AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Happily that cats are here... || CALEB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Happily that cats are here... || CALEB   Ven 9 Juin 2017 - 16:40

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


Quand on est en couple avec la même personne depuis dix ans, on pourrait croire qu'on a passé des caps, que c'est une relation forte. C'était ce que je pensais de ma relation avec Caleb. Je croyais qu'on était inséparable, qu'on était plus fort que tout tant qu'on était tout les deux. J'avais dix-huit ans quand on s'était rencontré, je lui avais donné ma virginité. A ce jour, j'habitais avec lui, nous étions heureux avec nos deux chats, ma clinique prenait forme, il avait un boulot qui lui plaisait et il m'avait fait sa demande en mariage quelques semaines plus tôt. Il ne manquait rien à notre relation. On aurait pu penser qu'elle était parfaite. Et pourtant, c'était loin d'être le cas. Depuis quelques temps, on arrivait à peine à se voir. Si on se croisait, c'était parfois beaucoup. C'était plus possible de continuer comme ça. A ce rythme-là, on était plus des colocataires que des fiancés. J'étais plus en couple avec nos chats qu'avec Caleb. Il était donc hors de question qu'on continue sur cette voie. J'avais donc prit les devants et dis à Caleb qu'on devait se réserver au moins une soirée par semaine rien que pour nous. Pas de travail. Pas d'urgence. Pas d'invités. Juste lui, moi, les chats. Comme une petite famille. Il fallait qu'on prenne du temps pour nous, pour nous retrouver. Oh, ça avait marché. Au début. Mais depuis quelques temps, il se mettait à annuler - parfois même à la dernière minute. Ou alors il avait du retard. Je pouvais comprendre que ça arrive une fois de temps en temps. Il se pouvait qu'un soir j'ai une urgence pour essayer d'aller sauver la vie d'un animal. Mais c'était vraiment trop fréquent et ça en devenait pénible. A croire qu'il le faisait exprès. Visiblement, ce n'était d'ailleurs pas sur le point de se calmer puisque ce soir-là, c'était rebelote...

J'avais pris du temps pour nous préparer un bon dîner. C'était prévu donc j'avais prit le temps de tout bien préparer, que ce soit le repas et la table. Je m'étais mise sur mon trente-et-un, avec une jolie robe, des talons. Sur la table, j'avais disposé des chandelles. J'essayais de faire en sorte que la soirée s'annonce la plus parfaite possible. Sauf que voila... Le temps passa... Encore et encore, les minutes s'égrenaient... Le temps filait... Et toujours pas de Caleb à l'horizon. J'avais nourris nos animaux et heureusement qu'eux me firent des câlins, je m'étais sentie un peu moins seule durant quelques instants. Mais ça ne remplaçait pas le fait qu'il m'avait posé un énième lapin. Le repas avait refroidis, pendant que j'attendais bêtement qu'il rentre, assise à la table du salon, dressée pour l'occasion. J'avais finis par allumer la télé et mettre le repas au frigo. Je n'avais plus très faim, il avait réussis à me couper l'appétit. J'entendis enfin la porte d'entrée s'ouvrir. Quelle allait être l'excuse cette fois? Surtout qu'il n'avait même pas prit la peine de me prévenir... Les chandelles étaient éteintes, bien que la table était toujours dressée mais que le repas était dans le frigo. Je levai les yeux vers l'entrée de la pièce, toujours assise stupidement sur ma chaise.

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Ven 9 Juin 2017 - 21:38

Please, don't hate meSienna & Caleb Caleb avait passé une longue journée au boulot. Il travaillait sur un gros projet depuis quelques semaines et ce projet lui prenait quasiment tout son temps. Son quotidien se résumait à se lever, aller au bureau, rentrer tard et aller se coucher. Il ne prenait souvent même pas le temps de manger correctement, avalant un sandwich ou un plat préparé à midi, histoire de pouvoir travailler le plus possible. Il devait absolument avancer pour être dans les temps. Tenir les délais était quelque chose de très important pour lui car ça montrait qu'il était fiable et qu'il prenait son travail au sérieux. Bien sûr, pour tenir ce délai, il devait faire quelques sacrifices, à commencer par sa vie de couple totalement inexistante depuis qu'il avait signé. Au fond, il s'en voulait et il savait très bien que la situation déplaisait fortement à Sienna. C'était d'ailleurs leur sujet de discorde principal quand ils arrivaient à se voir plus de deux minutes. Ils se croisaient sans vraiment vivre ensemble, échangeaient à peine quelques mots et, si tout allait bien, un petit baiser. Ils étaient tous deux conscients que la situation ne pouvait pas continuer comme ça et le jeune homme savait pertinemment qu'il était le plus grand fautif dans l'histoire. Il reconnaissait ses torts, mais il ne pouvait pas y faire grand chose tant que ce projet ne serait pas bouclé.

Il espérait vraiment qu'une fois que les choses se seraient calmées, ils pourraient envisager d'entamer les préparatifs de leur futur mariage. Car évidemment, il avait toujours envie d'épouser Sienna, il l'aimait, même si en ce moment, il ne le montrait sans doute pas vraiment. Quoiqu'il en soit, il avait une nouvelle fois fini tard et il avait totalement oublié le petit dîner qu'ils avaient pourtant prévu depuis un moment. Ils avaient tous deux convenu de s'octroyer au moins une soirée par semaine pour se retrouver, pour redevenir un vrai couple...mais hélas, les choses n'étaient jamais si faciles et souvent, Caleb ne pouvait pas honorer ces rendez-vous. Il avait beau s'excuser à chaque fois, il savait qu'à ce rythme, Sienna n'aurait bientôt plus la patience de l'attendre. Il ne savait même pas quelle heure il était quand il quitta enfin son bureau, mais la nuit était déjà tombée depuis un moment.

Il rentra donc et ouvrit doucement la porte. Il espérait tout de même voir un peu Sienna avant d'aller se coucher car elle lui manquait. C'est en pénétrant au salon qu'il se rendit compte de sa connerie. Il vit la table dressée et sa fiancée assise sur une chaise, portant une jolie robe. Merde. Le dîner lui revint en tête et pour le coup, il se sentit vraiment très con. "Sienna..." Il ne savait même pas quoi lui dire car il savait très bien que peu importe ses paroles, la jeune femme lui en voudrait - elle lui en voulait déjà. "Je suis tellement désolé ! J'avais totalement oublié que c'était ce soir..." Il se passa une main dans la nuque. Ce qu'il pouvait être idiot, quand même ! Et il savait que son plus beau sourire ne suffirait pas à réparer sa bêtise. "Tu aurais dû m'appeler..." Il se préparait déjà mentalement à subir la colère de sa fiancée, colère qui serait totalement justifiée, c'était évident.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________


Dernière édition par Caleb Harrington le Dim 11 Juin 2017 - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Sam 10 Juin 2017 - 13:02

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


Quand j'entendis la porte s'ouvrir, je fus d'abord soulagée de l'entendre rentrer. Il aurait pu lui arriver quelque chose après tout. Mais ma colère prit rapidement le pas sur le soulagement. J'étais fâchée, blessée aussi. Vous savez ce que ça provoque comme sensation quand son propre fiancé oublie un dîner romantique, ne se montre pas et ne se donne même pas la peine de prévenir? Quand un homme pose un lapin lors d'un rencard, ça pouvait déjà être frustrant et blessant. Quand c'était son fiancé, c'était encore pire. Surtout quand ce n'était pas la première fois qu'un truc du genre arrivait. Je levai les yeux en entendant la voix de l'homme que j'aimais. "Sienna..." Qu'allait-il me balancer comme excuse? Je suis désolé, j'ai pas vu l'heure passer? Je suis désolé, il y avait de gros bouchons? Aucune excuse ne serait vraiment crédible. "Je suis tellement désolé ! J'avais totalement oublié que c'était ce soir..." Mon sang ne fit qu'un tour dans mes veines en posant mon regard sur le brun. Une chose était certaine, cette excuse était crédible. Mais ça ne rendait pas ça plus facile à accepter et à pardonner... Le pire était cependant encore à venir.

"Tu aurais dû m'appeler..." Ce n'était vraiment pas la chose à me dire, pas ce soir-là, pas à chaud comme ça. "Alors ça, c'est culotté Caleb... T'aurais pu mettre une alarme sur ton téléphone pour pas oublier que ta fiancée devait préparer un super repas en amoureux. C'était pas à moi de te courir après en te téléphonant et en te disant "chéri, tu rentres quand? Le dîner est prêt, n'oublies pas qu'on a prévu une soirée en tête à tête." Tu penses pas que le minimum aurait été que tu y penses tout seul?" Je me levai et débarrassai les chandelles toujours posées sur la table. En plus, franchement, le coup du j'ai oublié, c'était fort. Il dira aussi ça le jour où on aura un enfant et qu'il oubliera le spectacle de fin d'année? Sérieusement, il y a des choses à ne pas oublier... "Si t'as faim, il y a une assiette dans le frigo. T'auras qu'à la réchauffer au micro-ondes, même si bien sûr ça n'aura déjà plus le même goût." J'enfonçais bien le couteau dans la plaie. Toute cette situation devenait insupportable. M'être donné tellement de mal et tout ça pour quoi? Pour rien... Pour rien et encore une fois rien. Nos chats étaient couchés sur le canapé, bien installés. Eux, ils avaient la chance de ne pas avoir ce genre de problème et c'était tant mieux pour eux. J'ai oublié... T'aurais dû m'appeler... Ces mots résonnaient dans ma tête et j'ignorais comment je faisais pour ne pas péter un plomb pour fort que ça. Je tentais vaguement de rester calme parce qu'il était tard mais si il continuait sur cette lancée, j'allais exploser et qu'importait l'heure qu'il était. Après tout, il n'y a pas vraiment d'heure pour une dispute.

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Sam 10 Juin 2017 - 15:05

Please don't hate meSienna & Caleb Il se sentait vraiment mal d'avoir oublié cette soirée, surtout en voyant tout le mal que Sienna s'était donné pour préparer tout ça. Mais il savait aussi qu'aucune excuse ne suffirait pour amoindrir la peine qu'il avait dû causer à sa fiancée. Surtout que ce n'était pas la première fois. Il en était parfaitement conscient et il fallait absolument qu'il trouve le moyen de changer ça s'il ne voulait pas la perdre. Il savait parfaitement que si la situation durait trop longtemps, ça finirait par arriver, quand bien même ils s'aimaient toujours. La jeune femme avait raison dans ses propos, évidemment, c'était entièrement de sa faute à lui. Il lâcha un petit soupir, ne sachant pas vraiment comment agir à cet instant. Il avait envie de la prendre dans ses bras et de s'excuser encore et encore, de lui promettre que ça ne se reproduirait plus...mais pourrait-il vraiment tenir cette promesse ? "Tu as raison. C'est entièrement ma faute. Mais tu sais comment je suis quand j'ai un projet à terminer..." Il fit un pas vers elle avant de se figer. Ses mots le touchèrent là où ça faisait mal. Ce repas qu'elle avait sans doute mis beaucoup de temps à préparer avait fini au frigo et même en le réchauffant, il n'aurait plus du tout la même saveur. Un peu comme leur relation ces derniers temps.

"Je te demande pardon..." Il parcourut la petite distance qui les séparait et prit doucement ses mains entre les siennes. "Je ferai des efforts. Je n'oublierai plus." Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'il disait ça, il en avait conscience et il avait aussi conscience du fait que Sienna finirait par en avoir marre. Il allait devoir penser à quelque chose pour se faire pardonner dans les jours suivants...avant qu'il ne soit définitivement trop tard. "Je sais que l'heure du dîner est passée, mais...on pourrait goûter à ce repas ensemble, non ?" Il se faisait sans doute des illusions, mais que pouvait-il bien faire d'autre ? Il n'avait pas envie de se disputer avec Sienna, mais il sentait pourtant que c'était presque inévitable. Toutefois, ce qui était fait, était fait. Il ne pouvait hélas pas revenir en arrière...sinon, il aurait veillé à ne pas oublier. C'était toujours comme ça. On voulait toujours revenir en arrière quand on avait fait une erreur. Afin de la réparer. Or, ces choses-là étaient évidemment totalement impossibles. Il la regarda un instant dans les yeux avant de murmurer quelques mots. "Je t'aime, Sienna." Il savait que prononcer ces mots ne changerait sans doute rien à la colère et à la déception de sa fiancée et il savait aussi que ces temps-ci, il ne lui montrait pas beaucoup qu'il l'aimait. Néanmoins, il avait éprouvé le besoin de le lui dire à cet instant.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________


Dernière édition par Caleb Harrington le Dim 11 Juin 2017 - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Sam 10 Juin 2017 - 20:55

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


Ce qui était le plus blessant dans l'histoire, c'était qu'il disait toujours que le dossier sera bientôt terminé, qu'il aura plus de temps à m'accorder mais j'avais l'impression que ce dossier durait éternellement. Cela faisait déjà des semaines que ça durait et c'était plus possible. On était sensé planifier notre mariage et au lieu de ça, on vivait comme de simples colocataires. Ce n'était pas une vie pour un couple. Surtout pas quand on avait connu des moments tellement meilleurs que ceux actuellement. Et puis soyons honnêtes... Un gros dossier entraînera un autre gros dossier et ça continuera comme ça, à moins qu'il trouve enfin une solution pour allier les deux. "Tu as raison. C'est entièrement ma faute. Mais tu sais comment je suis quand j'ai un projet à terminer..." J'hochai doucement la tête. Je savais qu'il voulait que le projet soit terminé dans les délais impartis et que ce soit parfait. Je pouvais le comprendre. Mais au point qu'il me délaisse. S'il me délaissait maintenant, il finirait par délaisser notre future famille si on arrivait jusque là... Et ça, vraiment, ce n'était même pas envisageable. "Oui, je le sais... Mais ton projet va en entraîner d'autres et ça sera comme ça à chaque fois que tu auras des délais serrés..." Il parcourut la distance qui nous séparait. "Je te demande pardon..." Ce n'était pas suffisant. Demander pardon à chaque fois qu'une erreur était commise ne valait pas grand chose si cette même erreur était commise à nouveau deux semaines plus tard. Il prit mes mains dans les siennes. Je voulu les retirer mais je n'en eus pas le courage d'une certaine façon. "Je ferai des efforts. Je n'oublierai plus." Je secouai légèrement la tête de gauche à droite et finalement, je retirai mes mains des siennes. "C'est ce que tu dis à chaque fois Caleb." Et c'était vrai. Alors oui, la première fois j'étais vite passé à autre chose parce que ça pouvait arriver et que je n'étais pas la femme la plus rancunière qui pouvait exister. Mais à force, ça devenait lassant et je commençais à savoir que ce n'était que des mots et que comme les fois précédentes, ça durerait pas...

"Je sais que l'heure du dîner est passée, mais...on pourrait goûter à ce repas ensemble, non ?" Je penchai la tête légèrement sur le côté en lâchant un petit soupire. Il pensait vraiment que j'avais encore faim? Il avait réussis à me couper l'appétit. Le repas n'aura pas la même saveur que si il avait été mangé au moment adéquat, sortant tout juste du four... "J'ai pas très faim..." Bien sûr, je pourrais faire l'effort de manger avec lui mais je n'avais pas envie. Il était tard, j'étais fatiguée, blessée et pour le moment, ça n'allait pas mieux. Même quand il me regarda dans les yeux et qu'il murmura ces quelques mots qui me firent frissonner: "Je t'aime, Sienna." Avant, on prenait le temps de se le dire régulièrement, de se le montrer aussi avec de petites attentions. Souvent, ce n'était pas grand chose. Je préparai son dîner préféré, lui m'offrait un bouquet de fleurs ou juste une rose par simple envie de le faire, sans raison particulière. C'était cette spontanéité qui faisait aussi du bien à notre couple, malgré qu'on était ensemble depuis dix ans. D'ailleurs, nous allions bientôt fêter nos dix ans en tant que couple et je n'étais même pas sûre qu'il se souvenait que la date approchait alors que d'habitude, il n'oubliait jamais la date de notre mise en couple officielle, de notre premier rencard en fait parce qu'on pouvait dire que ça avait presque été un coup de foudre. "Et je t'aime aussi Caleb. Mais en ce moment, j'ai plutôt l'impression d'être amoureuse d'un colocataire qui ignore tout de mes sentiments plutôt que de mon fiancé..." J'espérais que ces mots feraient mouche et qu'il comprendrait que là, ça commençait vraiment à faire trop et que j'ignorais combien de temps j'allais encore pouvoir continuer sur cette lancée.

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Dim 11 Juin 2017 - 1:28

Please don't hate meSienna & Caleb Caleb n'avait pas assuré du tout, il en était conscient et il essayait vainement de trouver les mots qui calmeraient Sienna. Si ça avait été la première fois, peut-être qu'il y serait parvenu sans trop de mal...mais ce genre de chose s'était déjà produite à plusieurs reprises. Du coup, il commençait à être à court d'excuses. D'autant plus que c'étaient toujours les mêmes...mais c'était la vérité. Il ne faisait pas exprès d'oublier, il se laissait seulement trop prendre par son travail et en oubliait la notion du temps. C'était sans doute l'un de ses plus gros défauts et ce, depuis toujours. Mais depuis qu'il travaillait à temps plein et depuis qu'il commençait à avoir une certaine renommée, c'était pire encore. Passionné par son métier, il ne s'imaginait pas du tout faire autre chose et, de toute façon, il savait que Sienna ne lui demanderait jamais de changer, mais surtout de moins travailler. Quelque chose qui semblait si facile en théorie et qui était pourtant bien plus difficile en pratique. Il essayait pourtant...et il s'excusait à chaque fois. Il était sincère, mais il n'était pas idiot. Il savait que sur le long terme, ces excuses ne suffiraient plus à Sienna. Ses paroles le confirmèrent, d'ailleurs. Oui, il disait ça à chaque fois. Et à chaque fois, il s'en voulait terriblement de faire de la peine à sa fiancée. Il savait qu'il allait devoir trouver une solution coûte que coûte.

Il était bien naïf de croire que Sienna voudrait encore manger avec lui après tout ça et à cette heure. Il sentit son cœur se serrer à sa réponse. Son but n'avait jamais été de rendre la jeune femme triste ou malheureuse, au contraire. Il voulait qu'elle soit heureuse, qu'ils aient une vie heureuse, même bien après leur mariage. Et c'était sans doute surtout lui qui avait les clés de ce bonheur en mains. Toutefois, il avait encore une belle chance de se racheter. Leurs dix ans...Il n'avait pas oublié, contrairement à ce que pensait Sienna. Leur relation était la meilleure chose qui lui soit arrivée et elle était très importante pour lui, même s'il ne le montrait pas vraiment ces derniers temps. Alors, il allait préparer une énorme surprise pour sa fiancée. Il n'avait pas encore songé à ce qu'il allait faire au juste, mais il savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur. A vrai dire, il avait déjà réservé la date sur son calendrier depuis plusieurs mois. Même si ça tombait en pleine semaine, ce n'était pas grave. Il avait assez fait n'importe quoi, il devait assumer et réparer ses conneries. Il allait aussi devoir trouver le cadeau parfait. Tant de choses à penser...mais l'essentiel était de pouvoir passer du temps ensemble, après tout. Ils en avaient tous deux grand besoin.

Les paroles de Sienna le touchèrent en plein cœur. Ça faisait mal d'entendre ça. Certes, il savait qu'elle avait raison, mais ça n'en était pas moins douloureux pour autant. Il était vrai que depuis quelques temps, ils vivaient comme des colocataires et non comme un couple. Il finit par lâcher les mains de la jeune femme et détourna un instant le regard, observant les chats qui dormaient tranquillement sur le canapé. Eux non plus ne le voyaient pas beaucoup ces temps-ci. "Tu sais appuyer là où ça fait mal..." Il avait marmonné ces mots avant de pousser un petit soupir. Il ne savait vraiment plus quoi dire à ce stade. Tout ce qu'il parviendrait à sortir, ce seraient encore des excuses. "Je vais me racheter." Il plongea son regard dans celui de Sienna, l'air sûr de lui. "Je te le promets." Oui, il se rachèterait très bientôt. Lors de leur dixième anniversaire. Et même avant. Après tout, ça ne lui coûterait que quelques instants pour appeler un fleuriste et faire livrer un joli bouquet de roses à Sienna. Chose qu'il n'avait plus faite depuis un moment.

"C'était tellement plus simple quand on était étudiants, hein ?" Il esquissa un petit sourire un peu idiot, tentant bêtement de détendre un peu l'atmosphère, même si c'était sans doute peine perdue pour ce soir. "Tu veux me raconter ta journée pendant que je fais réchauffer le dîner ?" Il savait qu'il était tard et qu'elle n'avait probablement plus vraiment envie de parler, mais il fallait bien tenter.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Dim 11 Juin 2017 - 11:28

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


La situation était difficile, on ne pouvait pas le nier. Je comprenais parfaitement à quel point son travail était important pour lui et là n'était pas la question. Mon travail aussi était important à mes yeux et même si je n'étais pas de garde et qu'on m'appelait pour une urgence médicale d'un des mes patients à quatre pattes, je n'hésiterais pas une seconde avant de sauter de ma voiture pour me rendre sur place, même au domicile si c'était nécessaire. A n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Mais ce serait ponctuel, il n'y avait pas des urgences pareilles toutes les semaines. C'était même assez rares, en général les urgences s'intercalaient entre des rendez-vous dans la journée même. Caleb, c'était fréquent. Trop fréquent. Si ça n'arrivait que de temps à autres, rarement, ça irait encore. Mais là, c'était vraiment trop régulier et c'était difficile à supporter au bout d'un moment. "Tu sais appuyer là où ça fait mal..." Mon but n'avait pas été de le blesser mais de lui faire comprendre ce que je ressentais. Et si pour lui secouer les puces et le faire réagir je devais dire les choses comme ça, alors je le ferais. Je voulais récupérer mon fiancé. Qu'y avait-il de mal à ça? Et le pire, c'était que je me sentais encore coupable d'avoir appuyé là où ça faisait mal. C'était lui qui mettait en péril notre couple et c'était moi qui me sentais coupable parce que je lui disais la vérité sur ce que je ressentais... Quelle logique Sienna, tu cartonnes. "Mon but c'est pas d'appuyer là où ça fait mal, mais de te faire comprendre ce que je ressens... J'espère que tu le sais..." Il reprit alors vite la parole. "Je vais me racheter." Il semblait sûr de lui quand son regard se posa dans mes yeux. J'avais tellement envie de le croire... "Je te le promets." Mais quelque chose m'empêchait d'être réellement rassurée à cent pour cent. J'avais une part de doute parce que ce n'était pas la première fois qu'il disait qu'il allait se racheter, qu'il allait faire des efforts... "J'espère que tu dis vrai...", murmurai-je en le regardant dans les yeux. J'espérais sincèrement qu'il le ferait.

"C'était tellement plus simple quand on était étudiants, hein ?" Je souris doucement. Il était vrai que quand on était étudiants, on avait juste à penser à nos cours, à nos examens et à passer nos week-ends ensemble le plus possible. Nous n'avions pas besoin de penser au loyer, aux factures, à penser à rentrer pour rejoindre son amour etc... "C'est sûr... Mais c'est aussi une preuve qu'on a grandis..." Oh ça oui, on avait grandis et évolué. Ce qui n'était pas plus mal même si effectivement, certaines choses s'étaient compliquées par la même occasion. "Tu veux me raconter ta journée pendant que je fais réchauffer le dîner ?" J'haussai les épaules en le regardant toujours. "Je ne suis pas sûre que t'ais envie que je te raconte comment j'ai aidé une vache à mettre bas et comment j'ai castré un chat alors que tu vas passer à table..." Comme je débutais, je devais me faire une clientèle et donc je devais m'occuper des animaux domestiques et des animaux de la ferme. Parfois les vétérinaires ont une préférence pour les animaux domestiques ou ceux de la ferme. Personnellement, ça m'était égal. J'aimais les animaux donc ça ne me dérangeait pas de m'occuper des deux. Mais je devais faire les deux toute seule parce que pour le moment, je n'avais pas assez de clientèle pour me permettre d'embaucher un autre vétérinaire. Je pratiquais les tarifs les moins chers possible parce que mon but n'était pas de gagner du fric à tort et à travers mais de sauver, de soigner et d'aider des animaux. C'était ça le plus important à mes yeux. Bien sûr, il fallait que je gagne quelque chose, je ne pouvais pas le faire gratuitement, mais je m'arrangeais avec la clientèle, je faisais des promotions, je faisais les tarifs les plus bas possible pour me permettre de gagner un minimum d'argent, sans ruiner les propriétaires des animaux. Du coup, le bouche à oreille commençaient à faire son effet. Espérons que ça continuera.

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Lun 12 Juin 2017 - 2:15

Please don't hate meSienna & CalebBien sûr, il savait que Sienna ne voulait pas lui faire mal, mais l'effet de ses paroles avait pourtant été le même. Et surtout, il se rendait vraiment compte à quel point il avait déconné et pas seulement ce soir. Il ne répondit pas et se contenta de hocher la tête. De toute façon, il était en tort à 100%, alors ce n'était certainement pas à lui de s'énerver. Il était conscient du fait qu'il était chanceux car quelqu'un d'autre aurait peut-être déjà mis fin à cette relation depuis un moment. Sienna était vraiment la perle rare, elle était unique, magnifique, irremplaçable et il pouvait s'estimer heureux d'avoir quelqu'un comme elle à ses côtés. Et depuis si longtemps déjà. Il comptait se racheter et il le lui fit savoir, lui en faisant même la promesse. Il était un peu vexé, au fond, qu'elle ne le croie pas entièrement, mais il savait qu'elle avait raison de douter après tous les lapins qu'il lui avait déjà posés. Alors, il n'insista plus. Les actes en disaient souvent bien plus long que de simples paroles, il le savait. Il allait lui prouver à quel point il tenait à elle et à quel point il était désolé lors de leur dixième anniversaire.

Au moins, il avait quand même réussi à soutirer un petit sourire à la jeune femme, c'était déjà ça de gagné. Il n'avait pas franchement envie que la soirée - ou ce qu'il en restait - se termine en engueulade. Alors oui, il était ravi. Il tenta même de détendre l'atmosphère en demandant à Sienna de lui raconter sa journée, ce qui n'était probablement pas une si bonne idée que ça finalement. Il ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire. "Tu as raison. Je crois qu'on va éviter..." Il se dirigea vers le frigo pour l'ouvrir et en sortir une assiette pour la faire réchauffer. Une nouvelle fois, il s'en voulait. Sienna s'était donnée tant de mal... Il réprima un petit soupir et plaça l'assiette au micro-ondes, plaça un couvercle dessus, puis démarra l'engin avant de se tourner vers sa fiancée. Il ne l'avait même pas complimentée sur son apparence et il fallait à tout prix y remédier. "Tu es magnifique." Il s'avança vers elle et, sans prévenir, l'attrapa par la taille pour l'attirer vers lui et lui offrir un petit baiser. Au fond de lui, il espérait peut-être vainement qu'elle serait moins furieuse contre lui...mais il avait surtout eu très envie de l'embrasser.

Il fallait dire que ces derniers temps, leur vie de couple était quasiment inexistante. Quand il travaillait, il n'y pensait même pas, mais une fois rentré, il se rendait souvent compte à quel point les petits moments comme ça lui manquaient. Il avait beau être totalement passionné par son projet actuel, une partie de lui voulait que ça se termine au plus vite. Il finit par relâcher sa fiancée en entendant la sonnerie du micro-ondes et en sortit son assiette pour la poser sur la table. "Tu es sûre que tu ne veux rien manger ?" Il avait très hâte de goûter le petit plat préparé par Sienna, même si, évidemment, le goût ne serait pas vraiment le même maintenant.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Lun 12 Juin 2017 - 20:52

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


La vie était faite de hauts et de bas, c'était indéniable. Seulement, tout était à des niveaux différents et durait plus ou moins longtemps. Cette fois-ci, notre couple connaissait plutôt une période de bas et ce n'était pas pas évident à vivre, surtout que ça ne durait pas que depuis la veille, bien au contraire même. J'espérais juste que ça allait bientôt être terminé, qu'on puisse passer à autre chose lui et moi. "Tu as raison. Je crois qu'on va éviter..." Je n'allais pas lui parler de ma journée, tout simplement parce qu'il n'allait pas tarder à passer à table et je le respectais bien assez pour ne pas parler de mon boulot pendant des repas. Cela pouvait couper l'appétit, j'en avais conscience. Un petit rire lui avait échappé et cela m'avait fait sourire légèrement. J'avais toujours aimé son rire, son sourire et l'éclat dans ses yeux... Malgré les dix années que nous avions déjà partagé ensemble, ça n'avait toujours pas changé. J'aimais la façon dont il me regardait, la manière qu'il avait de me venir derrière moi pendant que je faisais le repas pour passer ses bras autour de ma taille et embrasser mon cou... Mais tout ça, en ce moment, c'était inexistant. C'était à peine si il prenait le temps de me regarder puisqu'on ne faisait que se croiser. Je n'allais plus dire grand chose, j'avais d'ailleurs gardé le silence pendant qu'il avait mit son assiette dans le micro-ondes. "Tu es magnifique." Je souris doucement alors qu'il s'avança vers moi. Les compliments aussi se faisaient rares. Très rare. Alors quand il m'attrapa par la taille pour m'embrasser, je fus surprise. Mais plutôt agréablement. Certes, ça n'arrangeait pas la situation. Sauf que c'était toujours agréable d'être embrassée de cette façon. Je répondis à son baiser en posant ma main sur son torse. Notre petite moment tendre prit cependant très vite fin quand le micro-ondes nous rappela, d'une certaine façon, à l'ordre. Il se détacha pour aller récupérer son assiette et je restai là sans bouger.

"Tu es sûre que tu ne veux rien manger ?" J'hochai la tête en le regardant quelques secondes encore en silence puis je pris la parole. "Je suis désolée Caleb mais... Je suis crevée. Je préfère aller me coucher." C'était vrai que j'étais fatiguée mais il n'y avait pas que ça. Je n'avais pas envie de le regarder manger le plat que je m'étais cassé la tête à faire pour rien en faisant semblant que c'était pas si grave puisqu'il le mangeait maintenant. Je m'approchai et déposai un baiser sur sa joue. "Bon appétit. Rejoins moi rapidement..." Parce que mine de rien, j'avais envie d'aller me glisser dans notre lit et surtout, j'avais envie de pouvoir me mettre entre ses bras et espérer que ça allait s'arranger prochainement. Je m'éclipsai pour aller faire un câlin aux chats qui dormaient paisiblement puis je partis dans la chambre pour retirer ma robe et mettre ma nuisette avant de me glisser sous les draps. Je m'allongeai sur le dos et regardai le plafond en soupirant. Je n'arrivais pas à trouver le sommeil, quelque chose me tracassait. J'avais beau être fâchée, j'avais aussi envie qu'il sache que je l'aimais. J'étais contradictoire dans ma tête parce que j'avais envie de lui faire la gueule et en même temps, j'avais aussi envie de lui sauter dessus pour l'embrasser comme si ma vie en dépendant. Un nouveau soupire. Je finis par me lever et revenir pieds nus dans la cuisine. Il avait déjà pratiquement terminé de manger. Je le fis se lever sans rien dire, ne le laissant pas complètement terminer, pour l'embrasser avec amour. Je ne voulais pas qu'il oublie que j'étais folle de lui malgré que ce n'était pas rose entre nous en ce moment.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Jeu 15 Juin 2017 - 3:31

Please don't hate meSienna & CalebCaleb n'était évidemment pas naïf au point de croire que Sienna lui pardonnerait simplement parce qu'il lui avait fait un compliment et qu'il l'avait embrassée par la suite. Mais c'était un début, non ? Maintenant, il devait continuer sur cette voie et avoir au moins un petit mot doux et un geste tendre envers elle chaque jour. C'était seulement comme ça qu'ils pourraient entretenir la flamme. Car il était évident qu'ils s'aimaient toujours, presque comme au premier jour. Mais les aléas de la vie - et surtout du travail - les avaient quelque peu séparés. Si au début, Caleb n'y avait pas vraiment fait attention, il commençait à mieux saisir la situation et à vouloir y remédier comme il le pouvait. Certes, il avait très mal commencé, ce soir, mais il se disait qu'il avait encore le temps de se racheter. S'il était trop tard, sa fiancée n'aurait pas répondu à son baiser et ne lui aurait pas souri non plus. Il se demanda quand même ce qui lui traversait l'esprit maintenant qu'il l'avait lâchée pour récupérer son assiette et qu'elle restait plantée là. Il avait bêtement espéré qu'elle se joigne à lui pour manger, mais sa réponse fut sans appel.

Malgré le petit moment tendre qu'ils venaient de partager, cette réponse lui fit un petit pincement au cœur. Bien sûr qu'elle n'avait plus faim et qu'elle était fatiguée. A quoi s'était-il attendu ? Il réprima un petit soupir en s'installant à table. C'était triste de manger seul, au fond. "D'accord. Je fais vite." A vrai dire, il avait un peu perdu l'appétit aussi, mais il voulait au moins faire un peu honneur au plat de la jeune femme. Et ce plat était délicieux, même sorti du micro-ondes. Ce n'était pas étonnant. Sienna préparait toujours des repas délicieux. Il se demandait ce qu'elle faisait, si elle s'était déjà endormie ou si elle l'attendait, éveillée. Il lâcha un soupir et joua avec sa fourchette. Il avait encore tout gâché. Il pouvait sans doute s'estimer heureux que Sienna soit encore là, qu'elle ne l'ait pas déjà quitté. D'ailleurs, il ne s'était pas du tout attendu à la voir réapparaître. Il s'apprêta à dire quelque chose lorsqu'elle l'obligea à se lever avant de l'embrasser. En voilà une bonne surprise. Excellente, même.

Il répondit évidemment au baiser, passant ses mains dans le dos de la jeune femme. Bon sang, depuis combien de temps ne s'étaient-ils pas octroyé un tel moment ? Se laissant un peu emporter, il approfondit le baiser, l'embrassant presque fougueusement tandis qu'il fit glisser ses mains vers les jolies fesses de sa fiancée. Il finit par rompre le baiser, plongeant son regard dans le sien en murmurant. "Et si on allait se coucher ?" Il était évident qu'il n'avait pas envie de dormir tout de suite, là. C'était une façon comme une autre de dire les choses.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sienna Mayers


∞ Arrivé(e) à Toronto : 14/01/2015
∞ Messages : 939
∞ Points : 707
∞ Emploi/Etudes : Vétérinaire dans son propre cabinet

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Sam 17 Juin 2017 - 15:33

Happily that cats are here...

ft. Caleb Harrington


Je ne savais pas quoi faire. Je fixais le plafond sans réussir à m'en détacher, ne sachant pas si je devais continuer à lui faire la gueule. Honnêtement. Je lui en voulais et j'étais blessée mais j'étais aussi amoureuse de lui comme au premier jour. J'étais plutôt contradictoire. Lui en vouloir était simple, mais l'aimer l'était tout autant. Devais-je plutôt lui faire comprendre les choses en lui faisant la tête, pour qu'il remarque à quel point c'était difficile pour moi et que si ça continuait, je finirais par en avoir marre? Ou devais-je lui rappeler d'une autre manière que sa future épouse l'attendait, qu'elle était bel et bien présente et qu'il ne devait pas oublier qui elle était? Je finis par opter pour une version mélangée des deux options. J'allais lui faire la tête, mais aussi lui prouver que je l'aimais toujours et qu'il pouvait encore réussir à arranger les choses si il y mettait du sien. "D'accord. Je fais vite.", avait-il dit. Ce n'était cependant pas assez rapide pour moi. Je m'étais donc levée assez rapidement pour le rejoindre dans la cuisine. J'avais remarqué qu'il voulait dire quelque chose mais je ne voulais pas qu'il parle. Je devais avouer que j'avais un peu peur qu'il dise quelque chose qui me ferait changer d'avis. Un homme pouvait parfois parler bien avant de réfléchir et dire des choses idiotes, même si il ne voulait pas les dire de cette façon. Cela pouvait d'ailleurs aussi arriver aux femmes mais c'était une autre histoire. Je l'avais donc forcé à se lever pour l'embrasser.

Il approfondit le baiser qui devint plus passionné qu'il ne l'avait été au début. Je sentis ses mains descendre vers mes fesses et des frissons me parcoururent. Il me faisait toujours beaucoup d'effet et ce n'était pas prêt de changer si tout se passait bien. J'avais une de mes mains posée sur sa nuque quand il rompit le baiser pour me faire une proposition. "Et si on allait se coucher ?" Je savais très bien que c'était une proposition plus indécente qu'elle n'y paraissait puisqu'elle ne voulait pas vraiment dire qu'on allait dormir même si nous allions bien nous allonger dans un lit. J'hochai la tête en mordillant légèrement ma lèvre inférieure puis tout en prenant sa main, je me dirigeai vers notre chambre. Le faisant s'asseoir sur le rebord du lit, je me mis à califourchon sur ses genoux pour l'embrasser avec un mélange de tendresse et de fougue, déboutonnant les boutons de sa chemise l'un après l'autre. Depuis quand n'avions-nous pas prit un moment pour nous, un moment de partage et d'intimité? J'avais arrêté de compter. Depuis quand n'avions nous pas été plus spontanés, plus naturels? Il fallait que les choses changent et au plus vite. Il fallait que Caleb fasse des efforts, qu'on arrange ça. Je refusais de voir mon couple périr à cause de son travail. Je lui enlevai sa chemise que je fis tomber au sol et décalai mes baisers vers son cou, mes mains parcourant son torse du bout des doigts...

code by ORICYA.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caleb Harrington


∞ Arrivé(e) à Toronto : 08/06/2017
∞ Messages : 210
∞ Points : 876
∞ Emploi/Etudes : Architecte

MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   Mer 21 Juin 2017 - 14:55

Please don't hate meSienna & CalebIls étaient certainement fatigués tous les deux, mais à un moment, il fallait passer outre, oublier cette fatigue qui servait bien trop souvent d'excuse. Ils avaient besoin de se retrouver, de sentir qu'ils étaient toujours le même couple qu'au début, qu'ils étaient toujours aussi épris l'un de l'autre. Malgré leurs engueulades et leurs récentes divergences, Caleb savait très bien que Sienna l'aimait toujours et c'était évidemment réciproque. Il était toujours dingue de cette merveilleuse jeune femme, même s'il omettait bien trop souvent de le lui montrer. Il fallait que ça change, alors pourquoi ne pas commencer ce soir, avec ce petit moment d'intimité ? Il avait d'ailleurs été agréablement surpris de la voir arriver dans la cuisine pour l'embrasser sans un mot. Mais ça lui plaisait. Beaucoup même. Il se laissa aller dans ce baiser passionné tandis que ses mains s'étaient faites un peu baladeuses. Il connaissait ce corps par cœur et pourtant, il avait l'impression que ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas touché. Sienna semblait d'ailleurs du même avis puisqu'elle l'emmena dans la chambre sans hésitation après sa petite proposition.

Il ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire un peu idiot. Ce genre de réconciliations étaient vraiment les meilleures et de loin ! Il se laissa totalement faire, répondant aux baisers de Sienna avec une certaine fougue tandis qu'il commençait à sentir une douce chaleur envahir son corps. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas ressenti ça et dire que ça ne lui avait pas manqué aurait été un mensonge. Il frissonna légèrement aux caresses sur son torse et glissa ses mains dans le dos de sa fiancée avant de la débarrasser de sa nuisette et de venir déposer plusieurs baisers dans son cou, puis sur sa poitrine. Il allait sans doute être fatigué au réveil, demain, mais à cet instant, il n'en avait absolument rien à faire. A cet instant, il n'y avait plus que Sienna qui comptait. Il savait que ce moment n'excuserait pas tout, mais ce serait un excellent début et nul doute qu'ils en avaient tous les deux besoin.

Il remonta ses lèvres jusqu'à l'oreille de la jeune femme pour en mordiller doucement le lobe tandis que ses mains caressaient sa poitrine. Ce soir, il allait lui faire l'amour comme il ne l'avait plus fait depuis trop longtemps. Avant de délaisser son oreille au profit de ses lèvres, il ne put s'empêcher de lui murmurer quelques mots. "Je t'aime." Deux fois en une soirée, il s'améliorait ! Mais en même temps, comment ne pas craquer en voyant cette magnifique jeune femme devant lui ? Cette femme qui faisait toujours battre son cœur comme au premier jour. C'était totalement niais, mais après tout ce temps, il avait bien le droit de l'être un peu.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Happily that cats are here... || CALEB   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happily that cats are here... || CALEB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure
» Cats Destiny [partenariat]
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Warriors of Cats
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
TORONTO
 :: ∞ Center-Toronto :: Habitations
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ GIGI HADID - Scénario de Blair
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ CHACE CRAWFORD - Scénario de Sienna