AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | .
 

 #3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sloann M. S. Armstrong

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 03/04/2015
∞ Messages : 284
∞ Points : 305
∞ Emploi/Etudes : Avocate en droit des affaires et des sociétés

MessageSujet: #3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..   Lun 26 Mar 2018 - 0:17


Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..

Un sentiment de plénitude s'était emparé de moi d'aussi bon matin, se manifestant par un large sourire sur mon visage. Un sourire en coin qui se disait pleinement satisfait, ainsi qu'en quête d'une nouvelle raison de rester un peu plus longtemps pendu à mes lèvres.. C'était très rafraîchissant d'être dans un tel état, de me sentir pleine de vie et aussi insouciante.. C'était devenue quelque chose de si rare chez moi que cela en devenait presque précieux. Je me sentais si bien, si détendue et enjouée.. J'étais bien loin de la Morgauz ''rigide'', ''trop sérieuse'' et ''raisonnée''. J'avais beau être une personne dévouée à mon travail, j'avais moi aussi besoin de m'échapper de la contrainte que m'imposait mes obligations, me laissant aller à des activités plus amusantes, dirais-je.. C'était très libérateur et essentiel à ma survie. En tout cas, je me tenais debout, immobile devant la porte donnant sur le balcon, m'abonnant à mes pensées. Je les laissais me guider tout en observant les quelques passants dans la rue, dissimulée en partie derrière ce grand rideau blanc, simplement vêtue d'une chemise de la même couleur bien trop large pour moi. D'ailleurs, cette dernière finie par glisser de façon négligée sur mes avant-bras. J'observai le tissu, ma crinière rousse venant masquer quelque peu ma vue, je ne pus m'empêcher de lâcher un petit gloussement. Des images de ma folle nuit défilèrent dans mon esprit, des images brûlantes tellement que je m'en mordis la lèvre. J'avais tellement envi de réitérer ce petit jeu salace entre le propriétaire du vêtement et moi. Nous avions passer un moment très agité ensemble, très agréable.. Je relevai légèrement le menton, le regard plissait. Qu'est-ce qui m'empêchait réellement de retourner tout l'appartement pendus aux bras du beau ténébreux? La réponse était rien du tout. Je me tournais précipitamment vers alors qui semblait encore endormi. Je n'avais pas envi de simplement imaginer ce qui pourrait encore se passer entre lui et moi, je préférai nettement le vivre en direct c'était bien plus distrayant. Je me précipitai donc vers le lit avant de lui sauter dessus comme une adolescente délurée en criant.. REVEIIIIIIIIILLE TOI!!!! J'avais un sourire éclatant, je débordais de joie de vivre. Je le regardais avec mes grands yeux verts émerger avant de me pencher vers lui, mettant mes mains de part et d'autre de son visage, je lui volais un tendre baiser. Bien dormi? Lui dis-je simplement en caressant l'une de ses joues. J'avais envi d'être à la fois complètement cinglée et douce à la fois. Allez savoir pourquoi!

_________________
A million years ago..


I know I'm not the only one who regrets the things they've done, sometimes I just feel it's only me who never became who they thought they'd be.. I wish I could live a little more look up to the sky not just the floor, I feel like my life is flashing by and all I can do is watch and cry..


Dernière édition par Sloann M. S. Armstrong le Mar 27 Mar 2018 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Trevor McAaron


∞ Arrivé(e) à Toronto : 19/03/2018
∞ Messages : 20
∞ Points : 129
∞ Emploi/Etudes : Professeur de langue à U of T

MessageSujet: Re: #3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..   Mar 27 Mar 2018 - 3:44


Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..

Le sommeil calme et en pleine paix, un sourire paisible sur le visage. Inutile de dire qu’après les séances d’aérobie d’hier soir, j’étais comme un bébé. Sur le côté gauche, la tête bien enfouie dans l’oreiller, ma respiration régulière je me laisse emporter dans les songes de mon subconscient. Je sais ce que vous, vous dites… comment un connard de première classe pouvait-il dormir aussi paisiblement après avoir passé la nuit avec une autre que sa tendre moitié? Simplement lorsqu’on passait une nuit aussi passionnel que ceux passées avec Sloann.

Adalynn en voyage à Vancouver pour quelques meetings lors de ce weekend, j’ai appelé Sloann pour lui proposer que l’on se voie. Habituellement, elle ne se fait pas prier et accepte mon invitation… toutefois, cette fois elle propose quelque chose de nouveau. Au lieu de notre rancard dans un bar et un retour chez elle – l’habituel – elle suggère de passer à la maison. Normalement, je ne suis pas idiot, je préfère jouer les prudents. Mais, lorsqu’il s’agit de cette belle rouquine, j’ai du mal à dire non… et puis, Ada n’était pas en ville!

La belle Armstrong sonne à ma porte et, à peine la porte fermée, elle était dans mes bras, plaquée contre un mur. Quelques heures plus tard, nous étions dans la chambre à coucher allonger dans mon lit king à reprendre notre souffle. Je jette un coup d’œil à mon amante et elle me sourit, ses grands yeux verts tournés vers moi et je me suis penché vers elle pour prendre possession de ses lèvres. Quelques minutes plus tard, nous étions au milieu d’un nouvel ébat. Nous sommes tombés endormis aux petites heures du matin.

Ce qui nous ramène à maintenant, alors que, paisiblement endormi, on me saute dessus en hurlant me causant de sursauter et me redresser en panique pour tomber nez à nez avec le regard espiègle de mon amante. Mon visage endormi et le cœur battant la chamade je fronce les sourcils. Elle est là, au-dessus de moi, portant ma chemise blanche contrastant avec sa chevelure de feu. Elle se penche vers moi et me vole un baiser, je lui agrippe la nuque et prolonge le baisser l’attirant d’avantage contre moi. Elle me demande si j’ai bien dormi et je lève un sourcil. « Comme un bébé… le réveil, par contre, lui a été brutal. » ma voix rauque et encore plus basse qu’à mon habitude dû au matin. « Et toi? » demandais-je doucement à mon tour en glissant mon bras autour de sa taille.

Elle me répond et c’est à ce moment que je la soulève avec aise et l’allonge sur le lit nous renversant afin de me retrouver au dessus d’elle. J’enfoui mon visage dans le creux de son coup ma barbe chatouillant sa peau sensible. « T’as un truc de prévu aujourd’hui? » marmonnai-je avant de couvrir sa gorge de baisers.

_________________


   
« You made me a believer. »
Trevor ▬I was broken from a young age Taking my sulking to the masses Write down my poems for the few. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me Singing from heartache from the pain (c) Myuu.BANG!
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sloann M. S. Armstrong

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 03/04/2015
∞ Messages : 284
∞ Points : 305
∞ Emploi/Etudes : Avocate en droit des affaires et des sociétés

MessageSujet: Re: #3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..   Lun 9 Avr 2018 - 1:35


Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..

Une nuit merveilleuse.. Parfaite et très inspirée.. Le genre de moment qui donnait le sourire pour toute la journée, le genre de moment qui donnait envie de recommencer, de profiter et de s'amuser. Rien n'était important à ce moment précis, il n'y avait que lui et moi.. Il avait ce don incroyable de me rendre aussi enjouée et insouciante. Bien entendu, il n'y avait que de l'attirance physique entre nous mais j'aimais me retrouver dans ses bras, cette façon qu'il avait de me toucher et celle de me faire oublier le reste du monde.. Si bien que je ne pus m'empêcher d'aller le réveiller, de manière assez bruyante, en lui sautant dessus, juste pour le plaisir. Son petit sursaut me fit sourire, le pauvre, il avait dû avoir un peu peur mais soit. Je me félicitai intérieurement de ma petite démonstration de folie, il fallait en profiter je n'étais pas tous les jours d'aussi bonne humeur! En tout cas, c'était un Trevor encore endormi qui tentait tant bien que mal de se redresser. Je l'observais, il en fit de même et mon regard se posa sur ses lèvres qui ne tardèrent pas à rencontrer les miennes dans un baiser. Je pus sentir une des mains de l'homme se glisser dans ma nuque, m'obligeant à me coller davantage à lui, prolongeant par la même notre étreinte.. Nous finîmes par nous détacher l'un de l'autre et c'était tout naturellement que je lui demandai s'il avait bien dormi. Sa réponse m'arracha un sourire juste avant de me mordre la lèvre inférieure. Ce regard qu'il posait sur moi, me rendait complètement folle, et me donnait cruellement envie de lui. C'était à peine si je l'avais entendu me retourner la question. Un mot sorti de ma bouche. Oui.. Suivi d'un retournement de situation. Il me prit par surprise lorsqu'il me souleva sans grande difficulté pour m'allonger sur le lit, je laissais d'ailleurs échapper un petit cri, lui, se trouvant au dessus de moi. J'en ris tellement c'était spontané et inattendu. Je le laissai enfuir sa tête dans ma nuque alors qu'il reprenait la parole. Le sourire aux lèvres, je laissais une main parcourir son dos nu, délicatement, en silence, pendant que j'examinai sa question.. Je fermais par la suite les yeux, bercée par ses les baisers qu'il parsemait dans mon cou. C'était si agréable.. Apparemment, je suis toute à toi.. Au diable le boulot! Ce qui se passait en ce moment même, me paraissait nettement plus intéressant et si chaud.. Que je laissais échapper un soupire de satisfaction, le contact de ses lèvres sur ma peau, me faisait frissonner si bien que ma main alla se perdre sur son joli fessier que je pressai entre mes doigts. Le désir faisait à nouveau son apparition. Je ne lui laissai pas le temps de me répondre, de toute façon, je connaissais déjà la réponse. Dans des baisers bien plus appuyés, plus prononcés que les précédents, nos lèvres s'entremêlaient, s'entre-choquaient dans un rythme de plus en plus soutenu. J'avais tellement envi de lui, je le sentais dans mon bas ventre, cela s'intensifiait de seconde en seconde, c'était à la fois doux et perçant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: #3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..   

Revenir en haut Aller en bas
 

#3456. Fucking you, and fighting on.. It's our paradise and it's our war zone..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton, G. W. Bush & the U.N. Fighting Corruption in Haiti - no joke!‏
» 02. Still fighting it.
» Bill Clinton fighting Corruption: Méfiez-vous de son accolade qui dit tout
» leveler jusqu'au 175 full quest ??
» J3 ⊰ never give up, never falter, keep fighting (FRENUCAS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
TORONTO
 :: ∞ Center-Toronto :: Habitations
-
✿ CANDICE ACCOLA - Scénario de Sienna et Caleb
✿ EMERAUDE TOUBIA - Scénario de Matt
✿ GIGI HADID - Scénario de Nikita
✿ ALEXIS REN - Scénario de Rosalie
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ MATTHEW DADDARIO - Scénario de Caleb et Sienna
✿ ASH STIMEST - Scénario de Rosalie
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
Place pour les sujets
commun/intrigues