AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Whatever way, the same... (Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Whatever way, the same... (Jared)    Mer 20 Aoû 2014 - 22:38

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Bras croisés, assis du coté passager, il était passablement contrarié. Il n'aimait pas ne pas pouvoir conduire sa propre voiture. Néanmoins son collègue n'avait pas juger bon de le laisser prendre le volant  après l'avoir observer ingurgité du café une partie de la soirée. Le jeune homme apparaissait trop nerveux aux yeux de Diego- plutôt pépère tranquille pour sa part- qui, connaissant son impulsivité naturelle, ne souhaitait pas prendre de risque. Pas plus qu'il n'en fallait. Aussi, Nolan patienta-t-il en regardant par la fenêtre pendant le temps que dura le trajet jusqu'au parc. Un appel, dix auparavant les mettaient au courant d'un groupe en état d'ébriété sur la voie publique, dérangeant le sommeil des habitants du coin. Il regarda sa montre et fit la moue, vingt-trois-trente. Cela semblait relativement tôt, autant pour dormir que pour être complètement bourré...Mais chacun, envisageait les choses de la manière qui lui convenait. Il ne jugeait pas...Du moins, il essayait. Arrivé enfin sur place, il descendit rapidement de la voiture. On leur avait indiqué, l'emplacement près du parc des Papillons. L'idée saugrenue de chasser les intrus – insectes en tout genre et mammifères peu recommandables n'ayant rien à faire là – avec une tapette à mouche électrique géante, le fit sourire. N'importe quoi, songea-t-il. " Extérieur ou intérieur ?" Demanda-t-il à son collègue. Celui-ci haussa les épaules. " Comme tu veux, mais je préférais évité d'user les piles de l'appareil tu vois...". Le lieutenant se mordit la lèvre avant de pencher la tête de coté. "Ok, je m'y colle. " annonça-t-il. "Un tour d'horizon, s'il y a du monde tu m'appel et inversement. Sinon, on se rejoint là dans dix minutes et puis on va prendre un café." "Je crois que t'en assez bu pour les deux jours à venir. Mais ça marche pour le reste. A tout de suite." Diego se mit en route du coté des lampadaires et lui de son coté, alla ouvrir le coffre du véhicule se saisit de sa lampe torche et partit s'aventurer dans le parc. Pas de bruit, pas de fête, personne. Il soupira agacer. Il n'aimait pas se déplacé pour rien. Un tas de papiers barbants l'attendait encore sur son bureau. Non qu'il tint particulièrement à les remplirent, cependant, plus il mettrait de temps à s'en occuper, plus il resterait coincé tard au boulot ou devrait venir tôt le lendemain. Et sachant que la ponctualité n'était pas son point fort...mieux valait terminer ce soir. Bon, mis à part des branches, cailloux et voilà. Je ne vois pas grand chose, . L'intervention se limiterait aujourd'hui à une simple petite promenade nocturne. Charmant...Il s'apprêtait à faire demi-tour, lorsqu'un craquement attira son attention. Il se tourna vivement et...braqua sa lampe sur l'individu qui venait de s'annoncer en marchant malencontreusement sur un morceau de bois.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Ven 22 Aoû 2014 - 20:15




Whatever way, the same...

J'allais très souvent en soirée, et le risque quand on y va aussi souvent c'est de tomber sur des soirées complètement à chier, autant user des bons mots ! Ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé, c'était ce que je m'étais dis ce matin, et bien voilà, il n'en avait pas fallut plus. Oui parce soirée ne veut pas forcément dire boite. La j'avais un pote qui m'avais harceler pour que je vienne à une soirée pour inaugurer son nouvel appart. Le fait de ne connaitre personne à part lui ne me posait aucun problème en sois, j'étais plutôt du genre sociable. Par contre c'est plus difficile avec des gens qui ne savent pas s'amuser. Bon sang ce que je me faisais chier... du coup je ne faisais que... Boire, me resservir encore en encore en les écoutants raconter des trucs plus inintéressant les uns que les autres. Enfin... Ecouter, c'est un bien grand mot ! Disons plutôt que je chopais des morceaux de conversations par ci par la quand j'entendais un mot qui pouvait être intéressant. Mais rien d'extra, je finis par ne plus prendre la peine de passer par le récipient verre pour boire. Il me fallait une idée pour me sortir de la, une idée vite vite ! Ça y est je sais ! "Dis J-B' ça ne te gêne pas si j'invite deux amis à nous rejoindre ?" Réponse positive ! Super ! La on allait enfin commencer à s'amuser ! Je sortais mon portable de ma poche arrière et appelais Dana et Zack à tour de rôle. Ces deux la je les connaissaient depuis la première année de collège et cette année on avait tellement fait de connerie que je m'étais fait renvoyé du lycée ! Mais jamais on avait perdu contact. Et au moins à chaque fois qu'on se voyait on faisait tout et n'importe quoi, s'amusant comme des collégiens d'ailleurs ! Ils arrivèrent enfin et la soirée pu changer de couleur. Bien sûr d'un seul coup ce furent les autres qui si sentirent moins à l'aise. Au bout d'une heure ou peut-être deux ils nous on foutus à la porte et nous on était mort de rire. Vous ne savez pas comment sauver une soirée ? Appeler les deux personnes les plus tarées de votre répertoire ! Satisfait ou remboursé ! Une bouteille à la main on s'était baladée dans la rue avant d'aller se poser dans le parc. Je peux vous dire qu'une fois la bouteille terminée on avait déjà du faire un bordel monstre !

Alors qu'on était les seuls à faire du bruit une voiture vint se garer non loin de l'entrée du parc. Sur ce Dana me sauta dessus, me plaquant littéralement au sol, je ne m'y attendais absolument pas. "Chhhut c'est les flics !" Je laissais échapper un rire "On dirait une ado parano" Elle nous traîna, moi et Zack, derrière les buissons. Quand on est bourré on a vraiment des réactions de gamin mine de rien. Je regardais l'homme qui s'approchais, avec une lampe torche "Ah ben oui ça doit en être un en plus, t'avais rais..." Je venais de tourner la tête pour remarquer que mes deux compatriotes c'étaient en fait casser plus loin, surement en mode roulé-boulé et ils devaient déjà être en train de s'éclater à nouveau. Bon et bien j'allais m'amuser aussi moi ! Un flic c'est coincé du cul c'est bien connus ! Et puis c'était ridicule de rester cacher, on avait sûrement dans le même âge après tout. Je finis par me lever alors qu'il s'apprêtais à retourner à sa voiture. Du moins je suppose vu qu'il avait tourné le dos. Je ne cherchais pas vraiment à me faire discret en fait, et j'ai réussis effectivement ! Au premier bruit il se retourna, me mettant la lumière de sa lampe torche en pleine face. Par réflexe je reculais la tête en haussant les sourcils et fermant les yeux, mettant même mes mains devant moi. Faut dire que ça éblouit quand tu es habitué à l'obscurité depuis quelques temps maintenant. "Wouuu est ce que c'est une forme de coup et blessure ça ? Il parait que y'en a beaucoup" Je m'approchais de lui et lui tapotais l'épaule en souriant "Salut ! Belle soirée n'est ce pas ? Vous n'avez que ça à faire d'enquiquiner les gens qui s'amusent ?" J'ouvrais la bouche et levais le doigt comme si j'avais une illumination "Ah oui c'est vrai ! Vous ne savez pas ce que c'est que de s'amuser, vous êtes un flic, un patrouilleur, ce genre de personne ne vie que pour la justice. Olala mon pauvre vieux, je vous plain" Je ris de nouveau. Oui oui parce que moi, rien que ça, ça m'amusait ! Un ours a dit un jour "Il en faut peu pour être heureux" et je suis tout à fait de l'avis de cet ours !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Sam 23 Aoû 2014 - 21:42

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Il aurait pu être chez lui, à son bureau -remplissant avec une ardeur certaine son tas de paperasses quotidien – ou dans n'importe quel autre endroit. Mais non, il était là, dans ce parc, lampe torche allumée et braquée sur un inconnu. Quel charmante soirée...songea-t-il. "Wouuu est ce que c'est une forme de coup et blessure ça ? Il parait que y'en a beaucoup".Le jeune homme haussa un sourcil et observa l'invité surprise. Qu'est ce que c'est que ça ? Se demanda-t-il mentalement. Soupirant, il finit par baisser le bras pour atténuer la portée de la  lumière. Economie des piles un jour, économie des piles toujours ! Bref...Nolan se garda bien d'expliquer à son inviter, que s'il avait réellement voulut le blesser...Il aurait prit en plein visage beaucoup plus qu'un vulgaire petit éblouissement. Par chance, il ne se permettrait pas de maltraiter quelqu'un ce soir...Sans une très bonne raison. Lorsque son nouveau camarade s'approcha pour lui dans la foulée, pour lui tapoter l'épaule en souriant comme un niais, il ne dit rien."Salut ! Belle soirée n'est ce pas ? Vous n'avez que ça à faire d'enquiquiner les gens qui s'amusent ?". Mais se dégagea très rapidement, en reculant de deux pas. Un alcoolique souhaitant jouer les comiques...Super. Oui, certes, on ne pouvait pas si facilement diagnostiquer une personne comme souffrant d'alcoolisme sous prétexte qu'elle avait trop bu...Cela dit, ses pensées n'appartenaient qu'à lui, alors pourquoi se priver ? "Je crois que vous avez...un peu abusé de la boisson" commença-t-il. Le tout était d'essayer d'y aller en douceur pour ne pas perturbait cet homme plus qu'il s'y trouvait déjà. " Vous êtes venu vous échouer ici tout seul ? Il n'y avait personne avec vous ? " l'interrogea-t-il en jetant un coup d’œil aux alentours. S'il eu possédé des amis, ceux-ci semblait avoir filés. Lorsqu’il le vit ouvrir la bouche avec un doigt en l'air,  il cru bêtement obtenir ne fut-ce qu'une ébauche de réponse à sa question...Erreur. "Ah oui c'est vrai ! Vous ne savez pas ce que c'est que de s'amuser, vous êtes un flic, un patrouilleur, ce genre de personne ne vie que pour la justice. Olala mon pauvre vieux, je vous plain". Le lieutenant fit vaguement la moue. Pourquoi la mention de "patrouilleur" renvoyait-elle dans son esprit, une image d'Harry Potter et château magique ? Vivre pour la justice ? Et encore...Il sait pas que tu as fait des études de droits, lança sa conscience. Eh ba on se passera de l'en informer hein. Il le regarda rire et envisagea que dans un autre contexte, à une autre époque, il aurait assommer cet im***cile et continué son chemin. Chose, qu'il ne pouvait plus se permettre. "Plaignez moi, si ça vous fait plaisir, tant que cela ce fait en silence, ça me convient." Il jeta un oeil à sa montre dans l'unique bu d'appuyer ses propos. "Je ne veux pas vous empêcher de divaguer à votre aise sans but mais, étant donnée l'heure tardive, les gens qui dorment et votre état...Je préfère vous raccompagnez dans un premier temps jusqu'à la sortie du parc". Il faudrait ensuite vérifié, s'il était arrivé jusqu'ici en voiture ou non et possiblement le reconduire chez lui...Ou laisser Diego s'en charger...Oui...non... Peut-être...Il verrait cela au moment venu. S'avançant à son tour, il approcha lentement la main du bras de cet inconnu et le saisit. "Aller on y va." Il n'avait pas prit la peine de prévenir Dieg, une seule personne à gérer il devrait s'en sortir. Et puis celui-ci les verrait assez facilement débarquer.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Jeu 28 Aoû 2014 - 0:02




Whatever way, the same...

L'alcool n'était pas indispensable pour s'amuser certes mais on rigolait quand même en général beaucoup plus quand on était alcoolisé ! Contrairement à certains qui ne semblaient absolument pas enclin à rire. Je devrais peut-être lui proposer à boire, je me demande s'il accepterait ? Bien sûr que non, pas pendant le service voyons ! Je ris tout seul. Le flic baissa enfin sa lumière me permettant d'y voir plus clair, saisissez l'ironie. C'est que ça faisait mal aux yeux ces machins la mine de rien ! Il ne disait rien. Les flics étaient également peu bavard maintenant ? Oh bon sang je n’espère pas, je ne tiens pas à m'ennuyer. Il allait vraiment falloir le bouger un peu celui la. Ça serait un gâchis d'être aussi chiant en étant aussi jeune et plutôt plaisant à regarder ! Bon et bien puisque le monsieur ne se décide pas à parler j'allais moi même entamer le conversation ! Avec un peu de provocation au passage, quelque chose de léger il faut commencer doucement, je ne voudrais surtout pas le bousculer ! Il recula histoire de se dégager de ma main ce qui me fit sourire. "J'ai pas le peste" Avait-il peur que je salisse son beau manteau ? "Je crois que vous avez...un peu abusé de la boisson" Cette fois ci je ne pus m'empêcher de rire "Vraiment ? Vous croyez ? Mince alors ! Vous voulez peut-être que je vous passe le numéro de ma mère, qu'elle puisse venir me chercher ! Quoi que vous êtes déjà parfait dans le rôle !" A la base je voulais juste dire "vraiment ?" mais les mots sortaient apparemment plus vite que ma pensée ! Boaf j'ai toujours été d'une nature bavard donc rien d'étonnant au final ! " Vous êtes venu vous échouer ici tout seul ? Il n'y avait personne avec vous ? " Cet homme était amusant en fait, il ne s'en rendait juste pas compte. "Si ! il s'appelle Jack" Je levais mon autre main qui tenais fermement une bouteille de Jack Daniel's. il semblait imperturbable, tout comme je l'avais décris, il était comme les autre, juste bons à faire respecter la lois, tellement barbant. "Plaignez moi, si ça vous fait plaisir, tant que cela ce fait en silence, ça me convient." Plaindre en silence ? Où avait-il vu ça lui ? "Ouuuh oui maman" Ce n'était pas pour rien qu'on disait que les parents faisaient les flics ! "Je ne veux pas vous empêcher de divaguer à votre aise sans but mais, étant donnée l'heure tardive, les gens qui dorment et votre état...Je préfère vous raccompagnez dans un premier temps jusqu'à la sortie du parc" Okay j'étais bourré mais on avait quand même pas fait tant de bruit que ça non ? Et puis au pire les voisins si ils ne sont pas contente on va frapper chez eux, on le amène avec nous, et la ils iront beaucoup mieux et seront plus compréhensifs ! "Oh quel rabat-joie !" Il me pris le bras, il semblerait que je n'ai plus la peste d'un seul coup "Aller on y va." Je laissais s'échapper un rire jaune avant d'arrêter net et de dégager mon bras "Il se trouve que je n'ai pas envie, maman" Oh oui je sens que le maman va finir par beaucoup l'énerver et tant mieux ! Si je pouvais le faire sortir de ses gonds ça serait toujours plus amusant que la scène pathétique qu'il m'offrait. Je levais à nouveau la bouteille "Vous voulez faire connaissance avec mon ami ? Oops mais non, vous avez l'air de ce genre de flic qui applique tout à la lettre, jsuis sur qu'en fait vous ne tenez pas du tout l'alcool et votre boulot vous sert d'excuse ! Je me trompe ?" Bourré peut-être mais je ne perdais pas le nord pour autant ! Je suis un pro de la provocation et du poussage à bout, je n'avais pas l'intention de m'arrêter la. D'autant plus que si on agresse pas un flic, il n'a pas le droit de nous agresser non ? Je souris en coin.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Dim 31 Aoû 2014 - 21:58

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Le jeune homme se retint de justesse de lever les yeux au ciel lorsque,  son charmant nouveau camarade précisa ne pas avoir la peste. Réaction du au fait qu'il venait de reculer, pour se dégager de cette main envahissante sur son épaule. Il conservait naturellement et de façon général, toujours une distance de sécurité. On ne savait jamais sur qui ou sur quoi...on allait tomber. Et pour preuve...Nolan fit remarquer à l'individu son apparent trop plein d'alcool, ce qui eu pour effet de le faire rire. Oui je vois...Autant dire à un adolescent de quinze ans, que non il ne mourra pas pour trois bouton sur le nez. "Vraiment ? Vous croyez ? Mince alors ! Vous voulez peut-être que je vous passe le numéro de ma mère, qu'elle puisse venir me chercher ! Quoi que vous êtes déjà parfait dans le rôle !". Le lieutenant se mordit légèrement la lèvre. Restons calme, ça va bien se passer...Du moins l'espérait-il. Selon la procédure et dans le but d'en savoir un peu plus sur l'état et la raison de ce mouvement bruyant dans le parc à cette heure, il posa quelques questions...Qui furent bien accueillies..."Si ! il s'appelle Jack". Ok, d'accord...songea-t-il. Il suggéra alors habilement à ce drôle de type de le plaindre – ou même de cuver- en silence. Le but étant simplement de soulager ses oreilles.  "Ouuuh oui maman". Ce que son aimable acolyte, ne parut pas comprendre. "Je ne veux pas vous empêcher de divaguer à votre aise sans but mais, étant donnée l'heure tardive, les gens qui dorment et votre état...Je préfère vous raccompagnez dans un premier temps jusqu'à la sortie du parc" dit-il de façon presque automatique. Le discours typique de base. "Oh quel rabat-joie !". Ne répondant rien, il se contenta d'un haussement de sourcils. Rabat-joie ? Moi ? Hum...C'est vrai que c'est trop l'éclate de la mort qui tue, d'aller chercher un pauvre type dans un vieux parc de nuit au lieu d'être tranquillement chez soit à faire n'importe quoi d'autre de plus intéressant...hum...Décidant d'écourter au maximum cette passionnante conversation, ce moment intense de réflexion philosophique, il saisit l'individu par le bras, dans l'intention de l’entraîner à l'extérieur. "Aller on y va" déclara-t-il. L'autre rit encore et se dégagea. "Il se trouve que je n'ai pas envie, maman". Ok...Mais forte heureusement je ne suis ta mère...cinglé..."Vous voulez faire connaissance avec mon ami ? Oops mais non, vous avez l'air de ce genre de flic qui applique tout à la lettre, jsuis sur qu'en fait vous ne tenez pas du tout l'alcool et votre boulot vous sert d'excuse ! Je me trompe ?". Nolan prit un air peu convaincu et sortit son téléphone pour appeler son collègue. " Ouais, c'est moi. Oui, j'ai trouvé...quelque chose..."lâcha-t-il en jetant un coup d’œil  à son nouveau copain. " Ca risque d'être plus long que prévu. Oui, donne moi cinq ou dix minutes de plus et j'arrive. Ok, à tout de suite." Il raccrocha, rangea l'appareil et croisa les bras en dévisageant l'inconnu. "C'est une proposition ?" l'interrogea-t-il. "Ou un défi, peut-être ?". Certes, la provocation aussi agaçant et pénible fut-elle, ne devait pas l'atteindre. Encore moins l'influencer. Il ne pouvait se permettre de se montrer irresponsable et désinvolte...Quant à son impulsivité chronique et déclencheuse de catastrophe. Il fallait la museler autant que possible. Aussi, le jeune homme respira calmement, prenant son temps, pour se retenir de toutes actions compromettante. "Bon écoutez...Je n'ai pas envie de jouer. Pas ce soir. Essayer de m'énerver ne marchera pas, je ne craque pas si facilement alors...soyez gentil, suivez moi sans discuter ". Oh le vilain menteur !! s'exclama sa conscience. Pardon ? Alors comme ça tu es imperturbable ? Eh bien...Disons tous les trente six du mois...Néanmoins ça, son compagne n'était pas censé le savoir. Inclinant légèrement la tête, il insista, faisant signe à l'homme dont il ignorait toujours le nom de le suivre.  



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Lun 6 Oct 2014 - 12:15




Whatever way, the same...

Des flics rabat-joie j'en avais connus plus d'un. Après tous ils l'étaient quasiment tous. Ceci dit celui la avait vraiment l'air de quelqu'un pour qui le suppositoire était mal passé. Oui oui vous avez bien compris il avait l'ai constipé à froncer des sourcils et tirer la gueule. Un petit sourire n'avait jamais fait de mal à personne et mettait plus facilement en confiance. Il avait beau être sûrement doué dans son boulot j'étais persuadé que dans le sociale il ne serait jamais embauché nul part. La relation humaine ne semblait pas être son fort. Oui quand on est bourré on a le don tout particulier d'analyser les personnes qui nous entoure et d'en sortir tout un tas de conclusions ! En revanche ce qui sortait de ma bouche était bien moins structuré que mes pensées. Un des autres effet de l'alcool bien sûr, mais je ne m'en rendais pas vraiment compte.

Il était sérieux ce flic ? Il pensait vraiment que j'allais gentiment le suivre sans rien dire et en hochant la tête. Il ne voulais pas non plus que je lui paye un café pendant qu'on y était ? J'étais peut-être bien déchiré maaais j'étais un habitué à l'alcool et je savais encore ce que je faisais. Et surtout ce que je ne ferais pas, comme monter dans sa voiture de flic avec lui et me laisser raccompagner sans broncher au commissariat pour y passer la nuit enfermé. Vous croyez peut-être que ça ne m'est jamais arrivé ? Allons regardez moi ! Non le provoquer était une distraction bien plus amusante à mon goût ! Voyons voir jusqu'où un jeunot poulet pouvait-il aller. Il décrocha son téléphone pour parler à... Son collègue visiblement. Cinq à dix minutes ? Tu te surestimes mon coco ! Attention je suis violent quand je suis bourré ! Mais pour l'instant j'étais plutôt d'humeur joueuse alors autant que ça reste comme ça. "C'est une proposition ?" Effectivement s'en ai une ! "Ou un défi, peut-être ?" Mais c'est qu'on serait perspicace en plus de ça ! "Bravooo Shelock !" je lui tandis la bouteille de Jack, attendant sa réaction qui fut bien décevante. "Bon écoutez...Je n'ai pas envie de jouer. Pas ce soir. Essayer de m'énerver ne marchera pas, je ne craque pas si facilement alors...soyez gentil, suivez moi sans discuter " Et il y croyait encore. Je ne sais plus si c'était pathétique ou incroyablement naïf, dans tous les cas c'était triste. Je me mis face à lui et posais cette fois ci mes deux mains sur ses épaules "Je n'ai pas envie d'être gentil avec quelqu'un qui n'a pas été foutu de me dire un simple bonsoir mon cher Watson et sachez que j'en ai fais craquer des plus coriaces que vous" que voulez vous je suis le roi de la provoc et les hommes sont des animaux trop fiers pour ne pas s'y laisser prendre. je récupérais la bouteille que j'avais laissé au sol avant de poser mes mains sur ses épaules quelques secondes avant et la déboucha pour boire au goulot juste sous son nez "C'est un alcool qui est meilleure pure mais pour commencer je peux te laisser y mélanger avec du coca, comme le font les filles, si tu as trop peur de ne pas tenir l'alcool."

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Mer 8 Oct 2014 - 21:28

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Poser des questions un peu idiotes, s'avérait dangereux et pour cause..."Bravooo Shelock !". La bouteille oscillant de brèves secondes sous son nez, il déclara ne pas avoir envie de jouer. Ne pas vouloir s'énerver non plus...mais ça c'est une autre affaire, n'est-ce pas ? Lorsque son camarade s'approcha pour poser les mains sur ses épaules, il ne bougea pas d'un centième de millimètre, bien qu'il eu très envie de partir en courant. La peur ? Ridicule. Non. Simplement, il n'appréciait que peu qu'on le toucha de cette façon. "Je n'ai pas envie d'être gentil avec quelqu'un qui n'a pas été foutu de me dire un simple bonsoir mon cher Watson et sachez que j'en ai fais craquer des plus coriaces que vous". Le jeune homme croisa les bras, vaguement agacer. Pourquoi les choses ne pouvaient-elles se passer comme dans les films ? Même une série un peu culcul où le vilain monsieur suit docilement le gentil policier, on s'en contenterait, pensa-t-il. Mais non, il allait être forcé de changer de technique. Il n'obtiendrait sans doute rien de ce drôle d'énergumène dans le cas contraire...Nolan se mordit l'intérieur de la lèvre. La possibilité d'une trop forte dose d'optimisme de sa part, lors de son annonce à Diego quant à son retour dans cinq minutes, ne faisait aucun doute. Puisque raisonner ce pauvre type ne servait à rien...Il soupira et réfléchit, sans répondre aux différentes provocations  de son adorable compagnon.  Où se trouvait le plus important ? Valait-il mieux rester dans les clous, en respectant les méthodes appropriées...Ce que son patron ne cessait de lui répéter. Ne pas déborder, ne pas agir sur un coup de tête...D'un autre coté, l'envie rentrer enfin à son appartement, après une longue journée, après le règlement de cette affaire – certainement la première et la dernière de la soirée – était tentant. Le lieutenant  fit légèrement la moue. Une chance sur deux que la suite des événements tourna en sa défaveur. Eh ba, qui ne tente rien, n'a rien, non ? Au bout d'un moment, son nouvel ami finit par se reculer, débouchant à nouveau le whisky – ou peu importait ce que c'était- sous son nez pour le boire. "C'est un alcool qui est meilleure pure mais pour commencer je peux te laisser y mélanger avec du coca, comme le font les filles, si tu as trop peur de ne pas tenir l'alcool." "Bon écoute...Bobby, tu permet que je t'appel bobby ? C'est bien que je pensais." dit-il en souriant. Ne connaissant pas le nom de l'épave avec laquelle il discutait – ne s'en souvenant peut-être pas -, un surnom serait suffisant. " Juste pour information, Sherlock était détective privé, pas flic. Mais bon...Tout le monde peut se tromper..." Espèce d'inculte ! Cria sa conscience. Et puis de  quoi je me mêle, trop peur de tenir l'alcool ? Montre lui un peu ! Brusquement, il s'avança et saisit l'objet convoité au vol, l'arrachant des mains de ce phénomène de foire.  Il observa le contenant un instant, haussa les épaules et bu à son tour.  Non content d'avaler un peu de ce liquide à vertus euphorique et réchauffantes , il ingurgita tout ce qui restait. Sur la totalité déjà bien entamée, cela ne représentait sans doute pas tant que ça...Presque sans y songer, il jeta ensuite la bouteille en direction de la poubelle la plus proche, l'a manquant de peu. Le verre alla donc se briser sur le sol. "Oups. Bon...et maintenant ?" demanda-t-il." Quel est la suite du programme ?". Le jeune homme sortit son portable et envoya rapidement un message à son coéquipier pour le prévenir. Non, de l'aide serait inutile, il n'en voulait pas. "On continuer de jouer  ? On rentre ? Ou on passe aux choses sérieuses ? Quitte à me retrouver coincé ici avec toi, autant éviter que je m'ennuis." C'était à présent à son tour de provoquer son adversaire, ce qui ne manquerait pas d’entraîner quelques répercutions qu'il regrettait plus tard...Il en avait le pressentiment. On ne peux décemment pas se laisse marcher dessus sans rien faire non ? Surtout par un type qui tiens une si grosse caisse. Même si on l’abîme un peu, il ne s'en souviendra plus demain alors...



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Dim 19 Oct 2014 - 14:43




Whatever way, the same...

De la provocation, de la provocation et... Encore de la provocation. Oui il n'y avait que de ça ! Faut dire que c'était déjà un aspect fort de ma personnalité habituellement alors imbibé comme je l'étais je vous laisse imaginer ! C'est fou comme il avait l'air pas drôle du tout, le sourire ne semblait pas faire partit de ses options. il avait l'air d'en emmerdeur emmerdant et j'avais donc encore plus envie de le faire chier. Après tout si j'arrivais à le faire sortir de ses gonds, à le faire sortis de ses clous ! A le faire boire ! Ça le dévergonderait sûrement un peu ! "Bon écoute...Bobby, tu permet que je t'appel bobby ? C'est bien que je pensais." Je souris amusé. Bobby ? Pourquoi pas ! Même si je n'avais clairement pas une tête à m'appeler Bobby mais après tout si ça peut lui faire plaisir ! " Juste pour information, Sherlock était détective privé, pas flic. Mais bon...Tout le monde peut se tromper..." j'étais peut-être bourré mais je n'avais pas encore perdu toutes mes capacités intellectuelles, en revanche lui... "Effectivement tout le monde peut se tromper mais pas moi ! Pas la dessus, je sais très bien ce qu'est Sherlock mon cher ! Et si je t'ai appeler comme ça c'est pour ton esprit de déduction si développé et non ton bel uniforme de gentil mouton de l'Etat !" Il me prenait vraiment pour un imbécile finit mais il devrait commencer par chercher plus loin que le bout de son nez ça l'aiderait peut-être !

Je n'eu pas à attendre plus longtemps pour le voir s'emparer enfin de la bouteille ! Il finit la bouteille, cul sec ! Je ne pus m'empêcher de rire ! Vu la force de l'alcool j'en connaissais hein qui allait se maudire demain matin ! Et probablement me maudire aussi mais ça c'était le cadet de mes soucis ! Il jeta ensuite la bouteille qui se brisa non loin d'une poubelle. "Oups. Bon...et maintenant ?" J'avais le sourire jusqu'aux oreille me retenant d'éclater de rire. Il avait finalement craqué et j'étais tellement fier de moi ! " Quel est la suite du programme ?" Bonne question ! Mais j'allais bien trouver quelque chose ! Je le vis sortir son portable et écrire un message, surement à celui qui l'avait appelé tout à l'heure. Ça risquait d'être moins professionnel étrangement ! "On continuer de jouer  ? On rentre ? Ou on passe aux choses sérieuses ? Quitte à me retrouver coincé ici avec toi, autant éviter que je m'ennuis." On rentre ? Ah non ça hors de question, pas si tôt ! "Comment ça aux choses sérieuses ? Quelles choses sérieuses, y'a rien de sérieux ici mon gars !" Mais comme on avait plus de bouteille il allait falloir allez aux bouteilles ! "On continus à jouer bien entendus ! Mais pas ici ! Au bar !" Je mettais à nouveau mes mains sur ses épaules mais cette fois ci en étant derrière lui "En avant toute moussaillon ! Levez l'ancre !" Autrement dit bouge ! Je commençais à exercer une pression en le poussant doucement pour qu'il se décide à avancer. On allait quand même pas attendre de prendre racines !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Mar 28 Oct 2014 - 21:25

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Croisant les bras, il fit vaguement la grimace. S'il pensait avoir rapidement le dernier mot au début, il commençait à déchanter un peu. Tout ce qu'il souhaitait au fond, c'était rentrer...Enfin...Obtenir la paix. Ce qu'on ne semblait pas vouloir lui accorder. "Effectivement tout le monde peut se tromper mais pas moi ! Pas la dessus, je sais très bien ce qu'est Sherlock mon cher ! Et si je t'ai appeler comme ça c'est pour ton esprit de déduction si développé et non ton bel uniforme de gentil mouton de l'Etat !". Nolan leva les yeux au ciel. Mais il ne va dont pas ce taire ! S'exclama-t-il mentalement. On s'en fou ! Agacé et décidé à changer de technique, puisque demeurer impassible ne fonctionnait pas, il se saisit de la bouteille pour l'a finir. Celle-ci atterrit ensuite avec brillo, à coté de la poubelle. Il soupira, laissa passer quelques minutes et émit pour toute réponse un : "Beeeehh" de mouton égaré. Bêtise naturelle ou début des effets de l'alcool avalé ? Il haussa les épaules. Quel importance ?  "Oups. Bon...et maintenant ?" demanda-t-il. Le sourire de son camarade ne pouvait passer inaperçue. Ce moque-t-il de nous ? Hum...J'ai bien l'impression, répondit sa conscience. Le vilain ! " Quel est la suite du programme ?". Le jeune homme sortir son téléphone d'une de ses poches.  Sa tête commençant très légèrement à tourner, même s'il continuer d'être persuader que de l'aide serait inutile, ses dernières nuances de raisons l'incitère à prévenir son collègue. Au cas où..."On continue de jouer  ? On rentre ? Ou on passe aux choses sérieuses ? Quitte à me retrouver coincé ici avec toi, autant éviter que je m'ennuis." Distraire son compagnon jusqu'à trouver la bonne occasion pour l'embarquer...Hum...En espérant ne pas se laisser déborder à son tour..."Comment ça aux choses sérieuses ? Quelles choses sérieuses, y'a rien de sérieux ici mon gars ! On continus à jouer bien entendus ! Mais pas ici ! Au bar !" . Le lieutenant ouvrit la bouche et l'a referma. Il ne comptait pas vraiment s'aventurer dans un quelconque bar. Les mains de son "presque" ami Bobby, se posèrent à nouveau sur ses épaules et il exerça une légère pression pour le faire avancer. "En avant toute moussaillon ! Levez l'ancre !". Il avança de quelques pas, lentement : "Tu sais que ce n'est absolument pas une bonne idée. Je veux dire, en dehors du fait que je suis en service et que je deviens un brin incontrôlable lorsque je bois...trop...Hum..." Il marqua une pause et s'écarta de l'individu. "D'un autre coté, si je te suis...Tu ne fera plus de bruit ici...Tu n'oserais pas me causer d'avantages d'ennuis n'est-ce pas ?" l'interrogea-t-il. Il afficha une moue dubitative et entreprit d'envoyer un énième message à Diego. " Je gère la situation,. Tu peux rentrer. On se vois demain. Salut !". Les méthodes un peu extravagantes du jeune homme gênait moins son coéquipier que les autres. Aussi prenait-il parfois certaines libertés. "Après le détour au bar, fin de la soirée." annonça-t-il. Peut-être parviendrait-il à marchander. " Bon ba, c'est partit." Tout deux se dirigèrent donc jusqu'au bar le plus proche. " Au fait c'est quoi ton vrai nom? " Même si une étrange résonance s'insinuer progressivement à l'intérieur de son crâne, il se sentait encore capable de maîtriser la situation. Ce qui risquait de ne pas durer...



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Mar 11 Nov 2014 - 19:18




Whatever way, the same...

Malheureusement s’il attendait que je me taise il risquait d’attendre longtemps. J’étais plutôt du style à toujours trouver quelque chose à dire, et ça même dans les pires situations. Alors dans une situation si rigolote tu parles que j’en avais des trucs à déballer ! Attendez ça n’est quand même pas souvent qu’un poulet finit la bouteille d’un mec alcoolisé dans un parc alors qu’il est censé, à la base, l’arrêter. D’ailleurs je ne pus m’empêcher de rie à gorge déployée quand après ma remarque et quelques minutes de silences j’eu droit à un "Beeeehh" de la part de notre invité ! Il venait vraiment d’imiter le mouton la ? Ou la chèvre peu importe. Non franchement il était ridicule, genre plus que moi ! Même moi je n’avais pas fait de bruit d’animaux ! Il s’en rendait compte au moins ? Pourtant j’avais plus bu que lui à dernière nouvelle ! Bon il voulait savoir ce qu’on faisait, savoir si on passait aux choses sérieuses et surtout d’après ce que j’avais compris il voulait que je le distrais parce que monsieur avait peur de s’ennuyer ! Déjà exigeant le coco, y’aura pas fallu longtemps ! Mais je savais très bien où l’emmener pour continuer la soirée tranquille et s’amuser sans être dérangé par des flics, parce que ça pousse partout ses drôles de plantes la ! Au bar on serait parfaitement bien ! Sans attendre une réponse et commençais à le pousser vers la sortie du parc quand il s’arrêta pour reprendre la parole. Rooolala en fait c’était lui qui avait besoin qu’on lui coupe les cordes vocales pas moi ! "Tu sais que ce n'est absolument pas une bonne idée. Je veux dire, en dehors du fait que je suis en service et que je deviens un brin incontrôlable lorsque je bois...trop...Hum..." J’hochais la tête de haut en bas tout le long de sa phrase essayant de faire mine que je n’en avais pas totalement rien à foutre du charabia qu’il me racontait. « D’accord, je t’assure que si tu deviens trop chiant je t’assommerais, rassuré ? » Il s’éloigna un peu de moi pour me faire face "D'un autre coté, si je te suis...Tu ne fera plus de bruit ici...Tu n'oserais pas me causer d'avantages d'ennuis n'est-ce pas ?" Je levais les mains en l’air « J’oserai pas ! C’est pas du tout mon genre ! » J’avais bien accentué les mots « du tout » volontairement. Le sarcasme était presque palpable. Mais tout dépendait de lui au final. S’il savait s’amuser e ne vois pas pourquoi il y aurait des problèmes ! "Après le détour au bar, fin de la soirée." J’haussais les épaules avant d’haucher la tête. On resterait longtemps au bar puis voilà ! " Bon ba, c'est partit." « Et ben t’en aura fallu du temps ! » je ris avant d’aller avec lui au bar le plus proche. " Au fait c'est quoi ton vrai nom? " « C’est Watson, Sherlock ! » Je ris avant d’entrer dans le bar et de commencer deux bourbons.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Mer 12 Nov 2014 - 21:21

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


Non, il allait tenir bon. Tout ce passerait pour le mieux et il pourrait enfin rentrer à son appartement. T'essaye de convaincre qui ? Demanda-sa conscience. Se laisser entraîner dans un bar était une mauvaise idée. Il le savait. Cela ne l'empêcha pourtant pas d'y aller. Mieux valait garder la situation sous contrôle, autant que possible...Mais ne l'avait-il pas déjà perdu ? Ca ne durera pas...Il leva les yeux au ciel. Tu as une meilleure solution ? Non. Très bien, alors tais-toi. Abandonnait cet hurluberlu alcoolisé serait une mauvaise décision, alors autant le suivre. Au moins, dans un bar ne dérangerait-il pas le voisinage. Nolan envoya un nouveau message à son collègue. Même si cela coûter à son égo, il devait reconnaître qu'il préférait que Diego ne se trouva pas loin, au cas où. Il prévint ensuite son joyeux camarade de certaine limites à ne pas dépasser. Ce dont il ne doit rien avoir à faire...Lui-même s'en fixa mentalement quelques une. La première fut de ne pas boire d'avantage, pour ne pas perdre son objectif de vu : se débarrasser de son enquiquinant compagnon. « D’accord, je t’assure que si tu deviens trop chiant je t’assommerais, rassuré ? ».Il haussa les sourcils avant de faire la moue. "Radical comme méthode." Il l'envisageait très capable d'un tel acte, ce qui s'avérait pas très rassurant. Le dialogue se poursuivit et ne parut plus convaincant. Bien que bourré, l'individu en question se permettait de jouer d'ironie.  " Bon ba, c'est partit." conclut-il finalement faute de mieux.  « Et ben t’en aura fallu du temps ! » répondit l'autre en riant. Ils se mirent alors en marche. Le lieutenant demanda alors son nom à nouvel "ami". Certes l'appelait bobbie ou lui coller n'importe quel surnom niais, ne le dérangeait absolument pas. Néanmoins cela serait peut-être utile plus tard de le connaitre. On récupère des informations comme on peux...« C’est Watson, Sherlock ! ». Il se mordit la lèvre. Effectivement c'est pas gagné. Ils entrèrent ensuite dans le bar le plus proche et s'installèrent. Observant se cher Watson pendant qu'il commandait, le jeune homme ne pu contenir une vague grimace lorsque les boissons parvinrent jusqu'à eux. S'il avalait ça,  il serait bon pour une sieste..." Et maintenant ?" interrogea-t-il, histoire de faire la conversation. "De quoi tu veux parler ?". Ceci dit, en supposant évidemment qu'il voulut bien discuter. " Une proposition ? Un jeu peut-être ? "hasarda-t-il. Réfléchissant de son coté, il claqua soudainement des doigts au bout de plusieurs secondes . "J'en ai un. Je te pose un question, tu me pose une question, de n'importe quel ordre et la réponse et obligatoire. Celui qui ne dit rien bois et s'engage à faire...hum...un gage, la encore n'importe quoi que l'autre demande." Le jeune homme sourit fier de se bêtise. Sa suggestion ne devait rien au hasard. "Si tu as peur que ça tourne mal, je comprends. On peut aussi rentrer tranquillement." Il patienta avant de reprendre. "Je commence. Comment t'appel tu réellement ?". Dans l'attente d'une nouvelle réponse, il entreprit de jouer avec son verre.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Mar 25 Nov 2014 - 12:21




Whatever way, the same...

"Radical comme méthode." J'haussais les épaule en riant. Ben quoi ? S'il devenait un brin incontrôlable, l’assommer me permettait de le garder sous contrôle ! "Mais efficace ! Ceci dit je peux aussi te laisser foutre le bordel et attendre que quelqu'un appelle les flics, je crois que ça me ferais bien rire !" Quel serait la réactions des poulets s'ils débarquaient et voyaient l'état de leur collègue ? En tout cas moi c'est sûr que je serais plié ! Et puis si par devenir incontrôlable il parlait d'être violent j'étais très bien capable de me défendre même bourré! En réalité j'étais même plus violent quand j'avais bu. Enfin je ne l'étais pas dès que je buvais, j'étais même tout à fait décontracté jusqu'à ce que je me prenne le premier coup et la ça devenait tout autre chose ! En se dirigeant vers le bar il me demanda mon vrai nom. M'appeler Bobby ne lui convenait plus ? Ma réponse devait encore moins lui convenir dans ce cas. Que voulez vous j'aime l'humour ! Rien  de nouveau sous le soleil ! Je pris commande sans vraiment lui laisser le choix vu que je commandais pour nous deux. Le but était aussi qu'il se dévergonde et vu le balais qu'il avait entre les fesses il lui faudrait bien ça. " Et maintenant ?" j'haussais un sourcil en tournant la tête vers lui. "De quoi tu veux parler ?" Je souris. De quoi est ce que je voulais parler ? Il allait s'en souvenir de cette question "De tes expériences sexuelles ?" J'étais obligé ! La perche était trop grande pour ne pas être saisie. " Une proposition ? Un jeu peut-être ? " Un jeu ? J'eu un éclat de rire. Comment dire mon coco si tu veux t'asseoir par terre et jouer au monopolie libre à toi mais ça sera sans moi ! Il claqua des doigts et à ce moment la j'avais presque l'impression de voir l'ampoule au dessus de sa tête s'allumer. Révélation ! "J'en ai un. Je te pose un question, tu me pose une question, de n'importe quel ordre et la réponse et obligatoire. Celui qui ne dit rien bois et s'engage à faire...hum...un gage, la encore n'importe quoi que l'autre demande." Oooh ce genre de jeu ! Comment résister ? Le barman posa les verres sur le comptoir et je tendis le sien à mon nouvel ami avant de trinquer "Si tu as peur que ça tourne mal, je comprends. On peut aussi rentrer tranquillement." Je ris en secouant la tête "Tu utilises ma propre technique de provocation contre moi ? Je t'aime bien toi ! Evidemment que j'accepte !" Comme si j'allais me défiler devant un jeu de question/réponse ?! Je n'avais rien à cacher ! "Je commence. Comment t'appel tu réellement ?" Alors ça le tracassais vraiment hein ? C'était amusant ! "Jared" Il avait enfin sa réponse il allait être refait pour la soirée ! A mon tour si je ne me trompe pas ! Je bus une gorgée de mon verre tout en le fixant et en réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir lui demander "Pourquoi tu m'as suivis au lieu de m'embarquer ?"

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    Dim 30 Nov 2014 - 21:37

Whatever way, the same...
Nothing according to plan...On the falling shoals, I wonder Why me? On my way to the falls, I hope you see, we are heading to the wall even if you are sorry.


"Mais efficace ! Ceci dit je peux aussi te laisser foutre le bordel et attendre que quelqu'un appelle les flics, je crois que ça me ferais bien rire !". Nolan leva les yeux au ciel et soupira. "Tu n'oserai pas me créer plus d'ennuis, tu es trop gentil pour ça j'imagine" répondit-il sarcastiquement. Je ne suis pas sur que relancer la provocation l'incite à rester tranquille...C'est pas faux...Essayant de gagner du temps, il demanda alors à son camarade de quoi il voulait parler. "De tes expériences sexuelles ?". Étonné, il se mordit la lèvre et se mit franchement à rire au bout de quelques secondes. " On ne me l'avait jamais fait celle là..." Il hocha la tête d'un air entendu et passa à autre chose.  " Une proposition ? Un jeu peut-être ? " Ce fut alors son drôle de compagnon qui s’esclaffa à son tour. Eh ba je sais pas si on ira au bout de la soirée à ce rythme là...ouf ! Il réfléchit quelques secondes et eu finalement une espèce de révélation : "J'en ai un. Je te pose un question, tu me pose une question, de n'importe quel ordre et la réponse et obligatoire. Celui qui ne dit rien bois et s'engage à faire...hum...un gage, la encore n'importe quoi que l'autre demande." Avec un peu de chance ce cher Bobbie voudrait bien participer.  "Si tu as peur que ça tourne mal, je comprends. On peut aussi rentrer tranquillement." attisant le feu. L'autre continua d'être amuser. "Tu utilises ma propre technique de provocation contre moi ? Je t'aime bien toi ! Evidemment que j'accepte !" Nolan haussa les épaules, prenant un air innocent. "Je commence. Comment t'appel tu réellement ?"  Oui, il préférait le savoir, cela pourrait possiblement s'avérait utile à un moment donné. "Jared". Ah ouais...Non non, la j'avoue je suis déçu, déclara sa conscience. "Pourquoi tu m'as suivis au lieu de m'embarquer ?" Son partenaire avait bu une gorgée en l'observant tandis que celui-ci persisté à jouer avec son verre. "Hum...Tu te serai laisser faire ? Parce que je n'avais ni envie de prendre un coup, ni de te forcer. J'aurais préféré que tu me suive gentiment. Mais bon...On a pas toujours ce qu'on veux faut croire." A l'évidence on en avait rarement la possibilité, surtout dans son cas. Pendant plusieurs minutes, il se perdit dans la contemplation de l'entassement de bouteilles sur l'étagère face à lui. Il eu d'ailleurs beaucoup de peine à comprendre l'étranger système de classement du barman. Elles n'étaient pas rangées par couleur, pas par taille et encore moins par ordre alphabétique. Non mais quel intérêt ? Sortant de sa divagation, il s’intéressa à nouveau à Jared. "Tu fais quoi de ta vie ? Hormis errer saoul dans des parcs. " demanda-t-il. " Bon alors essaye de faire original pour la prochaine question, parce que sinon on est encore là demain" ajouta-t-il. Mais qu'est ce que tu cherche ?! A créer un scandale ?! Non, il essayait simplement d'amener une occasion de sortir enfin d'ici avec son partenaire, pour le déposer n'importe où il pu ficher la paix et rentrer. Tout cela prenait juste un peu plus de temps que prévu. " Des idées pour rendre le jeu plus drôle ? Je suis sur que tu n'en manque pas." Pourquoi l'inciter à quoi que ce fut ? Cela allait très certainement se terminer par des problèmes. Et pourquoi pas ? Au point ou on en était...




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Whatever way, the same... (Jared)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Whatever way, the same... (Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marc Bazin ne prend pas à la légère les allégations Jared
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ♥
» Porter, Malcolm Jared
» 01. You're in my dream ... Or your sister ? [Jared Suarez]
» Jared Sevan Fetherson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter