "Je te crois... Merci de me le dire.." J'étais fixée au moins. Elle ne me prenait pas pour la chieuse de service et ça me rassurait.

On sortit du starbuck pour rentrer à la maison. Le trajet se fit relativement en silence, nous avions sûrement toutes les deux besoin d'un peu de calme pour repenser à tout ce qu'il venait de se passer. Une fois à l'appartement, je pris sa main pour l'entraîner sur le canapé. "Je voudrais qu'on parle un peu toutes les deux... A coeur ouvert..." D'une certaine façon. "Tu n'as pas tout à fait tort... J'ai sûrement été lâche dans certaines de mes décisions concernant les hommes... Mais je pensais que c'était la meilleure chose à faire..." Je voulais qu'elle sache qu'elle n'avait pas tout à fait tort mais je voulais qu'elle comprenne que ce n'était pas des façons de dire ce genre de choses. Je voulais qu'elle comprenne qu'on pouvait se parler sans s'engueuler ou être méchante l'une envers l'autre. C'était pour ça que j'entamais la discussion calmement en lui donnant raison sur un point. "Je vais pas te faire un discours, je ne suis pas forcément la mieux placée pour ça de toute façon. Mais... Concernant ta première fois... Prends le temps de bien y réfléchir et ne le fais pas avec n'importe qui... C'est juste un conseil. Je pourrais pas te forcer à faire quoi que ce soit, je ne suis pas avec toi en majorité du temps. Mais... Fais attention à toi. Et penses à te protéger." J'étais bien obligée de lui dire ça mais je ne pourrais jamais la forcer à attendre. Et plus je lui dirais de ne pas le faire et plus vite elle passera à l'acte avec le premier venu. Je voulais juste la conseiller sur certains points. Je la pris ensuite dans mes bras. "J'espère que tu auras la chance d'avoir un premier partenaire qui pensera à ton plaisir autant qu'au sien et que ce sera réussis.." J'avais eu la chance d'avoir un très bon premier partenaire qui ne m'avait pas dégoûtée du sexe. J'espérais que Carlton aura cette même chance. C'était important d'avoir une première expérience réussie. Je me détachai d'elle et lui adressai un sourire. Ma "leçon" était terminée. Je lui avais dit ce que j'avais à lui dire concernant le sexe. A elle de voir si elle avait des questions, que ce soit dans ce domaine ou sur n'importe quoi d'autre. Elle n'était pas seule et elle pouvait compter sur moi. Je crois qu'elle avait comprit à présent que j'étais juste là pour la protéger, pas pour l'emprisonner et l'empêcher de vivre. Je ne l'avais jamais fait et je ne le ferais jamais.
electric bird.

_________________
SAÉNA ♥️ Always & Forever
Mily ✻ Juste give me a reason Just a little bit enough Just a second we're not broken just bent And we can learn to love again It's in the stars It's been written in the scars on our hearts We're not broken just bent And we can learn to love again Wild Hunger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Subaru Hiwatari-Samuels

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 12/08/2014
∞ Messages : 438
∞ Points : 85
∞ Emploi/Etudes : Titulaire en chirurgie obstétrique et néonatale

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Dim 3 Mai 2015 - 21:29


J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada..
Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo..
Cet épisode, au centre commercial de la ville, n'avait pas manqué de rebondissement en tout genre surtout, lorsque l'on pensait qu'au départ, il s'agissait d'une après-midi des plus parfaites entre cousines à arpenter les différents rayons des nombreuses boutiques de vêtements et de chaussures. Cela devait être un moment agréable où les rires se seraient faits entendre, où la discussion aurait coulé naturellement entre nous et où les secrets de nos vies auraient été révélés pour le plus grand bien de notre curiosité qui ne demandait qu'à être satisfaite pleinement. Au-delà de cela, j'aurais pensé rentrer par la suite les mains chargées de paquet, ayant dévalisé avec soin tous ces magasins avant de jouer les apprentis mannequins dans la salle de séjour. Mais absolument rien ne s'était déroulé de la sorte, il avait fallu une fois de plus que j'entre en scène, que je joue ce rôle qui m'allait si bien à la peau, celui que je jouais depuis toujours, les garces de service, sauf que pour une fois, cela s'était retournée contre moi. J'avais appris à m'excuser et avoir honte du mal que je pouvais provoquer chez les personnes auxquels je tenais réellement même si au départ, je n'en avais pas forcément conscience. J'avais aussi appris à dire les choses de façon posée, à dire ce que je pouvais penser d'une personne, ce que j'appréciais chez elle, au lieu de ne sortir que les côtés qui m'indifféraient et que je retournais contre elle sans aucune compassion. Milena avait, d'après le regard qu'elle posait sur moi, apprécié la démarche et proposé que l'on rentre. Il valait mieux clore ce chapitre, en effet, j'étais totalement pour le fait de retourner tranquillement à la maison, j'avais besoin de respirer un bon coup et de cesser de pleurer au plus vite. Le chemin se fit en silence, je n'avais rien de pertinent à dire, ce trop plein d'émotion m'avait coupé tout envie de m'exprimer. Une fois arrivée à destination, je pensais gagner ma chambre, j'étais fatiguée mais la jolie blonde semblait avoir d'autres projet pour nous. Elle prit ma main et m'entraîna avec elle dans le salon avant que nous ne prenions tous les deux place sur le canapé. Je la regardais simplement sans un mot, écoutant attentivement ce qu'elle avait à me dire. Elle commença tout d'abord par me dire, que les choix qu'elle avait pu prendre concernant les hommes, elle pensait faire pour le mieux. Je n'en doutais pas mais je ne voyais pas vraiment l'intérêt de cette démarche, après tout, elle avait bien le droit de vivre sa vie et de s'amuser, je ne comprenais vraiment pas mais je lui dis simplement.. D'accord.. Mais tu devrais penser à retrouver le chemin de la raison et à penser à t'amuser, c'est aussi de ton âge autant que du mien! C'était une vérité, elle était si jeune, avec une grande responsabilité sur les bras qu'elle n'avait choisi mais elle ne devait pas oublier qu'elle avait le droit de faire ce qui lui plaisait aussi. Je n'avais pas cinq ans, je pouvais prendre soin de moi. La conversation se poursuivit et je baissais les yeux, une main sur mon front. Je ne voulais pas parler de ça, c'était extrêmement gênant mais j'écoutais malgré tout. Je passais ma main dans ma chevelure. Je serai prudente et je tacherai de faire attention! Ne t'en fait pas, je ne suis pas idiote, je ne vais pas me jeter dans les bras du premier venu juste pour me débarrasser de ma vertu. Et si tu veux et surtout si j'en ai la force, je viendrai peut-être te parler de mes soucis de cœur.. Ca te va?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
S. Miléna Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/08/2014
∞ Messages : 940
∞ Points : 171
∞ Emploi/Etudes : Dans la mode & bloggueuse

MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   Jeu 3 Sep 2015 - 20:09


I want these Jimmy Choo...
Carlton & Miléna

Je n'aurais jamais imaginé que ma relation avec Carlton changerait de cette façon. Elle avait été très difficile au départ pour s'améliorer mais nous avions eu en cette belle après-midi un sacré point de divergence qui nous avait conduite à une dispute monumentale. L'adolescente m'avait dit des choses très blessantes, des choses que je n'aurais jamais cru entendre sortir de sa bouche. Je savais qu'elle avait un sale caractère mais je n'aurais jamais pensé qu'elle pourrait me dire des choses aussi méchantes, à moi, surtout que nos rapports s'étaient nettement améliorés depuis son arrivée. Cependant, même si je n'oubliais jamais, je pouvais pardonner. C'était ce que je faisais. Nous étions rentrées à la maison et j'avais voulu lui parler à cœur ouvert. C'était important pour moi qu'elle comprenne ce que je voulais dire. De plus, il fallait bien qu'une personne responsable ait cette conversation sur le sexe, même si ça plaisait rarement aux adolescents et même si c'était plus souvent avec les parents qu'on abordait ce thème. "D'accord.. Mais tu devrais penser à retrouver le chemin de la raison et à penser à t'amuser, c'est aussi de ton âge autant que du mien!" Je souris doucement en hochant la tête. Elle avait raison. De plus, elle avait dix-sept ans et pouvait être plus... lâchée qu'un enfant de cinq ou dix ans.

Il ne faudrait pas lui accorder une liberté totale mais la laisser seule une fois par semaine ne semblait pas si catastrophique pour autant et cela me permettrait de sortir au moins un soir par semaine pour aller boire un verre ou aller en boite de nuit. Ce serait tout bénéfique, que ce soit pour elle ou moi-même. Pour elle parce qu'elle verrait que je lui fais un minimum confiance pour la laisser seule et pour lui donner des responsabilités, bien que très moindres et quasi inexistantes, par la même occasion. Et pour moi parce que j'avais effectivement sûrement besoin de sortir, de faire la fête un peu de temps en temps et pourquoi pas de rencontrer quelqu'un... "Tu n'as sûrement pas tort... Je te propose de sortir une fois par semaine et de te confier la maison. Tu pourras inviter des ami(e)s si tu veux, mais je ne veux pas de grosses fiestas qui finissent en cuite, vomis et je sais pas quoi d'autres. Et à la moindre écartade, tu seras punie." C'était donnant/donnant et je trouvais ça correct et équitable, surtout que je la laissais sortir à des soirées bien que je savais que de l'alcool était servis etc... J'étais passé par là quelques années auparavant donc elle ne pouvait pas m'en vouloir de refuser la grosse fête chez moi. On mentionna sa virginité et cela sembla la gêner. Carlton qui était gênée. C'était pas si fréquent. "Je serai prudente et je tacherai de faire attention! Ne t'en fait pas, je ne suis pas idiote, je ne vais pas me jeter dans les bras du premier venu juste pour me débarrasser de ma vertu. Et si tu veux et surtout si j'en ai la force, je viendrai peut-être te parler de mes soucis de cœur.. Ca te va?" Je souris un peu plus en hochant la tête. "Oui, ça me va. Et si t'as le moindre problème, que ce soit sexuel ou autre, n'hésites pas à venir m'en parler. Je ne te jugerais pas et je ferais tout pour t'aider." Je souris à nouveau. Je jetai un œil par la fenêtre avant de reposer mon regard sur la jolie brune.
electric bird.

_________________
SAÉNA ♥️ Always & Forever
Mily ✻ Juste give me a reason Just a little bit enough Just a second we're not broken just bent And we can learn to love again It's in the stars It's been written in the scars on our hearts We're not broken just bent And we can learn to love again Wild Hunger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» J'adore, Vivienne habillez-moi, Gucci, Fendi et Prada.. Valentino, Armani too.. Merde I love them Jimmy Choo.. || [PV Milena]
» T'embêter ? J'adore ça! ► Feat. DrewDrew Carter
» je te hais de tout mon corps mais je t'adore (jamie&sarah)
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Cavalia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter