AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams   Jeu 27 Nov 2014 - 22:10


Live long, you fool.

Feat. Katie C. Williams  


Couché au sol, sur le parquet froid de son appartement, le turque était en train de fixer le plafond avec un regard complètement vide. Il était étalé du long de son mètre soixante-dix en train de se demander s'il arriverait à lever son cul pas très large de là. D'un coté, il fixait ses fripes de la veille qui lui rappelait pourquoi il était dans cette position et l'encourageait à y rester et de l'autre, le café qui était bien chaud dans la cafetière qui n'attendait qu'à être bu. Son esprit était complètement vide, comme vidé de tout. Après tout, la gueule de bois, ça pardonne pas. Vient alors un bruit qui brisa le silence qui s'était installé dans la pièce, le faisant plisser les yeux et grogner, il se retourna pour essayer de l'attraper sur la table mais ce fut un total échec, il s'écrasa alors comme une crêpe sur le sol. Fichu alcool, pas étonnant que sa religion l'interdit. Il n'avait que ce qu'il méritait non? Il avait péché il récoltait juste ce qu'il avait semer et malheureusement il n'en a pas trop tirer la leçon vu que c'était loin d'être sa première. Il finit par se lever, manquant se retomber une nouvelle fois. Il chamboulait, on aurait dit qu'il était encore bourrée de la veille. Il attrapa son vieux téléphone. Ah. En parlant de péché, c'était l'heure de se faire pardonner, ou pas.

Après avoir ranger son tapis dans un coin de son appart, il attrapa finalement la carafe de café et se servit un grand mug, rien de mieux pour se réveiller. Il but sa tasse assit sur la chaise pas très confortable de la mini cuisine. Et attrapa son carnet de dessin, regardant alors tout le travail à faire, ça commençait à s'entasser et il n'était pas foutu d'arriver à trouver du temps à le faire. Il regardait la liste et plus il lisait plus il était désespéré, il finit par écraser son front sur la table. Merwan fit l'erreur de fermer les yeux, son sommeil avait pris possession de son corps, et le voilà endormi sur la table pendant bien vingt minutes avant de sentir à quel point sa position était totalement inconfortable. Ses yeux amandes eurent du mal à s'ouvrir, il se frotta le front et finit par se lever attrapant son carnet, il allait essayer d'avancer au moins quelque truc aujourd'hui. Il se traîna jusque ce qui lui servait de chambre, attrapa des fripes. Allant se rafraîchir en premier lieu à l'aide d'une bonne douche bien froide. Etant alors propre, il prit un grand pull, un pantalon et attrapa un paquet de grandes feuilles blanches, des crayons et on ne sait quoi pour faire son boulot, bien qu'il était dans un état totalement vaseux et nauséeux.

Sa journée se résuma à boulot, boulot, boulot. Et bien décidé à faire autre chose, alors qu'il était déjà 23 heures, il s'habilla plus proprement,plus classe. Un haut noir, un pantalon slim noir, des doc marten's super classe et une veste en cuir. Il était repartie pour refaire la fête comme si la veille n'avait pas suffit, mais il adorait ça, il se détendait et se lâchait complètement, comme s'il était vraiment libre. Pourtant la liberté il la croquait à pleine dent maintenant qu'il était là. Il n'avait jamais été libre en Turquie, il ne pouvait pas sortir de chez lui sans avoir peur de se faire planter. Attrapant son portefeuille qu'il mit dans la poche intérieur de sa veste, il disparu de son pauvre appartement. Marchant à allure plutôt moyenne il n'eut pas de mal pour atteindre le premier arrêt de métro. Il profita du trajet pour se réposer un peu, pour pouvoir être en pleine forme une fois dans la boîte de nuit.

Arrivé à bon port, il fit la queue et n'eut pas trop de mal à rentrer, les vigiles n'avaient même pas chercher à chipoter. Tirant sa chevelure à mèche blonde vers l'arrière, il fit un sourire joueur une fois à l'intérieur, il se fit un chemin entre la foule, alla d'abord au bar, histoire de se prendre un verre pour commencer, s'adossant au comptoir tout en sirotant la boisson interdite, il regardait les choses interdites, les hommes, balayant la piste de danse des yeux. Il avait beau manger du regard un des mecs au fond, il n'avança pas pour tenter de le draguer, surtout par peur des représailles si celui ci était hétéro et quelque peu pas tranquille? Il n'avait franchement pas envie de se faire tabasser. Il tenait à son beau visage. Il était précieux, il le savait et il l'assumait totalement, qui d'autre que lui irait coiffé ses cheveux et raser sa barbe au millimètre près ?

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams   Mar 30 Déc 2014 - 1:22


 
Katie & Merwan
Live long, you fool
Ma fenêtre ouverte, je ne percevais aucun nuage à l'horizon, la soirée sera sèche aujourd'hui, je n'avais donc pas besoin de prendre de quoi me couvrir en cas de pluie. Une fois en dehors des murs de mon habitation, je humais profondément l'air, une sensation de liberté m'envahit. Cette sensation que rien ni personne ne pourrait vous arrêter dans votre lancé, vous êtes comme un oiseau libéré de son emprisonnement. Que pouvais-je faire ? Vu le temps merveilleux qu'il faisait, resté à l'intérieur serait bête, pourquoi ne pas aller au parc pour faire un peu d'exercice avant d'aller profiter du reste de la nuit en boîte. Je pris donc la direction du parc, marchant à une allure modérée. Il n'avait pas besoin de se presser, la soirée venait à peine de commencer.

Une étendue d'herbe, des arbres bien taillés, les enfants qui courent dans tous les sens avec leurs fidèles compagnons, des pigeons qui picorent des graines distribuées par les personnes âgées. J'étais bien arrivé au parc. Ce lieu était sûrement le plus calme, on ne voyait que des gens sourirent, profitant de leur venue. Ils oubliaient leurs tracas, les mettant de côté pour ne voir que le côté positif de la vie, même si ces moments ne duraient qu'une heure voir deux. Je continuais à courir dans le parc à la recherche d'un banc pour m'hydrater quelques instants. Quelque chose m'amusa lorsque je perçus un femme perché sur l'un des bancs qui brandissait son téléphone, sûrement pour capter du réseau où une connerie du style. Les autres passants la regardaient d'un œil des plus mauvais. Se croyait-elle mousquetaire ? Mais en tout cas, elle me faisait bien rire. Remettant mes écouteurs, je l'ignorais à nouveau avant de reprendre ma course vers mon domicile.

Heureuse de rentrée, Jared devait sûrement travailler tard ce soir... Raison de plus de sortir de cette habitation abandonnée par mon bel étalon. Dommage, mon meilleur s'absentait souvent ses temps-ci... Vil coquin, tu couches avec une autre ! Je riais à cette pensée avant de me préparer à aller en boîte de nuit... La chasse était ouverte, quel mâle allais-je embarquer dans mon lit ? Après une longue heure de préparation me voilà fin prête ! J'étais radieuse comme toujours, une vraie bombe... Un sublime corps de rêve ! Arrivée à bon port grâce au chauffeur engagé pour l'occasion, je sortis de la voiture et pris la direction de l'entrée où le videur me laissa passer sans trop broncher... Heureusement, sinon il aurait pris un sale quart d'heure. À peine arrivée que mon regard s'ancra dans ma future victime... Un jeune garçon plutôt mignon, brun avec une légère barbe... Je me mordis la lèvre avant de mettre en valeur ma courbe et mes seins avant me diriger vers lui en l'aguichant de mes yeux chocolat.

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams   Jeu 22 Jan 2015 - 14:18


Live long, you fool.

Feat. Katie C. Williams  


Toujours accoudé sur le comptoir, il regardait la foule en soupirant, il était venu pour faire la fête mais il restait là à s'ennuyer contre ce comptoir. Il avait surement oublié que faire la fête seule c'était pas ce qu'il y avait de mieux. S'il avait les couilles d'aller draguer un mec il l'aurait déjà fait mais il avait toujours peur. Et même si ici personne allait risquer de le poignarder il préférait être prudent. Il était surement trop mais vaut mieux prévenir que guérir comme on dit. Soupirant il reprit une gorgé de sa boisson. Il ferma les yeux un instant. Puis il les rouvrit et parcouru de nouveau la pièce des yeux jusque remarquer une femme. Il fronça d'abord les sourcils, elle le regardait d'une façon...Elle était surement en train de regarder quelqu'un d'autre mais ça  le perturbait, il avait l'impression que c'était lui qu'elle regardait de cette façon. Il était pas très à l'aise d'un coup, il n'avait pas envie de devoir remballer quelqu'un. Il n'avait jamais rien fait avec une femme. Il identifiait souvent les femmes comme une mère et du coup ça faisait un blocage. Mais cette fille n'était certainement pas sa mère en vue de sa tenue et de sa position qui se voulait qu'aguicheuse.

Il n'avait jamais penser au femme autrement, il ne savait pas si elles l'attiraient ou non, il savait qu'il aimait les hommes. Il se demandait si les femmes lui feraient de l'effet... il restait tout de même assez curieux. Puis aussi, peut être que si ce jour là à la télé c'était un autre film, avec une femme et un homme qui serait passé, peut être qu'il n'aurait jamais su, peut être qu'il n'aurait jamais été rejeté, peut être qu'il n'aurait pas eut à fuir. Il n'aurait pas eu non plus ces douleurs fantomes à la hanche gauche, au niveau de son coup de couteau. Il n'aurait pas eut cette impression de l'avoir toujours dans la peau.

Enfin, ça ne changeait pas que cette fille allait finir par l'aborder et il ne savait absolument pas ce qu'il allait lui dire. Il s'ennuyait et il se sentait seul, alors à quoi bon? de toute façon, elle découvrira bien qu'il n'est pas si interessant que ça. Elle allait s'ennuyer à ses cotés. Du moins, c'est ce qu'il était convaincue. Il lui adressa alors un sourire et se retourna vers le serveur commandant alors à boire pour la jeune femme. Il attrapa le verre de sa main libre et s'approcha d'elle.

"Je suppose, que tu as avoir soif ?"

Ew. L'anglais, ou comment tuer l'amour en une seconde pour lui, en fait il suffisait qu'il ouvre la bouche pour rater tout. Il se mordit la lèvre, lui tendant alors le verre d'alcool plein.

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams   

Revenir en haut Aller en bas
 

Live long, you fool. #Feat. Katie C. Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (f) ANDROMEDA TONKS feat KATIE MCGRATH
» It's been a long day without you my friend :: feat Maloe
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Katie Bell, Rogue, McGonagall et Mimie Geignarde (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter