AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Karlton J. Mülher-Jones

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 09/01/2017
∞ Messages : 89
∞ Points : 34
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en Art et histoire de l'Art / Mannequin

MessageSujet: ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..   Mer 1 Fév 2017 - 21:28


Paris, the city of love but.. Not tonight..

Cette période de l'année, était une de mes favorites juste après mon anniversaire. J'aimais le fait qu'elle rassemblait les gens, qu'elle les unissait. C'était dans ses moments-là qu'on ouvrait les yeux, qu'on constatait ce qui était réellement important dans la vie, avoir une famille avec qui partager des souvenirs plus ou moins lointain, de chanter des chansons près de la cheminée, de rire pour un rien, de se raconter des histoires.. Autrefois, je partageais tous ces instants de bonheur avec mes proches quand ces derniers étaient encore de ce monde mais voilà.. Maintenant que j'avais intégré l'université et que j'étais seule, la période de Noël était devenue celle des examens.. Les révisions toujours les révisions et encore les révisions, tel était le mot d'ordre! Le nez plongeait à longueur de journée dans les bouquins ou en faisant des recherches à la bibliothèque pour compléter le cours qui ne nous semblait pas toujours assez détaillé.. C'était du boulot, un travail très fatiguant mais, avais-je réellement le choix? Je ne voulais pas échouer même si très sincèrement, j'avais toujours été une très bonne élève malgré les apparences. Les autres avaient toujours tendance à penser que les jolies filles étaient stupides, qu'elles étaient souvent obligées de jouer de leur atout pour essayer de ''sauver les meubles'' comme on dit. Je n'étais pas de celles-là ou alors je faisais partie des exceptions. Mais voilà, j'avais beau être une fille assidue dans mon travail, la tentation me guettait et ne me lâchait pas jusqu'à ce que je craque et que je lui cède. J'étais une jeune femme d'à peine dix-huit ans, dans une des universités les plus côtés d'Europe, se trouvant à Paris, l'une des capitales de la mode.. Je ne pouvais décemment pas rester tranquillement dans ma chambre à potasser sans aller me trémousser sur le comptoir d'un bar, dans une boite super sélecte de la capitale française avec mes amies. Jill, ma meilleure amie depuis la maternelle, que j'avais fini par retrouver à la fac, m'avait harceler pour sortir malgré les partiels qui arrivaient à grand pas et je n'avais pas dit non, bien au contraire. Nous nous étions préparées dans mon loft, la musique à fond. Shiny Toy Guns ''Ghost town'', faisait trembler les murs de mon chez moi. Nous étions déchaînées avec trois autres amies à nous que nous avions rencontré en cours. Une suivait le même cursus que moi et les deux autres étaient en économie avec ma jolie blonde. J'avais opté pour une robe de créateur, Alexander McQueen, très près du corps, courte, d'une couleur argentée, ouverte en deux triangles inversés sur le devant, ainsi qu'une partie dans le dos, montrant un peu de chair et mes courbes. Je voulais être sexy ce soir, rencontrer de beaux garçons et boire jusqu'à n'en plus pouvoir! Nous avions donc appelé un taxi. En attendant, les selfies s'enchaînèrent les uns après les autres. Nous étions toutes dans une ambiance de fête, prêtes à danser toute la nuit malgré les cours le lendemain. J'allais surement pas y assister, tant pis!! J'avais enfilé mes chaussures à talon Chanel de la même couleur que ma robe avant d'attraper mon manteau ainsi que ma pochette. C'était parti! Nous nous étions engouffrées dans le taxi, nous rigolions pendant de trajet. Le type devait penser qu'on était raides et surement défoncées mais soit.. Arrivées sur les lieux, aucunement besoin de faire la queue, cela se voyait que nous étions des habituées en plus d'être filles à papa! L'ambiance était démentielle dans la boite. Il faisait chaud, tellement que je retirais ma veste et me dirigeais vers les vestiaires. Après cela, Jill nous proposa d'aller au bar, histoire de bien commencer la soirée. J'avais pris un verre de champagne, j'étais installée sur l'un des tabourets. J'avais le sourire aux lèvres. Un type débarqua nous adressa la parole. A peine arrivées et déjà accostées! J'en ris. Il nous paya nos verres à toutes les cinq. Quel gentlemen..

 


@Rosalie F. Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 205
∞ Points : 90
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Re: ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..   Mer 21 Juin 2017 - 17:50



« Paname, meuf ! » me hurlait Karolyne comme une tarée. Cela faisait quelques heures que nous étions arrivée à l’hôtel. Nouvelle ville. Nouvelle soirée. N’ayant pas encore réellement décuvé de la veille, on s’était mis dans l’ambiance tranquillement en prenant un ou deux cocktails au bar de l’hôtel. Habillée d’une robe bien trop courte de talon trop haut, on s’était dirigé dans le centre de la capitale française. On ne parlait pas un mot de français. Et on ne calculait même pas lorsque les garçons se retournait sur notre passage. On ne comprenait pas encore moins ce qu’il nous baragouinait. On rigolait fort. On parlait fort. On voulait montrer à tout Paris, que nous à l’autre bout du monde on savait faire la fête mieux que personne. On arrivait devant la boite de nuit. Soi-disant l’une des plus prisée de la ville. C’est ce qu’on allait voir. On prit place dans la file d’attente pour entrer, toujours avec cette même joie de vivre. On prenait des photos faisait un coup des jolies têtes et le coup d’après des grimaces. Ça laisserait des souvenirs. Des putains de bons souvenirs. C’était typiquement le genre de photos qui finiraient sur facebook mais on s’en moquait. J’avais besoin de décompresser. M’amuser. Et surtout l’oublier. Et puis, si je pouvais me trouver un beau petit français alors ce n’était que bénéfique.

Après plusieurs longues minutes d’attente, on finit par entrer dans la boite de nuit. On passait aux vestiaires pour poser nos sacs. On galéra pour trouver une pièce de 2€ pour payer ce dernier. Ils étaient vraiment bizarres ces européens avec leur monnaie absolument immonde. C’est alors qu’un garçon nous sortit la pièce en question, prenant le droit de fouiller dans mon porte-monnaie. Je lui fis un joli sourire avant de le remercier et on entra enfin dans l’endroit plus intéressant. Musique à fond. Ambiance de dingue. Ouais ce n’était pas mal mais pas autant que chez nous. Tant pis, ça ferait l’affaire. On se dirigea au bar et tant bien que mal on commanda nos cocktails. Une vodka pure pour et un Gin Tonic pour Karolyne. Les verres s’entrechoquèrent et on but cul sec notre remède avant d’en redemander un deuxième. Je savais que la soirée allait mal se terminer. Comme beaucoup ces derniers mois. Mais je m’en moquais. On but notre deuxième verre de la même manière avant de reposer les verres et de se diriger vers la piste de danse. On essayait tant bien que mal de se frayer un chemin parmi les gens lorsqu’un garçon bouscula sans faire exprès Karolyne. Cette dernière tomba à moitié sur moi, ce qui fit que je tombais également. Effet domino. Je bousculais légèrement une fille, à qui je n’avais pas vraiment l’intention de dire pardon. Je la regardais et reconnu Karlton. Je fronçais les sourcils. Non mais qu’est-ce qu’elle foutait là celle-là ? C’était une cousine ou je ne sais trop qui de la famille que ma gentille sœur jumelle avait décidé de prendre sous son aile. Elle avait débarqué chez elle et on ne s’entendait pas forcément super bien. Sûrement trop différentes pour ça. Sur un ton glacial, je lui balançais :

« Salut… » Je marquais une brève pause avant d’ajouter : « Ravie de te revoir. » Hypocrisie, bonjour ! En réalité, je n’en avais strictement rien à faire de la croiser ici et maintenant. J’espérais juste qu’elle ne m’empêcherais de passer une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Karlton J. Mülher-Jones

Administratrice

∞ Arrivé(e) à Toronto : 09/01/2017
∞ Messages : 89
∞ Points : 34
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en Art et histoire de l'Art / Mannequin

MessageSujet: Re: ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..   Ven 11 Aoû 2017 - 14:36


Paris, the city of love but.. Not tonight..

Ce n'était pas vraiment le moment de penser à s'amuser mais bien à étudier. Mais voilà, rester enfermée dans sa chambre à potasser pendant des heures durant sans se reposer un peu l'esprit à un moment donné, finirait par être contre-productif alors j'avais cédé à mes amies, j'avais décidé de sortir de mon loft pour aller m'éclater un peu au dehors. La soirée aurait pu réellement bien commencer.. Comme les précédentes.. L'alcool qui coulait à flot, une ambiance de folie, des bons délires entre copines et sans nos petits-amis histoire de profite à fond de notre moment rien qu'à nous. J'avais pensé simplement voir quelques connaissances par ici et par là, des gens qui bien sûr résidaient en France ou alors dans de rare, très rare cas des gens qui venaient d'Allemagne, venus passer un week-end à Paris, pour changer de la routine. Je ne m'attendais pas du tout à la croiser elle. J'attendais tranquillement mon verre au bar avec des amies, un jeune homme avait décidé de nous offrir nos consommations, il avait l'air d'avoir un petit faible pour une de mes amies qui elle était célibataire cela tombait bien.. Mais en me tournant de l'autre côté, je fis face à Rosalie, ma cousine canadienne. Enfin cousine, sur le papier seulement, j'étais loin de la considérer comme telle. Je ne l'appréciais pas et c'était réciproque. Mon regard avait croisé le sien et elle avait l'air aussi surprise que moi sauf que moi j'avais des raisons d'être là étant donné que je vivais à Paris depuis déjà cinq mois.; Mais elle, qu'est-ce qu'elle foutait ici!!! Elle m'adressa un salut avant d'insinuer qu'elle était ravie de me voir.. Mais bien sûr.. Je lui adressais un faux sourire tout en passant une main dans ma chevelure avant de m'exprimer à mon tour. Mais moi de même, Rosie!! Je savais très bien jouer à ce petit jeu, surement bien mieux qu'elle d'ailleurs. Le barmaid nous apporta nos boissons à mes amies et à moi. Je pris ma coupe de champagne avant de la porter à mes lèvres qui finirent par tremper dans le liquide glacé. Ce nectar était divin même si j'avais une grande préférence pour le vin rouge.. Bref, je reportais à nouveau l'attention sur la jeune Jones avant de faire semblant de m'intéresser à sa petite vie insignifiante. Alors.. T'es là pour quoi? Je veux dire à Paris, pas dans la boite.. Il valait mieux préciser à mademoiselle, elle risquait de pas réellement comprendre la question vu son niveau.. Je ne lui avais jamais vraiment parlé. Elle était du genre, je ne savais pas trop, la fille complètement paumée et brisée de l'intérieur. Cela m'était bien égale, elle pouvait être médisante avec moi, je ne risquais pas de lui faire de cadeau non plus. Cette fille se prenait pour ce qu'elle n'était pas et d'ailleurs je me demandais sérieusement comment elle avait fait pour rentrer dans cette boite. Elle n'avait pas du tout le profil, les videurs avaient vouloir faire quelques exceptions, cela arrivait par moment.. Pas trop long d'avoir dû faire la queue dans ce froid? Si j'avais su que tu serais là, je t'aurai fait profiter de ma position.. Un autre faux sourire.. Ironie.. Je ne l'aurais jamais fait! Je suis une riche héritière c'est vrai mais je fais profiter que les gens qui sont dans mon cercle intime, pas cette fille là..


@Rosalie F. Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie F. Jones


∞ Arrivé(e) à Toronto : 10/03/2016
∞ Messages : 205
∞ Points : 90
∞ Emploi/Etudes : Etudiante en littérature qui passe de temps à faire la fête, barmaid dans une boite de nuit

MessageSujet: Re: ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..   Dim 24 Sep 2017 - 21:16


On allait finir dans un état pitoyable. Il n’y avait même pas à tortiller ce soir ça allait être alcool à volonté. Parce que j’avais ce besoin d’échapper à ma vie. J’avais rencontré Karolyne sur le chemin et on avait directement sympathisé. On était entré et à peine arrivé que je croisais Karlton. C’était une cousine. On était trop différente pour s’entendre. Ce n’est pas que je ne l’aimais pas, c’est juste que je m’en foutais d’elle. Elle ne m’empêcherait certainement pas de passer une bonne soirée. La boite était grande. Avec Karolyne on irait sûrement draguer le premier mec venu. Et si ça ne marchait pas avec lui, on irait en voir un autre. Depuis que j’avais commencé mon tour du monde des soirées, je ne me prenais pas la tête. Et il fallait dire que j’avais pas mal de succès auprès de la gente masculine. Je plaisais. J’étais jolie. Et dans le genre « fille facile » j’étais pas mal depuis le départ de Matt. Elle me répondit d’une manière tout aussi hypocrite. J’arquais un sourcil. Madame me demandait ce que je foutais là. Pourquoi pas ? Je continuais de la regarder et sur un ton toujours aussi hypocrite :

« J’suis ici pour faire la fête. Hier j’étais à Ibiza, demain j’serais ailleurs. » Je regardais Karlton. En effet ce qu’elle pouvait faire à Paris m’importais peu. C’est pour cela que je n’ai pas jugé utile de lui retourner la question. Qu’elle fasse ses études ou qu’elle soit là juste pour faire la fête, ce n’était guère mon problème. J’écoutais sa phrase qui ressemblait plus à un pique qu’autre chose. Sourire narquois. Comme si j’en avais quelque chose à foutre de sa soi-disant position. Je répondis : « J’me suis pas rendue compte du froid, l’alcool ça joue sur ce genre de chose. » Je marquais une brève pause avant d’ajouter : « Tu sais, j’ai pas besoin de toi. Que ce soit ici ou ailleurs. Les gens comme toi ne m’intéresse pas, tu devrais le savoir, non ? »

J’entendis Karolyne pouffer de rire. Je la regardais et ne put m’empêcher de rire. Cette fille, elle était juste excellente. J’essayais de me calmer tandis que Karolyne continuait de rigoler. Je reposais mon regard sur Karlton, attendant une réponse de sa part. Elle voulait déclencher la guerre, qu’elle le fasse. Par contre, il fallait qu’elle s’attende à perdre. Je gagnais toujours. De n’importe quelle manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..   

Revenir en haut Aller en bas
 

ROSALIE&&'KARLTON || Paris, the city of love but.. Not tonight..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome to Paris, la city de tout les vices ! ♫ [Public - Kory/Baker]
» do you know '' city of love '' ?
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara Evening 2.0 :: 
THE PAST IS NEVER FAR
 :: ∞ Remember me
-
✿ KATE WALSH - Scénario de Sandro et Sienna
✿ EMMA ROBERTS - Scénario d'Aymeric
✿ MARIE AVGEROPOULOS - Scénario de Sandro et Miléna
✿ KENDALL JENNER - Scénario de Nikita
✿ DANIEL GILLIES - Scénario de Sloann
✿ DOMINIC SHERWOOD - Scénario de Karlton
✿ IAN SOMERHALDER - Scénario de Sloann
✿ STEPHEN AMELL - Scénario de Maëlys
SUJET COMMUN
Autres informations à rajouter