AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 19 Oct 2014 - 20:29

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Mais ça ne la gênait pas plus que ça, j'avais même l'impression que ça l'amusait. Je n'étais pas naïf, et je savais très bien qu'elle devait y venir souvent profitant de mes absences. J'y suis déjà venu mais très peu, connaissant son amie Rosalie par son biais. Elle continuait de se déhancher comme ci c'était la chose la plus normale au monde, j'irais fricoter avec d'autres filles, et soyez sûr qu'elle le prendrait très mal alors que moi je devais accepter qu'elle se montre aux yeux de tous. Certaines fois, j'en avais vraiment assez... J'avais beaucoup de patience, mais elle arrivait à me mettre dans tous ces états. C'était fatigant de toujours se battre avec la personne que l'on aime, et de se sentir incapable, j'avais tout fais pour qu'elle ne retombe pas dans l'alcool mais ça ne fonctionnait pas. J'allais devoir envisager d'autres solutions...
On va rentrer à la maison, Louise. J'en ai assez, tu peux le comprendre ça? On a bossé toute la journée, et te reposer ne te fera pas de mal vu ton état...
Je lui attrapais un bras, pour l'attirer vers le bas. Je commençais vraiment à perdre patience, je sentais mon pouls s'accélérer un peu plus. Malgré mon avertissement, on nous servit des boissons alcoolisées, avait-elle entendu ce que j'avais dis? J'en avais assez de m’époumoner pour rien, de me battre pour rien, Louise ne voulait tout simplement pas changer. Je soupirais, descendant, perdant espoir qu'elle m'écoute... Même moi je n'avais pas assez d'influence sur elle, ou même cet enfant qu'elle tenant tant à vouloir au détriment de sa propre vie. Je ne la comprenais plus... Elle se saisit de son verre, et descendit du bar, ce qui me surpris.
Non! Non et encore non! Je ne veux pas boire, pour être capable de te ramener, de nous ramener, en un seul morceau!
Elle avait avaler d'une seule traite son verre, ce qui ne faisait que mettre un peu plus d'huile sur le feu. Je me saisis de son poignet et m'exprima un peu plus fort que je ne l'avais prévu:
Louise, maintenant on s'en va, le spectacle est terminé!
Je l’entraînais vers la sortie, je ne ferais plus de concession cette fois. Il allait vraiment falloir que l'on en discute, pas ce soir, au vu de son état, elle aura oublié dès le lendemain ce dont on aurait parlé.

©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 20 Oct 2014 - 9:04

Comme il fallait s’en douter, Aymeric voulait que l’on rentre à la maison. J’avais déjà pu remarquer qu’il était quelqu’un de plutôt très sérieux. Parfois même un peu trop. Tout mon contraire. Il était sage. Ce que je n’étais vraiment pas. Il avait des responsabilités et les assumait quoi qu’il arrive. Quant à moi, je ne pensais qu’à m’amuser. Un peu égoïstement d’ailleurs. Il y avait un temps pour être sérieuse, au travail par exemple, et un autre pour s’amuser. Je passais plus de temps à faire ce second d’ailleurs. Je me souviens d’ailleurs de la fois où nous nous sommes tous les deux baignés tout habillés dans la mer. C’était tellement magique. Mais Aymeric était tellement protecteur avec moi que cela n’était pas prêt d’arriver… Je l’aimais comme cela, là n’est pas la question. « Oui, je comprends. Mais on va vraiment rentrer maintenant ? ». Je lui faisais mes petits yeux de chien battu. Cependant, je compris vite que je ne devais pas jouer plus avec ses nerfs.
Aymeric m’avait attrapé le bras. Il ne devait pas sans douter ni contrôler sa force à ce moment présent. Mais il me faisait un peu mal. Mais bon, avec la quantité d’alcool que j’avais ingérée, je ne sentais plus grand-chose. Je lui avais tendu le verre, qu’il ne voulait pas. J’avais bu le mien d’une traite, devant lui. « Je déteste le gaspillage. Je prends le tien donc. ». Et j’enfilais le sien à la suite du mien d’une traite. Les gens me regardaient toujours. Que j’étais bien. Je m’amusais et Aymeric venait stopper tout cela. Grand bien lui fasse. Mais je sentais que je devais m’arrêter. Il était temps de rentrer avec lui. Je risquerai de le perdre. Chose que je n’étais pas prête d’admettre. Je ne pourrai pas le supporter, c’est bien simple. « Oui, c’est bon. Je dis juste au revoir à Ros’ ! ». Je lui fis un bisou de loin. Et je lui promis de la contacter. Nous avions une espèce de langage codé entre nous. Rapidement, nous nous trouvions dehors. Personne ne se trouvait sur le trottoir. Tous étaient à l’intérieur. Il faut dire aussi qu’il ne faisait pas très chaud. « Aym’, tu me laisses conduire ? ». Je sautais presque de joie à l’idée de le faire. J’avais envie d’un peu de vitesse. « S’il te plaaiiiiiit. ». Je lui fis alors mon plus beau sourire. Oh, c’était très certainement peine perdue. Mais qui ne tente rien n’a rien, pas vrai ?

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 20 Oct 2014 - 13:33

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'imaginais sans peine ses pensées à cet instant, je devais vraiment passer pour le méchant dans l'histoire, le petit-ami complètement rabat-joie... Tout ce que je lui demandais c'est de rentrer avec moi, elle avait assez profité comme ça, et exhibé son corps à mon goût. Mais elle ne semblait pas m'entendre ou même comprendre, je savais que l'alcool rentrait en jeu... Louise avait passé un mois sans boire d'alcool, et notre relation avait été au beau fixe, quasiment aucune dispute et de cris, ce qui était la preuve que l'alcool causait tous nos tourments, et combiné à nos caractères respectifs. Je n'étais pas contre l'alcool tant que l'on savait boire modérément, mais Louise ne savait pas s'arrêter, elle en prenait toujours un peu plus. A ce moment là, je ne voulais plus céder, et même si elle était à croquer avec ses yeux de biche, je répondu d'un signe de tête par la négative. Je l'avais attiré par le bras, ne me ménageant pas c'est vrai, mais je n'y pensais pas à cet instant, je voulais juste que Louise descende de ce bar. Je n'ajoutais rien de plus, je n'en avais plus la force... Plus la force de me battre seul dans cette histoire. Sans dire un mot, je l'emporta à l'extérieur, la laissant dire au revoir à son amie. Je n'avais même plus envie de discuter avec Louise...
Une fois à l'extérieur, ce fut tellement plus calme, je pris le temps de respirer une bonne dose d'air frais. Ce que me demanda Louise, me fit pivoter la tête dans sa direction:
Tu plaisantes là? Tu n'es pas en état de prendre le volant, tu as avalé d'une traite deux cocktails devant moi, et certainement d'autres avant que j'arrive, hors de question que tu touches à ce volant.
Son petit sourire ne faisait pas effet pour le cas, j'étais tellement sur les nerfs. J'ouvris la porte passager pour y faire asseoir Louise, avant de prendre place à la place du conducteur. Alors que j'allais démarrer, je claqua mes mains sur le volant et tourna ma tête vers Louise, il fallait que je lui dise ce que j'ai sur le cœur, même si c'était peine perdue:
Mais... Louise est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais? Je me suis inquiété comme un fou pour toi, alors que tu étais entrain de te saouler! Tu te défends en disant vouloir garder cet enfant mais tu n'es même pas capable de t'occuper de toi, et de contrôler tes pulsions. Ca ne peut plus durer, Louise.
Je ne criais pas, mais mon ton montrait bien mon énervement. J'en avais vraiment assez, nous étions ensembles depuis quasiment
6 mois, et j'avais l'impression d'avoir passer mon temps à faire le gendarme.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 20 Oct 2014 - 19:56

J’avais tenu un mois. Un tout petit mois sans boire une goutte d’alcool. Et il est vrai que notre relation s’était améliorée avec Aymeric. On ne peut pas le cacher. Il y avait eu beaucoup moins de disputes et de cris en tout genre. Il est vrai que l’alcool jouait beaucoup sur mon humeur. Lorsque j’étais sevrée, sans même une goutte dans mon organisme, j’étais toute différente. Je souriais plus facilement, je me confiais à Aymeric. J’étais tout autre. Et Aymeric devait certainement s’en être rendu compte. Il ne devait pas apprécier ma rechute. Mais il fallait s’en douter. C’était ma façon de régler un problème. Je me doutais que j’allais avoir droit à un sermont. Malheureusement… Et vu l’état dans lequel j’étais, pas sûre que je réagisse correctement.
Nous étions dehors, juste devant le bar. Comme je l’avais prévu, Aymeric ne céda pas à ma proposition. Il me fit d’ailleurs rapidement asseoir sur le siège passager. De peur, peut – être, de se retrouver dans le même cas que le jour de notre première sortie dans un restaurant. « Non, je ne plaisante absolument pas ! ». Je ne me fis pas prier pour m’asseoir sur le siège passager. « Mais tu vas rouler plus vite que d’habitude ? Un peu de vitesse nous ferait du bien… ». Il ne savait sûrement pas que j’étais une dingue de la vitesse. 140 kilomètres par heure sur l’autoroute était un minimum pour moi. Mais je faisais toujours attention lorsque quelqu’un d’autre était en voiture avec moi. Je mettais ma vie en danger mais refusait de mettre celle d’autrui. J’étais donc un minimum responsable dans cette affaire.
C’est alors qu’Aymeric posa ses deux mains sur le volant. Il me sortit tout d’une traite. Qu’elle ne fut pas ma stupéfaction. Je ne l’avais jamais vu dans un tel état. Je commençais à le connaître pourtant… « Je suis sortie m’amuser un peu, comme au bon vieux temps. Une fois, une toute petite fois. Ce n’est pas comme si cela arrivait toutes les semaines. Et puis, le petit peut bien avoir goût à l’alcool. Je dois bien lui faire déguster différentes choses, non ? ». J’étais certaine d’être dans mon bon droit, en tout cas dans ma tête. Avant qu’Aymeric n’ait demarré, je le stoppais net. « Oh, j’ai oublié mon sac à l’intérieur ! ». Ce qui était vrai, bien entendu. Mais si je rentrais à nouveau dans ce bar, il était probable que je boive un verre à nouveau. J’avais une cachette où Aymeric ne pourrait me trouver. J’attendis sa réponse. Je n’étais pas encore sortie de la voiture. Mais cela n’allait pas lui plaire. « Je vais envoyer un message à Rosalie pour lui demander de me le ramener quand elle a fini, c’est bon. ».

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Mar 21 Oct 2014 - 11:06

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Louise ne se confiait quasiment plus à moi, malgré la promesse que l'on s'était fait un peu plus tôt dans la journée, dès qu'elle rencontrait un obstacle, elle se renfermait un peu plus sur elle, et allait se réconforter avec un verre d'alcool, ou plus. On s'était déjà disputé deux semaines auparavant pour ce même problème, et je commençais vraiment à en avoir assez de me battre seul, Louise n'arrivait pas à trouver une réelle motivation pour s'arrêter. Sans lui répondre, j'ouvris la porte passager pour que Louise s’assoit à cette place sans contestation possible. Ce qu'elle fit, même si elle me demandait de rouler vite... Je soupirais, sans rien ajouter, je n'allais pas m'amuser à nous mettre en danger, et elle devait s'en douter.
Je restais humain, et malgré le fait que j'étais doué pour garder mon calme dans toutes les situations, là je n'en pouvais tout simplement plus. J'étais à bout de nerfs, et je le fis savoir à Louise. Ça ne m'était jamais arrivé d'élever le ton comme ça, mais j'avais besoin de dire ce que je ressentais. Elle me répondit comme ci, j'avais eu tort d'aller la chercher, elle n'aurait jamais sa greffe si elle continuait comme ça. Et je commençais sérieusement à me décourager...
Louise, tu ne peux plus te comporter comme au bon vieux temps, c'est terminé, tu prends d'énormes risques... Peut être que cet enfant n'aura pas le temps de voir le jour si tu continues comme ça. Tu n'as pas encore de contrôle sur toi. Non, tu ne peux pas, l'alcool n'est pas bon pour lui.
Je la regarda encore un instant, puis démarra l'auto. J'avais juste hâte de rentrer et que cette journée se termine. Mais avant que je ne démarre réellement Louise m'informa qu'elle avait oublié son sac à l'intérieur. Pour tout vous dire, je n'avais pas du tout envie qu'elle retourne à l'intérieur, je n'avais pas envie d'aller la rechercher... Je l'observa un instant, réfléchissant. J'allais lui demander où il se trouvait, pour que j'y aille moi-même, mais Louise proposa une autre solution.
Faisons-ça alors. Ton amie te le ramènera.
Puis sans demander mon rester, je me mis en route. La tension était encore palpable dans la voiture, aucun de nous deux ne parlait.
Rapidement j'atteignais la maison, je ressentais un véritable soulagement. Je me gara à proximité de la maison, puis en sortis.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Mer 22 Oct 2014 - 19:07

Il est vrai qu’Aymeric allait certainement finir par se décourager. Dans un pareil cas, je sais que je ne serai pas capable de m’en sortir toute seule. Peut – être était – il temps que je me calme ? Que j’arrête tout cela ? Je devais bien avoir de la volonté quelque part, non ? J’étais certaine que je pouvais y arriver. Mais je ne voulais pas risquer de perdre l’homme que j’aime. Je serai tellement perdue. Et ce serait une bonne raison pour replonger. Enfin soit. J’étais là, assise dans la voiture. Mais vraiment pas dans un bel état. L’alcool faisait encore son effet. Mais je savais pertinemment bien que les trajets en voiture ne m’étaient pas bénéfiques du tout. Si vous voyez ce que je veux dire. Mais je m’abtins de lui transmettre l’information. « C’était tellement mieux avant… ». J’avalais ma salive. Il ne devait pas s’attendre à ce que je coopère maintenant. « Mais arrête d’être pessimiste. Il vivra notre petit bout. Et puis, ce sera peut – être une fille. ». Je rêvais d’une petite blondinette toute bouclée. L’emmener au parc, la bercer toute la nuit près de moi. Me balancer sur un siège à bascule. Lui donner le biberon. Toutes des petites choses qui me rendraient tellement heureuse. Finalement, Aymeric savait comment me toucher maintenant. Il y avait un bébé en jeu. Je n’étais plus toute seule. Ma santé était la sienne. Et j’étais très surveillée. Je priais d’ailleurs pour que ma prise de sang ne soit pas le lendemain. J’étais tout à coup en stress. « Ma prise de sang, c’est demain ? ». J’espérais tellement qu’il me dise non. Tout ce qui était médical, il le suivait mieux que moi. D’ailleurs, il me rappelait constamment mes rendez – vous médicaux. Par contre, je n’oubliais pas les échographies. Elles étaient notées dans mon Iphone.
Il ne nous fallut pas longtemps pour rentrer. Je ne parlais pas du trajet. Que pouvais – je bien lui dire ? Je me concentrais plutôt sur mes nausées. Entre l’alcool et la grossesse, je peux vous dire qu’elle était bien présente. A peine arrivés à la maison, je courrais direction la salle de bain. Je dus attendre qu’Aymeric ouvre la maison. Mes clés étaient restées dans mon sac… Je montais les escaliers quatre à quatre. Arrivée dans la salle de bain, je me mis au – dessus des toilettes. Cette fois – ci, je ne m’étais pas enfermée. Je m’étais rendue compte qu’Aymeric était au bout du rouleau. Et je ne voulais pas qu’il me lâche…

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Mer 22 Oct 2014 - 22:04

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'espérais qu'elle se remette en question, ce n'était pas faute d'avoir déjà essayé maintes et maintes fois, mais c'est comme parler à un sourd. Je ne voyais plus d'autres solutions, dans le fond j'avais espéré que cet enfant qu'elle voulait tant, soit une source de motivation, mais ça n'avait pas l'air de faire réellement son effet... Je haussa les sourcils, prenant un peu mal ce qu'elle me disait, c'était mieux avant? C'est-à-dire? Quand elle pouvait s'amuser et boire à volonté? Se déhancher sur des bars et se faire draguer par des inconnus? Quand j'étais plus jeune, je lui ressemblais beaucoup, sortant tous les soirs au bar, profitant de la vie, comme Louise le disait si bien. Mais on ne peut pas vivre comme ça toute sa vie, et franchement je ne regrettais pas la vie que j'avais avant. Je détourna le regard, n'ajoutant aucun mot. Je ne voulais pas lui montrer à quel point j'étais sur les nerfs, dans ce genre ce moment, il ne fallait mieux rien dire, et attendre que ça redescende. C'était plutôt calme sur la route, à mon plus grand bonheur. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me pose une question et encore moins concernant sa prise de sang. Sans tourner la tête vers elle, je lui répondais:
Eh bien peut être, ils ne m'ont rien dit... Du coup, ils en ont fait une ce matin, alors j'espère pour toi que non.
En effet, avec la prise de sang, on saura tout de suite qu'elle avait bu, et elle n'aimait pas qu'on le sache, lorsqu'elle avait fait une chute, avant même que l'on soit ensemble, elle avait refusé d'aller à l'hôpital juste à cause des rumeurs, même si je l'y avais forcé. Lorsque l'on fait une erreur, il faut l'assumer jusqu'au bout, et jamais il y avait bien une prise de sang, elle n'aurait pas d'excuse à servir au médecin.
J'étais soulagé de constater que nous étions quasiment arrivé. Comme une furie, Louise sortit de la voiture, et me pressa pour que j'ouvre la porte. Que lui arrivait-il? Je n'eus pas le temps de la suivre que déjà elle montait quatre à quatre les marches, pour aller dans la salle de bain? Je dois vous avouer que durant une seconde, j'ai eu peur, peur qu'elle aille rechercher une de ses fichues flaques, qu'elle avait pris un malin plaisir à cacher. Mais en arrivant près d'elle, je constata que ce n'était pas le cas... Entre l'alcool et sa grossesse, ça ne pouvait qu'être prévisible. Mon instinct protecteur prit le dessus, je ne pris même pas le temps de retirer ma veste, je m'accroupis auprès de Louise, lui caressant le dos, et prêt à lui tenir les cheveux au cas où.
Ça va aller, Louise... Je vais rester auprès de toi.

©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 14:45

Apparemment, j’avais eu une prise de sang le matin même. Je n’allais donc pas en avoir une le lendemain. « Et puis, on peut dire que je suis malade demain. Je peux m’abstenir d’aller travailler. Comme cela, je suis certaine de ne pas en avoir une ! ». J’étais contente de ma trouvaille. J’étais une professionnelle pour me défiler face à ce genre de situation. Et je savais que là, il ne valait mieux pas en faire une. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’Aymeric risquerait de voir la quantité d’alcool que j’avais dans le sang. Il est médecin à la base. Il est donc tout à fait compétent pour lire les résultats d’une prise de sang. Et puis aussi parce que cela pourrait retarder ma greffe. Ils ne passeraient pas un rein à une alcoolique. Hors, j’en avais absolument besoin. Je ne pouvais donc pas jouer avec cela.
J’étais là dans la salle de bain dans une position totalement ridicule. Aymeric s’était agenouillé à mes côtés. Il me caressait tendrement le dos. L’effet de l’alcool disparaissait petit à petit. Je devais maintenant faire face à l’après. Auparavant, dans tel cas, je rebuvais un verre. C’était un bon remède. Mais Aymeric ne me laisserait pas faire. Ma tête me faisait mal. Je sentais mon cœur battre dedans. Je tournais donc la tête vers lui. « Tu veux bien me prendre un verre d’eau ? Je vais prendre un paracétamol. Je n’en peux plus. ». J’espérais qu’il accepte. L’étape suivante serait d’aller me coucher dans mon lit. Dormir, je ne voulais que ça : dormir. Je me rendis alors compte que c’était certainement une des dernières fois où je pouvais boire autant. Cela me rendait tellement malheureuse. Des larmes montaient aux yeux. Je ne savais plus où j’en étais. Que faisais – je là ? Ma tête, mes nausées, … Je ne gérais rien, plus rien. J’étais dépendante. Oui, il fallait bien que je me fasse à l’idée. Sans l’alcool, je n’étais rien. J’étais dans un de ces moments où je me posais mille et une questions. « Je vais aller dormir. ». Je me levais alors doucement et me dirigeais vers ma chambre. « Si jamais tu veux dormir dans la chambre de mon frère, vas – y. ». Il ne voulait peut – être pas dormir avec moi. Je l’avais énervé. Il avait été dans tous ses états à cause de moi. Je m’en rendais bien compte.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 15:23

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Elle était la seule à réussir à me faire tourner la tête comme elle aimait le faire, me faisant passer de l'état d'énervement un instant, puis me faisant regretter mes paroles, et retrouvant mon côté protecteur. Elle avait une influence incroyable sur moi, et certaines fois, ça m'impressionnait encore. Le soucis c'est que son influence n'était pas forcément bonne, vu son attitude. J'avais entrevu une Louise tellement différente, que je réagissais de plus en plus mal face à ses addictions. Elle en a été capable, alors pourquoi on n'arrivait plus à s'en sortir ? Je me contentais hocher bêtement la tête, je ne sais pas si c'était une bonne solution de la laisser seule à la maison, même si elle aura sûrement besoin de se reposer, c'est vrai... On aurait le temps d'en reparler dès le lendemain, c'était certain. Rien qu'à être accroupi à ses côtés, je pouvais sentir l'alcool, je savais qu'elle était capable de boire énormément, lorsque nous étions plus jeunes, j'avais pu être le témoin de tout ça, si j'avais su... Peut être que si j'avais agi, la situation serait tout autre ? Avec des « si », on pourrait refaire le monde, n'est-ce pas? Je caressais son dos, la soutenant, comme je le faisais chaque fois qu'elle en exprimait le besoin. Parfois, j'avais pas l'impression que ça soit si utile que ça, mais bon. Je ne pouvais pas m'empêcher de me comporter comme ça, aussi loin que je me souvienne, ça a toujours été comme ça. Rapidement, l'état de Louise semblait s'améliorer, ses yeux étaient déjà moins embués. Elle devrait faire face au contre-coup maintenant...
Oui, ne bouges pas.
J'allais lui chercher un verre d'eau au rez-de-chaussée en profitant pour enlever ma veste. Verre d'eau que je lui tendis, avant de chercher un médicament à lui donner. Je m'appuya contre l'encadrement de la porte, croisant les bras, et l'observant. Ma colère était descendue, je m'étais bien calmé, même si au fond, j'étais encore fortement déçu. En l'observant, je remarquais un peu mieux un autre détail, les piqûres qu'elle avait sur le bras par exemple. Je passa une main sur ma mâchoire, me retenant de dire quoique ce soit. Je fis une telle fixation sur son bras, que je ne vis pas qu'elle avait les larmes aux yeux. Elle m'annonça alors qu'elle allait se coucher, en effet, c'était la meilleure chose à faire... Je restais là appuyé contre l'encadrement de la porte, ne la regardant pas.
Bonne nuit, Louise.
C'était mieux pour nous deux que l'on dorme séparément, je n'aimais pas cette solution, préférant me tenir contre elle, sentir ses cheveux et son corps contre moi. Mais là, j'étais à bout... J'avais besoin de réfléchir un peu seul. Je devais me retenir pour ne pas craquer, ou tourner ma tête vers elle. Je me contenta de descendre au rez-de-chaussée et de m'allonger sur le canapé, observant le plafond, pleins de questions se bousculaient dans ma tête, et je repensais à notre conversation du matin même...

©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 15:51

Il ne lui fallut pas trop de temps pour venir me donner un verre d’eau. Il prit même le médicament. Et ne semblait pas du tout contre. Tant mieux, je vais vous dire. Je n’avais pas la force de me battre pour ce que je voulais là. Je le remerciais donc avant d’avaler le tout d’une traite. J’étais championne quand il fallait vider un verre, à force. Je pense qu’un concours aurait pu être lancé, je le gagnais à tous les coups ! Je ne portais qu’un simple t – shirt. Si Aymeric était attentif un minimum, il pouvait voir l’état de mes bras. Qu’elle ne fut pas ma surprise de ne le voir rien dire. J’étais rassurée. J’avais évité une dispute de plus. Il fallait juste que je pense à couvrir mes bras le lendemain matin. « Bonne nuit, Aymeric. ». Je passais donc à côté de lui en touchant délicatement sa taille de ma main. Mais je ne m’attardais pas et fonçais directement dans mon lit. J’étais à la fois triste et déçue qu’il ne veuille pas dormir avec moi. C’était la première fois que cela arrivait. Mais je ne fis aucun commentaire. Je fermais délicatement la porte de ma chambre. Une fois déshabillée et en sous – vêtements, je m’endormais comme une masse. Il ne me fallut pas quelques secondes pour être dans les bras de Morphée. J’avais tout de même pris le temps de prendre mon Tigrou. Je n’avais plus l’habitude de dormir seule. Et il était mon doudou. Je prenais la peine de le cacher pour qu’Aymeric ne tombe pas dessus.
Le lendemain matin, il devait être 9 heures quand j’ouvris les yeux. Machinalement, je regardais à côté de moi. Aymeric n’était pas venu me rejoindre. Bon aller, Louise ! Prend sur toi, ne montre rien. Souris. C’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Je finis donc par me lever. J’ouvrais ma garde robe pour y prendre un pyjama. Bon, il était loin d’être sexy mais cachait ce qui devait être caché. Je pris mon courage à deux mains et descendais les escaliers. Aymeric était dans le divan. Je passais devant lui. « Bonjour, Aymeric ! ». Il m’avait appelé par mon prénom la veille. Je faisais donc la même chose. Je me dirigeais alors à la cuisine pour préparer le petit déjeuner. J’allumais le four. Puis, descendis à la cave pour y prendre quatre petits pains au chocolat surgelé. Je tombais nez à nez avec mes armoires de bouteilles de rhum. Ah, elles étaient encore là. Aymeric ne s’en était pas débarrassé. J’en fis contente et remontais les escaliers quatre à quatre.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 16:20

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'avais enlevé ma chemise pour dormir torse-nu, il faisait vraiment trop chaud sinon, et on était plus à l'aise c'est vrai. La nuit fut très longue... Je n'arriva pas à fermer les yeux avant très tard dans la nuit, j'avais entendu le tic-tac de la pendule toute la nuit. Peut être avais-je besoin d'avoir mon propre psychiatre? J'avais besoin de me vider la tête, je pensais à tellement de choses, entre Louise et ses addictions, notre relation, et cet enfant en préparation. C'était assez compliqué... Surtout quand on gardait tout pour soi, je n'avais pas l'habitude de me confier à qui que ce soit, même pas à ma mère ou à ma sœur, je n'ai jamais voulu inquiéter mes proches. Toutes ses questions avaient tourné dans mon esprit... Et puis il fallait avouer que c'était étrange qu'elle ne soit pas là à côté de moi, sur ce canapé exigu. Sa présence me manquait, et je devais me retenir pour ne pas monter à l'étage pour dormir auprès d'elle. Il fallait qu'elle comprenne que j'étais à bout, et surtout que l'on essaie de régler nos problèmes. Puis j'ai fini par sombrer dans un sommeil très agité. D'ailleurs je ne dû pas dormir beaucoup, rapidement, je rouvris les yeux, sans pour autant bouger. Je me sentais totalement vidé, et épuisé. J'avais pas envie de cette confrontation avec Louise, même si je sais qu'elle aurait inévitablement lieu, j'en avais assez de me prendre la tête avec elle, pour les mêmes choses qu'il y a quelques mois. C'était un jeu sans fin... J'entendais du bruit à l'étage, et me doutais que dans quelques minutes Louise sera tout près de moi. Les rayons du soleil envahissaient déjà les différentes pièces de la maison, une jolie journée s'annonçait... Et pourtant j'étais d'humeur maussade. En voyant Louise, mon cœur fit un bond. Elle semblait aller bien mieux que la veille, elle avait l'air d'humeur joyeux même. Jamais elle ne m'appelait par mon prénom en entier, ce qui me fit sourire, je dois l'avouer.
Bonjour, Louise.
Je la voyais s'activer dans la cuisine, et me décida à ma lever. Je ne savais pas par où commencer... Je me doutais de quoi je devais avoir l'air, le jean froissé, torse nu et les cheveux en bataille, signe d'une mauvaise nuit. Mais je ne dis rien de plus, me contentant de m'asseoir. M'en voulait-elle? Elle avait un sourire sur les lèvres et me décida à parler.
Qu'est-ce qui te fait sourire? Dis-moi au moins que tu te souviens de ce qu'il s'est passé hier soir? Parce que il va falloir que tu m'en parles, et sérieusement.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 16:44

A peine remontée de la cave, il ne lui fallut que peu de temps pour me rejoindre. J’espérais un câlin, un geste de sa part. Mais rien, toujours rien. Et je ne sais pas pourquoi mais j’avais l’impression que ce n’était pas à moi de le faire. Je le regardais alors, de haut en bas. Waouh ! Qu’il était sexy. Je pouvais le croquer là maintenant tout de suite. Mais non, je devais lui résister. Qui sait, j’y aurai peut – être droit après. Mais il était tellement … il n’y a pas de mot. Il me faisait craquer. D’ailleurs, j’entendis à peine de ce qu’il me dit, trop concentrée sur ce physique qui se trouvait juste devant moi. Et mieux encore, il appartenait à mon homme. Celui que j’aime. Aucune autre fille ne pourrait le voir comme cela. Et autant vous dire que si cela arrivait, je serai la première à revendiquer mes droits sur ce corps. « Le magnifique temps de dehors. ». Foutaise. C’était ce corps. Mais je ne voulais pas m’avouer vaincue. Et puis, le lui dire rendrait les choses totalement différentes. Bon, ce n’était pas la seule raison de mon sourire de ce matin. Il n’était qu’une façade. Je ne me souvenais plus du tout de ce qu’il s’était passé la veille. Mais je savais qu’il n’avait pas dormi avec moi. Il devait donc y avoir une raison à cela. « Ce qu’il s’est passé hier soir ? J'ai fait une sieste. Puis, je suis allée dans mon lit. ». Je le regardais alors. Il fallait que je m’occupe, que j’occupe mes mains. Ni une ni deux, je fis bouillir de l’eau. Je me servais aussi d’un sachet de thé. « Tu veux quelque chose à boire ? ». Vu le ton qu’il avait pris, quelque chose s’était passé. Et bizarrement, je n’avais pas envie d’en parler. Je devais trouver des moyens de passer à autre chose. Je me dirigeais donc vers le salon pour y prendre les vêtements à repasser. Au fur et à mesure, j’amenais le fer et la planche. Cela me permettrait d’avoir une excuse pour être concentrée à quelque chose. Je savais que je n’allais pas pouvoir fuir bien longtemps. Mais j’essayais tout de même.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Jeu 23 Oct 2014 - 20:15

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?



Elle agissait comme ci rien ne s'était passé, vu son état, probablement qu'elle n'avait aucun souvenir, c'est pour ça aussi que je me décida à lui poser la question. J'étais épuisé autant physiquement que moralement, la journée n'allait pas être facile. Je n'avais pas vraiment prévu, ni réfléchi à la tenue que je portais, je ne remarquais cela qu'à ses regards. Je ne l'avais pas fais exprès c'est vrai, mais cela ne me déplaisait pas de la voir comme ça. Un petit sourire apparue sur mes lèvres. Elle était prise au dépourvue, je trouvais ça adorable. Louise était adorable et irrésistible c'est vrai. Je savais que la conversation allait rapidement se corser, je voulais la serrer contre moi, je n'étais pas aussi fort qu'elle. Mais encore fallait-il en parler...  Je m'approcha d'elle, à quelques centimètres d'elle.
Louise avait dû se rendre compte que quelque chose clochait, elle m'avouait alors qu'elle n'avait plus aucun souvenir de la veille. J'essayais de capter son regard, mais elle semblait fuyante, et lui expliqua la situation:
A ton avis, qu'est-ce que tu as bien pu faire? Tu as bu de l'alcool, et bien sur, pas en petite quantité, sans compter que tu t'es piquée, encore. , pour bien souligner mon dernier propos, je frôla son bras de la main. Mais ce n'est pas tout. Quand je t'ai retrouvé, tu étais sur le bar, montrant à qui le veux bien ton corps, sans compter cet homme qui dansait collé serré avec toi. Je pense que j'ai plutôt bien résumé... Tu imagines bien comment ça s'est passé ensuite, tu as refusé de me suivre d'abord, puis on s'est disputé, encore.
Oui, encore. Toujours des disputes, qui commençait à prendre le dessus sur les beaux moments. Je n'étais pas énervé, j'expliquais calmement les choses, même si j'étais sûrement sec... J'étais plutôt lassé, en vérité.Elle me fuyait, préférant s'occuper les mains. Elle me proposait alors quelque chose à boire.
Oui, si tu veux.
Elle essayait de s'occuper, je ne comprenais pas trop ce qu'elle faisait. Faisant des allers/retours avec du linge dans les mains, ou le fer et la table à repasser. Alors que je la voyais s'activer, essayant de m'échapper, je l'attrapa au passage par la taille, et la serra contre moi. Je sentais que les barrières entre nous s'écroulaient une à une. Je ne pouvais pas résister bien longtemps à Louise.
Louise, ne fuis pas...
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Sam 25 Oct 2014 - 9:13

Aymeric se décida à s’approcher de moi. Oh, il ne me touchait pas. Rien de tout cela. Mais nous étions proches, l’un de l’autre. Et cela me faisait tellement de bien. Ne pas avoir dormi avec lui me traumatisait. Qu’avais – je bien pu faire pour qu’il ne se sente pas capable de dormir à mes côtés ? Tellement de questions traversaient mon esprit. Mais je ne dis rien, profitant de cet instant où je pouvais me relâcher, uniquement penser à nous. Mais, rapidement, Aymeric prit la parole pour m’expliquer ce qu’il s’était passé. Il ne parlait pas fort mais je sentais dans son ton que cela ne lui plaisait pas. Il était plus sec qu’à son habitude. Je ne le regardais pas, je préférais fixer un point au loin. Il pouvait croire que je le fuyais. Mais non, je restais là à l’écouter calmement. Lorsqu’il frôla mon bras, j’eus quelques picotements. Certainement dus à la piqûre. Je devais m’être ratée plusieurs fois comme une débutante… Une fois qu’il eut fini son petit récit, je partais. Le fer à repasser ainsi que la planche firent rapidement dans la cuisine. J’avais du retard dans mon repassage. Avant de faire cela, je m’attardais auprès de la machine à café. Machinalement, je lui tendais la tasse. Je l’avais fait comme il l’aimait. « S’il te plaît. ». Je n’avais encore rien préparé pour le petit déjeuner. Je n’avais pas très faim. La grossesse me donnait tellement de nausées. Les trois premiers mois n’étaient pas des meilleurs à ce que j’avais pu entendre. J’apportais alors le linge, dernière étape de mon transfert, lorsqu’Aymeric m’attrapa par la taille. J’avais envie de pleurer. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Je ravalais rapidement mes larmes. Ne pas montrer que tu es faible, ne pas montrer que tu es faible. « Je ne fuis pas… ». Je m’approchais de lui afin de poser ma tête sur son torse. A ce moment présent, j’avais besoin de mon petit ami. J’avais envie qu’il me prenne dans ses bras encore et encore.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Sam 25 Oct 2014 - 22:33

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Louise était restée silencieuse durant tout ce temps, je ne savais pas quoi en penser en vérité... A quoi elle pensait? M'écoutait-elle vraiment? J'étais vraiment persuadé qu'elle ne se souvenait de rien, ça se voyait à l'expression de son visage, et je la croyais. Vu tout ce qu'elle avait ingéré, sans compter qu'elle avait pris de la drogue, le contraire m'aurait étonné. Ça me rendait fou d'imaginer tout ce qu'elle avait pu prendre, elle ne me l'aurait pas avoué même si je lui avais demandé hier, Louise était encore très secrète en encore plus sur ce genre de sujets. D'un côté, elle me paraissait si fragile et attachante, j'avais envie de la serrer dans mes bras, mais de l'autre, il fallait que je lui fasse comprendre et qu'elle prenne conscience de ce qu'elle faisait. Même si j'avais l'impression de me battre en vain, et seul surtout. Elle se déplaça dans la cuisine, et me tendit une tasse fumante de café. Je murmura un petit "merci", ça ne me ferait pas de mal, vu la mauvaise nuit passée, cela me permettra de tenir le coup. Mais elle continuait à faire comme ci rien n'était, s'occupant du linge, n'ayant que ça en tête apparemment à cet instant précis. Je lui attrapa la taille de mes bras, et la rapprocha de moi. J'avais comme l'impression qu'elle me fuyait, qu'elle ne voulait pas se confronter à moi, qu'elle avait peur de la tournure qu'aller prendre la conversation. Mais elle me dit qu'elle ne fuyait pas. Louise s'approcha un peu plus de moi, et je la sentis posant sa tête sur mon torse. Je profita de ce petit moment, Louise m'avait énormément manqué, et ça je ne pouvais le nier. Je sais qu'au fond, jamais je ne pourrais quitter cette maison, ou quitter Louise, j'étais tellement attachée à elle.
Je releva la tête de Louise, et encercla son visage de mes mains la forçant à me regarder dans les yeux:
Tu ne crois pas qu'il est temps d'arrêter tout ça, Louise? Qu'il est temps de passer à autre chose?
Je pris une grande respiration, prenant uniquement son menton entre mes doigts.
Louise... J'ai eu le temps d'y penser cette nuit, et je... Je pense que... Je suis d'accord pour garder le bébé, mais je ferais tout pour te garder toi aussi. Tu vas devoir faire beaucoup d'efforts, et tu seras surveillée de près.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 9:57

Passer à autre chose. Plus facile à dire qu’à faire. Il ne pouvait pas se rendre compte de l’effet que l’alcool avait sur moi. Quand je me trouvais face à un verre, c’était plus fort. Il fallait que je le boive. Et alors, pour m’arrêter après. J’en étais tout simplement incapable. Oui, je pense que j’y étais vraiment accro à un point inimaginable. Est – ce qu’Aymeric s’en rendait compte ? Est – ce qu’il savait que je ne pouvais pas m’en passer ? Que c’était plus fort que moi ? Que j’étais encore plus loin que ce qu’il pouvait imaginer ? « Oui, il est temps. Tu as raison. Mais je n’y arrive pas. C’est plus fort que moi. Tu ne peux pas comprendre… ». J’étais persuadée qu’il ne le pouvait pas. Oui, c’était son métier mais il ne l’avait pas vécu. « Enfin, tu comprends ce que je veux dire ? ». Je le dis plus bas, me rendant compte de la bourde que je venais de faire.
C’est alors qu’il me dit qu’il acceptait de garder l’enfant. J’en fus tellement stupéfaite. Je ne le croyais pas directement, pensant que j’étais dans un rêve. Mais non, c’était tout autre. Il le pensait vraiment. Il se sentait donc prêt à devenir papa à son tour. Je le regardais dans les yeux. Je voulais d’abord réagir au côté positif de la chose. « Tu veux garder le bébé ? Vraiment, mon amour ? Tu … ». Je ne trouvais pas le mot approprié. Je m’abstins donc de dire plus. Je pensais maintenant à la deuxième partie de sa phrase. J’allais devoir faire beaucoup d’efforts. Que cela voulait – il dire ? Oui, j’allais devoir arrêter complètement l’alcool. Et cela n’allait pas être chose facile. Peut – être même qu’il allait entreprendre un changement radical. Et si je devais lui montrer toutes mes cachettes ? Tous les endroits où mes flasques se cachaient ? « Beaucoup d’efforts ? ». J’attendais de lui qu’il développe un peu plus.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 12:10

Louise & Aymeric ❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Qu'est ce que je ne peux pas comprendre? C'est vrai que je ne me suis jamais retrouvé dans ta situation, mais ça fait des mois et des mois que je t'observe, et tu as réussi à tenir une fois, ce qui veut dire que c'est possible... Mon soutien ne t'a pas suffit, mais le fait que tu sois enceinte, ne te motive pas à arrêter justement?
Je n'ai jamais été à sa place, c'est vrai et au début de notre relation, elle avait elle-même dit que j'avais eu une vie plus facile que la sienne, à juste titre c'est vrai. Mais chaque jour, j'en voyais des personnes atteint du même genre de problèmes que Louise, parfois c'était pire, et je savais qu'elle en était capable, elle me l'avait démontré une fois. Louise avait fait preuve de courage, supportant même d'aller à l'anniversaire d'Aileen où elle avait su résister à la tentation de boire un verre de vin. Je me souviens, à quel point j'étais heureux d'avoir réussi cette prouesse, d'avoir réussi à convaincre Louise d'arrêter... Aujourd'hui c'était autre chose, je savais que mon soutien et mes surveillances n'étaient plus suffisantes, elle m'échappait dès qu'elle en avait l'occasion. Je me sentais totalement inutile... Et ça me touchait énormément même si jamais je ne l'avouerais. C'était peut être mieux qu'elle ne se souvienne plus de la veille, j'avais complètement perdu la tête.
Je fis redescendre mes mains le long de sa taille, profitant de ce petit contact avec Louise. Je lui avouais avoir réfléchi toute la nuit, pas uniquement sur ce sujet c'est vrai, mais concernant ce petit être qui se développait. Ça me faisait mal de devoir faire un choix, et je ferais tout pour que Louise suive ses rendez-vous médicaux avec beaucoup d'assiduité. Je sais qu'elle serait ma priorité, toujours, et je ferais tout pour qu'elle reste avec nous. Elle commença une phrase,mais qui resta en suspens. Je fronçais les sourcils...
Oui, oui, je suis d'accord, mais tu dois me promettre de faire attention à toi? Et à lui aussi évidemment... Je quoi?
Louise avait l'air de beaucoup réfléchir désormais, elle était médecin comme moi et savait ce qu'amenait l'alcool durant une grossesse.
Tu auras certainement des rendez-vous réguliers avec un spécialiste, mais surtout... Tu sais comme moi que l'alcool n'est pas bon et la drogue encore moins pour un bébé, on va devenir parents et ça va impliquer déjà beaucoup de changements dans notre vie.
Si elle voulait espérer avoir une greffe rapidement, elle allait devoir y mettre du sien, en plus de la bonne santé du bébé, je sentais les difficultés revenir en plein visage. On allait devoir se serrer les coudes, et j'allais tout faire pour cela. C'était inenvisageable que je perde Louise.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 20:23

Il jouait sur le fait que son soutien ne m’ait pas suffit. Mais il était loin d’y être. Si j’y étais arrivée pendant ce court laps de temps, c’était uniquement grâce à lui. A sa façon, il m’avait soutenue. Que ce soit en m’épaulant lorsque je craquais ou en étant à mes côtés lors de cette réunion de famille. Je me souviendrai toujours de ce moment où il a fait enlever le verre de vin qui se trouvait devant moi. Il était tellement adorable. Je m’énervais un peu. Non pas contre lui mais plutôt contre le fait qu’il pouvait douter de son influence sur moi. « Parce que tu trouves que ton soutien ne m’a pas suffit ? ». Je pris une respiration. « D’accord, je continue à boire mais c’est tout de même moins qu’auparavant. Et tu ne peux pas dire le contraire. Toute seule, je ne serai jamais arrivée au stade où j’en suis maintenant… Donc, ton soutien me suffit amplement. C’est moi qui en demande de trop ! ». Oui, je voulais qu’il soit toujours là pour tout. D’ailleurs, j’aurai voulu qu’il fasse plus. Jamais il ne m’avait demandé de lui montrer où se trouvaient toutes mes flasques ni mes aiguilles. Alors oui, tant mieux pour moi. Mais ce n’était peut – être pas dans son caractère. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je devais arrêter de demander et résoudre mes problèmes seule. Il risquerait de partir un jour si nous continuions comme cela.
Lui promettre de faire attention à moi. C’était quelque chose pour laquelle je n’étais pas la plus douée. Et je ne voulais pas me lancer dans des promesses intenables, qui étaient au – dessus de mes forces. Non pas que je désirais mourir, loin de là. J’avais un homme qui m’aimait. Je ne pouvais rien demander de plus. Mais je n’allais pas manquer à grand monde. Mes parents étaient décédés. Mon frère, quant à lui, était à la guerre où il pouvait aussi perdre la vie à tout instant. « Je te promets de faire attention à lui. ». J’espérais qu’il ne relève pas. Mais il allait le relever, je le savais. Le contraire m’étonnerait. « Je suis contente de ta réaction. Mais tellement stupéfaite. Jamais je n’aurai cru que tu cèderais. ». Je n’avais toujours pas trouvé le mot approprié mais l’idée était passée. Ce qui était le principal. « Oui, je sais que cela n’est pas bon pour lui. Mais, c’est dur. Et puis, c’est peut – être déjà foutu avec ce qu’il s’est passé hier… ». Du moins, de ce qu’il m’avait raconté. Au vu de ses dires, je le trouvais encore calme et zen. Il acceptait de me prendre dans ses bras. Ses mains étaient au niveau de ma taille. Dans l’autre sens, pas sûre que je sois restée aussi calme. Je l’admirais tellement. « Parents, quel mot bizarre… Tu ne trouves pas ? ». Je lui souris doucement avant de reposer ma tête contre son torse.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 20:59

Louise & Aymeric ❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'en ai vraiment l'impression, oui, pendant un temps, ça a fonctionné, mais... Tu m'échappes à chaque fois, Louise, tu ne me dis plus rien, et tu reprends de vieilles habitudes... Moins qu'avant? Je suis certain qu'hier soir, tu as dû te rattraper de ces semaines de sevrage. On en revient toujours au même point, toujours les mêmes disputes aussi, on tourne en rond...
J'essayais de contrôler le rythme de ma respiration et des battements de mon cœur, je sentais ce dernier s'emballait. On ne pouvait pas s'empêcher d'élever les voix. Ca faisait maintenant quelques mois que je me battais pour Louise, et j'avais vraiment envie que ça fonctionne... J'avais envie de me défouler, de retirer toute cette tension que j'avais en moi, j'avais plutôt un bon self-control, mais j'avais besoin d'éliminer tout ça. Je tourna la tête vers la pendule, il était assez tôt, peut être aller courir? J'avais l'habitude d'aller souvent faire du jogging, même si je commençais à perdre cela depuis que j'étais avec Louise. Lâcher prise me ferait du bien?
Louise se doutait bien que je remarquerais ce qu'elle disait, elle avait beau m'exaspérer, je la tenais toujours fermement contre moi. Je soupirais...
Il aura besoin de toi, tu le sais ça? Je sais ce que c'est de ne pas avoir un de ses parents... Si tu ne le fais pas pour toi, ou pour moi, fais-le pour lui.
C'est vrai, c'était du chantage, je me servais de ça pour lui faire prendre conscience de ce qu'elle faisait... Au fond, je m'en voulais, mais je n'avais rien trouvé de mieux là maintenant. Je haussa les sourcils, oui j'étais aussi étonné de ma décision.
C'est un choix cornélien, non? Et je ne veux pas faire ce choix, même si tu seras toujours ma priorité, saches-le.
Ça oui, c'était clair et net, Louise passait avant tout, même avant moi. C'est déjà le cas depuis longtemps... Aussi loin que je me souvienne, dès qu'il fallait la ramener chez elle, lorsqu'elle était plus jeune, je me contentais d'un verre, pour être certain de la ramener saine et sauve.
Je n'en sais rien, Louise... Tu étais dans un sacré état lorsque je t'ai retrouvé c'est vrai. On pourra voir ça lors de ton prochain contrôle... Ça a aussi été difficile lorsque tu as tenu durant ce fameux mois, mais pourtant tu as réussi.
J'avais encore du mal à réaliser ce qu'il nous tombait dessus, un véritable choc... Etre papa, une chose qui me paraissait encore lointaine. Est-ce que l'on était vraiment prêt à être papa un jour? Je ne pense pas... D'un côté, ça me réjouissait, avoir un enfant avec la femme que l'on aime, quoi de plus beau non? Mais ça a un côté aussi effrayant, au vu de la situation en plus.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 21:38

Je m’échappe à chaque fois ? Il était le seul qui m’empêchait de boire. Alors oui, je le fuyais mais c’était plus fort que moi. Oui, il voulait m’aider. Mais moi, en avais – je envie ? Est – ce que je voulais vraiment arrêter de boire, de me droguer ? Je n’en étais pas sûre. Et je sentais que je devais le lui dire. Je ne pouvais le lui cacher plus longtemps. « Et si je n’ai pas envie d’arrêter au fond de moi ? Je dois le faire uniquement pour des raisons de santé. Je sais que je n’ai pas le choix. C’est, maintenant, presqu’une raison de vie ou de mort. Ce n’est pas un choix délibéré qui vient de moi. Tu comprends ? ». J’avais peur qu’il ne le prenne mal, qu’il se dise qu’il avait fait autant d’efforts pour rien. Juste pour ma santé alors que je n’en avais aucune volonté. Je n’étais pas stable dans mes réactions. Un jour, j’avais envie de m’en sortir, de tout faire pour ne plus en prendre. Et le lendemain, je me demandais à quoi bon. « Tu es vraiment sûr que j’ai bu hier soir ? Enfin, je ne m’en souviens vraiment pas. Alors, pour te donner la quantité… Je n’en ai strictement aucune idée. ». Je le regardais alors. « Oh, je te crois, hein. C’est juste que ne plus me souvenir, ça fait vraiment longtemps. ».
Il aura besoin de moi, il aura besoin de moi. « Il aura besoin de toi aussi. Nombre d’enfants grandissent sans leur mère. ». Je préférais, bien entendu, être à ses côtés de notre petit. Mais, malheureusement, il arrivait que la mère décède jeune. Alors oui, c’était triste. Mais c’était comme cela et on ne pouvait rien y faire. « Mon amour, c’est possible que cela arrive, tu t’en rends compte ? Enfin, même si je ne le veux pas. Nous savons que c’est une grossesse à risque. ». Je serai toujours sa priorité. Cela voulait donc dire que si jamais je me trouvais entre la vie et la mort. Et s’il fallait choisir entre sauver la vie du bébé et la mienne, il choisirait la mienne ? « J’aimerai que tu me promettes de le sauver lui si jamais un malheur devait arriver. Il aura toute sa vie devant lui et te rendra heureux comme il le faut. ». J’en avais les larmes aux yeux. Oui, je lui demandais de le choisir lui plutôt que moi. C’était quelque chose d’énorme émotionnellement.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Dim 26 Oct 2014 - 22:17

Louise & Aymeric ❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


Une fois, tu m'as avoué vouloir arrêter, lorsque tu as arrêté pendant un mois, c'était aussi ton désir... Tu es d'humeur changeante, je ne sais plus où donner de la tête. On n'a pas toujours le choix dans la vie, parfois on doit s'adapter à la situation.
Elle ne cessait de se contredire, de souhaiter quelque chose, et aussitôt de ne plus en vouloir, comme une enfant capricieuse. Depuis la veille, j'étais déjà à cran, je n'aimais pas montrer mes faiblesses, et je sentais que je montais crescendo. Ça faisait plusieurs semaines que je gardais ça en moi, depuis qu'elle avait replongé... Est-ce que j'étais sûr qu'elle avait bu? Un petit rire sortit de ma gorge.
Bien sur que j'en suis sûr, tu sentais l'alcool à plein-nez, Louise. Il n'y a aucun doute là dessus... Vu que n'en a aucun souvenir, tu as dû abuser des bonnes choses.
Je me remettais en questions, et si le fait que je sois trop sur elle, lui donnait envie de braver l'interdit? Et si c'était de la faute? Cela combinait avec d'autres facteurs...
Tu n'es pas obligé de lui imposer cela aussi... Oui, je serais là, mais je ne pourrais pas remplacer sa mère, te remplacer toi, comme ma mère n'a jamais pu remplacer mon père! Tu ne peux pas lui faire ça...
C'était assez rare que je parle de mon père, j'avais toujours ressenti une certaine rancœur, parce que c'est lui qui avait fui. Ça ne m'avait pas empêché de ressentir toujours un manque, malgré la présence de mon beau-père. Je ressentais que des barrières se remettaient entre nous, ces discussions ne menaient à rien...
C'est pour ça que tu seras suivie, cela permettra de réduire certains risques... J'en suis conscient, mais je ferais tout pour que ça n'arrive pas. Je... Je refuse de te perdre, Louise, c'est comme ça.
Certes, j'acceptais cette grossesse, mais je ne perdais pas de vue cela. Et même si je sais que l'un comme l'autre, j'aurais dû mal à m'en remettre, ça serait encore plus difficile sans Louise. Notre vie ensemble ne faisait que commencer, et déjà je devais penser qu'elle risquait de se terminer à tout moment. Ce qu'elle me dit ensuite, me fit aussi très mal. Comment pouvait-elle me demander de promettre une chose pareille? Elle ne tenait vraiment pas à sa vie?
Je ne peux pas te promettre ça, Louise...
Je me détacha définitivement de Louise, me dirigeant vers le canapé pour attraper mon tee-shirt que j'enfila à la va-vite. Je m'approcha d'elle à nouveau, déposant un baiser sur son front.
J'ai besoin de prendre l'air... Je reviens vite.
Je sortis rapidement de la maison. Je pris une grosse bouffée d'air, et je courais en petite foulée jusqu'au parc. En jean, ce n'était pas la meilleure des idées, mais peu importe. J'avais besoin de m'aérer l'esprit, de me défouler.
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 27 Oct 2014 - 9:52

Je savais que je n’aurai rien du dire. J’ai fait pire que mieux. Je voulais me confier et il y a certaines choses que je devais garder pour moi. M’enfin Louise, pourquoi le lui avoir dit ? Tu n’es pas bien dans ta tête ? Oui, on le sait mais tout de même. Réfléchi un minimum ! « Tu n’as manifestement pas entendu mon si… J’ai dit : et si je n’ai pas envie d’arrêter au fond de moi ? Je n’en ai pas fait une affirmation… » Oui, je jouais complètement sur les mots mais avais – je le choix ? Je devais me rattraper comme je le pouvais.
Abuser n’est peut – être pas le mot que j’aurai utilisé. On n’abuse jamais de l’alcool. Mais je m’abstins de lui répondre. Je ne voulais pas rentrer dans un nouveau débat. Mieux vaut me taire. Oui, c’était ça. Garder des choses pour moi. Chut Louise, chut ! « Je ne veux pas le lui imposer, Aym’. Et je pense que tu sais mieux que moi ce que c’est de vivre sans un parent. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver. Je dis juste que si cela devait arriver, nous ne pourrions rien y faire. Ni toi ni moi. Tu devras vivre avec. ». Je n’étais plus si pessimiste que ça, j’essayais de remonter la pente psychologiquement et seule. Sur ce coup, je me débrouillais seule. Aymeric ne m’était d’aucune aide. J’essayais de voir les choses comme elles pouvaient arriver, d’anticiper les différentes solutions. « Tu sais, il est aussi possible que je sois encore là. Et que nous vivions tous les trois paisiblement. Ce ne serait pas merveilleux ? ». Je serai donc suivie médicalement et de façon assidue. Cela voulait – il dire qu’ils allaient intensifier mes consultations chez le psychiatre ? Je n’allais plus avoir une minute à moi. « Tu viendras tout le temps avec moi ? ». Il ne pouvait pas s’en douter mais j’avais peur, tellement peur. De grandes choses allaient m’attendre dans les neuf mois qui arrivent : une greffe, un suivi médical de dingue, l’arrêt total d’alcool et de drogue, l’arrivée d’un bébé. Tout cela allait bouleverser ma façon de faire, ma façon d’être. Et oui, j’avais peur, je stressais. Mais je ne le lui dis pas, de peur de sa réaction. Il n’était pas dans son état normal et plutôt sur les nerfs. D’ailleurs, il ne voulut pas me promettre de le choisir lui plutôt que moi. Il se détacha de moi. Avait – il vu que j’avais les larmes aux yeux, que j’étais prête à pleurer ? Cela me faisait tellement mal de le voir fuir, encore une fois. Oui, il avait déjà fui la veille au soir. Il n’était pas venu dormir à mes côtés. Je le voyais donc attraper son t – shirt. Je n’eus pas le temps de dire un mot qu’il était déjà dehors. Ni une ni deux, je me dirigeais vers l’armoire à verre de la cuisine. Et lançais un à un les verres qui pouvaient contenir de l’alcool à travers la pièce. J’étais tellement en colère. Quinze verres plus tard, je montais les escaliers quatre à quatre. Il décidait de fuir ? Pas de soucis, j’allais faire de même. Et puis quoi, il pensait que j’allais l’attendre sagement à la maison ? Je m’habillais rapidement d’un pantalon de training confortable et mis un sweat pour le dessus. Il fallait que j’aille à l’hôpital faire une échographie, que je vérifie que mon bébé aille bien. Jamais il ne me retrouverait là, il n’y penserait même pas. Il ne me fallut que peu de temps pour avoir un rendez – vous d’urgence chez une gynécologue. Nous étions samedi. Mais j’étais de ces personnes à qui l’on ne refusait rien. Ils savaient que mon cas était très délicat. J’attendais donc dans la salle d’attente.

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 27 Oct 2014 - 10:47

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


On sait tous les deux que cette situation est compliquée, et qu'au fond de toi, je suis certain que tu n'as pas envie d'arrêter, ça te procure une sensation de bien être, de liberté, comme la plupart des personnes accros. C'est quelque chose qu'il faut dépasser, trouver d'autres sources de bien-être. Tu comprends ce que je veux dire? Ne le prends pas comme un reproche, je préfères que tu me parles...
Louise ne me parlait plus beaucoup alors dans le fond, j'étais content qu'elle me parle de ce qu'elle ressente, elle a mis ce "si", certes, mais je savais qu'elle le pensait vraiment. J'essayais de ne pas réagir trop mal, de me contenir tant bien que mal. La conversation tournait désormais autour du bébé à venir, ce qui n'était pas un des sujets les plus simples, enfin si ça aurait dû l'être, je venais de lui annoncer que j'étais d'accord pour le garder, ce qui enlevait déjà une question au problème. Mais le soucis était que Louise semblait vouloir apporter plus d'attention à cet enfant qu'à elle-même, ce qui avait le don de me mettre en colère. Comment pouvait-elle vouloir se négliger à ce point? Mais là ce qu'elle me disait, était tout à fait le contraire de ce qu'elle m'avait dit avant:
Si tu me dis ça, tu peux me promettre de faire autant attention à toi qu'à lui? Je sais que tout peut arriver, que tout peut changer du jour au lendemain, mais je veux juste que l'on se batte pour que ça n'arrive pas... Oui, j'ai encore un peu de mal à y croire...
Je ne parlais pas vraiment de psychiatrie, elle avait d'autres problèmes à régler avant cela, ça sera son choix ou non d'aller à d'autres séances. Elle aura des prises de sang assez souvent, et on vérifiera sa tension à chaque fois, c'est souvent ce dernier point qui pose de gros problèmes d'ailleurs. Je hochais la tête, et répondu en même temps:
Bien sur, je t'accompagnerais.
J'avais toujours été présent pour Louise, ce n'est pas maintenant que j'allais arrêter non? C'est clair que tout allait être bouleversé, et plus encore pour Louise, elle savait ce qui l'attendait en voulant garder cet enfant, même si je serais là à ses côtés, ça n'allait pas être facile... Je lui annonçais alors que j'allais prendre l'air, j'en avais besoin, je devais peut être penser à m'inscrire dans un club ou autre, me défouler en courant, ça faisait du bien. Je pensais très peu à moi ces derniers temps, Louise occupait sans cesse mes pensées. Je sentais que j'allais explosé si je ne sortais pas. Surtout après ce que m'avait demandé Louise, j'avais du mal à envisager que Louise parte... Trop c'est trop comme on dit. Je m'en voulais de la laisser, mais j'avais besoin de ce petit moment. Je courais sans regarder où j'allais, me vidant totalement la tête. Je n'avais aucune notion de temps, je me laissais juste le temps de décompresser.
De retour à la maison, aucun signe de Louise... Enfin j'avis parlé un peu trop vite. Des verres jonchaient le sol, un millier d'éclats de verre était répandus dans la cuisine. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle avait fait ça? Qu'avais-je fais de mal? Hier, elle m'avait conseillé elle-même d'aller prendre l'air, de réfléchir, je n'en avais pas eu l'occasion malheureusement. Je m'asseya sur une chaise, me prenant la tête dans les mains. Aucun bruit à l'étage, Louise avait encore disparu... Je me traina jusqu'à l'étage et pris la plus rapide des douches jamais prise, je ne pouvais pas sortir comme ça. J'essayais d'appeler Louise, mais en vain... Probablement que son portable était dans son sac, laissé au bar de son amie. Que faire? Où pouvait-elle être? Mon biper se fit entendre... Pitié non, ce n'était pas le moment. Je laissais un petit mot à Louise:
Louise, ma chérie, je suis désolée, je t'ai attendu... Mais on m'attend au boulot. Appelles-moi dès que possible. Je t'aime.
Rapidement, je décolla. Je constata que la voiture de Louise n'était plus là, mince alors, c'était vraiment bizarre... Le bar de son amie n'était pas ouvert de si beau matin, elle n'aurait pas pu y aller si? Pendant tout le trajet, je me minais à savoir où elle était, j'allais voir ce patient, et je m'éclipserais pour la retrouver, c'était décidé. Rapidement, j'allais rendre visite à ce patient, et vérifia que tout allait bien. Je bâclais cela, ayant d'autres choses en tête. Il n'avait rien de grave... Je retournais auprès de l'accueil, donnant le dossier du patient. Quand une infirmière m'interpella:
Docteur Collins, comment allez-vous?
-Je n'ai pas beaucoup de temps là, que vouliez-vous me dire?
-Oh oui, je comprend, j'ai pu voir Louise en gynécologie, quelque chose se trame non?

Elle se mit à rire. Comment ça Louise? En gynécologie? Sans même lui répondre, je me dirigea directement vers le service. Je n'avais même pas pensé à ça...
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louise J. Everdeen

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 637
∞ Points : 0
∞ Emploi/Etudes : Pédiatre

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 27 Oct 2014 - 11:16

Il me connaissait trop bien. Je ne savais plus lui cacher grand chose. Il se doutait de tout. Il décodait mes émotions mieux que personne. Bon, il ne me restait personne à part lui non plus… Mais il avait compris que mon si n’était là que pour faire joli. Il avait compris que je n’avais pas envie d’arrêter au fond de moi. Je me trouvais donc dépitée. Je ne pouvais pas imaginer qu’il devine, qu’il sache. Je le regardais alors, je perdais tous mes moyens, ne sachant pas quoi lui répondre. « Disons que c’est la seule chose sur laquelle j’ai le contrôle. Je bois ce que je veux quand je veux. Je ne contrôle pas mes émotions ni même mes sentiments. Je me réfugie là – dedans. Parce que oui, lorsque je bois ou quand j’en prends, je me sens bien. J’ai une sensation de bien être général. Alors oui, je veux bien trouver d’autres ressources. Mais il me faut quelque chose que je puisse contrôler. Et je ne trouve rien d’autre. ». Je lui parlais franchement, sans voile devant. Je lui disais tout simplement ce dont je pensais. Et c’était une des rares fois où cela arrivait. Qu’il en profite.
Faire autant attention à moi qu’au petit. Ce qu’Aymeric ne pouvait pas comprendre, c’est que j’avais toujours vécu dans la déchéance. Je profitais de la vie, je sortais quand je le voulais sans forcément penser à mon bien être. Si j’étais complètement morte crevée mais qu’il y avait une soirée le soir même, je sortais. Je n’avais jamais pris l’habitude de réellement prendre soin de moi, de suivre ce dont mon corps avait besoin. Il suffisait de voir cette fois où je n’en pouvais plus. J’étais tout de même allée travailler pour me retrouver hospitalisée par après. « Je ne peux pas te le promettre, Aym’. Je ne peux pas promettre quelque chose que je ne suis pas sûre de pouvoir tenir. Tu sais très bien que mon humeur change d’un jour à l’autre. Je peux avoir envie de me battre aujourd’hui. Et me demander demain à quoi bon. Tu le sais. Je n’ai pas envie de te décevoir, tu comprends ? ».
Aymeric était parti. Je ne voyais pas de raison de rester à la maison une minute de plus. Il m’abandonnait, me laissait là ? Je ne voulais pas l’attendre. La seule chose que j’avais envie, c’était de voir mon bébé. Cette petite crevette comme j’aimais l’appeler intérieurement. Je passais assez souvent ma main sur mon ventre depuis la veille. Elle devait manquer d’attention. Il ne fallut pas beaucoup de temps à la gynécologue pour me recevoir. Je ne dus attendre que cinq petites minutes. Le médecin me reçut de façon tout à fait correcte. Elle prit rapidement ma tension. Elle était un peu trop haute. Ce qui était normal, j’étais énervée comme pas deux. « Il faut vous calmer, Louise. Ce n’est vraiment pas bon pour le bébé. ». Je la regardais alors. Ne pas pleurer, ne pas craquer. Je lui souris alors doucement, comme pour mettre une façade devant moi. Elle me fit un examen gynécologique. Et je pus voir que le bébé allait bien. Je l’avais vu la veille. Mais cela me rassurait de le voir toujours en vie. Il bougeait un peu dans tous les sens. Elle m’imprima quelques photos. Je les rangeais directement dans mon sac à main bien à l’abri de tout. « Louise, pouvons – nous refaire une prise de sang ? ». J’étais stupéfaite. Une prise de sang, sérieusement ? Vu la quantité d’alcool que j’avais ingéré la veille, ce n’était pas une bonne idée. « Est – ce que je peux repasser demain matin pour la faire ? Je dois rapidement aller voir quelques patients. ». Je jouais sur mon métier un peu comme je le voulais. « Ce serait mieux maintenant. ». Je sentais encore l’alcool qu’elle insistait ? « Je vais voir ce que je peux faire. ». Je souris alors doucement et me levais pour sortir du cabinet. « Au revoir, Docteur et encore merci ! ». Je pris directement l’ascenseur pour rejoindre mon service. J’avais besoin de voir quelques enfants, qu’ils me remontent le moral, qu’ils me calment. Je me dirigeais alors dans la salle de jeux et m’installais avec quelques uns d’entre eux. Ils jouaient à un jeu de société. « Je peux jouer un peu avec vous ? ».

_________________

For Better and For Worse, I Promise to Love You
You're Everything To Me, my Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aymeric R. Collins

Membre de l'année 2014 & 2015

∞ Arrivé(e) à Toronto : 18/10/2014
∞ Messages : 650
∞ Points : 16
∞ Emploi/Etudes : Médecin en psychologie/psychiatrie

MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   Lun 27 Oct 2014 - 15:07

Louise & Aymeric❥ Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'avais eu l'occasion de voir défiler quelques accros, et encore plus depuis que j'étais avec Louise, j'essayais de les comprendre, j'avais tendance à mêler ma vie privée et professionnelle c'est vrai, mais c'était difficile de ne pas faire autrement. Alors oui, c'est vrai, je ne pouvais pas me mettre à sa place, je ne pouvais pas comprendre ce qu'elle ressentait, mais j'avais quelques idées quand même... Après chaque personne réagissait différemment, il n'y avait pas une solution miracle. Peut être est-ce là qu'il fallait chercher? Trouver un moyen de compenser, ça n'aura pas autant d'effet que l'alcool ou la drogue c'est sur, mais qui pourrait l'aider peut être, en y allant au fur et à mesure...Je hochais la tête, pensif. Elle se dévoilait un peu, et c'était rare venant de Louise...
Je connaissais Louise, et je savais qu'elle n'était pas du genre à se ménager, mais plutôt à se fatiguer complètement. Sauf que là elle ne pouvait plus se le permettre, Louise allait devoir se reposer et faire attention à elle.
Il va falloir faire attention à toi, tu n'auras pas toujours le choix, plus de temps de repos, tu seras rapidement fatiguée à mon avis... Je ne te demande pas grand chose, Louise, si tu tiens à la santé de notre enfant, tu vas devoir faire attention à la tienne aussi...
Je ne sais pas combien de temps j'étais parti, une demi-heure ou une heure? En tout cas, Louise était partie elle aussi, et devait être assez remontée contre moi, vu les éclats de verre au sol. Mais le soucis était que je ne savais pas où elle pouvait être, je n'en avais aucune idée... Elle aurait dû rester à la maison normalement, je n'avais pas imaginé qu'elle se serait sauvée sans rien me dire. J'étais inquiet, et faisait les cent pas dans la maison. Jusqu'à ce que l'on m'appelle à l'hôpital... Je ne pouvais pas y échapper, mais je me promis d'aller chercher Louise dès que cette visite est terminée. Sans que je m'en doute une seul seconde, une infirmière sans le savoir m'informa de la présence de Louise dans le service gynécologie. Sans réfléchir, je m'y dirigea, tout le monde devait me prendre pour un fou. Mais lorsque j'y arrivais, je ne la trouvais pas... Je me dirigea vers le secrétariat, elle devait forcément en savoir plus.
Bonjour... Dites-moi auriez-vous vu Louise Everdeen par hasard?
-Louise... Oui, oui, elle a eu rendez-vous avec la gynécologue, son bureau est juste là sur la droite.
-Merci...

Je me retenais de ne pas ouvrir la porte en grand, mais ce n'était pas très conventionnel de faire ça, surtout si Louise ne s'y trouvait pas. Je tapa peux petits coups à la porte, et rapidement, la gynécologue m'ouvrit la porte.
Excusez-moi de vous déranger... Louise Everdeen est encore là?
- Elle vient de partir, pourquoi cette question? Vous êtes le père?
-Oui, exactement. On m'a informé qu'elle était ici...
-Louise doit encore se trouver dans son service, à mon avis. C'est tout ce qu'elle m'a dit en partant.
-Merci à vous.

Rapidement, je me trouvais en pédiatrie, on avait l'habitude de m'y voir d'ailleurs. Je tournais ma tête, espérant y voir une jolie petite tête blonde. Et puis... Elle était là, devant moi. Louise était entourée d'enfants jouant avec elle. Je n'avais jamais douté, Louise serait une mère merveilleuse... Je resta là un instant, à l'observer sans dire un mot. Je ne voulais pas l'interrompre, elle semblait tellement bien. Elle finirait bien par sortir non?
©clever love.

_________________
Aymeric & Louise
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you.
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I,
Without you, without you.

©WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bonne ou une mauvaise nouvelle? [Reprise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mauvaise nouvelle (pv Davros)
» Lettre et mauvaise nouvelle [PV]
» Bonne ou mauvaise journée ? [ Bailey ]
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Ma mère m'a dit un jour qu'une mauvaise nouvelle, n'était qu'une bonne nouvelle déguisée. -C'était avant qu'elle t'abandonne ? -Oui, tout à fait. ✖ Sid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna