AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I don't deserve you... ◊ AYMERIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 15:23

Une semaine était passée depuis l’annonce de ma grossesse. Nous avions eu un bas dans les quelques jours qui avaient suivi. Mais, maintenant, nous étions bien. Tout allait pour le mieux. Je faisais attention à moi, à mon alimentation. Je n’avais plus rien bu depuis. Cela faisait une semaine que je n’avais pas bu un seul verre. Et j’avoue que, pour le coup, j’étais plutôt fière de moi. Aymeric semblait l’être aussi même s’il ne me l’avait pas dit. Quoi qu’il en soit, nous avions prévu de nous rendre à la piscine. Se faire des câlins sur le bord de la piscine, nager quelques longueurs et simplement jouer ne pouvait nous faire que du bien mais surtout nous permettre de resserrer les liens qui nous unissaient. Dans notre relation, nous n’avions pas eu d’énormes moments de calme. Et il était temps, nous en avions besoin tous les deux. Nous arrivions donc, tous les deux, à l’entrée de la piscine. Je payais, je tenais à lui offrir cette journée de calme. Je n’étais pas facile et il continuait à me supporter. « Pour te remercier de ta patience. ». Je lui fis un petit bisou sur sa joue. Je pris un panier afin d’y mettre mes vêtements. « Je t’en prends un aussi, mon cœur ? Ou tu préfères que l’on partage le mien ? ». Nous ne nous étions jamais retrouvés dans ce genre de situation. Mais surtout, Aymeric ne m’avait jamais vue complètement nue. Lorsque nous avions conçu notre enfant, sans le savoir je le rappelle, j’avais veillé à ce que la lumière soit éteinte. J’avais plusieurs brûlures dans le dos et mes bras étaient tellement piqués… Mais tant pis, j’allais devoir passer au – dessus. Il finirait bien par le savoir, non ? J’en avais assez de lui cacher des choses. Il était temps que je tourne la page, que je me montre adulte. J’allais avoir un enfant, non ? Nous nous trouvions donc devant les cabines. « Tu viens avec moi ? ». Je ne parlais pas très fort, gênée par ma question. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien à vrai dire. Une fois dans la cabine, je me déshabillais tout en veillant à ce qu’Aymeric en voie le moins possible. Mais il ne pouvait pas passer à côté. J’avais pris un tanga. Aucun maillot ne pouvait cacher complètement mon dos ou mes bras. Le tanga avait le mérite de cacher un maximum ce qu’il y avait dans mon dos sans savoir tout masquer non plus…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 16:12

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


Le calme après la tempête. Cette dernière avait déjà duré bien longtemps, heureusement que l'on connaissait quelques petits moments comme ça, sinon je ne sais pas si notre couple tiendrait... Une semaine était passée, et ça allait déjà beaucoup mieux. Louise semblait écouter mes conseils, et allait beaucoup mieux, est-ce le fait d'être enceinte? Aucune idée. Mais j'étais content, même heureux que les tensions se soient apaisées. On en avait besoin autant elle que moi. Elle ne semblait pas avoir touché à l'alcool depuis, et ça se ressentait. Aujourd'hui, nous voulions profiter de notre journée tous les deux, et pourquoi pas aller à la piscine? Une fois, nous étions allés nous baigner dans la mer quasiment tout habillé et j'en avais gardé de bons souvenirs. Louise tenait apparemment à me faire plaisir, jusqu'à me payer l'entrée à la piscine.
Tu n'es pas obligé, mon cœur..
Je voyais que ça lui faisait également plaisir alors je ne contesta pas. Elle avait plus de gestes affectueux envers moi, et je devais avouer que ça faisait du bien de la retrouver. J'attrapa Louise par les hanches, un sourire sur les lèvres.
Ne faisons pas de chichis, je partage ta vie alors on peut très bien se partager ce petit panier, non?
C'est vrai que c'était étrange comme situation, mais j'adorais. J'avais vraiment l'impression d'être proche de Louise, de former un couple plus uni. Et on se lassait pas de ce genre de choses. Au contraire, dans ces moments, on portait encore plus d'attention l'un envers l'autre. Louise n'avait pas une vie facile, notamment dans ses histoires d'amours, au hasard, je peux citer... Xavier. Je savais que je devais être patient avec elle, et elle avait accepté de passer à l'acte après la soirée d'anniversaire d'Aileen, mais rapidement nos relations se sont dégradées, la freinant à nouveau. Je n'avais pas souvent eu l'occasion de voir Louise rien qu'en sous-vêtements alors j'imaginais qu'elle devait être assez mal à l'aise. Je ne voulais pas la brusquer, et je devais avouer que j'étais surpris qu'elle me propose de venir avec elle...
Euh... Oui.
Pour ne pas la gêner, je me mettais dos à elle, évitant de tourner le regard vers Louise. Je ne voulais pas gâcher tous les efforts qu'elle faisait. Je me déshabilla aussi très rapidement enfilant un short de bain. Je tourna discrètement la tête, vérifiant que ça allait du côté de Louise. Je constata de gros dégâts sur son dos, je m'approcha doucement d'elle, déposant un baiser sur son épaule. Je me souvenais d'ailleurs de cette baignade à la plage, mais aussi de son ex qui était arrivé pour la battre avec sa ceinture... Ca me faisait mal de voir toutes ces traces sur son dos. Je la serra contre moi, imaginant sa souffrance.
Tu es encore bien marquée... C'est de ça que tu as peur, ma chérie?
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 16:32

Il est vrai que nous venions de vivre l’une de nos disputes les plus longues. J’étais restée sur mes positions et Aymeric aussi. J’avais mon caractère bien trempé. Et il était vrai qu’Aymeric le supportait. Supporter était d’ailleurs bien le mot à utiliser. Dans l’autre sens, je serai déjà partie, démissionnant complètement. Sur ce coup – là, je ne le comprenais pas du tout. Cette semaine, je ne m’étais pas forcément confiée plus qu’habituellement. Je gardais toujours autant les choses pour moi. J’avais peur de me reposer trop sur lui, qu’il ne puisse plus me porter comme il le fait. Je m’étais contentée de prendre sur moi, de passer au – dessus de cette envie de boisson. Dieu sait combien j’aurai voulu craquer plusieurs fois. J’avais, de nouveau, eu ses effets de manque. Mais je m’étais cachée, refusant qu’il ne voie ça. Je m’étais aussi réfugiée dans le boulot. J’avais passé énormément de temps avec les enfants. Je n’avais pris aucune garde de nuit, faisant attention à mon enfant principalement. Si je savais prendre soin de ceux des autres, je devais bien être capable de prendre soin du mien, non ? « Si, ça me fait plaisir, vraiment. ». Ne le voyant pas insister pour payer lui, je sortis mes quelques pièces de monnaie. J’étais tellement heureuse d’être là. Il n’y avait que nous deux, dans notre bulle. Pas de tracas, rien. Juste nous, au centre de la journée. Je ne pouvais demander mieux… « Oh que oui ! ». Il partageait ma vie, c’était si joliment dit, une autre façon de voir notre relation… Nous partagions nos vies. J’avais de la chance de la partager avec lui. Je n’étais vraiment pas sûre de le mériter… Je le vis hésiter à venir avec moi dans cette cabine. « Tu n’es pas obligé, tu sais. Je ne le prendrai pas mal. ». Je ne voulais surtout pas le lui imposer. Je pouvais comprendre qu’il serait mal à l’aise. Nous n’avions pas l’habitude de se retrouver en tenue d’Eve et d’Adam, tous les deux. Cela ne nous était arrivé qu’une fois et de plus, il faisait noir. J’avais assez de mal avec cela. C’était dû à ma relation précédente. J’y allais donc pas à pas. Aymeric me tourna le dos. Quand à moi, j’étais face à son dos, évitant au maximum qu’il ne voit les dégâts qu’il pouvait y avoir dans mon dos. J’y mettais de la crème assez fréquemment, pas que cela m’était douloureux mais surtout pour essayer d’atténuer les traces au mieux. « Ce n’est pas que j’en ai peur… C’est compliqué. ». Je pliais alors nos affaires et les mettais dans le petit panier que nous avions à notre disposition. Je préférais largement qu’il s’attarde sur mon dos plutôt que sur mes bras. Je n’avais tellement pas envie d’une nouvelle dispute. Une journée de calme, juste une journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 18:04

I don't deserve you...

Don't tell no lie
You can't deny
That beast inside
Yeah, yeah, yeah
Just like animals


Louise semblait insister pour me payer l'entrée, ça lui faisait même plaisir... J'avais du mal à accepter que l'on me paie quelque chose, j'avais toujours été indépendant, sachant me faire plaisir sur mon propre salaire. Mais si ça lui faisait plaisir... Je haussa les épaules, lui souriant. Je saurais me rattraper bien rapidement. J'avais envie de l'emmener au restaurant, il allait falloir s'organiser pour faire cette petite sortie... Ça faisait un bail que nous n'avions pas mangé à l'extérieur. D'ailleurs, j'y pensais, j'allais devoir contacter mes parents, ils n'étaient encore au courant de rien... Ils avaient le droit d'être au courant, sans forcément connaître les détails des complications qu'entraînait cette grossesse sur la santé de Louise. J'essayais de la rassurer, mais ce n'était pas toujours très simple...
Ce n'est pas que je ne veux pas... C'est juste, que je sais, que pour toi, enfin, c'est compliqué.
J'étais toujours prévenant, un peu trop peut être? Elle m'avait demandé de ne pas la brusquer, et c'est toujours ce que j'essayais de faire. Depuis notre dispute, j'avais l'impression que l'on était reparti de zéro. Je m'étais mis dos à elle, histoire de ne pas la gêner. Louise essayait de se cacher à sa manière, mais elle ne pourrait pas rester de face durant tout ce temps passé à la piscine. Et puis j'avais eu l'occasion de voir son ex entrain de la frapper, je l'avais même soigné le soir même. Je savais qu'elle en était honteuse. Peut être avait-elle peur que je dise quelque chose? Certes, j'en voulais à ce Xavier, mais Louise n'avait été que al victime dans l'histoire. Au contraire, ça me donnait encore plus envie de la protéger. Je la serra un instant contre moi, déposant un léger baiser sur son épaule. Je l'aidais alors à tout plier pour mettre nos vêtements dans ce fameux panier. Puis il fut temps de sortir de cette cabine, de mettre à l'abri nos vêtements, avant d'aller vers les douches: 1ère étape avant d'aller dans la piscine même. Les douches n'étaient pas mixtes, comme dans quasiment toutes les piscines, je serra la main de Louise un petit instant.
On se retrouve de l'autre côté, mon cœur.
Un autre baiser, cette fois sur le front, avant de se séparer pour quelques minutes. Louise était tellement cachottière, lorsque j'étais plus jeune, j'avais apprécié son côté mystérieux... Maintenant, c'était plus compliqué. J'aurais tellement préféré qu'elle me parle, qu'elle se confie à moi, mais elle le faisait de moins en moins. Je passa sous le jet de douche, puis rapidement, j'en sortie pour attendre Louise devant l'entrée de la piscine.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 18:30

Tout est compliqué. Ni l’un ni l’autre n’exprimait ses sentiments, ce que nous ressentions. A croire que nous en étions pudiques. Je savais rarement ce qu’il pensait, comment il se sentait. C’est simple, Aymeric ne se confiait à moi. Il m’arrivait souvent de me demander pourquoi. Peut – être qu’il n’en avait pas l’habitude. Ou qu’il ne voulait pas se confier à moi, se disant que j’avais déjà trop de problèmes ? J’avais l’impression qu’il me donnait tellement. Et je ne faisais rien en échange, je ne lui donnais pas grand chose. Aymeric était toujours présent pour moi, dans tous les cas de figure. Et j’avoue que je voudrais que cela soit aussi dans l’autre sens. Je me promis alors de lui en parler, un jour. Enfin, dans un moment approprié. En séance, peut – être ? Enfin non, là, il était mon médecin. Plutôt lorsque nous aurions une conversation sérieuse. Par exemple, j’en savais très peu sur son père… C’est, bien entendu, un exemple parmi tant d’autres.
Nous arrivions donc aux douches, pas mixtes un peu comme partout… « A tout de suite. ». Je lui souris doucement. Je n’aimais pas beaucoup les douches de la piscine, je ne trouvais pas cela très hygiénique. Je préférais largement la douche de la maison de mes parents. Le jet sur mon dos ne me faisait pas du bien. Rapidement, je me tournais pour éviter que mon dos ne soit touché. Même si je n’avais pas mal aux frottements de caresses d’Aymeric ou au contact de mes vêtements, dès que quelque chose de plus fort le touchait, je souffrais. Je sortais très vite de ces douches pour retrouver Aymeric de l’autre côté. J’adorais nager. C’était une de mes passions. Et j’étais plutôt douée là – dedans. Je posais un bisou sur la joue d’Aymeric à mon arrivée. « Je pense aller faire une ou deux longueurs. Je te rejoins au bout de la piscine ensuite ? ». Je ne voulais pas l’obliger à nager avec moi. Je me dirigeais donc vers la piscine et plongeais dans l’eau. Tout cela très gracieusement. Je fis deux longueurs en brasse, ma nage préférée. J’arrivais alors aux côtés de mon amoureux. « L’eau est bonne, tu ne trouves pas ? ». Mon ventre ne se voyait pas encore. Nous étions beaucoup trop tôt dans la grossesse. Cependant, je devais faire attention à ce que personne ne donne de coups. Mais je savais que je pouvais compter sur Aymeric pour veiller au grain. Je ne lui avais jamais donné l’information mais il devait s’en douter. Tout à coup, une armée d’adolescents envahissait la piscine. Même si j’adorais les enfants et que c’était mon domaine, je préférais ne pas en voir pour le moment. Je les voyais plutôt comme des phénomènes dangereux pour le coup. Je regardais alors Aymeric. « J’ai vu qu’il y avait un sauna privatif là – bas, ça te tente ou tu n’aimes pas ça ? ». Je cachais mes bras le plus possible, les laissant dans l’eau. J’avais besoin d’affection. Je m’approchais donc pour l’embrasser, doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 19:04

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


Comme de jeunes amoureux qui venaient de se retrouver, je n'aimais pas être éloigné trop longtemps de Louise. Je sais que c'était totalement bête... Mais ça ne se contrôlait pas, tout comme la jalousie. Je fus heureux de la voir ressortir, quasiment aussi rapidement que moi. Je ne me lassais pas des petites attentions de Louise, ces petits baisers sur ma joue, c'était attendrissant. Je lui souris et lui répondis:
Pas de soucis, mon cœur. Je t'attends à l'autre extrémité.
Je la regardais alors s'élancer et plonger, c'était un beau spectacle, il faut l'avouer. Je l'observais sans rien dire, elle était si belle, c'était incontestable. Je traversais toute la piscine à pied jusqu'à l'autre extrémité, Louise fit une deuxième longueur, tandis que je m'élançais à mon tour dans la piscine. L'eau avait des effets apaisants, et à cet instant, je ne pouvais pas dire le contraire. Puis Louise est venue me rejoindre, elle avait l'air d'être parfaitement à l'aise, un vrai petit poisson. Je lui souris, en la voyant se diriger vers moi.
C'est vrai, l'avantage de la piscine, contrairement à la mer, n'est-ce pas?
J'étais obligé de me remémorer ce fameux moment, elle avait même eu tellement froid que j'avais été obligé de la porter pour la ramener sur le bord. Je pense que ce souvenir nous restera très longtemps en mémoire. Le coin où nous nous trouvions été plutôt calme, ce que j'appréciais. Je ne voulais pas envahir l'espace de Louise, et j'essayais d'être moins oppressant avec elle, sur certaines choses en tout cas. Alors que je fixais Louise, je fus surpris par des cris d'enfants, et d'autres sautant dans l'eau juste à côté de nous. Je croisa le regard de Louise, comme ci on se comprenait.
Eh bien... Oui, faisons-ça.
La grossesse de Louise était à risque, et on évitait tous les deux les coins dangereux sur ce point là on était tout à fait d'accord. D'un seul coup, elle enleva la distance qui nous séparait l'un de l'autre, et se réfugiant quasiment dans mes bras. Elle venait quémander un baiser, ce qui me fit rire. Mais comment lui résister? Je la serra dans mes bras par les hanches, et répondis à son baiser. Nos lèvres se détachèrent et je remis une de ses mèches derrière son oreille, et en profitant pour caresser sa joue.
Je t'aime, Louise...
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 19:21

La natation avait le don de tout me faire oublier. Lorsque je nageais, je ne pensais à rien d’autre. C’était peut – être cela la solution à tous mes problèmes. Je pourrais nager plutôt que de boire. Enfin bon, c’était une idée qui me passait par la tête comme cela sans vraiment d’importance. Rien ne pouvait remplacer l’alcool. Et personne ne pourra me dire le contraire… « Oui, c’est certain ! ». J’eus un petit rire. Je me souvenais aussi de ce moment de calme. Nous nous étions tellement bien amusés dans la mer tout habillés. Je me demandais vraiment pourquoi nous ne vivions pas d’autres moments comme celui – là. Nous avions peut – être un caractère trop fort tous les deux…
Aymeric accepta mon baiser. J’en sautais presque de joie. Oui, la tempête était réellement derrière nous. Nous pouvions profiter, tous les deux, d’un moment de calme et de tendresse. Son petit je t’aime me fit tellement du bien à entendre. Nous ne nous le disions vraiment pas souvent. Il faut dire aussi que lorsque nous nous disputions, ce n’est pas une chose que l’on avait forcément envie de dire à l’autre. Je ne répondis rien à ce qu’il venait de me dire, je me contentais de l’embrasser à nouveau. Je pris alors sa main pour quitter la piscine et se rendre vers le sauna privatif. Il n’y aurait que nous deux dedans et ce pour vingt minutes. « Tu as déjà tenté l’expérience ? ». Pour ma part, je n’y étais allée qu’une fois. Nous devions prendre une rapide douche avant d’y entrer. Il n’y en avait qu’une. Je me débrouillais donc pour coller le corps d’Aymeric au mien sous ce jet d’eau. Je pris le temps de caresser doucement son dos et m’arrêtais au début des fesses. Nous entrions donc dans le sauna. Je m’assis directement et regardais Aymeric. « Mon cœur, je peux te poser une question ? ». C’était peut – être le moment de lui demander pourquoi il ne se confiait jamais à moi. Je voulais le connaître encore plus que ce que je pouvais le connaître. Il me semble que le moment était approprié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 20:14

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


J'étais certain qu'elle avait pensé au même moment que moi, Louise eut un petit rire d'ailleurs. Je lui offris un beau sourire, en guise de réponse. Un des rares moments où nous en avions profité avec une parfaite insouciance, comme deux enfants. Comme quoi nous en étions capables, mais parfois tellement de choses nous séparaient tous les deux, on pouvait se compléter mais aussi se confronter, cette deuxième option était d'ailleurs la plus fréquente dans notre couple. J'évitais de penser à ce genre de choses à cet instant, j'étais bien là, heureux auprès de la femme que j'aime.
J'étais encore plus aux anges quand elle s'approcha pour m'embrasser. Je profitais de ce petit contact, serrant un peu plus Louise contre moi. Même lorsque nos lèvres se détachèrent, je ne la lâchais pas. On se serait cru dans un beau rêve, et j'avais peur de me réveiller. Je voulais rester auprès de Louise comme ça. Elle proposa alors une séance de sauna privatisé. Un peu à contre-cœur je me détacha d'elle, restant derrière elle lorsqu'elle est sortie de la piscine. D'un côté, on s'éloignait de ces jeunes, et en plus, on se retrouvait rien que tous les deux. Je me détachais d'elle, mais peut être pour pas longtemps?
Il ne me semble pas en avoir déjà fais, ça sera une première.
C'était déjà assez rare que j'aille à la piscine, alors au sauna encore moins. Je n'avais jamais tenté l'expérience, même si on n'en disait que du bien. C'était le moment d'essayer justement. Je me laissais entraîner par Louise, il fallait aussi passer par une douche? Apparemment oui. Je la suivis alors, mais il n'y en avait qu'une. Louise s'amusait à la jouer collé-serré, ce qui me fit rire. Et en plus, elle en profitait. Je n'allais pas me gêner non plus, ça c'est clair. J'adorais quand elle prenait ce genre d'initiatives, habituellement elle n'était pas très tactile. Mais rapidement, ce petit jeu cessa, nous n'avions que 20 minutes de sauna et ça allait certainement passer vite. Louise s'asseya et je pris place à ses côtés.
Bien sur, ma chérie. Pourquoi tu ne pourrais pas me poser de questions? Que veux-tu me dire?
J'étais intrigué de savoir ce qu'elle voulait me dire, c'était souvent importante lorsque l'on posait ce genre de question. L'air était étouffant déjà dès l'entrée, même pas la peine de penser à prendre Louise dans mes bras.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 20:47

Il acceptait alors que je lui pose ma question. Il devait très certainement se demander ce que je pouvais lui dire. « J’aimerai juste savoir pourquoi tu ne te confies jamais à moi. Tu as peur de quelque chose ? De ma réaction ? ». J’étais aussi capable de l’écouter, d’être présente pour lui. Je voulais que nous ayons une conversation calme et surtout, constructive. Nous devions être capables d’avoir ce genre de conversation, non ? Je le regardais d’ailleurs, plein d’espoir. J’avais réellement envie d’avoir des réponses. Je l’observais alors. Il semblait avoir tellement chaud. Je ne l’approchais donc pas. « Mon cœur, je serai plus à l’aise si je pouvais être dans tes bras pour discuter, tu m’apaises. Juste me mettre là, entre tes jambes, que je puisse appuyer mon dos contre ton torse. ». Bon, il aurait une vue parfaite sur mon dos mais tant pis. Il l’avait déjà vu. Je ne voulais juste pas insister dessus. J’avais besoin de ce moment confidence avec lui. Je me sentais prête à lui confier certaines choses que je ne lui avais pas encore dites. Je pensais alors à notre enfant. Je comptais mon nombre de semaine en fonction de la date de mes dernières règles. J’en étais à 5. Ce qui n’était vraiment pas beaucoup. D’ailleurs, lors des échographies, on ne voyait qu’un petit point dans un sac. Il était tellement petit. J’avais envie qu’il grandisse tellement vite. J’avais déjà imaginé sa chambre. Rose et taupe pour une fille. Bleu et taupe pour un garçon. Bon, il me fallait l’accord d’Aymeric bien entendu. J’avais un peu peur que cela fasse cliché. Ensuite, nous devions penser à la marraine et au parrain. Je rêvais d’y mettre ma meilleure amie dans le rôle mais je me doutais qu’Aymeric pensait à sa sœur. Ce qui était légitime. Quant au parrain, mon frère ? Cet homme que je n’avais plus vu depuis quelques mois ? Je ne savais pas. C’était de réelles questions que je me posais. Le petit allait avoir besoin d’un parrain et d’une marraine. Je ne pouvais savoir ce qu’il allait se passer, si j’allais pouvoir être là après la naissance du petit…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 21:27

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


Je tournais ma tête vers Louise, écoutant ce qu'elle me disait. Me confier? C'était loin d'être dans mes habitudes, même plus jeune, j'essayais de tout résoudre par moi-même. Je pris la main de Louise, et la serra dans la mienne.
Eh bien... C'est pas dans mes habitudes, c'est peut être aussi pour ça que je suis un psychiatre, j'ai l'habitude de résoudre mes problèmes par moi-même. Je n'ai pas vraiment peur... Tu veux vraiment que je me confie plus à toi? Je veux bien essayer, à condition que tu fasses de même... On n'est pas doué pour ce genre de choses aussi bien l'un que l'autre c'est pas vrai? Mais dis-moi...Il y a quelque chose que tu veux savoir en particulier?
Durant tout ce temps, je l'avais regardé dans les yeux. Je n'avais pas vraiment peur, enfin ça dépendait du sens, jamais je ne révélais ce que je ressentais, et ça pouvait être effrayant de devoir révéler son jardin secret. Louise ne cessait de me surprendre, demandant elle-même à se mettre contre moi. Impossible de le lui refuser.
Viens auprès de moi, mon cœur.
Elle s'asseya alors se posant entre mes jambes, ayant un appui sur mon torse. Je ne pouvais pas résister à l'entourer de mes bras, au diable la chaleur. Ça faisait longtemps que l'on avait pas parlé avec autant de calme et de sérieux, et que l'on soit aussi proche. Je me sentais tellement connecté avec Louise à cet instant, tout prenait son sens. Je déposa un petit baiser sur son épaule, ayant une vue plongeante sur son dos, mais les marques qu'elle avait, risqué d'y rester à vie. Ce salaud l'avait sacrément bien marqué... C'était du passé maintenant, plus jamais elle n'aurait à endurer ce genre de souffrances. J'y veillais au grain, je vous assure, surtout que je savais à quoi il ressemblait, et lui devait se souvenir de moi. Une de mes mains descendit jusqu'au ventre de Louise, et je lui murmura:
Comment te sens tu au faites? Il ne te malmène pas trop?
Louise avait été voir la gynécologue la semaine dernière, sans moi, mais la prochaine, j'avais tenu à être là avec elle. Elle avait dû rapidement y retourner notamment à cause de la prise de sang qu'elle avait refusé. Cette fois, elle n'avait pas eu le choix. La gynécologue avait accepté de refaire une échographie en ma présence... Je peux vous dire que ça m'a fait un coup, certes, on ne voit pas grand chose, mais c'est quand même impressionnant, je peux vous l'assurer. C'est là que l'on commence à prendre conscience que l'on va bientôt être parents, ça va arriver plus vite que prévu, c'est certain.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mar 28 Oct 2014 - 21:46

Si je voulais vraiment qu’il se confie plus à moi ? Si je le lui demandais, c’est qu’il y avait une raison, non ? Après, je n’étais pas la meilleure pour réagir en toutes circonstances. J’étais loin d’être aussi patiente que lui mais aussi d’avoir toutes ses méthodes. J’étais quelqu’un d’assez impulsive. Je réagissais donc au quart de tour. Mais c’était à moi de contrôler mes émotions. « Oui, j’aimerai vraiment. ». Je lui souris doucement. Il m’avait parlé en me regardant dans les yeux. Nous avions une conversation vraie. Personne ne pourrait dire le contraire. « J’essaie de le faire, tu sais. Mais je n’y arrive pas tout le temps. Je fais des efforts. J’essaie vraiment. ». Je lui souris à nouveau. Il accepta que je me mette contre lui. J’eus même droit à un petit bisou sur l’épaule. Il était tellement attentionné tout à coup. Il était tout autre qu’auparavant. « Où est ton papa ? ». Je le lui avais doucement. Mais je n’y étais pas allée par quatre chemins. J’avais posé la question de but en blanc sans vraiment y réfléchir. Je posais alors ma tête dans le creux de son coup et fermais les yeux. Je l’écoutais mais je me reposais en même temps. Avec les gardes que j’avais enchaînées sur la semaine, tout cela n’avait pas été facile. La fatigue se faisait sentir. C’est alors que je fis surprise de sentir la main d’Aymeric sur mon ventre. Cela devait être une des premières fois où il effectuait ce geste. J’ouvris directement les yeux mais ne toucha pas du tout à sa main. Qu’elle était bien là… « Je suis un peu fatiguée mais surtout nauséeuse. Je surmonte tout cela comme je le peux. ». Je savais qu’il me parlait de mon état par rapport à notre enfant. Pas en général. Les effets de manque s’agrandissaient. Et je les lui cachais comme je le pouvais. Il m’arrivait de ne plus en pouvoir. C’était vraiment horrible. Mais je pensais à cette petite crevette. Elle seule me permettait de tenir, pour le moment. Je m’étais promis de ne pas lui mentir. Je ne voulais lui dire la vérité et rien que ça. « Je pense même que j’ai perdu un peu de poids… ». J’avais eu un autre rendez – vous chez la gynécologue suite à mon refus de faire une prise de sang lors de la visite précédente. J’avais tenu Aymeric au courant de l’heure ainsi que du jour de la consultation. Il s’était débrouillé pour ne pas avoir de patient à ce moment – là. Il avait semblé tellement heureux devant cette échographie. Je lui avais d’ailleurs laissé les petites photos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 0:27

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


C'était rare que l'on aborde ce genre de sujets, on était conscient autant l'un que l'autre que l'on se confiait très peu. Pour ma part, ce n'était pas naturel de me confier, et puis Louise avait assez de problèmes à surmonter comme ça. Mais cette fois-ci elle insistait vraiment pour que je me confie à elle, en contre-partie, elle devait faire de même. Aucun cri, notre ton était calme, apaisé. Des petits sourires et des regards entre nous, oui, ça n'avait rien à voir...
Je le sais bien... Ce n'est pas simple de se confier, et sur ce point, on se ressemble beaucoup. Je ferais désormais plus d'effort aussi de mon côté.
Je serrais un peu plus sa main, tandis qu'elle venait s'installer contre moi. Je pouvais dire la même chose de Louise, elle était totalement différente, et c'était rassurant de savoir que l'on pouvait se comporter aussi comme ça l'un envers l'autre, imaginait un peu l'enfer sinon? Mon père? Jamais nous n'avions abordé ce sujet, j'avais toujours été réticent à en parler... Même avec ma mère, ça restait un sujet tabou. Je me raclais la gorge, par où commencer? Louise se sentait vraiment bien, elle posait sa tête dans le creux de mon épaule. Je profitais de sa présence au maximum, tout en essayant de réfléchir clairement. Elle semblait totalement épuisée...
Mon père... Le sujet tabou de la famille que ce soit ma mère ou mon grand-père n'aborde jamais ce sujet., dis-je d'abord lâchant un petit rire, mon grand-père le détestait et ma mère c'était quasiment la même chose. Tu sais je sais quasiment rien sur lui, un jour j'ai trouvé une photo lorsque j'étais plus jeune, j'ai toujours pensé que c'était lui... Ma mère n'a jamais voulu abordé le sujet avec moi, je sais juste qu'il a abandonné ma mère lorsqu'il a su qu'elle était enceinte. Je fixa un instant un point au loin... Tu sais c'est bizarre, d'un côté j'ai l'impression de le détester pour ce qu'il a fait, mais d'autre j'ai toujours voulu le rencontrer, sans forcément qu'il sache qui je suis.
C'était la première fois que je confiais ce genre de choses, Louise avait réussi à me mettre en confiance, peut être avais-je besoin aussi de lui dire cela? Je pouvais voir son visage à moitié vu que sa tête était posée sur le creux de mon épaule, je lui souris et déposa un autre baiser sur son front.
Racontes-moi quelque chose qui t'a marqué dans ta vie, et tu n'as jamais voulu me révéler...
C'était à mon tour, et j'étais certain que Louise me cachait encore des choses, même durant nos séances. J'aimerais qu'elle se dévoile autant que je le fais. J'avais fais glissé l'une de mes mains jusqu'à son ventre.
Des symptômes tout à fait normaux pour le moment... Tu es la personne la plus forte que je connaisse, tu as déjà surmonté pire que ça non?
Je pris une de ses mains que je porta à mes lèvres. J'étais apaisé, complètement zen, chose totalement rare en présence de Louise. Ce qu'elle me dit ensuite ne me rassurait pas...
Tu en as parlé avec le médecin ou la gynécologue qui s'occupent de toi? C'est peut être rien de grave, mais quoique tu ressens, il faut que tu leur parles d'accord?
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 10:13

Nous avions des ressemblances. Non, nous n’étions pas complètement opposés l’un à l’autre. Aucun de nous n’aimait se confier. Je ne lui disais que très peu de choses sur moi – même d’ailleurs… « On va y arriver, mon cœur. Je crois en nous ! ». Je souris doucement. Je le pensais vraiment. Ce petit moment me rappelait à quel point nous pouvions être heureux ensemble. Certes, nous avions chacun notre caractère. Mais les moments de calme me faisaient prendre conscience que je l’aimais bien plus que ce que je ne pouvais imaginer. Finalement, je ne me voyais avec personne d’autre que lui. Il était ma moitié. Après cette séance de sauna, nous pourrions aller dans le jacuzzi. Certes, il y ferait un peu moins calme mais nous pourrions toujours y être qu’à deux. Et là, je n’avais envie de rien d’autre. Aymeric se confia alors sur son père. Je l’écoutais très attentivement. Je pense que j’étais même capable de réutiliser ses propres mots. « Tu n’as jamais cherché à le retrouver ? Enfin, je veux dire, ta maman sait certainement son nom. Tu pourrais le lui demander pour le retrouver, non ? Ou tu n’en as pas envie ? Tu en as peur ? ». J’essayais de le comprendre à mon tour. Je ne lui parlais pas comme à un enfant mais j’imaginais qu’il en était un. Je posais le même style de questions que ce que je demandais à mes patients. Je n’étais vraiment pas la plus douée pour les relations avec les adultes. Loin de là. Il suffisait simplement de me voir agir avec les parents. J’évitais au maximum de les fréquenter… Quelque chose qui m’a marqué dans ma vie ? Que je n’ai jamais voulu lui révéler ? Je me rappelais alors que je ne lui avais pas raconté grand chose de Xavier. Aymeric savait juste qu’il me battait. Comme moi, je savais juste que son père était parti. Mais finalement, il n’en savait pas beaucoup plus lui – même. Je ne le regardais toujours pas. Ma tête était toujours au même endroit, je profitais de ce moment de calme et de douceur. « Il lui arrivait de m’enfermer dans une pièce. Il m’y laissait des heures et des heures. Pas des journées entières, je devais aller en cours. Il avait mis un tapis de sol pour que je puisse dormir. J’avais faim, très faim. Il ne m’amenait à manger que lorsqu’il en avait envie… ». Je ne lui dis pas tout. Je ne lui dis pas toutes ces nombreuses fois où nous avions eu des relations sexuelles non consentantes. Peut – être après…
« Oui. Et je surmonte bien pire. Disons donc que toute cette partie – là, je gère. Je suis même plutôt fière de moi. ». Je sentais les caresses qu’il faisait sur mon ventre. Quelles étaient agréables. Là, j’avais l’impression qu’il prenait son rôle de père très au sérieux. « Non, je ne leur ai rien dit. Mais, tu sais, c’est certainement normal. Je ne mange pas beaucoup à cause des nausées. ». Il n’avait pas pu l’observer. Je l’avais plutôt fui pendant une semaine. Je me cachais de tous les effets secondaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 12:24

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


J'ai déjà eu envie d'essayer de le retrouver... Mais on refuse de me donner un nom. Je n'ai jamais osé en reparler, tu imagines bien. , j'essayais de trouver des mots, d'expliquer ce que je ressentais. Je ressens des choses contradictoires, d'un côté, comme je te l'ai dis, voulant le voir, mais de l'autre, c'est effrayant, qu'est-ce que tu veux que je lui dise? Je ne sais pas... Tu crois que j'ai raison d'espérer le voir? Ou que comme mon grand-père le dit, il ne le mérite pas?
Je n'en revenais pas de réussir à me confier aussi facilement, je n'avais aucun souvenir d'avoir parlé de tout ça. J'étais beaucoup plus jeune lorsque j'en avais parlé avec ma mère, mais elle s'était totalement renfermée, et mon grand-père n'avait pas été mieux, il avait élevé le ton refusant que j'aborde de nouveau le sujet. C'était incroyable, ils ont prit cela tellement à cœur. J'adorais mon beau-père, il était entré dans ma vie tardivement, et avait été un père pour moi. Mais l'histoire de mon père biologique était assez intrigante. Je souris, je n'avais pas eu une enfance malheureuse loin de là, et je ne voulais pas me plaindre. Je renvoyais alors la question à Louise, lui demandant de me confier quelque chose qui l'avait marqué et qu'elle m'avait caché. Je l'écoutais n'en revenant pas de ce qu'elle me disait. Je supposais aisément que le "il" signifiait Xavier. Je me doutais qu'elle n'avait pas vécu de belles choses avec lui, je regrettais même de ne plus avoir eu de contacts avec elle à ce moment là, après que Louise ait eu 20 ans, je la ramenais quasiment plus de ce fameux bar où elle passait son temps. Si j'avais été là, peut être qu'elle n'aurait pas rencontré ce Xavier, ce qui lui aurait évité pas mal de souffrances.
Mais tu vivais avec lui? Personne ne se rendait compte de ce qu'il te faisait vivre? Tu imagines pas à quel point je regrette de ne pas avoir pu intervenir à ce moment là...
Je me retenais de ne pas exploser, de ne pas péter un câble, il ne le fallait pas, ce n'était pas le moment de s'énerver, on était tellement bien là. Si je devais revoir ce gars, je vous assure que j'aurais dû mal à me retenir de ne pas lui remettre mon poing dans la figure.
Je devinais sans mal de ce dont elle parlait, les fameuses addictions de Louise avaient encore une grande place dans sa vie.
J'imagine bien... Tu t'en sors comme une chef.
J'essayais de l'aider, mais ce n'était pas simple. Louise avait son petit caractère et je pouvais comprendre vu ce qu'elle a vécu. C'est vrai que ces derniers temps, je n'avais pas beaucoup vu Louise rien qu'avec le boulot.
J'espère que tu as raison... Je ne sais pas combien de temps ils nous restent? Il va falloir repasser sous cette unique douche?
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 12:49

Il continuait de me parler de son père et me demandait même mon avis. Cela me touchait, c’est que ça comptait pour lui, non ? Nous avions une vraie relation de couple. « Je pense que c’est à toi de voir si tu veux le rencontrer. Je peux comprendre que tu as envie de voir d’où tu viens, quelles sont tes origines. Encore plus maintenant que tu sais que tu vas devenir père à ton tour. Tu ne dois peut – être pas penser au fait qu’il mérite de te voir ou pas. Plutôt te demander si tu as envie de le voir. Tu as peut – être des questions à lui poser comme pourquoi il est parti ? Pourquoi il a pris la fuite ? ». Je parlais en réfléchissant tout de même à ce que je disais. J’employais le plus pense : je pense, peut – être, … Je ne voulais pas imposer mon avis. J’essayais juste de le guider dans sa décision. Et s’il avait envie de le retrouver, j’étais capable de faire tout ce qui était en mon pouvoir. Aymeric avait déjà montré à plusieurs reprises qu’il était là pour moi. C’était à mon tour. « Si jamais tu as besoin d’aide, je suis là. ». Je souris doucement. Il ne voyait pas mon visage mais tant pis. D’une main, je serrais doucement la sienne pour lui montrer que j’étais là, que j’étais présente et que je le soutenais quoi qu’il arrive.
« Non, nous ne vivions pas ensemble. Lui, il avait déjà sa maison. Je passais le plus clair de mon temps là – bas. Mais tu sais, je ne m’en rendais pas compte. Pour moi, cela était normal. Et ça l’est encore un peu en quelques sortes. C’est compliqué à expliquer. Ca me prendrait des heures. Pas que je refuse de te l’expliquer, loin de là. Mais tu dois juste être prêt à entendre tout cela… ». Ce n’était pas facile ni pour moi ni pour lui. « C’est pas grave, tu sais ? Tu ne pouvais pas savoir. Quand bien même, il n’y avait rien à faire. Cela semblait me convenir aussi. J’aurai pu partir tout simplement… ». Je n’avais jamais porté plainte contre lui. Pourquoi ? Aucune idée. Je me disais certainement qu’il pouvait encore changer, se soigner. Tout était possible, non ?
Je m’en sors comme une cheffe ? Pour le contrôle de mes addictions ou pour la grossesse ? Il n’avait pas pu voir un seul de mes effets de manque de la semaine. Il ne pouvait donc pas savoir comment je le gérais. Je supposais donc qu’il parlait de la grossesse. Je n’ajoutais rien à cela. Je souris juste. « Il doit nous rester la moitié du temps. C’est indiqué sur cette petite horloge. Mais je t’avoue que je n’ai pas envie de bouger de tes bras pour regarder. Tu as peut – être une meilleure vue que moi ? ». Je plissais des yeux mais même comme cela, j’avais du mal à lire l’heure. Il me parlait alors de cette unique douche. Cela l’avait donc marqué. Je ris doucement. « Oui, bien sûr. Tu n’en as pas envie ? ». Je souris toujours. Je le taquinais juste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 14:13

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


J'écoutais ce que me disait Louise, ça me faisait plaisir d'en parler avec elle finalement, elle était de bons conseils. J'étais très attentif à ces paroles, j'avais vraiment l'impression qu'elle me comprenait à cet instant. Son avis m'importait beaucoup en réalité, bien plus qu'on pourrait le penser. Je devais vraiment faire ça plus souvent...
Tu as raison, je dois pas écouter mon grand-père ou ma mère, peu être me faire mon propre avis? C'est vrai que j'ai beaucoup de questions qui restent encore sans réponse, et depuis un bon bout de temps. Je ne perds rien à aller à sa recherche, non? Ça ne pourra m'apporter que des choses positives, des réponses.
J'avais l'impression d'être avec une autre personne, c'était totalement fou. Dans ce genre de moments, aucun doute n'était plus permis, on était fait pour être ensemble et ce depuis très longtemps. Imaginez un instant si il y a 10 ans, on se serait mit ensemble, les choses auraient-elles été différentes? Avec des "si" on pouvait refaire le monde n'est-ce pas?
Merci, mon cœur. Tu n'imagines pas à quel point ce que tu me dis me fait plaisir.
Elle m'offrait son aide, et ça me touchait vraiment. J'avais envie de la serrer dans mes bras et de ne plus la laisser partir. Elle serrait ma main, un peu plus, cela me fit sourire. Oui définitivement, j'aimais Louise.
Je dois être prêt à l'entendre? Tu me caches des choses beaucoup plus graves c'est ça? Je n'attendais pas vraiment de réponses, je devinais aisément que c'était bien le cas. Louise avait des secrets certainement plus gros, mais elle n'osait probablement pas en parler, de peur que je m'énerve. Ce qui risquait d'être le cas en effet. Ce qu'elle m'avait déjà révélé, me suffisait déjà largement à avoir envie de lui casser la figure, je peux vous l'assurer. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte de ça, que c'était normal pour toi. Il t'a bien manipulé, bien comme il le faut. Mais la roue tourne, tu sais, et il le payera un jour ou l'autre.
J'essayais de ne pas monter dans les tours, je ne voulais pas gâcher ce délicieux moment avec la femme que j'aime à cause de cet homme qui ne mérite même pas que l'on parle de lui d'ailleurs.
Je pensais à ces addictions, mais je n'avais pas beaucoup été là, et Louise non plus, alors c'est vrai que je n'avais pas pu voir comment ça se passait pour ses addictions. Apparemment, elle s'était calmée, mais elle pouvait retomber aussi vite. J'y pensais... Mais j'avais encore peur de faire une gaffe en posant la question. Peut être que l'on pourrait en parler calmement ce soir? Le soucis, c'est que parler calmement de ce sujet, c'était une tâche difficile. J'essayais de repérer la fameuse horloge dont elle me parlait, j'arrivais vaguement à y lire l'heure.
Tu dois avoir raison, il reste la moitié du temps. On est tellement bien là...
Je l'entendis rire, ce qui me fit rire également. Comment oublier ce petit moment? Impossible.
Oh, je n'ai pas dis que j'en n'avais pas envie....
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 14:49

Pouvoir le conseiller n’est pas quelque chose que je faisais souvent. En fait, je ne l’avais même jamais fait. Pour une fois, nous avions inversé les rôles. Je l’écoutais et je le conseillais. Peut – être que cela le motiverait à se confier plus souvent ? « Je ne dirai pas que tu perdras rien… Disons qu’il ne voudra peut – être pas te répondre ? Il ne voudra peut – être pas te voir. Tu devras prendre ce risque aussi. Mais tu peux partir sur le fait que qui ne tente rien n’a rien… ». Je lui souris alors. Même si je voulais le soutenir envers et contre tout, il fallait qu’il voit aussi le côté négatif de la chose. Et je vous avoue que j’étais une professionnelle pour cela. J’étais plutôt du genre pessimiste.
« Cacher n’est peut – être pas le mot le plus juste. ». Je souris alors. Je ne lui cachais pas. C’est juste que cela n’était jamais venu dans une conversation. Alors oui, il y avait encore tant de choses dont il n’était pas au courant comme ma relation avec Rosalie ou la façon dont nous avions des relations sexuelles. L’histoire Rosalie, je préférais la garder pour moi. Il n’avait pas besoin de le savoir. « Et quand tu le sauras, tu me le diras. Je te raconterai tout, si tu le veux. ». Je pouvais comprendre qu’il ne voulait pas que je cache des choses. Mais je n’avais pas envie qu’il s’énerve. Ce sont des choses qui avaient eu lieu. Et je ne pouvais plus rien y faire maintenant, à part vivre avec. Alors oui, cela avait une grande influence sur ma vie actuelle, je ne pouvais pas le cacher. Mais je devais aussi être capable d’en parler ouvertement. « Oui, peut – être. Mais est – ce qu’il le mérite vraiment ? Je veux dire, tout le monde a droit à une seconde chance, non ? Il a peut – être changé. ». Il m’arrivait assez souvent de me demander ce qu’il était devenu. Avait – il une nouvelle copine ? Comment se comportait – il avec elle ? Mais je n’osais pas lui envoyer de message. Déjà, de peur de me faire prendre par Aymeric qui sortirait de ses gonds mais aussi parce que mon ex risquerait de vouloir me reprendre… Je ne prononçais que très rarement son prénom. Et je baissais toujours mon regard quand je parlais de lui.
« On y resterait bien encore des heures, non ? ». Je me tournais alors d’un coup pour l’embrasser langoureusement. Nous avions cet espace juste pour nous. Autant en profiter un minimum, non ? « Tu en débordes d’envie plutôt ? ». Je fis des bisous sur sa joue et descendait dans son cou. Par après, je remplis son torse de bisous tous aussi sexy les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 15:39

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


Certes... Mais ça ne pourra qu'être constructif, dans tous les cas, je pourrais passer à autre chose, me dire que j'ai fais tout mon possible pour en apprendre plus sur lui. C'est lui qui voudra ou non me parler, mais au moins j'aurais essayé. Tu as tout à fait raison...
J'étais plutôt celui qui voyait du positif partout, et Louise était plutôt mon opposé, disons que les deux côtés étaient bien à traiter ensemble. Quand je vous disais que l'on se complétait? Je commençais à trouver ça intéressant d'avoir une oreille attentive à qui se confier, le tout serait d'en faire en habitude.
Tu as raison... Ce n'est pas le bon moment, je ne veux pas gâcher ces bons moments avec toi à cause de ce type, je ne sais pas si un jour, je serais vraiment prêt à écouter tout ça, tu me connais...
Impossible de rester calme quand on sait tout le mal que sa petite-amie a subi, même si c'est du passé, ça n'avait aucune importance, ça jouait encore dans notre présent. Elle plaisantait? Elle n'allait pas me faire croire qu'il avait changé? Quand on tape une femme une fois, on recommence forcément. Je ne voulais pas discuter de ça, ce n'était pas le moment...
Oublions ce sale type, d'accord? On aura d'autres occasions pour en parler, je ne veux pas qu'il nous gâche notre après-midi.
J'essayais de penser à autre chose... Rapidement, je pensais à autre chose grâce à Louise. Tellement d'autres choses me venaient en tête... Je n'eus pas le temps de dire quoique ce soit, qu'elle m'embrassait. Un baiser encore différent de celui de la piscine, elle avait le don de me surprendre. Je la saisis par les hanches, l'approchant encore un peu plus de moi. Elle se retrouvait plus face à moi cette fois. Je caressais sa joue ne lâchant pas ses lèvres. Je lui souris ensuite.
On ne peut rien te cacher...
Louise était vraiment entrain de s'amuser à m'embrasser, comme ci il ne faisait pas déjà assez chaud dans cette petite pièce. Je me saisis d'une de ses mains, lui embrassant le creux du poignet, avant de l'embrasser à nouveau, descendant à mon tour le long de sa mâchoire et de son cou. Elle voulait jouer à ça... J'avais encore du mal parfois à aller vers elle, mais là c'était comme ci elle me donnait le feu vert. J'avais toujours cette peur de la brusquer... Je la regarda dans les yeux, caressant son visage. Elle était si belle...
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 16:13

Il est vrai qu’en tentant, il ne pouvait que découvrir de nouvelles choses… « Et tu ne regretteras rien plus tard… Je pense que le plus dur pour toi sera déjà d’avoir un nom. Après, pour le retrouver, c’est assez facile avec internet. Je suis un as là – dedans. Je pourrais t’aider, si tu veux. ». Je ne voulais en rien m’imposer. C’était pour lui qu’il le faisait. Il fallait qu’il voie que je le soutenais du mieux que je le pouvais. Pour une fois, nous ne parlions pas de moi. Que cela me faisait du bien. Il était là, lui aussi. Toujours tout concentré sur une seule personne n’était pas a meilleure des choses. Il fallait trouvé un certain équilibre…
« Nous verrons bien… ». J’étais un peu déçue qu’il me dise qu’il ne serait peut – être jamais prêt à écouter toute mon histoire. Finalement, j’avais besoin d’en parler à quelqu’un. Mais je ne m’attardais pas là – dessus pour le moment. Seul l’avenir nous dira ce qu’il peut se passer…
Je le surpris alors. Je m’étais tournée pour me trouver face à lui. Je l’embrassais et je prenais un malin plaisir à le faire. Ce n’est pas le genre de chose que je faisais habituellement. J’étais plus du genre à ne pas me montrer en public, à ne pas être trop tactile. « Tu veux que je m’éloigne, tu as trop chaud ? ». Je me pinçais la lèvre inférieure et le regardais avec un regard malicieux. Rapidement, je regardais l’horloge. Il nous restait exactement cinq minutes. Peu de temps quoi… J’enlevais le haut de mon maillot tout en veillant à ce qu’il ne me voie que de face. Toujours ces fameuses traces… « On profite de ces cinq dernières minutes ? ». Je lui sautais alors dessus. Je me mis sur ses genoux et l’embrassais à nouveau. Je voulais le rendre fou de moi. Et en cinq minutes, il y avait largement moyen. Je baladais mes mains sur son dos, son torse, … sur tout son corps à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Mer 29 Oct 2014 - 17:07

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


Merci de tout tes bons conseils, tu as raison, il faudrait faire ça plus souvent... Je vais devoir aller convaincre ma mère, peut être que tu pourrais m'accompagner? Je suis certain que tu me seras d'une grande aide dans tout ça, alors oui je le veux. Je veux de ton aide.
J'étais comme un petit garçon, pressé d'en savoir plus. Louise avait raison, j'allais être père et j'avais peut être besoin des réponses à ces questions qui me chagrinent. J'étais heureux que Louise participe à cette aventure avec moi, qu'elle soit prête à faire tout ça avec moi. Si j'avais pu, je lui aurais sauté dans les bras. Tout semblait rentrer dans l'ordre, et c'était plutôt plaisant.
Qui serait prêt à écouter de ce genre d'abomination? Personne je le crains... Je voulais qu'elle m'en parle, j'avais besoin de le savoir, même si je ne pouvais pas lui promettre de garder mon calme du début à la fin. Louise avait certainement aussi besoin de se libérer de ce poids. Le temps nous le dira... Je ne voulais juste pas gâcher ce qu'il y avait entre nous aujourd'hui, c'était trop beau pour que ce soit gâcher. Même si je voyais l'air déçu de Louise, je me promettais intérieurement d'en reparler bien assez tôt. Il fallait crever cet abcès également.
Je ne connaissais pas cette Louise, s'amusant à me provoquer. Nous étions loin des couples passant leur temps à s'embrasser, et encore moins en public, c'était la même chose lorsque l'on se disputait. Et je devais avouer que j'étais agréablement surpris, jamais elle ne se comportait comme ça,même lorsque nous n'étions à l'abri des regards. J'en profitais alors également l'embrassant dans le cou ou sur l'épaule. Elle s'amusait vraiment avec moi, se mordant la lèvre en plus de ça. Je me mis à sourire, ne prenant pas le temps de lui répondre, rapprochant à nouveau son visage du mien pour l'embrasser. Il n'y avait plus de doute possible, elle me donnait bien le feu vert. D'un seul coup, elle enlevait le haut, annonçant le temps qu'il nous restait... 5min? Le temps passait vite d'un seul coup, c'est pas possible autrement. Encore une fois, je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit, Louise me sautait littéralement dessus. Elle continuait à enchaîner les baisers, elle était plus que séduisante, mes mains descendaient le long de son dos jusqu'à ses fesses. Se trouvant sur les genoux, je déversais une pluie de baisers sur son ventre remontant doucement vers sa poitrine. J'allais avoir du mal à garder mon calme, et Louise devait le savoir, elle avait le contrôle sur moi à cet instant. Je repris possession de ses lèvres, je ne me lassais pas de ses caresses, et de ses baisers. J'écartais ses cheveux de son visage, en profitant pour capter son regard. J'étais certain d'avoir ce même regard pétillant à cet instant.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Jeu 30 Oct 2014 - 11:11

Il me demandait alors de l’accompagner pour discuter avec sa mère. Je ne l’avais vue qu’une fois. Je n’étais donc pas très à l’aise à cette idée. Elle pourrait se demander de quoi je me mêle. Ce sont des affaires de famille. Mais je voulais le faire pour Aymeric. Il était ma priorité à cet instant présent. Je lui souris alors. « Je viendrai avec toi, si tu le veux. ».
Cinq minutes, ça passe vite vraiment très vite. Et encore plus quand nous sommes dans cette position. Tout à coup, une alarme se mit à sonner. « Le temps imparti est terminé. ». Je me levais alors et remis le haut de mon maillot. Pour ne pas que cela soit trop brusque pour lui. Je l’embrassais une nouvelle fois et pris sa main pour le guider vers l’extérieur. J’avais envie de le prendre dans mes bras, de poser ma tête dans le creux de son cou. J’avais envie d’être près de lui, encore. « On se prend une douche rapide ? ». Cette fois – ci, je me montrais plus calme. Je voulais voir comment lui allait réagir. Je lui avais demandé, une semaine plus tôt, d’être plus entreprenant vis – à – vis de moi. Et je voulais voir ce qu’il allait faire.
La douche finie, je ne savais que trop faire. Le jacuzzi ? Nous venions de sortir de notre bulle. Nous nous retrouvions confrontés au regard des autres. Chose que je détestais le plus au monde. Mais ils ne nous regardaient pas plus qu’habituellement. Je tournais alors ma tête vers Aymeric. « Que veux – tu faire ? ». Je pris un élastique à cheveux qui se trouvait autour de mon poignet pour les attacher. Ils commençaient à me gêner. Ils n’étaient pas secs, loin de là suite à la douche que nous venions de prendre. Et ils ressemblaient très vite à rien si je ne les lissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clara M. Fournier

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 674
∞ Points : 139
∞ Emploi/Etudes : Guide dans un musée

MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   Jeu 30 Oct 2014 - 12:05

I don't deserve you...

Hey hey hey
I'll make a promise to you like
Hey hey hey
I never gonna give you up


J'étais heureux qu'elle accepte de m'accompagner, Louise était la personne dont j'avais besoin, le meilleur soutien que je pouvais avoir. Parce qu'il allait m'en falloir du soutien pour poser des questions à ma mère, surtout en ce qui concerne mon père. Je souris à Louise, la serrant contre moi. C'était impossible d'être plus heureux qu'à ce moment là, j'avais hâte d'avoir cette conversation avec ma mère, et de me retrouver en face de mon père.
Mais rapidement mes pensées ont dévié, notamment sous l'impulsion de Louise qui avait envie de me rendre fou. Et je devais avoué qu'elle était très douée pour ça, même parfaite je devrais dire. Lorsque l'alarme retentit, j'étais tout simplement dégoûté, et frustré. Ce n'était pas possible, il ne pouvait pas s'être déjà passé 5 minutes? Pas que j'allais bouder... Mais je n'avais pas envie de m'en aller, j'étais bien là contre Louise, mais malheureusement, Louise elle-même se dégageait de mes bras pour enfiler à nouveau son haut. C'est même elle  qui m'avait attiré par la main à l'extérieur du sauna. Ah mais oui, j'avais oublié pendant un instant qu'il fallait repasser sous cette unique douche. Je n'avais qu'une envie, serrer à nouveau Louise dans mes bras, son contact me manquait déjà énormément.
Mais oui... Faisons-ça.
Sans attendre, j'attirais Louise sous la douche, et la serra de nouveau dans mes bras. J'en profitais pour lui caresser le dos, descendant jusqu'à ses fesses, nous n'étions plus seuls, alors je restais le plus souvent sur son dos. Je déposais aussi une pluie de baisers sur son épaule, sur son cou, en profitant une dernière fois. Nous n'allions plus avoir la chance de se retrouver dans ce petit havre. Je serrais la main de Louise, une fois la douche terminé, regardant comme elle, autour de nous. Avant de me retourner à nouveau vers Louise, qui attachait ses cheveux. J'adorais ses petites boucles, d'ailleurs quelques mèches s'échappaient de l'élastique, elle était adorable.
Eh bien... Il n'y a pas beaucoup d'options qui s'offrent à nous.
Je la tirais par la main jusqu'au jacuzzi, quelques personnes s'y trouvait déjà, mais avant de retourner à la piscine, ça ne pouvait pas nous faire de mal. C'est vrai que je regrettais l'atmosphère intimiste du sauna, mais bon. Je m'asseyais à côté de Louise, passant mon bras au dessus de ses épaules.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I don't deserve you... ◊ AYMERIC   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't deserve you... ◊ AYMERIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aymeric le vampire, porté disparu
» 03. Where I deserve to be
» [12-12-2009] Tournoi Storyline a UP!!!!
» l’hôpital Saint Antoine
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter