AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A little party never killed nobody (Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: A little party never killed nobody (Jared)   Mer 13 Aoû 2014 - 19:01


Jared & Louve
Louve donnait ses dernières instructions à la mannequin qui était allongée sur le canapé luxueux. C'était un shooting pour la prochaine édition de DESIR pour promouvoir la nouvelle collection Chanel. La grande brindille n'était pas aussi à l'aise que l'on aurait pu l'espérer d'une professionnelle et à de nombreuses reprises, Louve avait dû la reprendre, la diriger, parfois même prendre sa place pour lui montrer ce qu'elle voulait. La photographe n'aimait pas ce genre de shooting. Elle préférait quand les modèles agissaient instinctivement, cela rendait les choses plus fluides et la séance bien plus agréables. C'est à se demander parfois s'ils ne trouvent pas leurs mannequins dans des pochettes surprises. Peut-être une promotion canapé. Au moins, elle était photogénique. C'est le minimum pour une mannequin. Du coup, la séance avait durée plus de temps que prévu et Louve avait vite perdu patience. La patience, ce n'était pas son fort de toute façon.

Quand elle rentra chez elle, la jeune femme était fatiguée et aurait préféré rester dans son lit. A quoi bon se lever quand on fait face à soi des incompétents ? Surtout que Louve n'a rien d'une lève-tôt bien au contraire. Les seules fois où elle mettait un réveil, c'était lorsqu'elle devait bosser. La photographie, c'était sa passion, alors ça valait bien un petit effort. Mais pour une fois, Louve serait bien restée en tête à tête avec son oreiller quelques heures de plus. Ça valait bien un petit verre pour compenser non ? Il était déjà tard et son ventre criait famine. La belle commanda thaï et quelques heures plus tard, elle était dans un taxi. Elle n'avait pas envie de rester chez elle. Elle n'avait pas envie d'être seule. Louve avait envie de sortir s'amuser et s'ennivrer, rentrer à des heures impossibles et ne se lever le lendemain que lorsque le cœur lui dira. C'était le genre de soirée qu'elle affectionnait. Rien de tel pour profiter de sa jeunesse et se lâcher. C'est mieux que de rester cloîtrer chez elle, renfermée sur elle-même. En petite robe noire et veste en cuir, avec ses talons et sa charmante bouille, Louve n'eut aucun de mal à rentrer dans la boite. L'argent de papa lui permit de passer directement sans attendre.

Pour bien commencer, la jeune femme se dirigea vers le bar pour se commander un verre. Son regard sonda la salle, pour voir l'ambiance et les personnes présentes, en général c'était un bon signe de comment allait se finir sa soirée. Ses yeux finirent par se poser sur un jeune homme qu'elle avait déjà repéré lors d'autres soirées. Jared. Un photographe lui aussi. Louve aurait bien voulu assouvir sa petite lubie mais Jared refusait toujours de poser nu pour elle.Un brin têtue, la jeune femme n'abandonnait pas pour autant. Ce soir serait peut-être son jour de chance. Vidant son verre d'une traite, elle le laissa sur le comptoir et s'approcha doucement de Jared, sourire aux lèvres. Elle s'appuya sur le bar, juste à côté de lui. « Que dirais-tu de m'offrir un verre pour bien commencer ta soirée ? » Toujours ce sourire mi-séducteur mi-innocent aux lèvres, ce regard qui s'ancre à ses yeux bleus et cette voix douce, presque enfantine qui pouvait contraster avec le reste.


Dernière édition par Louve M. Elwood le Lun 18 Aoû 2014 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Jeu 14 Aoû 2014 - 14:58




A little party never killed nobody

Claudia devrait m'accompagner plus souvent en boite, de toute façon il n'y a quasiment qu'avec moi qu'elle y va, faut croire que les autres ne sont pas convainquants ! Ou tout simplement ça doit être dû au fait que je la connais depuis très longtemps, contrairement à la plus part des personnes de son entourage depuis la colocation. D'ailleurs c'était pareil pour moi mais j'étais quelqu'un de très sociable et qui sortait souvent autrement dit je faisais beaucoup de rencontres. Comme dans cette boite par exemple ! J'y passais pas mal de mes soirées je dois bien l'avouer. Si bien que je connais la gente féminine des habituées quasiment par cœur ! Pourquoi ? Oh ben tout simplement parce que je draguais tout ce qui bouge ! Je l'admet sans aucun soucis, j'assume ! Il n'y a aucune honte à se faire du bien surtout si on en donne en même temps. Enfin bref ! C'est assis au comptoirs, un verre de bourbon à la main, que je fixais une jolie femme. Mais je fus bien vite sortis de mes pensées par une autre voix féminine « Que dirais-tu de m'offrir un verre pour bien commencer ta soirée ? » Mon sourire s’étira. Je n'étais peut-être pas un expert en voix mais celle la je la reconnaissais. Louve ! Ça lui allait d'ailleurs parfaitement bien comme prénom ! Elle n'était pas du genre à lâcher sa proie, et ça tombe bien moi non plus ! On avait pas mal de point communs. Déjà la passion de la photo mais aussi niveau caractère, de têtes de mules qui adorent draguer et faire la fête. Je dois dire que c'était un très bon coup au lit ! En revanche elle a des envies bizarres mais très amusante. Elle a essayé de me faire poser nu. Je dis bien essayé, je ne l'ai pas fais. Pourquoi ? Et bien d'une faire la mannequin n'était pas vraiment mon truc mais surtout et surtout... Pour la faire chier ! Je plaide coupable ! Je suis un enquiquineur né ! Je taquine, je provoque et j'enquiquine, c'est toute ma vie ! Vous devriez essayer c'est quelque chose de particulièrement amusant ! Je suis convaincus que vous y prendriez goût ! Le plus amusant est encore de lui donner l'espoir qu'un jour elle y arrivera, de lui faire croire que je vais le faire et puuuis en fait ben non ! Enfin si ça se trouve un soir où j'aurais trop bu je vais vraiment le faire. Autant je ne suis pas pudique du tout, c'est même plutôt tout le contraire autant j'ai toujours trouver que quand un gars posait nu ou pas très habillé pour des photos ça faisait extrêmement... Gay ! Et je suis absolument tout l'inverse. D'ailleurs c'est simple si je l'étais je ne serais pas en train de remarquer qu'en fais mes yeux étaient plongés dans son décolleté.

Bref je fis signe au barman de venir, après tout elle voulait un verre non ? "Un coca pour la jolie demoiselle ici présente" Haan je sais c'était vilain et taquin mais l'idée était trop tentante. Je me retins de sourire difficilement et sans grand succès, j'allais probablement avoir droit à une remarque de la part de Louve mais elle commençait à cerner mon caractère je pense. "Je plaisante, mettez lui comme moi" Même le barman avait été surpris à ma première demande, faut dire que je n'étais même pas sûr qu'ils servent du coca ici. En tout cas avec un verre de bourbon elle n'allait pas être déçu, ça n'était pas un alcool de bonne femme, elle allait assez vite ressentir les effets. Je tournais enfin ma tête vers elle et pour regarder ses yeux et non sont récolter cette fois ci, et lui souris. "Ta seule présence fait que ma soirée a déjà très bien commencé voyons !" Finalement j'allais peut-être passer la soirée avec elle, après tout elle était tout de même incroyablement sexy et d'une compagnie plutôt agréable !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Jeu 14 Aoû 2014 - 16:50


Jared & Louve
Il fallait voir Louve scruter la foule tout autour d'elle dans la boîte. Telle une prédatrice. Mais avec un léger sourire et un doux regard. Rien d'agressif dans son attitude. Elle était une prédatrice un peu plus fourbe que cela. Elle avait l'air toute douce et gentille, presque innocente. C'est bien comme cela qu'elle faisait aisément tomber les hommes dans ses filets. Ce n'est pas bien difficile avec son physique, et elle en a parfaitement conscience. Mais elle n'est pas qu'une jolie fille sans cervelle. Elle aime bien aussi se jouer d'eux. Qui allait être sa proie pour ce soir ? Louve ne le savait pas encore. Ça pouvait être un sombre inconnu comme un de ces jeunes modèles en mal d'argent qui finissent bien souvent dans son lit après être passés derrière son objectif. Ce fut ni l'une ni l'autre des possibilités. Jared était au bar, un verre à la main, le regard déjà ancré sur une cible. La jeune femme était plutôt jolie, il avait bon goût. Un joli visage symétrique, un ventre plat, de longues jambes et des seins gros comme des pastèques. Louve grimaça. Ça sentait les faux seins à plein nez et elle était bien plus adepte du naturel. Cela gâchait toute sa silhouette mais elle pouvait comprendre l'intérêt que Jared pouvait lui porter.

L'orgueil de Louve ne la fit pas reculer face à cette concurrente, si on peut l'appeler ainsi. Car personne ne peut lui faire concurrence, n'est-ce pas ? Sans l'ombre d'une hésitation, la photographe s'approchait du jeune homme et lui proposa de lui offrir un verre. De toute façon, il l'aurait fait de lui-même, non ? Alors autant prendre les devants. Bien sûr que cela allait bien faire commencer la soirée du photographe. Quel meilleur début que d'avoir Louve pour compagnie ? Elle est sûre que certains rêveraient d'être à la place de Jared. Elle eut droit à un sourire de la part de Jared dont le regard dérivait immanquablement vers ses seins. Ah les hommes... Il fit ensuite signe au barman pour lui commander un coca pour la nouvelle venue. Il fallait voir les étincelles dans le regard de Louve qui fit la moue et fronça les sourcils. On aurait dit une petite fille en train de bouder. « J'ai l'air d'être une fille à qui on offre du coca ? » Il avait beau lui avoir fait un compliment en l'appelant jolie demoiselle, ça n'effaçait pas le genre de boisson qu'il lui offrait. Même le barman semblait surpris. Mais Louve se doutait qu'il ne disait cela que pour la taquiner. Jared semblait prendre un mâlin plaisir à la tourmenter. S'il la ramenait souvent dans son lit, pour le plaisir des deux jeunes gens, le photographe refusait toujours de poser nu pour elle. Louve sentait qu'il ne le faisait juste pour l'embêter et la tourmenter. Cela frustrait la jeune photographe qui réagissait comme un enfant à qui l'on refuse un jouet : elle le veut d'autant plus. Alors plus Jared refusait d'être son modèle, plus Louve avait envie qu'il le soit.

Évidemment que Jared plaisantait pour le coca et il corrigea le tir juste après, en commandant la même chose pour Louve. Un sourire illumina le visage de la jolie brune. Voilà qui était mieux. « Je préfère entendre ça ! » Elle ne savait pas ce qu'il buvait exactement mais c'était alcoolisé, c'est tout ce qui importait. Elle faisait confiance à ses goûts, il ne devait pas boire une de ces bières insipides. Le regard du photographe s'ancra dans le sien et il lui sourit. Il se faisait enjôleur, lui disant que sa simple présente enjolivait déjà sa soirée. Un petit sourire satisfait naquit sur le visage de la jeune femme. « Je fais cet effet à beaucoup de personnes ». Quant le barman revint avec le verre, elle lui sourit en guise de remerciement et prit une gorgée de la boisson. « Bourbon. Bon choix. Je n'en attendais pas moins de toi. » Un nouveau sourire et Louve jeta un coup d’œil à la jeune femme qui avait d'abord attiré l'attention de Jared. « J'espère ne pas t'avoir dérangé en pleine chasse. Mais tu y gagnes au change, je suis bien mieux qu'elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: /me fais du bouche à bouche à Klav et laisse Stu sinon il va se faire taper :cheeese:   Ven 15 Aoû 2014 - 1:21




A little party never killed nobody

Passer une soirée seul chez soit c'est bien trop chiant. Bon ceci dit j'avais Claudia moi, quand elle ne restait pas absorbée sur son ordi au travail sans voir l'heure qui passait. Je ne m'ennuyais jamais quand elle était la, l'avantage d'être en colocation. Mais elle n'était pas la tous les soirs. Et chacun de ses soirs je finissais en boite ! Pas seulement ces soirs la en fait. Au moins à force le personnel commençait à bien me connaitre, c'est plutôt pratique quand on y pense. Et puis ça donne l'impression d'être privilégier. On ne va pas se mentir, cette impression, on l'adore tous ! Ça flatte notre égo, et mon égo je l'entretiens particulièrement bien ! D'ailleurs de quoi le flatter un peu plus, Louve venait de ma rejoindre alors qu'il y avait tout un tas d'autres mecs sexys, bon okay pas autant que moi, mais de quoi faire l'affaire quand même. Ça aurait été un laideron je n'aurais pas été aussi fier mais les jolies femmes vont vers les mecs canons, oui oui c'est ma logique ! Louve était une jolie femme, une belle brune, fine, sexy, attirante. Pas étonnant qu'elle ai autant de succès. On pourrait presque croire qu'elle est de mon sang vu sa faculté inné à séduire. Oh mon dieu, ça venait de me rappeler que mon père avait couché avec tout ce qui bouge et que cette hypothèse balancer en l'air pourrais presque être vraie. Bigre non l'inceste est quelque chose qui me dégoutte. Je partais vraiment trop loin la. Je préférais largement la voir comme une amante.

C'était hilarant je dois dire de voir le regard de déception de la belle brune quand je prenais sa commande de coca. Franchement ça valait le coup ! « J'ai l'air d'être une fille à qui on offre du coca ? » Je ne pus retenir un rire cette fois ci. Je sais, j'avais parfois de vraies attitudes de gamins, mais il fallait savoir rester jeune dans sa tête parfois c'est pas vrai ? Je lui fis un bisou au coin des lèvres avant de sourire en coin "Je me ferais pardonner" Croyez le ou pas mais je n'avais aucune idée perverse en tête en disant ça... Non en fait ne le croyez pas ! Les idées perverses squattaient mon cerveau à peu prêt H24 ! Je prenais quand même la peine de rectifier le tire auprès du barman, parce qu'après tout qu'est ce qu'on pourrait bien faire d'un verre de coca. Manquait plus que je paye cette merde. Quitte à dépenser de l'argent autant que ça soit pour quelque chose qui en vaille la peine non ? Et puis j'étais convaincu que ce que je buvais lui conviendrait bien mieux ! « Je préfère entendre ça ! » Vraiment ? J'aurais pas crus ! Elle affichait un magnifique sourire, au moins il en fallait peu pour la rendre heureuse et ça c'était quelque chose que j'appréciais beaucoup ! « Je fais cet effet à beaucoup de personnes » O=Tien donc on dirait bien qu'on est en train de partir dans un petit jeu de séduction, je me trompe ? "Hey, je ne suis pas n'importe quelle personne !" mais je n'échappais pas à la règle cette fois ci par contre. De l'effet, oui elle m'en faisait c'était certain ! Il faudrait être gay pour que ça ne soit pas le cas. Attention je n'ai absolument rien contre les gays hein que ça soit clair, c'est juste que je n'en suis absolument pas hein, d'ailleurs je vous le prouve quand vous voulez ! « Bourbon. Bon choix. Je n'en attendais pas moins de toi. » Ah ben attend elle croyait quoi ? Que je buvais du jus de citrouille ? Je finis mon verre, puisque pour ma part il ne restait que quelques gorgées, puis me levais. « J'espère ne pas t'avoir dérangé en pleine chasse. Mais tu y gagnes au change, je suis bien mieux qu'elle. » Je jetais un regard à la femme sur laquelle j'avais arrêté mon regard quelques minutes avant et souris. C'est vrai que la comparaison était vite faite ! Je me glissais derrière elle "Je ne chasse pas les poupées gonflables, peur de les percer" Je sais les hommes aiment les gros seins, mais je préfère le naturel plutôt que le silicone à gogo me donnant l'impression de coucher avec une Barbie qui pourrait exploser à tout moment si j'appuyais un peu trop a un endroit. Je glissais mes mains sur sa taille et lui murmurais à l'oreille "Une danse ?"

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Lun 18 Aoû 2014 - 14:44


Jared & Louve
Louve avait observé un peu Jared au bar avant de l'approcher. Elle lui avait proposé de lui offrir un verre, ils se tiendraient ainsi compagnie pour la soirée. Jared ne trouva rien de mieux que de commander un coca, ce qui vexa la jeune photographe. Un coca ? Sérieusement ? Il en faisait exprès juste pour voir sa tête. Mais il la rassura rapidement, il comptait se faire pardonner et d'ailleurs, il lui commanda juste après du bourbon. Voilà qui était déjà mieux ! Il eut droit à un beau sourire. La présence de la jeune femme suffisait à lui faire passer une bonne soirée, et Louve ne put s'empêcher de rajouter que c'était le cas pour beaucoup de personne. Un peu d'orgueil mal placé, mais ça fait du bien de le flatter de temps en temps, non ? C'était aussi une petite provocation, un jeu dans lequel Jared entra sans la moindre hésitation. Il lui rappelle qu'il n'est pas n'importe quelle personne et Louve sourit en coin. « C'est vrai. Tu es la seule personne à avoir essayé de m'offrir un coca. » Elle le charriait juste un peu, en réponse à sa taquinerie un peu plus tôt, elle avait bien le droit non ? Il était aussi le seul homme à refuser de poser nu pour elle mais la jeune femme ne comptait pas l'évoquer tout de suite. Elle préférait garder ses chances de côté pour plus tard. Il finira bien par céder. Ils cèdent tous. Ça doit être son côté enfant gâté et capricieux qui ressort.

En tout cas, Louve pouvait maintenant déguster un verre de bourbon et non de coca, ce qui était bien plus à son goût. Elle se fichait pas mal d'avoir interrompu Jared en pleine chasse, de toute façon, il n'aurait pas trouvé meilleure compagnie que la sienne ce soir, pas vrai ? Surtout si son seul autre choix était la jeune femme aux seins refaits de l'autre côté du bar. Franchement, Louve était bien mieux non ? Pas besoin d'avoir des pastèques à la place des seins pour être sexy et elle était bien prête à le prouver. Et puis un de ses amis avait une théorie selon laquelle plus une fille a des gros seins, moins elle en fera au lit et plus elle se reposera sur ses lauriers. Louve n'a jamais pu vérifier cette théorie comme elle préfère les hommes mais elle devrait peut-être les questionner à ce sujet un jour. Jared a tôt fait de la rassurer, les filles refaites ne font pas partie de son tableau de chasse, il a peur de les percer. La jeune femme éclate de rire. Pas mal trouvé. « C'est vrai que se retrouver avec du silicone explosé, ça doit pas être le top du sexy. Pas un gramme de silicone chez moi, mais tu dois déjà t'en être rendu compte ». Louve est bien trop orgueilleuse pour faire de la chirurgie esthétique. Pas besoin d'artifice pour être belle et sexy, elle l'est déjà naturellement !

Jared s'était un peu écarté du bar, debout, et passa ses mains sur les hanches de la jeune femme pour lui proposer une danse, murmurant à son oreille. Louve ne voyait aucune objection à cette idée. Elle jeta un coup d’œil à Jared, puis à son verre. Elle finit cul sec ce qui lui restait d'alcool et se leva pour le suivre sur la piste de danse. Laissant les mains du jeune homme sur ses hanches, dos à lui, Louve se déhanche au rythme de la musique. Elle n'hésite pas à venir coller son corps à celui de son compagnon pour la soirée, dos à lui, lançant quelques regards par moment, qui se veulent un brin provocateurs, une main glissant sur sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Lun 18 Aoû 2014 - 16:38




A little party never killed nobody

La meilleure arme pour draguer, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas la flatterie mais bien l'humour. Comme on dit, femme qui rit à moitié dans ton lit ! Et Louve était à moitié dans mon lit. Enfin elle l'avait déjà été entièrement mais ça c'était une autre histoire ! Bien sûr quand je lui fis un compliment elle l'utilisa de façon à augmenter un peu plus son égo. Oh je connaissais bien cette tactique, en fait je l'utilisais même assez souvent. Quoi de mieux que de flatter son propre égo ? Il faut avoir une bonne estime de sois de toute façon, sinon on se fait écraser. C'est aussi simple que ça ! « C'est vrai. Tu es la seule personne à avoir essayé de m'offrir un coca. » Je ris, ça change, ça surprend et ça amuse. Même si dans un premier temps elle avait vraiment fait une drôle de tête. En même temps quelle jeune femme rêve qu'un beau brun ténébreux lui offre un verre... de cocas ? Tout le monde ! J'en suis certain ! Bon okay trêve de plaisanterie, je finis quand même par lui offrir un vrai verre. "Je suis unique !" Ça devait bien être le cas après tout, pour qu'elle vienne me voir moi et non un autre. Pourtant il ne manquait pas de choix dans cette boite ! Il y en avait pour tous les goûts, brun, blond et même des roux ! Très peu nombreux certes. Et je doute fort être le seul ici avec qui Louve est couché. J'avais vraiment du lui laissé de bons souvenirs en fait ! Et de son côté elle m'en avais laissé de très bons aussi !

Si j'aimais les femmes à poitrine généreuse ? Oui, peu d'hommes pourrons affirmer le contraire en restant tout à fait honnête. Mais il y a forte poitrine et ballon de baudruche gonflé à l’hélium ! Ce sont deux choses différentes et franchement le choix est vite fait. De plus il n'est pas non plus moins agréable de faire l'amour avec une femme dont les seins sont plus petits. En plus généralement ses femmes la sont plus minces. Ben oui en réalité il en existe peu des femmes fines avec de gros lolos, ça c'est surtout à la télévision. Louve éclata de rire suite à ma remarque sur ce genre de femme que j'observais avant qu'elle n'arrive ce qui m'arracha un nouveau sourire. « C'est vrai que se retrouver avec du silicone explosé, ça doit pas être le top du sexy. Pas un gramme de silicone chez moi, mais tu dois déjà t'en être rendu compte » Mon dieux heureusement que je n'étais pas en train de boire, je me serais étouffé avec le début de sa phrase. Je venais d'imaginer la scène du silicone qui explose. Quelle horreur ! Et suite à sa deuxième phrase je me remémorais son corps quand j'embrassais celui ci, voilà une image bien plus apaisante ! "Tu me permets d'aller revérifier ?" Je souris en coin avant de me lever et d'aller me placer derrière elle pour lui demander une danse. Sur ce elle finit son verre cul sec ! Et bien j'espérais pour elle qu'elle tenait l'alcool ! Je la suivis jusqu'à la piste, ne décollant pas mes mains de ses hanches. C'était partis ! Toujours dos à moi et surtout contre moi Louve commença à se déhancher et finis même par glisser sa main dans ma nuque. Je croisais parfois son regard très explicatif de ce qu'elle cherchait à faire. Je souriais et mes mains quand à elle se baladaient de ses hanches à ses cuisses puis de ses cuisses à son ventre avant de se poser sur sa taille. Je prenais ensuite sa main afin de l’entraîner à tourner sur elle même pour qu'elle puisse se retrouver face à moi puis d'un geste rapide collais son bassin au mien. Tout en ne la quittant pas des yeux je me mordais la lèvre inférieur et faisais glisser mes mains sur ses fesses. "Je vais te faire une révélation" Je souris et m'approchais à nouveau de son oreille. "Je suis très doué en massage" et pour moi le massage ça faisait aussi partis de la séduction. Quoi de plus agréable qu'un bon massage ? Franchement je vous le demande !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Mar 19 Aoû 2014 - 23:28


Jared & Louve
Jared avait toujours bien s'y prendre avec Louve. Il la faisait rire, flattait son ego et la distrayait comme personne. Jusqu'ici, il ne l'avait pas déçue, elle avait toujours passé d'excellentes soirées – et nuit – avec lui. Elle avait toujours aimé cette petite joute entre eux. Ils se cherchent, se taquinent puis se caressent dans le sens du poil pour mieux se charrier ensuite. Le tout dans le seul but d'amuser l'autre, de le titiller et le charmer. C'était bien plus intéressant que le simple inconnu au comptoir d'un bar qui va vous offrir un verre, vous débiter sa vie avant de vous inviter dans sa chambre d'hôtel. Comme il aimait le souligner, Jard n'était pas n'importe quelle personne. Il était bien le seul à lui offrir un coca. Il en rajouta une couche, en lui rappelant qu'il était unique. Cette remarque fit sourire en coin la jeune photographe. L'orgueil devait faire partie de leurs points communs, c'est certain. En plus de leur métier, quoique Louve ne serait pas du même avis. Elle était une photographe de mode, elle faisait de l'art. Lui était un photographe de seconde zone. Il prenait des photos de famille, des portraits ou peut-être même des photos d'aspirantes mannequins qui ne seront jamais sous les appareils de photographes de mode. Jamais sous l'appareil de Louve. C'est ce qui avait provoqué certaines réticences à aborder Jared au début. Elle avait fini par passer outre, et ne l'avait jamais regretté.

Quand la jeune femme fit une allusion à la femme blonde de l'autre côté du bar, qui avait visiblement du silicone à la place d'une poitrine, l'avis de Jared était bien arrêté. Il la fit bien rire. C'est vrai que, malgré ce que l'on pense, peu d'hommes aiment les seins refaits. Ça doit être vraiment bizarres comme sensation. Quelle idée de vouloir se charcuter comme ça, surtout à ce prix-là ! Elle avait déjà l'image en tête des ballons qui explosent, comme quand les enfants jouent à un anniversaire avec les ballons colorés jusqu'à ce qu'un explose. Cette image, avec du silicone un peu partout sur son visage, semblait amuser aussi Jared. Ce dernier pouvait être rassurer, Louve était tout ce qu'il y a de naturel. Pas de silicone, pas de botox. Le seul artifice qu'elle utilise, c'est le maquillage. Et encore, elle est loin d'être un pot de peinture. Jared était bien placé pour le savoir, il avait eu l'occasion de voir de près son corps nu. Ça ne l'empêchait pas de vouloir revérifier. Il avait ce sourire joueur, presque défiant qui plaisait bien à Louve. « Patience, patience. Ça se mérite. Vous me semblez bien pressé ce soir Monsieur Silvester ».

Jared se leva, passant derrière elle, ses mains glissant sur ses hanches. Il l'invita à aller danser, une invitation qu'elle ne put refuser. Finissant son verre d'une traite, Louve se dirigea vers la piste de danse en sa compagnie. Pour l'instant, elle sentait l'effet de l'alcool mais pas au point de perdre la notion du temps, des lieux ou même le contrôle de son corps. Louve dansait contre le photographe, sensuelle et joueuse, son bassin contre le sien. Elle le provoquait par ses regards, ses déhanchements, sa main contre son cou et Jared y était plus que réceptif. Les mains du jeune homme se baladaient sur ses hanches, ses cuisses, son ventre. Il lui prit la main pour la faire tourner, qu'elle soit face à lui. Son corps s'écarte du sien que l'espace de quelques secondes. Jared se recolle à elle tout de suite, ses mains glissant sur ses fesses. Il avait une confession à lui faire. Louve avait passé ses bras autour de son cou, son regard ancré au sien. Elle avait l'air curieuse et intriguée. Quelle révélation ? « Je suis toute ouïe ». Il vient lui murmurer à l'oreille qu'il était doué en massage. Louve esquissa un sourire, sourire qui s'agrandit par la suite. « C'est vrai ? Tu sais que maintenant que tu m'as fait cette révélation, tu te retrouves dans l'obligation de me faire un massage ? » Elle n'en démordra pas, il n'y a rien de plus agréable qu'un massage. Enfin, rien, peut-être pas mais c'était proche. Et puis l'idée de sentir les mains de Jared parcourir sa peau nue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Mer 20 Aoû 2014 - 18:53




A little party never killed nobody

Je crois bien que je ne pouvais pas passer une soirée avec une fille sans la charmer. Jouer le simple ami ça n'était pas quelque chose que j'avais l'habitude de faire. C'était inscrit dans mes gênes. Mon père s'était pendant des années tapé tout ce qui bouge en trompant ma mère sans qu'elle le sache, et je tiens de lui beaucoup plus que ce que je n'aurais voulus. Impossible pour moi d'être fidèle, j'ai besoin de plaire à chaque femme et de leur procurer du plaisir. J'étais naturellement comme ça alors forcément une fois en boite le soir venu, après quelques verres et en si charmante compagnie il était clair que je n'allais pas laisser passer ma chance ! De plus Louve était un peu ce qu'on pouvait appeler une valeur sûr. Ben oui je savais à quoi elle ressemblait nue, je savais également ce qu'elle valait au lit et je peux vous dire qu'elle en valait le coup ! Contrairement à la blonde que je regardais au moment où elle est arrivée. Non seulement ça n'était pas mon style de femme mais en plus avec cette image que notre conversation siliconée venait de me mettre en tête il me serait impossible de poser les yeux dessus sans repenser à ça. Alors faire l'amour avec encore moins. Surtout que je serais susceptible d'éclater de rire en voyant ses seins. La pauvre, elle serait vexée. Mais bon ça je m'en secouais un peu le cocotier ! Revenons en à la féline avec son corps que j'avais envie d'explorer à nouveau. Et pour le coup l'excuse de vouloir vérifier si elle était belle et bien naturelle de partout se prêtait vraiment à la situation. « Patience, patience. Ça se mérite. Vous me semblez bien pressé ce soir Monsieur Silvester » Je ris légèrement. Le mériter ? Je comptais bien le mériter oui mais dans tous les cas j'obtiendrais ce que je voulais surtout que je doute que la belle brune soit venue vers moi dans le seul but de se voir offrir un verre avant d'aller faire une partie de scrabble avec un couple de vieux habitant de préférence non loin d'ici. Non je pense que de son côté aussi elle avait quelque chose en tête et quelque chose de pas très catholique ! "Et vous en êtes la principale cause mademoiselle Elwood" Cause de mon impatience bien sûr. Ceci dit j'étais capable d'attendre le bon moment, en revanche je n'attendrais pas devant ce bar toute la soirée à gentiment papoter.

Non une meilleure idée me vint à l'esprit, celle d'aller danser. La minute d'après nous nous retrouvions collé l'un à l'autre dans une danse sensuelle. Dos à moi au début puis face à moi quand je l'eu retournée. Elle passa ses bras autour de mon cou. « Je suis toute ouïe » je souris. Je me doute que maintenant elle avait envie de savoir. J'aurais pus la faire languir, après tout ça aurait été marrant, pour moi en tout cas mais j'avais hâte de voir quelle allait être sa réaction. Alors je lui ai dis, ou plutôt murmurer. Rare son les femmes qui n'aiment pas les massages et puis sur un tel corps c'était toujours agréable. A cette information Louve eu le sourire jusqu'aux oreilles ! Quand je disais que ça plaisait aux femmes ! « C'est vrai ? Tu sais que maintenant que tu m'as fait cette révélation, tu te retrouves dans l'obligation de me faire un massage ? » Je souris en coin. Je n'en attendais pas moins venant d'elle. Je descendais un peu plus une de ma main pour la remonter le long de sa cuisse en retroussant un peu le tissus de sa petite robe noire. "Pour ça il va falloir que tu te déshabilles..." Ou que je te déshabille, c'était aussi une solution envisageable. je rapprochais mon visage du sien et effleurais ses lèvres avant de sourire à nouveau "Et j'ai quoi en échange ?"

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Mer 20 Aoû 2014 - 23:21


Jared & Louve
Le jeu de séduction entre les photographes s'était installé sans qu'ils ne s'en rendent compte, sans qu'ils ne le forcent. C'était venu naturellement, tout simplement. Ni l'un ni l'autre ne pouvait s'en empêcher. C'était dans leur caractère, leur attitude ou leurs gênes, choisissez. Ça se voyait dans les petits sourires, les regards échangés, leurs gestes mais surtout leurs paroles. Ils se cherchaient, se charriaient, pour mieux en rire par la suite. N'est-ce pas pour cela que Jared lui avait fait croire qu'il allait lui offrir un simple coca plutôt qu'un verre d'alcool ? N'est-ce pas pour cela que Louve s'était glissée à ses côtés au bar pour lui dire de lui acheter un verre, comme si c'était une évidence ? Il y avait aussi l'orgueil. L'orgueil de la jeune femme qui voulait se prouver qu'elle pouvait plaire plus que n'importe quelle autre femme présente dans la boîte de nuit. Ça faisait toujours du bien à l'ego et à l'impression qu'on a de soi-même.

En tout cas, Louve était ravie de savoir que le silicone sur pattes n'était pas de la concurrence. Elle ne lui ferait pas d'ombre. Elle n'était pas du genre à faire du rentre-dedans, dans la vulgarité comme certaines filles sans gêne et sans dignité pouvait le faire dans ce genre de soirée. Louve était plus subtile, elle n'avait pas besoin de se rabaisser, de se survendre pour trouver un compagnon d'une nuit à son goût. Ça n'empêchait pas pour autant de flirter avec le photographe. Ce dernier cherchait déjà à pouvoir caresser son corps, ou du moins ses seins, il avait saisi la première occasion. Évidemment, ça amusait Louve. Mais ce serait trop facile de lui donner ce qu'il veut dès maintenant. Elle prêche la patience, mère de tout. Il fallait le mériter pour pouvoir voir et toucher son corps. Ce n'est pas parce que Louve préfère les coups d'un soir qu'elle cède au premier venu. Il fallait que l'homme soit beau et intéressant. Puis doué au lit aussi. Jared avait l'avantage de réunir toutes ces qualités. Il ne peut s'empêcher de lui rappeler qu'elle est la cause de son impatience, ce qui la fait sourire légèrement. Elle aimait bien provoquer ce genre d'envie chez les hommes.

Il allait bientôt avoir en partie satisfaction. A danser, corps contre corps, il aurait toute l'occasion de passer ses mains sur son corps et il ne se gêne pas pour le faire. Ses hanches, son ventre, ses cuisses, ses mains se baladent sur le corps de la jeune femme qui ne l'en dissuade pas le moins du monde, bien au contraire. Elle l'encourageait presque avec ses regards. D'un tour de main et Jared la rapproche, face à lui. Le jeune homme abat une dernière carte, voulant lui faire une petite révélation. Il était très bon masseur. Qui n'aime pas les massages ? Sentir des mains virils parcourir son corps, détendre ses muscles et procurer un bien-être apaisant, que demander de plus ? Il fallait voir la petite lueur, les étincelles dans le regard de Louve. Elle en avait déjà envie de ce massage à présent. Elle le prévient, il a intérêt à ne pas la faire languir et lui offrir ce fameux massage. Pour cela, Jared lui rappelle qu'elle devra se déshabiller, et comme pour illustrer ses propos, sa main remontait le long de sa cuisse pour relever un peu sa robe et dévoiler un peu plus ses jambes. « Tu te débrouilles très bien sans moi dans ce domaine visiblement... » S'il la déshabillait déjà, elle n'avait pas besoin de le faire, non ? Jared se rapprochait pour effleurer ses lèvres et demanda ce qu'il y gagnait en échange. Louve esquissa un sourire en coin. Elle avait peu à parcourir pour que ses lèvres viennent se poser sur celles du jeune homme, le simple contact se transformant en un baiser plus sensuel. « C'est déjà un bon début, non ? Et puis on sait tous les deux comment se finira ce massage... » Ils savaient tous les deux où ce petit jeu les mènerait, dès le début, dès l'instant où Louve l'avait abordé au bar. « Et puis ce serait l'occasion pour toi de me dévêtir, ce dont tu rêves depuis tout à l'heure, n'est-ce pas ? » Mais pas au milieu de la piste de danse hein ! Elle ne donne pas dans l'exhibitionnisme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Sam 23 Aoû 2014 - 2:16




A little party never killed nobody

Ça devenait une habitude, presque une tradition en fait. A chaque fois qu'on se voyait on se draguait. Que voulez vous quand on ne tombe pas sur une minette qui dit que coucher pour coucher ça ne se fait pas, que c'est un truc de goujat irrespectueux, on en profite ! Certaines femmes, dès qu'elles voyaient un homme coucher avec des femmes sans arrête et sans sentiment elle les catégorisaient directement dans la case, salop, briseur de cœurs. Et de leur côté, certains mecs, dès qu'ils voyaient une femme coucher à droite à gauche ils l'a catégorisait directement dans la case pute. C'est triste à dire mais c'est vrai. Heureusement Louve et moi ne faisions pas partis de ce genre de personnes. De toute façon je pense que si c'était le cas on aurait jamais couché ensemble ! Ça me parait même pire que logique ! Ses femmes qui ne pouvaient pas s'empêcher de juger me cassaient les bonbons pour rester poli. Je préférais largement les femmes qui s'assumaient, les vraies femmes ! Louve en était une d'après moi. Même si je ne l'a connaissais pas non plus à la perfection, ce que je connaissais d'elle me poussait à penser que c'état le cas.

Non effectivement la femme plastique ne ferait pas d'ombre à Louve même si avec la taille de ses seins elle n'aurait pas eu de mal, enfin au sens propre bien sûr. Sachez mesdemoiselles qu'un corps naturel est tout aussi attirant qu'un corps superficiel... Non rectification, il l'est plus, bien plus ! Du moins de mon point de vue ! Puis c'est plus agréable au touché ! D'ailleurs quand on parle de toucher... Ben quoi, malgré tout ça je reste un homme hein ! Et un homme qui aime les femmes qui plus est. Mais j'en prend soin rassurez-vous. Du moins jusqu'à ce qu'on est finit de coucher ensemble pour la plus part... Je savais que dire à Louve qu'elle était la cause de mon impatience lui plairait. Même si comme je l'avais dis, la flatterie n'était pas le point le plus important quand on voulait séduire, ça avait quand même sa place. Chez les femmes comme chez les hommes, tout le monde aime qu'on flatte leur égo. Il nous fallut peu de temps pour rejoindre la piste de danse et danser collé-serré. Je ne peu décemment pas dire que je n’appréciais pas. Et pour être tout à fait honnête si elle continuait à trop se frotter elle allait comprendre qu'une autre partie de mon corps appréciaient aussi beaucoup ça ! Que voulez vous il y a des choses qu'on ne contrôle pas !

Qui dis danse dis bientôt crack crack boom boom, oui c'était comme ça que je raisonnais. Et je savais d'ailleurs comment faire pour la dissuader de me faire patienter. C'est très utile d'être doué en massage. J'en faisais depuis que j'avais commencé à coucher. J'en faisais pas mal à Claudia d'ailleurs, après tout la première fois c'était elle ! Je peux donc vous dire que j'ai de l'expérience dans le domaine et ça c'est quelque chose à laquelle personne ne résiste. Enfin si... Une fois j'ai massé un peu trop longtemps Dana. Elle était tellement détendue qu'elle s'est endormie. Mais bref l'argument n'a jamais eu aucun effet, il a fait ses preuves et le fait encore ce soir. Il n'y avait qu'à voir la façon dont elle me regardait ! Pour être massée il faut être nue et effectivement je lui avait dis qu'elle devrait se déshabiller mais j'étais déjà en train de prendre de l'avance. « Tu te débrouilles très bien sans moi dans ce domaine visiblement... » je souris légèrement en coin et remontais encore ma main jusqu'à la glisser sous son sous-vêtement pour la poser sur une de ses fesses. "Et je ne fais jamais de massage en étant moi même complètement habillé" Oui c'était clairement une invitation ! Je m'étais approché de son visage demandant ce que j'aurais en échange. Ce à quoi elle me répondit tout premièrement par un baiser que je ne manquais pas de savourer. « C'est déjà un bon début, non ? Et puis on sait tous les deux comment se finira ce massage... » Je me mordais la lèvre "Ah oui ? Et comment ? Donne moi quelques détails que je vois si je suis intéressé" Evidemment que je savais comment ça allait se terminer... Ceci dit si elle me susurrait quelques détails à l'oreille je ne serais que plus satisfait ! « Et puis ce serait l'occasion pour toi de me dévêtir, ce dont tu rêves depuis tout à l'heure, n'est-ce pas ? » Moi ? Je pris un air de "je ne sais pas du tout de quoi tu parles" absolument pas crédible bien sûr puis replongeais mon regard dans son décolleté, puis ma tête dans son cou pour y déposer quelques baisers. "Suis moi" Je prenais sa main pour l’entraîner jusqu'à la sortir de la boite. Mon studio photo n'était vraiment pas très loin et on y serait tranquilles. En quelques minutes à peine on y était et je lui ouvrais la porte en m'inclinant "Après vous !" Je remarquais d'ailleurs par la même occasion que je n'avais pas rangé mon matériel, tant pis. Je parle du matériel photo hein ! Parce que mon autre matériel lui, n'avait pas l'intention de rester rangé encore bien longtemps !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Sam 23 Aoû 2014 - 23:41


Jared & Louve
Ce soir-là, Louve n'avait bu qu'un verre ou deux. Pas de quoi fouetter un chat. Elle ne faisait pas partie de ces personnes qui avaient absolument besoin d'alcool pour passer une bonne soirée. Tout dépendait de son humeur. Son humeur et sa compagnie. Si elle passe une soirée avec des gens chiants ou qu'elle n'aime pas, et/ou si elle n'est pas de bonne humeur, l'alcool va être le seul moyen de sauver sa soirée. De bonne humeur et en compagnie de Jared, le verre de bourbon n'était là que pour pimenter un peu cette soirée, rien de plus. Louve avait déjà une bonne idée de comment la soirée se finirait. Elle avait avancé comme elle l'avait imaginée quand son regard s'était porté sur Jared au bar. Ils se charmaient, se séduisaient, jouaient l'un avec l'autre. Après un verre de Bourbon bien mérité, Jared emmenait la belle danser.

Louve le suivit sans aucune résistance, elle aimait danser, son corps contre le sien. Elle aimait attiser son désir pour elle, juste pour s'assurer que sa 'proie' ne lui échapperait pas. Leur petite danse s'apparentait presque à un préliminaire. Leurs corps ne s'écartaient pas plus de quelques centimètres . Jared avait aussi ses techniques pour attiser la jeune femme. Il lui faisait miroiter un merveilleux massage et bien sûr, elle mordit à l'hameçon. Elle adorait les massages, elle ne pouvait pas le nier. Mais pour cela, elle allait devoir se débarrasser de ses vêtements, remarque qui l'amuse. Louve sourit en coin, il se débrouillait déjà très bien pour la déshabiller puisque Jared avait sa main en haut de sa cuisse, remontant sa robe. Et cette remarque ne fit qu'accentuer les choses puisqu'il alla jusqu'à glisser sa main un peu plus haut, sous sa culotte en dentelle pour caresser une de ses fesses. Il précisa à la jeune femme qu'il n'était jamais complètement habillé lorsqu'il massait quelqu'un. Louve rit. « Je n'en attendais pas moins de toi. »

La belle vient poser ses lèvres contre celles de Jared pour échanger leur premier baiser de la soirée. On sentait que la tension montait entre eux et qu'ils allaient se lasser rapidement de cette petite danse pour passer à autre chose. Ils étaient bien partis pour en tout cas. Et ni l'un ni l'autre n'était naïf concernant ce massage mais Jared faisait l'innocent et demandait à Louve d'éclairer sa lanterne. La jeune femme sourit en coin et vient murmurer à son oreille, en profitant pour le mordiller gentiment. « A force de profiter de mon corps nu, tu ne pourras pas t'empêcher de me faire l'amour. Toute la nuit. Jusqu'à ce que tu sois épuisé par tant de plaisir ». C'était peut-être présomptueux et orgueilleux. Mais ça amusait Louve de l'attiser de cette manière. C'est lui qui l'avait demandé après tout !

Juste après, le regard de Jared dériva inlassablement sur ses seins puis il vient l'embrasser dans le cou, ce qui faisait frémir son corps. Il se contenta de deux mots : suis-moi. Il prit la main de la photographe pour la faire sortir de cette boîte. Louve le suivit avec un léger sourire sur le visage. Après avoir récupéré son sac, ils sortirent à l'air frais. Ça faisait du bien après la chaleur étouffante du club. La jeune femme suivait le photographe sans hésiter. Elle ne savait pas où il l'emmenait exactement, sûrement chez lui. Visiblement, elle avait tort. En vrai gentleman, Jared lui ouvrit la porte et la laissa entrer en première. Ce n'était visiblement pas chez lui. Sûrement son studio photo et le matériel le confirma. Le regard de Louve s'y attarda un instant. Elle ne put s'empêcher de saisir un des appareils photo. « Joli modèle ». Elle parcourut l'espace de son regard, faisait quelques pas pour s'approprier les yeux. Elle esquissa un sourire face à l'installation pour prendre les photos. Ça ressemblait beaucoup à ce qu'elle utilisait pour ses photos de mode.

Louve était face à l'objectif sans même s'en rendre compte, elle qui était bien plus habituée à être derrière les objectifs. Elle regarda Jared, se mordillant la lèvre. Elle avait laissé sa veste et son sac près de la porte. D'un geste habile et sûr, elle se débarrassa de sa robe. Il ne lui restait plus que ses chaussures et sa petite culotte. Elle n'avait pas l'air mal à l'aise, bien au contraire, elle était plutôt à l'aise avec son corps. La nudité était loin de la déranger. Son regard ne se détachait pas de celui de Jared. « J'attend ce fameux massage... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Jeu 28 Aoû 2014 - 20:49




A little party never killed nobody

La danse, et même tout ce qui avait précédé n'était au fond qu'un moyen d'arriver à nos fins. Voir notre fin, car pour nous deux c'était la même. Il était évident qu'elle n'était pas venue vers moi dans le seul but de papoter un peu. A vrai dire elle et moi donnions souvent dans le plaisir charnel ! Je pense que c'est assez clair pour que vous compreniez tous. Enfin ça n'était pas que ça, on avait finit par lié une certaine amitié, un peu spéciale certes mais une amitié quand même. Et puis pour continuer dans l'amour du corps humain Louve avait également essayé de me faire poser nu. C'était amusant de la voir déballer tout ses arguments qu'elle devait probablement sortir à chaque mec. Quoi que à mon avis certains n'avaient pas besoin qu'elle sorte autre chose que ses seins pour être d'accord et assouvir ses fantasmes photographiques.

Le coup du massage n'était pas un moyen d'être sûr de l'avoir dans mon lit, ça je l'étais déjà. c'était un moyen d'être sûr d'y aller plus vite ! Même si le temps du massage serait un temps d'attente avant qu'on fasse l'amour. Mais au moins on sera moins habillé ! Rooh oui quoi, je sais être patient mais la je suis excité et ça commence à se voir alors ! D'ailleurs elle devait bien s'en rendre compte. Je veux dire, sans parler de la bosse dans mon pantalon contre laquelle je la pressais. J'étais de plus en plus entreprenant, ma main était même actuellement assez remontée pour passer sous sa culotte ce qui bien sûr m'arracha un sourire. « Je n'en attendais pas moins de toi. » Et il ne fallut pas attendre plus longtemps pour que nos lèvres de rejoignent dans un baiser langoureux. Faire semblant de ne pas comprendre ce qu'il va se passer... Oui je sais c'est très enfantins mais ça m'amuse, que voulez vous ! Je souris en coin en la sentant s'approcher de mon oreille « A force de profiter de mon corps nu, tu ne pourras pas t'empêcher de me faire l'amour. Toute la nuit. Jusqu'à ce que tu sois épuisé par tant de plaisir » je me mordais la lèvre tout en fermant les yeux et en resserrant un peu plus ses mains sur elle. "Hmm dommage qu'on soit au milieu d'une piste" Et oui on allait devoir bouger avant de faire tout ça ! Et je n'allais d'ailleurs pas attendre des lunes pour ça. Il ne fallait pas que je me laisse emporter par mes pulsions, du moins pas tout de suite. Je l'emmenais jusqu'à mon studio qui n'était pas loin. Ça dépannait vraiment dans ce genre de situation !

Après l'avoir laissé rentrer j'entrais à mon tour avant de fermer puis de me retourner vers elle. Louve était visiblement en train d'admirer mon matériel « Joli modèle » Et elle savait de quoi elle parlait, c'était un compliment de professionnel ! "Et attend de voir le reste" Moi faire des sous-entendus ? Nooon c'est pas mon genre ! ... Ou peut-être bien que si ! Je penchais la tête sur le côté et la regardais de haut en bas, puis de bas en haut tout en souriant en coin. En voyant Trish devant l'objectif j'avais tendance à penser que c'était plutôt moi qui allait prendre des photos d'elle nue. Ça me ferait un sacrés bon souvenir ! Et puis s'est bien connus les photographes savent poser correctement. C'est ça d'être habitué à corriger les positions des autres, on en devient pro en mannequina autant qu'en photographie. Enfin quand je parle de positions... J'ose espérer que vous l'avez comprit ! Louve commença à se déshabiller, se débarrassant de sa robe tant dis que moi même je déboutonnais ma chemise. « J'attend ce fameux massage... » Je l'avais presque oublié celui la ! Je m'approchais d'elle en souriant et sans prévenir la soulevais pour l’amener jusqu'au canapé et la poser dessus. Je finis de retirer ma chemise et la balançais... je ne sais où d'ailleurs. Je verrais bien où elle avait attirés plus tard. je me mis à califourchon sur elle même si elle n'était pas encore de dos. Oui j'en profitais un peu. "A votre service mademoiselle ! Le premier massage se fais sur la poitrine et sans les mains !" pas du tout prévus bien sûr mais je n'attendis pas qu'elle réagisse pour me baisser au niveau de ses seins et les parcourir de baisers.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Sam 6 Sep 2014 - 16:00


Jared & Louve
Après avoir bu et parlé, ils étaient partis danser sur la piste de danse au rythme de la musique, collés l'un à l'autre. Il n'avait pas fallu longtemps à Jared pour lui proposer un massage. Il n'a pas besoin d'en dire plus pour convaincre Louve. Il n'y a rien de plus agréable si vous voulez son avis et elle n'avait même pas à demander, on lui proposait directement. Comment résister ? Ça ne faisait que la motiver un peu plus à quitter ce club plus rapidement que prévu. Jared se montrait de plus en plus entreprenant, passant une main sous sa robe et sa culotte pour lui caresser les fesses. Il voulait entendre comment finirait cette soirée, même s'il s'en doutait déjà et Louve ne se fit pas prier, se prêtant à l'exercice. Elle savait que ça ferait son petit effet sur Jared et elle avait vu juste. Malheureusement pour lui, ils étaient au milieu de la boîte alors il ne pouvait pas lui sauter dessus maintenant, il était obligé d'attendre.

Qu'il se rassure, Louve ne comptait pas pour autant rester dans ce club indéfiniment. Elle avait même pour idée de partir d'ici assez rapidement. Jared proposait d'aller à son studio photo. Ça devait être le plus proche de la boîte de nuit et ça convenait à Louve. Sa maison était un peu plus loin du club, ça faisait une petite marche tandis que le studio n'était qu'à quelques minutes à pied. Elle n'était jamais venue au le studio photo de Jared. Du coup, elle était curieuse et regardait un peu autour d'elle. Ça ne ressemblait pas à son propre studio qu'elle avait dans les locaux du magazine et même le petit studio photo qu'elle avait installé chez elle. Mais il y avait des éléments identiques, qui lui semblaient familiers. Elle avait repéré l'appareil photo et évidemment, c'était la première chose qu'il attira son attention. Elle le prit en main, l'observa un peu. C'était un bel appareil, pas n'importe quoi ou un de ces appareils photos d'amateur. Jared lui dit d'attendre de voir la suite et elle rit, se doutant du sous-entendu derrière. Le jeune homme avait tout laissé en plan, il avait dû travailler avant de sortir ce soir et Louve s'amusait à regarder autour, devant l'appareil etc... Plutôt que d'attendre encore plus longtemps, la jeune photographe retira sa robe, se retrouvant en culotte devant lui. Elle réclamait son massage. Il lui avait vendu son massage depuis tout à l'heure alors il était temps qu'elle y ait droit ! Elle avait un petit sourire en coin et observait la réaction de Jared.

Il défaisait déjà sa chemise et s'approchait d'elle. Sans prévenir, il la prit dans ses bras et la souleva pour l'emmener jusque sur le canapé qu'il y avait un peu plus loin. La belle se laissa faire, toujours avec ce petit sourire. Elle se redressa un peu avec ses coudes pour l'observer alors qu'il retirait sa chemise. Il ne mit pas de temps à la rejoindre et s'installer sur elle. Louve allait lui faire une remarque comme quoi ce n'était pas la position idéale pour un massage mais Jared lui réservait encore une petite surprise. Le premier massage était sans les mains et sur la poitrine. Elle le regarda avec un air intrigué. Et comment allait-il s'y prendre alors ? Elle n'eut pas à poser sa question de vive voix puisque Jared lui donna tout de suite, venant embrasser sa poitrine, y déposant de nombreux baisers. La belle se mordit la lèvre, retenant un soupir. Sa main vient caresser son dos et se perdre dans ses cheveux. Son corps se cambre légèrement et bien vite ses jambes entourent sa taille pour le coller un peu plus à elle. Ce n'était pas un vrai massage mais elle n'irait pas s'en plaindre, loin de là ! Louve finit par le faire remonter un peu pour l'embrasser cette fois-ci. Elle le pousse ensuite pour prendre le dessus et c'est à son tour d'être à califourchon sur lui. Elle en profite pour commencer à défaire le pantalon de Jared qui commençait à être de trop et se penche pour continuer à l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Lun 6 Oct 2014 - 13:25




A little party never killed nobody

L'excitation montait de plus en plus entre la belle brune et moi ce fut donc tout naturellement qu'on sortit bien rapidement de la boite pour aller squatter mon studio photo. J'étais peut-être un petit photographe comparé à elle mais je n'étais pas non plus un novice, loin de la ! Par conséquent j'avais du matériel de compète et je lui fit d'ailleurs comprendre que ça n'était pas le cas que pour le studio... Oui placé des sous-entendus sexuels c'est bien le genre de truc que j'aime faire. Chacun son truc ! Il y en a bien qui aime faire des photos de nus du sexe opposé, sans viser personne hein ! Ceci dit moi prendre des photos de nues de femme est également quelque chose que j'ai déjà fait et je ne dirais pas non à une deuxième tournée. Après il ne faut juste pas s'étonner si ça me donne des envies peu catholiques.

Et en parlant d'envies, je n'avais pas envie de résister plus longtemps à cette attraction sexuelle que provoquait Louve chez moi. Je sais je lui avais promis un massage. Et bien elle l'aurait après. Parce que ce n'était pas que du vent pour qu'elle ne mette pas trois heures à retirer tous ses vêtements ! Non non je savais vraiment faire les massages et je les faisais bien même. En tout cas je n'avais toujours eu que des avis très positifs ! J'en conclus donc que ça devrait plaire à la jeune femme. Mais voilà j'étais à présent au dessus d'elle, à califourchon. Et les idées qui me venait n'avait rien à voir avec le massage. Ou bien si, d'une certaine façon que j'allais m'amuser à lui montrer ! Elle avait semblé étonnée que je lui dise que le massage serait sans les mains mais au final elle compris bien vite vu que je vins bien assez rapidement parcourir sa poitrine de baisers. Je pus rapidement sentir une de ses mains dans mon dos et l'autre dans mes cheveux quand aux miennes elles ne restèrent pas sage bien longtemps. L'une d'elle se glissa dans le creux de son dos quand elle se cambra tandis que la deuxième se glissa plutôt entre ses jambes pour aller caresser son intimité à travers le tissus au départ. C'est seulement quand mes baisers remontèrent dans son cou que ma main passa sous le dernier sous-vêtement qui lui restait pour reprendre ce que j'avais commencé.

Louve prit les choses en main en me faisant remonter pour m'embrasser avant d'échanger nos places pour se retrouver au dessus de moi. M'offrant par la même occasion une magnifique vue. Les mains sur ses cuisses je ne me privais aucunement de la dévorer du regard de la tête au pieds. La seconde d'après je sentis ses petites mains défaire mon pantalon et le fait de devoir glisser ses doigts à l'intérieur du pantalon pour y parvenir m'avait déjà provoqué une sensation bien qu'agréable. Je fut presque un soulagement quand le bouton fut défait et la braguette baissée. De toute façon la seule pression que je voulais possible contre mon sexe à partir de maintenant était celle de louve et non celle d'un jean. Elle se pencha sur moi et j'acceptais volontiers son baiser, la serrant contre moi tout en le prolongeant. Je fis en sorte de me débarrasser totalement de mon pantalon et de le laisser tomber complètement en vrac sur le sol. Quand à elle il était tant que je la débarrasse de ce string ce que je fis la seconde d'après pour l'envoyer rejoindre mon pantalon. Je me redressais en position assise tout en la gardant contre moi au point même d'être collé à elle et l'embrassais à nouveau avant de redescendre sur sa mâchoire puis dans son cou tout en caressant ses fesses.

© Belzébuth


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Sam 25 Oct 2014 - 23:58


Jared & Louve
Louve adorait faire la fête et ne manquait aucune occasion. Elle adorait aussi prendre du bon temps. Alors quand elle avait repéré Jared, elle n’avait pas hésité. Il était synonyme de bon temps et elle était sûre que sa soirée se finirait en beauté. Ils avaient un peu parlé au bar puis étaient partis sur la piste pour danser l’un contre l’autre. La tension était vite montée entre eux, mais ça n’avait rien de surprenant. La jeune photographe n’hésitait pas à se frotter contre lui et coller son corps contre le sien pour faire monter la température. Et ça fonctionnait à merveille. Louve n’était pas insensible non plus et Jared savait tout aussi bien l’attiser.

Bien vite, les choses s’emballèrent et le jeune homme n’hésitait pas à remonter sa robe pour caresser ses fesses au milieu du club. Il lui avait promis aussi un massage et il n’y a rien de plus efficace pour attirer Louve dans ses filets. Maintenant qu’il lui avait promis, elle voulait ce massage ! Vu que la tournure que prenait leur échange, ils finirent par quitter rapidement le club pour se retrouver dans un endroit à l’abri de regards indiscrets. Louve n’avait jamais été du genre exhibitionniste.

Heureusement pour eux, le studio photo de Jared n’était pas loin de la boîte de nuit. Ils n’avaient marché que quelques minutes avant de l’atteindre. La belle avait marqué une pause, admirant le matériel de photographie dans le studio. Malgré tout, elle ne s’attarda pas plus longtemps. Faisant face à Jared, son regard rivé au sien, elle se débarrasse de sa robe et réclame son massage. Jared n’avait pas attendu plus longtemps pour s’approcher d’elle, l’embarquer sur le canapé et lui annoncer qu’il comptait lui faire un massage sans les mains. Sans les mains ? Bien sûr que c’était surprenant mais elle comprit vite où il voulait en venir quand il commença à parcourir son corps de baisers. Une main du jeune homme glissa dans son dos tandis que l’autre venait la caresser à travers son sous-vêtement, ce qui ne manqua pas de lui faire échapper quelques soupirs. Ils ne firent que s’accentuer quand il passa outre cette dernière barrière et embrassait son cou. Les mains de la jeune femme se resserrent sur lui, l’une d’elle descendant le long de son dos jusqu’à ses fesses. Avec toute cette tension entre eux, elle voulait ravoir ses lèvres contre les siennes et Jared ne se fit pas prier. La jeune femme l’attirait contre elle pour sentir son torse collé à sa poitrine, entourer sa taille de ses jambes.

En moins de deux, Louve profita de la situation pour changer la donne et prendre le dessus sur son amant sexy. Ça ne semblait pas déplaire au photographe qui la dévorait du regard. En plus de cela elle n’avait pas perdu de temps pour rendre la pareille à Jared, ses mains se faufilant dans son caleçon. Ça ne l’empêchait pas de venir quémander d’autres baisers, et d’autres contacts. Elle voulait sentir son corps sous ses mains, contre sa peau. , Le jeune homme fut vite débarrasser de son pantalon et le dernier vêtement que portait Louve subit le même sort. Il ne restait plus que le sous-vêtement de Jared entre eux mais ça n’allait pas durer bien longtemps.

Le photographe s’était redressé, assis sur le canapé, Louve contre lui. Ses baisers descendaient le long de sa mâchoire et de son cou, la faisant frémir de plus belle. Elle était de plus en plus impatiente et le faisait savoir, commençant déjà à bouger son bassin contre lui. Une main dans ses cheveux, l’autre tentait de se débarrasser définitivement de ce bout de tissu entre eux, qui commençait à être de trop. Elle voulait plus, et maintenant, aussi capricieuse qu’une enfant. Ça devait se voir dans son regard, se deviner dans ses gestes et ses baisers. Louve vient lui mordiller la lèvre, une main caressant son torse musclé, et son regard de braise restait ancré sur celui de Jared. S’il n’avait pas compris le message, elle prendrait les choses en main !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Mar 11 Nov 2014 - 19:19




A little party never killed nobody

Les femmes sont un poison diront certains. Mais je veux bien mourir tous les jours si c’est le cas. Jamais je ne pourrais me passer d’un tel plaisir ! Et Louve était une très belle femme et elle savait comment s’y prendre pour charmer un homme ! Elle devait déjà en compter un paquet dans ses filets à mon avis ! En même temps comment reprocher à quelqu’un de succomber à cette belle et sexy brune ? Pour ma part je n’avais pas vraiment cherché à résister, je dois bien l’avouer. C’était même plutôt le contraire, j’aurais probablement été la chercher si je l’avais vu avant qu’elle ne me voit. La seule à chose que je refusais faire avec elle c’était de posé nu. Non je n’avais pas honte de mon corps mais je trouvais que jouer les mannequins faisait gay et puis l’embêter avec ça alors qu’elle revenait à la charge à chaque fois était assez marrant. Rien que pour ça je continuais à lui refuser à chaque fois. Et d’ailleurs en parlant de photos peut-être y aurais-je droit encore ce soir vu qu’on se retrouvait dans mon studio. Ceci dit à moins qu’elle ne prenne les photos pendant que je dors elle n’avait aucune chance d’y arriver. L’espoir fait vivre ! Je me dois d’assurer sa survie après tout !

Elle comprit assez vite en quoi consistait mon massage. En réalité je comptais vraiment lui en faire un à la base mais allez savoir pourquoi j’avais improvisé ça. Trop impatient je pense ! Etonnant non venant de moi ? Sans arrêter mes baisers j’avais laissé mes mains se balader où bon leur semblait et également à un endroit spécifique. Oui évidemment une de mes mains s’était glissée entre ses jambes. Au début par-dessus son sous-vêtement puis rapidement par-dessous pour lui donner plus de plaisir. Je sentis les mains de Louve se resserrer sur moi puis l’une d’elle descendre sur mes fesses. Je souris avant de m’emparer de ses lèvres à nouveau, me pressant contre sa poitrine alors qu’elle enroulait ses jambes autour de moi. La belle brune prit à son tour le dessus, inversant les positions et ne tardant pas à glisser à son tour sa main dans mon caleçon me faisant frémir et soupirer de plaisir en ayant des difficultés à garder les paupières ouvertes. Je me débarrassais de mon jean et fit suivre le string de Louve avant de me redresser et d’embrasser la jeune femme encore et encore. L’un comme l’autre commencions à ne plus pouvoir attendre et ça n’était pas compliqué de s’en rendre compte vu les étreintes et les gestes précipités de Louve. Je lui vins en aide pour enlever mon caleçon histoire que cette fois il n’y ai vraiment plus rien entre nous qui puisse encore nous empêcher de passer à l’acte. Je la soulevais un peu, la redressant sur les genoux et lui embrassais le bas de la poitrine ainsi que le haut du ventre avant de la faire descendre sur moi et de me glisser lentement en elle dans un gémissement de plaisir. Cette sensation était tellement indescriptible. Je pris son visage entre mes mains pour m’emparer de ses lèvres tout en commençant à donner des coups de reins. Au bout de quelques temps je l’incitais à se laisser aller en arrière tout en la suivant dans son mouvement et en reprenant le dessus pour entretenir un rythme plus soutenus.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   Mar 25 Nov 2014 - 20:42

Jared & Louve
Louve s’était fait attirer dans les filets du loup par les massages qu’il évoquait. Qui n’aime pas les massages ? Il n’y a rien de plus agréable que de sentir les mains d’un homme masser votre corps ! Et Louve est la première à l’avouer. En plus de cela, Jared était diablement sexy et commençait déjà à caresser son corps et la presser contre lui. C’était bien difficile de résister… surtout quand on n’en a pas envie ! La seule chose qui avait détourné la jeune femme de son envie, c’était les équipements photos du studio où Jared l’avait amenée. Ils étaient photographes tous les deux, ça leur faisait une passion commune et Louve ne pouvait s’empêcher de laisser son regard parcourir les appareils. Elle était quand même vite revenue au principal ! En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elle s’était retrouvée presque nue face au jeune homme.

Finalement, elle n’aurait pas droit à son massage, Jared avait d’autres idées en tête et il n’avait peut-être pas la patience. Ce n’était pas elle qui allait s’en plaindre. Au pire, elle le réclamerait après. Pour le moment, elle était trop occupée à caresser le corps de son amant et soupirer de plaisir sous ses caresses. C’était bien mieux qu’un massage ! Loin d’être du genre soumise à un homme, la belle avait vite repris le dessus sur le photographe, lui rendant ses caresses de la même façon. Il n’y a pas de raison qu’elle soit la seule à profiter. Au fur et à mesure, ils se débarrassaient du peu de vêtements qu’il leur restait. Louve était avide de sentir son corps contre le sien et de pouvoir caresser directement sa peau. Les baisers s’enchaînaient, toujours plus sulfureux les uns que les autres, l’impatience se faisant sentir entre eux.

Jared ne tarda pas à la faire se redresser un peu, pour déposer des baisers contre son corps et finalement unir leur corps, le gémissement de la jeune femme se mêlant au sien. Elle vint chercher ses lèvres alors qu’il enchaînait les va-et-vient. Elle n’hésitait pas à participer elle aussi pour accentuer chacun de ses mouvements, ses mains caressant son corps, laissant leurs marques sur son dos. Elle ne cachait pas son plaisir, étouffant certains de ses gémissements en venant l’embrasser de plus belle. Quand Jared la poussa légèrement en arrière pour qu’elle s’allonge, Louve se montra docile, s’allongeant sur le canapé alors qu’il suivait le mouvement. Elle en profita pour venir déposer des baisers contre son cou, lui mordiller l’oreille avant de revenir l’embrasser. Comme un peu plus tôt, ses jambes venaient entourer sa taille, le rapprochant encore un peu plus d’elle. Si jusqu’ici Louve s’était montrée plutôt docile, elle ne tarda pas à se ‘rebeller’. En quelques secondes, elle avait inversé les rôles et pris le dessus sur Jared, à califourchon sur lui. C’était son tour d’imposer son rythme, de s’appuyer sur son torse pour se faire plus intense. Malgré tout, elle se pencha pour l’embrasser à nouveau. Ce serait quand même dommage de se priver de ses lèvres, d’autant plus que le plaisir grimpait à une vitesse affolante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A little party never killed nobody (Jared)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A little party never killed nobody (Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis
» A little party never killed nobody
» a little party never killed nobody (maxia)
» [Mai 96] A little party never killed nobody (Fe. Alex)
» Marc Bazin ne prend pas à la légère les allégations Jared

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
HORS-JEU
 :: ∞ Archives :: 2014 :: Rp
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter